Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 5 septembre 2012 | Mise en ligne à 14h29 | Commenter Commentaires (57)

    Joueurs ou propriétaires?

    Gary Bettman prépare-t-il un lock-out?

    Gary Bettman prépare-t-il un lock-out?

    Je l’ai écrit ici et ici: les demandes de la LNH dans ses négociations avec les joueurs sont excessives.

    L’industrie du hockey engrange des revenus records (3,3 milliards en 2011-12) et les propriétaires veulent diminuer de 57 à 46 le pourcentage des revenus accordés aux joueurs.

    Et vous, quelle est votre opinion?


    • Je suis avec les joueurs, ils comprennent qu’ils doivent faire des concessions, mais Betteman n’est visiblement pas d’accord avec le mot entente. Pourquoi coupé 20% des revenues d’un joueur alors que les revenues de la ligue ont monté de 30% depuis 6-7 ans.

      L’erreur aura d’imposé un plafond salariale avec plancher salariale. Oui l’équité des résultats est plus présent cependant, les clubs riche ne dépense que pour subventionner des clubs riches qui profites de ses montant pour crÉer une inflation galopente.

      Les proprios, meme les plus riches, continue d’encourager les mauvais propriétaire en continuant de subventionner de mauvaise ville de hockey sans trop chialer !!!

      En 2004, je défendais les propriétaires, mais ils ont eu ce qu’ils voulait et on eu meme saboté la ligue et veulent maintenant faire payer les joueurs. 100% avec les joueurs.

    • Joueurs.

      Les propriétaires sont, dans la majeure partie du conflit, dans le champ.

      Le pourcentage peut bien baisser, mais ce qui coince les joueurs, et avec raison, c’est les conditions de travail. C’est quand même triste de voir les propriétaires invoquer une certaine limite sur la durée des contrats après les contrats de Suter, Parisé ou même un plombier comme Scott Hartnell.

    • Le problème est que le système avec plafond et partage des revenus pré-déterminé ne peut que fonctionner mathématiquement, à la condition que les 30 marchés des équipes soient relativement équivalents. C’est loin d’être le cas, alors que certaines équipes sont déficitaires en dépensant au plancher (exemple, Floride) alors que d’autres sont riches même en dépensant au plafond (Toronto, Montréal, NYRangers).
      Les proprios veulent donc compenser ces pertes de revenus dans certains marchés en allant gruger sur le pourcentage. Mais, même à 50-50, ils vont avoir des problèmes, car à la base les marchés faibles sont trop faibles.

      Dans la NFL, les marchés dits “petits ou faibles” comme Seattle, Tambay Bay ou Green Bay ont quand même 8 matchs à guichets fermés par année et des revenus suffisants pour dépenser à 90% ou plus du plafond salarial. La redistribution des riches aux équipes pauvres est aussi meilleure. Il faut dire qu’on nage dans l’argent, pas comme dans la NHL.
      Donc la solution pour Gary serait de solidifier des marchés faibles, rationnaliser, mais ¸ac, c’est admettre son erreur personnelle d’expansion dans le désert, en Floride, etc. Gary ne fera pas ça, ça serait admettre ses erreurs.
      Il va s’entêter à faire du “concession bargaining”, des Relations de travail traditionnelles, sans visioon à long terme. Vers mi-novembre, quand NBC Sports va s’inquìéter pour la saison après les Fêtes, ils vont régler en catastrophe.
      Prédictions: revenus à 50-50, un “rollback” petit et symbolique, juste pour ne pas perdre la face, et les joueurs qui sauvent les meubles à court-moyen terme: une demi-saison, un roll-back de moins de 10% et des revenus à 50%.
      Tout ça pour ça.
      Une Ligue à 24 équipes rehausserait le calibre de jeu et éliminerait les marchés qui vivotent. Mais c’est mal connaître Gary….

    • Le problème principal est de déterminer ce qui rentre ou non dans le calcul du partage des revenus.
      Idéalement, et c’est probablement ce qui va se passer après des semaines et des semaines de niaisage, c’est un partage 50-50 des revenus + un réaménagement de certaines clauses (autonomie, durée des contrats, etc.).

      Ce sont des négos, c’est long, c’est plate et c’est embêtant pour les clients, mais il n’y a rien à faire…

    • Évidemment les demandes des propriétaires sont exagérées. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à ce que Gary Bettman lâche le morceau puisque les comparaisons avec la NBA et la NFL demeurent les comparatifs pour le pourcentage versé aux joueurs. Malgré ces demandes excessives, je crois que le problème est plutôt du côté des joueurs qui considèrent le 57% des revenus comme un “acquis” alors qu’on sait que beaucoup d’équipes perdent de l’argent. Comme dirait l’autre: ça s’annonce long..

    • Les propriétaires devraient pouvoir diriger la ligue comme ils veulent. L’association (ou l’union) diriger par FERH devrait intervenir seulement pour les abus au lieu d’essayer de diriger la ligue.

    • Sans vouloir vous offenser Monsieur le journalsite syndiqué….Lorsqu’une personne gagne DES MILLIONS PAR ANNÉE et qu’elle a besoin d’un syndicat en plus pour se protéger du vilain méchant capitaliste de propriétaire qui veux conserver au moins 5o % DE SA BUSINESS je me dit que le monde est malade et que c’est d’un docteur qu’ils ont besoin et que le proprio fasse des millions c’est tu de vos T…d’affaires? La base d’un salaire est ton travail dans la vie comme dans le sport.

      Et message à Mathieu Darche, son exemple de Lecavalier qui a recu un long contrat de son propriétaire et qu’il a droit à son contrat de 10 millions par année. Pour cet âne c’est une appropriation de capital sans contre partie dans le code criminel…..il a joué la carte de Montréal pour faire monter les enchères….dans le fond Lecavalier est plus heureux en gogounes de plage assis dans sa Ferrari qu’avec des Bauers aux pieds et qu’il y reste à Tampa.

    • Peut-être que donner un pourcentage des recettes des matchs locaux aux visiteurs permettrait d’équilibrer un peu les équipes mais à la base, la différence entre Phoenix et Toronto est trop grande.

    • Pour moi il y a deux choses l’une, via Bettman les proprios nous dient qu’ils ont perdu 240 millions cette saison et qui sera un problème récurant, c,est soitqu’ils nous comptent tous des mensonges ou qu’ils ne sommes pas des bons hommes d’affaires.

      Mais en fait qui donne tous ces contracts faramineux aux joueurs avec des longueurs qui dépassent toute logique, je veux bien croire que 0.5% des joueurs peuvent le faire passer 40 ans, mais actuellement il y a plus de contracts qui depassent cet âge pour un joueur acrtuellement qu’il ya en a eu ces 20 dernières années, si ce n’est que les proprios, les joueurs ne fot que suivre l’offre et la demande.

      Mias de véritable homme d’affaires, est-ce qu’ils gardent en vie des canards boiteux pour leplaisirs de perdre des profits, ou font le grand ménage, dans le commerce quand c’est pas rentable on ferme un endroit quite à puvrir dans un meilleur marché.

      Actuellement on nous dit qu’il y aurait de 5 à 8 franchises non rentable, donc si c,est si vrai bien que l’on dissout ces franchises ou que l’on les relocalise, le pire dans tout ça c,est qu’il ya des endroits qui en désirent et certainement plus rentable que Phoenix, Floride, Dallas, Nashville, Tampa, Columbus, Long Island et même New-Jersey, avec des endroit comme Québec, Markham, Hamilton, Milwaukee, Seattle, Hartford et même Kansa-City et Saskatoon.

      Et venez pas me parler de reseaux de TV, qu’est-ce qui est meilleur les Nordiques avec plus 500,000 de cotes d’écoute ou les Coyottes et les Panthers avec 20,000, ils nous prennent pour des imbéciles, tous savent bien que a pub dans les médias télévisés et rdidiffusés se paye selon les cotes d’écoute. Pourtan tl’exemple des Thrashers devenus les Jets est un exemple mesurable.

      De toute façon si les proprios et les joueurs ne s,entendent pas rapidement ils vont tout simplement tuer la poule aux oeufs d’or.

    • Joueurs ou propriétaires?? C’est pas un choix… Moi je suis pour les fans!!

      Qu’ils se partagent les revenus 40-40 et qu’ils appliquent le 20% restant en ristourne aux fans…

      F.Jobin

    • Un deuxième lock-out en moins de 10 ans. Est-ce que cette ligue veut vraiment encore une fois rire de ses fans? Pour une ligue qui compte beaucoup sur les revenus aux guichets, je pense que c’est un pari risqué…

    • Aucun des deux, le vrai pouvoir est dans les mains des amateurs… pas d’amateurs, pas de revenus aussi simple.

      Arrêtez de tenter de comprendre et de prendre position et essayez donc de prendre une saison de congé de la LNH. Vous verrez, les deux partis vont revenir à genoux vous cherchez.

      Je rêve… vous êtes beaucoup trop accro pour vous séparer de vôtre hockey professionnel.

      Bref peur importe la résolution du conflit, l’amateur va encore payer au final.

      Bonne chance les amis avec vos vedettes.

      Simon Gagné

    • Propriétaire

      M. Cantin, dans une entreprise, il est simpliste d’évaluer la santé économique seulement par les revenus. Un homme d’affaires regarde la « bottom line », c’est elle qui dicte tout. Oui les revenus ont augmenté de façon impressionnante…. Mais les coûts eus? Ils n’ont pas augmenté? Est-ce que les profits ont augmenté du même % que les revenus?

      Bien sûr, vous allez me dire que c’est les propriétaires qui ont mis ce système en place et qui accordent de tels contrats, c’est vrai. Un homme d’affaires peut se planter quand il fait une réorganisation…et comme un homme d’affaires veut améliorer ses résultats, il prend les décisions nécessaires pour corriger le tout. Le système en place ne fonctionne pas. Les salaires accordés aux joueurs et la durée des contrats sont ridicules. Un propriétaire veut faire de l’argent…alors qui paient la note? Les partisans au guichet.

      Les journalistes sont très proches des joueurs et cela se transmet dans la rédaction des textes ou des nouvelles de tous les médias. Est-ce qu’il y a un journaliste au Québec qui est du bord des propriétaires? S’il y en a un, juste un, s.v.p., dite moi son nom….

      Bonne fin de journée!

    • Cours de négotiation 101:

      Les joueurs ont 57%, les proprios voudraient 50%, ils demandent donc initialement 43% pour tenter de joindre les joueurs à mi-chemin, soit … 50%!

    • Personnellement je m’en fou un peu qui a l’avantage entre les joueurs et les proprio. Par contre, je trouve que c’est un peu facile d’évaluer la santé d’un sports baser sur les revenu seulement. La vrai mesure de santé est les profits. Présentement sur chaque 1$ gagné les proprio on un coût en salaire de 0.57$, donc il reste 0.43$ pour assumer les autre dépense, les voyage, les concession, l’entretien de l’aréna, etc.

      Est-ce que les cout d’exploitation on augmenté plus vite que les revenus, c’est une donné qu’on a pas et qui serait important pour bien juger les demandes de la ligue. Par exemple si je vend une année 50 voiture a 50 0000 avec des cout de 40000 par ventre une année et l’année suivante j’en vend 100 a 50000 mes mes cout au augmenter a 50000, mes revenu ont doubler, mes mon profit a complétement disparu.

      Il ne faut pas oublier que l’objectif ultime c’est d’augmenter c’est profit et non seulement c’est revenu. Lorsqu’une entreprise veut faire ceci, souvent ils vont couper dans les salaires, qui est souvent la plus grosse dépense d’une entreprise, en congédiant des employés, dans la LNH comme il ne peuve pas congédier des employés, il demande un roll-back qui est l’équivalent de congédier des joueurs.

    • Vraiment je me fous completement de savoir a qui la faute.Il y a une autre greve ou un lock-out et pour moi le hockey,c’est fini…Faire chier le peuple pendant un an pour en arriver de toutes facons a s’entendre a la fin,c’est totalement inacceptable.
      Mettez deux négociateurs dans une piece et ne les laissez sortir qu’une fois l’entente signée,c’est tout.

    • Joueurs.

    • La NFL est la ligue la plus fructueuse en Amerique du Nord. Qu’est que cette ligue a que les autres n’ont pas: le partage le plus equitable des revenus entre toutes les equipes. C’est ca le probleme de la LNH. Dans son ensemble, la ligue est profitable, mais il y a trop de disparite entre les revenus des equipes. Il y a aussi 3 ou 4 equipes qui n’ont pas d’affaire la. La convention collective n’est pas la solution a ce probleme.

    • joueurs

      Les propriétaires n’ont qu’eux à blâmer pour la situation de la ligue et le bordel dans lequel ils se retrouvent. Personne, absolument personne ne les a obligé à donner tant d’argent aux joueurs.

      Encore la semaine dernière, des propriétaires signent des contrats de 10 ans pour ensuite appuyer la position de la LNH sur une durée maximale de 5 ans.

      Or, les proprios sont tous des millionnaires et sont tous, à un certain point, des mégalomanes: des millions, des dizaines de millions, ils vont en cracher pour gagner et pavaner. Les propriétaires ne pouvant se contrôler, la LNH doit intervenir pour s’assurer que ceux-ci ne se tirent plus dans le pied.

    • Peu importe, ce son les amateurs qui vont encore une fois perdre.


      Mathieudesro

    • À cause de la bêtise des propriétaires je penche plutôt du coté des joueurs.

      Le dernier lockout a permis à la ligue d’imposer à l’association des joueurs le plafond salarial et le partage des revenus. Les propriétaires avaient gagné sur toute la ligne. Quelques 8 ans plus tard, les propriétaires reviennent et disent aux joueurs: “Vous nous coûtez encore trop cher!”. On peut donc se demander, est-ce que ces fameux propriétaires savent vraiment compter?

      On peut dire que les joueurs sont des bébés gâtés. Ce n’est pas faux. Cependant, quand on regarde certains contrats à long terme, on comprend rapidement qu’il y a plusieurs propriétaires qui ne sont pas des 100 watts…

      Je souhaite qu’il y ait une véritable négociation entre joueurs et propriétaire. Je pense aussi qu’il serait souhaitable que le hockey imite la NFL et que l’on en vienne au contrat non garanti. Cela stimulerait certainement certains joueurs qui ont tendances à s’asseoir sur leur contrat à long terme. Ça ne nuirait sûrement pas au spectacle…

    • Halak ou Price???

    • On essai de départager des revenus entre des milliardaires et des millionnaires. Personne ne va me faire pleurer ici

    • Qui engage les joueurs? qui leur donne une job? qui prend les risques? qui crée de l’emplois dans la ville? qui perd de l’argent ?

      Le propriétaire donc qu’il sacre les millionnaires dehors et engage d’autre.

    • Proprietaires.

      À part les firmes de service professionnels (qui ne requièrent pas beaucoup de capital), je ne connais pas d’autres entreprises où les salariés gagnent ~50% du revenue! Aussi, qui prend le risque d’injecter du capital dans l’entreprise? Les propriétaires. Donc, ceux qui prennent le risque devraient recevoir un maximum du rendement. À moins que l’on vive dans un pays communiste!

    • Tout celà est dû au quasi monopole de la LNH.

      Dans tout monopole, le client paie et est perdant.

    • Les joueurs, au moins, sont conséquents dans leurs demandes vs les proprios qui accordent des contrats qu’ils veulent éliminer par la suite. C’est un combat de coqs entre Fehr et Bettman. Premier qui cligne des yeux perd!

    • Propriétaires…..les joueurs n’ont aucun risque…aucun…

      Mais moi non plus on ne me fera pas pleurer pour ni l’un ni l’autre…

    • Bof!

    • On perd plusieurs choses de vue, ici.

      Premièrement, si on diminue le pourcentage, mais que la tarte grossit, le montant qui revient aux joueurs peut grossir en valeur! Ce n’est donc pas une “baisse” de salaire à proprement dit.

      Par ailleurs, tout le monde s’accorde pour dire que le plafond est une bonne chose. Puis, on blâme les proprios car “ce sont eux qui donnent les gros contrats irresponsables”.

      Une équipe doit viser le succès pour réussir à attirer des fans. Dans le système, les revenus de la ligue augmentent, le plafond monte, et donc chaque équipe peut, et même doit, dépenser plus pour viser le succès. C’est donc une escalade inévitable. Si Pierre ne donne pas $100M à Kovalchuk, Jean va y penser et Jacques va le faire. A la limite, si tout le monde refuse, on va les accuser de collusion!

      Donc, il faut contenir l’escalade, et la seule façon systématique de le faire est de réduire la part destinée aux joueurs, ce qui détermine ensuite le plafond, puis les $$$ donnés dans les contrats.

      Toute autre méthode n’est qu’un artifice.

      Les joueurs de la NBA et de la NFL l’ont compris, mais il faut dire qu’ils ont plus confiance à leur dirigeants, moins broche-à-foin que Gary et sa bande…

    • En fait il faut bien écouter. Bettman soutient que les profits vont aux joueurs alors que les propriétaires ont toutes les risques et dépenses. C’est vrai mais les dépenses et assurances sont incluses dans les coûts donc déjà incluse avant le partage de revenu.

      Si on voulait vraiment établir une vrai convention, les priorités devraient être à mon avis:
      - S’assurer de la sécurité des joueurs (même contre eux-mêmes)
      - Fond de pension et développement pour l’après hockey (c’est beau d’être millionnaire à 25 ans, mais que ce passe-t-il à 40ans.
      – Les partisans. Peut-on penser à baisser les prix des billets en même temps que le salaire des joueurs? Peut-on rendre le sport accessible à tous?
      -Controle des propriétaires. On a beau dire ce que l’on veux les contrats sont approuvés par les propriétaires. Bettman peut l’inclure dans sa convention collective, mais si tous les propriétaires décidaient de ne plus offrir de contrat de plus de 5 ans. That’s it man!

      En bout de ligne, les joueurs sont le spectacle, sans propriétaire ont peu toujours regarder d’autres ligues. Sans joueurs… c’est plus difficile!

    • Il ne faut pas leurrer, s’il n’y a pas de hockey cette année, ça sera à cause des marchés où le hockey n’est tout simplement pas populaire. Donc, les grands perdants de cette crise, c’est les amateurs des bons marchés de hockey comme au Canada.

      Ce n’est pas compliqué, il y a au moins 10 équipes qui n’ont tout simplement pas les moyens de suivre la parade de la LNH. La situation pourrait se comparer à un ménage qui essaye d’avoir le même train de vie que son voisin qui fait le double ou le triple de leur salaire. Au début, il va vivre à crédit, mais ça ne prendra pas de temps que la situation deviendra intenable et qu’une faillite s’en suivra. En affaire, c’est la même chose qui va se produire. À ce que je sache, la LNH est une business et je ne comprends pas du tout la mentalité des joueurs de toujours proposer le partage des revenus entre propriétaires. Depuis quand un businessman va aller en affaire pour partager ses revenus avec ses compétiteurs?

      Donc, personnellement je proposerai l’abolition pure et simple du plancher salarial. Nous aurions une dizaine d’équipes avec une masse salariale d’environ 15 millions et 10 équipes au plafond. Ça ne ferait que respecter la logique de la compétition. Je n’ai jamais cru en la parité, personnellement, ce n’est qu’un nivellement par le bas. Depuis qu’il y la partité, je n’ai que constaté qu’une diminution de la qualité du produit.

    • @ easyrider

      Votre argumentaire reflète excatement ce qu’on entendait dans les années 90 pendant l’explosion des salaires. Arrivez au 21e siècle, ces athlètes sont les meilleurs au monde et si la LNH refuse de payer ce qu’ils rapportent, d’autres le feront. Les joueurs ne sont pas à plaindre, mais ils sont payés selon ce qu’ils rapportent.

    • Difficile à dire. On entend seulement la version des joueurs car ceux-ci sont chummy-chummy avec les journalistes (pour le pas dire joueursnalistes). Alors les journalistes disent que les proprios sont bornés, ne veulent pas faire de concessions aux joueurs et blablabla. Mais en est-il vraiment? Surtout quand on sait ce que Fehr à fait lors de son passage au baseball majeur.

    • @ sylvainchartrand : vous dites “Les propriétaires devraient pouvoir diriger la ligue comme ils veulent. L’association (ou l’union) diriger par FERH devrait intervenir seulement pour les abus au lieu d’essayer de diriger la ligue.”

      Vous oubliez quelque chose dans votre équation, c’est que le produit c’est les joueurs…les propriétaires n’apportent rien au sport !!! Même pas l’argent !!!

    • …et pendant ce temps, c’est aux payeurs de taxes de payer pour leur construire des amphitheatres et aux villes de leur donner des conges de taxes…

    • Personnellement, je ne connais pas suffisamment tous les éléments du dossier pour prendre une position vraiment éclairée. Ce que je sais par contre, c’est que ce sont les amateurs de hockey qui sont les seuls pénalisés. Pourtant, c’est nous qui, d’une façon ou d’une autre, générons les revenus de la LNH.

      Dans ces conditions, si la ligue décide d’ignorer l’intérêt de ses consommateurs et de décréter un lock-out, je propose de mon côté que les amateurs procèdent à un boycott de la LNH. Voici ma proposition.

      Boycott de la LNH

      Les négociations entre les dirigeants et l’Association des joueurs de la ligue nationale de hockey sont rompues et la LNH menace de décréter un lock-out le 15 septembre prochain. Les deux parties ne s’entendent pas sur le partage des revenus.

      Or, ce sont les amateurs et consommateurs comme nous qui, en fin de compte, génèrent ces revenus. En effet, nous finançons les propriétaires d’équipes ainsi que les commanditaires de la ligue par l’achat de billets, de produits dans les arénas, de produits dérivés, d’abonnements au câble ou à la télé, etc. Pourtant, dans le conflit actuel, personne ne défend nos intérêts.

      En conséquence, si la ligue nationale de hockey n’entreprend pas comme prévu ses activités le 15 septembre, je m’engage pour toute une année :

      • à boycotter les matchs de LNH, tant dans les arénas qu’à la télé ;
      • à n’acheter aucun produit dérivé de la LNH ;
      • à n’acheter aucun produit des commanditaires de la LNH.

      Ensemble, demandons aux dirigeants et à l’Association des joueurs de la ligue nationale de hockey de faire preuve de plus respect envers les amateurs qui leurs permettent de vivre aisément de leur sport.

    • la baisse demandée par les propriétaires est énorne mais d’un autre coté connaissez-vous beaucoups de compagnie ou les employés font plus d’argent que le patron ?

    • Les joueurs se prennent pour des propriétaires. Leur argent, c’est leur business. Oui ils font le show, mais dans la vraie vie, les employés d’une usine enrichissent leur proprio. Mais c’est lui qui prend les risques.

      Les joueurs prennent leur argent pour acquis et ça m’énerve.

      Et c’est de notre faute, à nous, les fans.

      C’est une drôle de business. Un proprio qui en aide un autre, alors qu’ils sont en compétition dans le même sport-spectacle. Ils feraient plus d’argent s’ils disaient à Bettman “Hey, c’t'assez de Phoenix et des autres qui traînent le lunch à l’arrière…”.

    • Nous devrions boycotter la LNH partout en Amérique du Nord.

      J´aimerais bien qu´un ou deux propriétaires imitent M. Kraft propriétaire des Patriots dans la NFL. M. Kraft a sauvé la saison de football l´an dernier en négociant.

      C´est peut-être Bettman le problème, il peut-être trop intransigeant?

    • Aucun… FANS (bref, ceux qui payent pour que tout ce beau monde soit riche et célèbre…)

    • En réponse à votre chronique de ce matin, les Québécois ne seront jamais assez aplat-ventristes et assimilés à la sphère WASP pour passer avant Seattle et une deuxième équipe torontoise.
      .
      Je crois que ça va prendre une hécatombe dans la LNH avant que les Nordiques ne reviennent dans la LNH. C’est d’ailleurs ce que Bettman tentera d’éviter en forçant les propriétaires, en passant par la poche des joueurs, à réduire leurs dépenses.
      .
      Cela dit, je souhaite un retour des Nordiques à Qc. Québecor a toutes les ressources (lire plateformes) utiles, nécessaires et souhaitables pour réussir. Je ne suis pas certain que le club sera rentable, mais le projet, assurément.

      Enfin, on verra bien.

    • Avec toutes les conneries que les propriétaires font, il est impensable de les soutenir… À moins d’être soi-même un propriétaire… Avec les décisions qui se rssemblent…

      100% derrière les joueurs!

    • Un lock out de fans s’ils ne s’entendent pas avant le 15 septembre.
      Quelques arénas COMPLÈTEMENT VIDES au retour au jeu.
      La Journée du fan dans la LNH. Une date où les fans pour protester contre ces guégerres de millionaires ne se présentent pas à aucun match au travers la ligue.
      Un samedi soir, plein de matchs, plein d’arénas vides.
      Avec les réseaux sociaux, ça doit pouvoir se faire ça…

    • 100% derrière les joueurs. Le commentaire de M.Ribeiro hier résume très bien ma pensée. Anyway Bettman et les proprios vivent sur une autre planète. Jamais ils ne pourront s’auto contrôler entre eux étant donné que certains sont prêts à faire n’importe quoi pour obtenir le meilleur joueur.

    • Moi je suis du côté des absents à cette table de négos, je suis avec les partisans.

    • Je reformule le tout avec des accents français sur mon clavier.

      Un exmple…je suis un vétérinaire et j’ouvre un pet shop. Je vous emploie pour être vendeur et vous me demandez 57% de mes ventes. J’ai toutes les dépenses de mon côté, les responsabilités et j’en passe. Je vous dis, non merci. Et ce que je fais avec mon argent ne vous concerne pas. Je ne vous demande pas ce que vous faites avec le vôtre. Une seule conclusion s’impose…je suis du côté des proprios.

    • Moi à 100.00$ pour un billet dans les ”bleachers” ils peuvent bien se le mettre où le dos perd son nom, leur hockey.

      Les contrats de 10-15-20 ans pour fausser et tricher le plafond? Tant pis pour eux.

      À $100.00 Je m’asseois avec mes 2 enfants à la cage et de cette distance, ils ne voient pas la différence.

      Ils peuvent bien crever. Les 2.

    • Je ne sais pas si c’est possible pour les joueurs, mais si la LNh décrête un lock-out, oui ils se doivent d’avoir un plan B, mais pour tous ceux quiiront en Europe bien qu’ils y restent toute la saison, mais qu’ils le disent aux proprios et à Bettman c’est l’un ou l’autre, on joue tout en négociant , mais s’il y a lock-out c,est pour toute la saison.

      Et pourquoi se former une ligue nord-américaine avec eux qui ne veulent pas aller en Europe, il y a assez d’ampjhtéâtre de 5000 places et plus en Amérique pour s’organiser, aux USA il y a au moins 20 universités qui en ont un de 10,000 et plus, et au Canada il y a le vieux à Ottawa, Québec, Maurice-Richard Verdun London Saskatoon Hamilton Halifax, pourquoi une saison de 48 parties, qu’ils laissent planner ces possibilités et les proprios vont changer d’idées et négocier.

    • Moi c’est les joueurs! Les propriétaires veulent que les joueurs corrigent leurs erreurs en acceptant de baisser le partage des revenus de 57 à 43 %!!!

      Et pour s’aider il y a encore des DG, à la solde des propriétaires qui donnent des contrats démesurés à des joueurs Weber et Parise en exemple!

      Pour que les joueurs laissent diriger les propriétaires faudraient que ces derniers se tiennent et cessent de tirer la couverte chacun de leur bord! Les propriétaires sont solidaires contre les joueurs mais très individuels lorsqu’il s’agit de s’approprier un joueur convoité par la meute…toujours comme Weber, Parise ou Nash!

      Quoique certains diraient que c’est la même chose pour les joueurs car certains n’hésitent pas à envoyer à l’hôpital un confrère en situation vulnérable!

      Misère….

    • Ni un ni l’autre . Sont de véritables arnaqueurs .Je souhaite fortement que le payeur de billet déserte les amphithéâtres , car c’est toujours lui qui paie pour un spectacle plus souvent qu’autrement plate , sans saveur .Allez voir un match Minnesota contre le CH. au centre Bell ou encore Columbus, Islanders, New jersey avec le jeu hyper défensif ,les Sabres , les Maple Leafs et plusieurs autres et vous allez tous comprendre .Mais tant que la demande sera là , les imbécilités financières continueront de s’accumuler comme c’est le cas présentement.Le ti jo payeur de ticket ne sait pas le pouvoir qu’il a entre les mains.

    • La NHL. bof !!! petite organisation paroissiale , vive le NFL. La NHL pourrait fermer les livres une année complète que j’en aurais rien à foutre.

    • à part, NY, MTL, TO, Chi, Phi et Boston. Les autres clubs souffrent.

      Je pense pas que Long Island, Phoenix et Columbus ont l’affaire pour combler les demandes des jouerus.

    • Un pourcentage de revenus plus bas de revenus en croissance peut signifier une masse salariale de même niveau…Les joueurs ne concèderont pas nécessairement 20%.

      Je verrais bien un partage des revenus par palliers: 57% des 3 premiers milliards, 50% du suivant et 43% à partir de 4G…ou quelque chose du genre!!!

    • et si on boycottait le hockey et tous les autres produits que produisent les différents propriétaires de la ligue , genre à Montréal on boycotterait le hockey , la bière Molson , les spectacles evenko,

      à Québec on continuerait à boycotter le hockey , d ailleurs , ils le font très bien depuis 1979 , parceque à Québec on peut pas vraiment dire que c est du hockey qui se jouait là même quand les nordiques faisaient du patinage libre

    • une chose de sur … certains propriétaires doivent pas etre pressé de payer les contrats
      débiles qu ils ont accordé lolllllllllllllllll.

      le dernier en liste … brad marchand a 4.5 millions par saison … y se passe quoi si il compte entre 5 et 10 buts cette saison ?

    • joueurs ou propriétaires ???????????

      Ni l un Ni l autre …….. ce sont les FANS les vrais boss
      et si ils ne s entendent pas …….. ceux qui PAYENT ne seront tout simplement au RDV!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité