Philippe Cantin

Archive, octobre 2012

Mercredi 31 octobre 2012 | Mise en ligne à 12h38 | Commenter Commentaires (7)

Le travail des quatre commissaires

Âgé de 78ans, Bud Selig est le doyen des commissaires.

Âgé de 78 ans, Bud Selig est le doyen des commissaires.

Les commissaires à la tête des quatre grands circuits professionnels d’Amérique sont les nouveaux monarques du sport. J’évoque ce thème dans ma chronique de mercredi.

À mon texte, j’ajouterai ceci: à plusieurs niveaux, ils ont accompli un excellent travail. Mais ils ont aussi commis des erreurs. En voici un survol:

Bud Selig a contribué à relancer le baseball après la grève de 1994: matchs inter-ligues, partage des revenus, augmentation des droits de télé…

Mais c’est sous son règne que le baseball a été frappé par le scandale du dopage.

David Stern a transformé une ligue aux prises avec de multiples ennuis (bas revenus, mauvaises cotes d’écoute) en un circuit solide et dynamique. La NBA d’aujourd’hui est en bien meilleure santé que celle du milieu des années 1980, lorsqu’il est entré en poste.

Mais il a été incapable d’éviter un conflit de travail lors de la dernière négociation en 2011. Résultat, la saison régulière a été réduite à 66 matchs.

Roger Goodell a conclu en 2011 une convention collective de dix ans avec les joueurs sans annuler un seul match. Et les revenus de télé du circuit atteindront bientôt 6 milliards par saison, une somme inouïe.

Mais le lock-out des arbitres en début de saison a fait mal à la crédibilité de la NFL. Et la manière dont il gère les contestations des joueurs dans le dossier des primes contre blessures (Saints de la Nouvelle-Orléeans) est douteuse.

Gary Bettman a introduit un plafond salarial en 2005. Les revenus de la LNH sont passés de 2,1 à 3,3 milliards au cours des sept dernières années.

Mais sa stratégie d’expansion dans des marchés du sud des États-Unis connaît des ratés. Et en septembre dernier,  il a décrété un troisième lock-out en 18 ans.

Et vous, quel regard jetez-vous sur le travail des quatre commissaires?

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






Mardi 30 octobre 2012 | Mise en ligne à 10h29 | Commenter Commentaires (15)

Quel bilan pour l’Impact?

Le capitaine Davey Arnaud demeurera-t-il avec l'Impact?

Le capitaine Davey Arnaud demeurera-t-il avec l'Impact?

L’Impact dressera la bilan de sa première saison en MLS mercredi. Le président de l’équipe, Joey Saputo, accompagné des autres membres de l’état-major, répondra aux questions des journalistes.

Sur le terrain, l’équipe s’est bien comportée pour un club de l’expansion. Mais il est clair que des améliorations devront être apportées. Patrick Leduc, l’analyste de La Presse, l’explique dans ce texte.

Mon collègue Pascal Milano propose aussi son analyse.

Cela dit, j’ai aussi hâte d’entendre Joey Saputo répondre à quelques inévitables questions.

Est-il satisfait du travail de l’entraîneur Jesse Marsch?

Marco Di Vaio a-t-il apporté la contribution espérée?

L’Impact peut-il vraiment devenir une formation dominante en misant sur des joueurs expérimentés mais souvent blessés?

Au plan affaires, l’organisation n’a pas atteint ses objectifs au niveau de la vente des abonnements saisonniers.

La transition au Stade Saputo rénové a aussi été difficile, des milliers de bancs vides ayant accueilli l’équipe à ses premiers matchs sur ce terrain. Au point où l’organisation a dû revoir sa structure de prix. J’ai hâte d’entendre les plans de Joey Saputo pour  l’An 2.

Cela dit, il y a aussi eu de beaux moments, notamment deux matchs devant 60 000 spectateurs au Stade olympique au printemps dernier. Et quelques belles soirées d’été devant des gradins presque remplis et des matchs excitants.

Et vous, quelles questions poseriez-vous à la direction de l’Impact? Et quel est votre bilan de cette première saison en MLS?

Lire les commentaires (15)  |  Commenter cet article






Lundi 29 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h23 | Commenter Commentaires (7)

Les héros du week-end

Pablo Sandoval, le joueur par excellence de la Série mondiale.

Pablo Sandoval, meilleur joueur de la Série mondiale.

Voici mes héros du week-end:

3 – Patrice Bernier, choisi joueur par excellence de la saison chez l’Impact.

Après un début de saison difficile, Bernier s’est imposé comme un joueur-clé au sein de la formation. Il mérite entièrement cet honneur, qui lui a été remis avant le match de samedi au Stade Saputo.

2- Les patineurs de vitesse canadiens sur courte piste.

Mon collègue Gabriel Béland raconte ici les hauts faits du week-end à l’aréna Maurice-Richard. Les Canadiens ont gagné 12 médailles. Les amateurs ont eu droit à de belles performances de Valérie Maltais, Charles Hamelin, Marianne St-Gelais, Guillaume Bastille et plusieurs autres.

Les Jeux de Sotchi, en février 2014, se préparent dès maintenant.

1- Les Giants de San Francisco, champions de la Série mondiale.

Les Giants ont dominé cette série. Les Tigers de Detroit, malgré leur puissante offensive, ont été incapables de trouver leur rythme.

La victoire des Giants rappelle qu’au baseball, ce ne sont pas toujours les équipes avec la plus haute masse salariale qui soulèvent le fameux trophée.  À ce chapitre, les Giants occupent le huitième rang (117 millions) derrière, notamment,  les Marlins de Miami de notre ami Jeffrey Loria.

Bravo aux Giants même si la rapidité de cette série est décevante pour les amateurs. On aurait bien aimé voir quelques matchs de plus cette semaine. Cette confrontation a malheureusement été dénuée de suspense.

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité