Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 6 juin 2012 | Mise en ligne à 11h17 | Commenter Commentaires (16)

    Therrien: la chance au coureur

    Michel Therrien, le nouvel entraîneur du Canadien.

    Michel Therrien, le nouvel entraîneur du Canadien.

    Michel Therrien ne sera jamais le plus éloquent des hommes, mais son franc-parler l’a bien servi, mardi, lors de sa nomination comme entraîneur du Canadien.  Son attitude avec les médias et les fans sera sûrement plus ouverte que celle de Jacques Martin, dont la prudence était excessive.

    Même si le choix de Therrien ne fait pas l’unanimité, la majorité des gens sont prêts à donner la chance au coureur.  C’est certainement mon approche. Therrien n’occupait pas le haut de ma liste mais il mérite pleinement ce qui lui arrive. Puisqu’il est  l’homme de confiance de Marc Bergevin, laissons-le mettre son plan en action. On jugera des résultats bien assez vite.

    Le sondage actuellement en cours sur le site La Presse.ca fera sûrement plaisir à Therrien. Le procédé n’a rien de scientifique, mais les données sont souvent intéressantes à analyser.

    Au moment où j’écris ces lignes, près de 4 600 internautes ont répondu à cette question: “Êtes-vous d’accord avec la nomination de Michel Therrien comme entraîneur-chef du Canadien?”  Soixante-quatre p. cent des répondants ont dit oui, 18 p. cent non, et 18 p. cent ne savent pas.

    Cette marque d’appréciation est presque étonnante, compte tenu que Therrien arrivait loin derrière Patrick Roy et Bob Hartley dans la liste des candidats préférés du public.

    Les liens très forts qui unissent les partisans à leur équipe expliquent en partie ce ralliement. Les amateurs souhaitent la relance du Canadien. Et puisque Bergevin et Therrien sont pleins de bonnes intentions, ils ont l’appui populaire.

    D’autres partisans, même s’ils ne sont pas emballés par Therrien, sont néanmoins soulagés que Marc Crawford n’ait pas été choisi.

    Je me suis entretenu avec Therrien après la partie officielle de la conférence de presse de mardi. Nous n’avons pas discuté de hockey, mais de la place de la famille dans sa vie. Mon texte est ici.


    • Sur le sondage favorable à Therrien, les gens ont probablement eu la frousse de voir Crawford avoir le poste. Quand on passe près de la catastrophe, on se console plus facilement avec une option moins désirée.

    • C`est certain qu`il mérite d`avoir le poste mais surtout il importe de voir la bonne perspective de cette nomination.
      Nous ne parlons pas ici d`une nomination individuelle mais bien d`une piece de casse-tête dans un contexte organisationnel. On est pratiquement parti à zéro en remplissant un organigramme dénudé .

      Quant à l`appui de la base des amateurs je vous invite à consulter les sites anglophones et vous verrez qu`il y a là inversement à peine 5% des amateurs qui sont en faveur de cette nomination. Le tremblement de terre, pour une fois, ne s`est pas produit de notre coté des deux solitudes hier…

    • Je suis en accord avec ta position Philippe…c’est le temps de passer aux joueurs pour améliorer

      le plus possible le CH !!!

    • Tu as parlé trop vite, beaucoup de non se sont ajouté au sondage. Je me demande bien pourquoi Michel Therrien est si peu populaire et pourquoi Patrick Roy l’est autant. Therrien a pourtant démontré plusieurs fois son savoir faire!

      Personnellement, mon choix était Vignault si libre et Therrien par la suite. Tout le monde sauf Crawford qui est populaire juste parce qu’il a les anglos de TSN de son bord. Sinon, il a gagné quoi Crawford depuis sa coupe stanley? Il a fait pire que Therrien. Et les performances des Pingouins en série depuis le départ de Therrien, exception faite de l’année de son départ, démontre qu’il était en grande partie responsable des succès de cette équipe.

    • Je n’étais pas favorable à sa sélection, mais je veux certainement laisser la chance au coureur et lui souhaiter le meilleur des succès. On verra bien!

      Par contre, j’ai encore ce matin entendu qu’on parlait de Martin Lapointe comme adjoint.

      À ma connaissance, dans l’histoire du Canadien, il y a deux Québécois francophones qui, à offre égale, ont préféré aller jouer ailleurs qu’à Montréal. Martin Lapointe est un de ces deux-là (l’autre est Daniel Brière). Pour une direction qui veut mettre à l’avant-plan la fierté d’appartenir au Canadien, il me semble que ce serait un choix bien curieux.

    • Présentement il est un dieu ont veux tous lui donner sa 2 ieme chance.

      1 Novembre ont sans reparle si le CH est dans le fond du classement avec exemple 2 victoire 9 défaites.

      La ont va voir les bipolaires et les journalistes sortir la corde pour le lynché

    • Vous auriez écrit le même article, même titre pour n’importe qui…si vous êtiez contre l’embauche de Therrien, dites-nous au moins pourquoi…ça fera changement des louanges à plus finir que votre collègue Brunet nous présente.

    • Michel Therrien n’était pas le meilleur francophone mais le meilleur onstructeur disponible point à la ligne. Ha! oui il y avait Tom Renney, un autre Sutter, Gerry Gallant et un paquet d’autres dans la LAH, ainsi que le risqué Patrick Roy superpour faire des spectacle pour la foule mais qui dérange plus ses propres joueurs que ceux de l’adversaire.

      Donc commme il est nommé donnons lui la chance de nous démontrer ce qu’il peut faire à nouveau, il sera toujours temps de critiquer c’est bien plus facile après qu’avant.

    • La question aurait dû être : Êtes-vous satisfait de la nomination de Michel Therrien ? Non.

      Si je suis d’accord? Oui. Pas le choix de l’être maintenant qu’il est nommé …

    • @Noirod

      Sur ce site, la question du jour est: Êtes-vous d’accord avec la nomination de Michel Therrien comme entraîneur-chef du Canadien? Pas d’accord: 51% – D’accord: 39 – Ne sais pas: 10

      Le gens ne semblent pas trop “en faveur” ici non plus! Bizarre…

    • Pourtant , Bernard Landry a quitté le P.Q. avec un vote de confiance plus fort.

    • Moi , avoir été le décideur du futur coach de la noble flanelle , j’aurais pris Chow Phoun Chinn , un coach chinois qui ne parle que mandarin. Ainsi ,les anglos et francos ne seraient plus déçus.

    • Je viens de lire que Therrien a congédié Randy “le bilingue” Cunneyworth et Ladouceur.

      Première excellente décision. À suivre…
      GTremblay
      Montréal

    • À la suite de la nomination de Michel Therrien, le CH a montré la porte aux deux Randy. Honnêtement, je trouve que ça manque un peu de classe de congédier Cunneyworth qui a fait son possible avec un mandat épouvantable et un climat totalement malsain. Au minimum, il est allé au bâton plus souvent que les joueurs qu’il a eu sous sa direction. On aurait pu le reclasser quelque part, question de montrer au monde du hockey que l’organisation du CH sait au moins faire preuve de reconnaissance envers les soldats qui sont allés au combat à la place de certains de ses dirigeants.

    • Michel Therrien mérite ce second tour de piste, et il fera sans doute bien les choses, mais je persiste à croire que le véritable homme de confiance de Bergevin est Scott Mellanby. Dans 2 ou 3 ans, lorsqu’une floppée de jeunes joueurs progresseront avec l’équipe et que Mellanby aura retrouvé son français, je suis convaincu qu’il succédera à Therrien. N’oublions pas que par son poste, Mellanby aura la chance de bien connaître les jeunes qui montent (mieux que Therrien) et il aura l’avantage d’avoir déjà encadré leur développement.

      Cela dit, si Bergevin est un “organisateur” avisé, je ne crois pas que ce plan soit coulé dans le ciment. Tant mieux si Therrien amène cette équipe plus loin qu’espéré, mais la rapide embauche de Mellanby me fait douter que Bergevin aimait beaucoup les candidats.

    • @patatoconcombre

      Excellent commentaire. On comprend Cunneyworth d’avoir accepté le poste, mais le comportement de plusieurs journalistes, et surtout de son patron, était très ordinaire. Pour les journalistes, ça s’explique sans se justifier: faut bien faire de la controverse identitaire pour vendre de la copie (c’est la même chose du côté anglo, BTW).

      Mais l’attitude de Gauthier dans toute cette affaire était vile et bassement abjecte. Envoyer Cunneyworth au front pour ensuite le “garrocher” en-dessous de l’autobus comme il l’a fait, c’est le signe que le CH était vraiment rendu bas comme organisation. Fallait vraiment donner un coup de barre sinon l’organisation allait devenir aussi pestiférée que d’autres l’ont été par le passé ou encore le sont maintenant (Jackets, Oilers)

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité