Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 mars 2012 | Mise en ligne à 10h49 | Commenter Commentaires (82)

    Serge Savard et les Québécois

    Les Québécois respectent Serge Savard.

    Les Québécois respectent Serge Savard.

    Geoff Molson a pris sa meilleure décision depuis son arrivée à la tête du Canadien en appelant Serge Savard en renfort.

    Les Québécois respectent Serge Savard.  En voici une preuve éloquente.

    En avril 2009, au moment où plusieurs groupes s’organisaient dans l’espoir d’acheter le Canadien, La Presse a publié un sondage de la firme Angus Reid. La question était simple: qui souhaitez-vous comme propriétaire du Canadien?

    La réponse a été très claire. Serge Savard a doublé tous ses concurrents et recueilli l’appui de 34 % des répondants.  En deuxième place,  loin, très loin derrière lui,  on retrouvait Guy Laliberté, co-fondateur du Cirque du Soleil. On parle pourtant  ici d’une très grosse pointure.

    Les autres noms mentionnés n’ont pas franchi le cap des 10 %: René Angélil (9 %), les Molson (7 %) et Quebecor (7 %).

    Que Savard ait été le préféré du public devant des entreprises et des gens aussi importants au Québec en dit très long sur sa cote de popularité. Les Québécois ont confiance en Serge Savard. C’est une marque de reconnaissance exceptionnelle.

    Le retour de Savard chez le Canadien annonce une période de profonds changements. L’organisation vient de retrouver ses racines et le talent francophone, autant dans les postes de direction que sur la patinoire, sera enfin mis à profit.

    Une fois son mandat rempli et le nouveau DG en poste,  je serais très étonné que Savard ne conserve pas un rôle important de conseiller avec le Canadien. Son influence continuera de se faire sentir. Et c’est une excellente nouvelle.


    • Savard doit tout faire pour ramener Jacques Lemaire.
      Sera-t-il capable de sortir Jacques Lemaire de sa retraite?

    • Pas vraiment d’accord avec vous car Savard a orchestré deux des pires transactions de l’histoire du CH : le pilier défensif et robuste Chelios à Chicago contre le vieillissant Denis Savard en fin de carrière puis Éric Desjardins, John Leclerc et un autre joueur à Philadelphie contre le très ordinaire Recci. Ayoye!

    • J’espère qu’on continuera dans la meme veine pour la suite.

      Des GAGNANTS comme Patrick Roy entraineur par exemple.

      Des GAGNANTS je dis.

      Qu’on cesse de parler de ce choix médiocre de DG qu’est Vinny Damphousse.
      Il connait la convention d’accord.
      Mais big deal, on veut un visionnaire, un dépisteur, un LEADER. Un gars respecté.

      Damphousse s’exprime comme un tata de 6 ans a la télé. Brunet lfait mille fois mieux que lui, sans méchanceté. Damphousse n’a aucun vocabulaire, ne sait pas articuler une phrase, donc pas très bon communicateur et de plus il fait parfois des commentaires déroutants.

      Sur l’épisode Cunneyworth il a qualifié ca de problème politique.

      Pardon ?? Qu’on s’attende a ce que le coach parle a la population avec un semblant de fond de leur langue, de la politique ?

      Ayoye

      Si c’est ce qu’il pense, il a autant d’envergure que celui qui tenait dès lors le poste, l’inimitable space cadet, Monsieur Gauthier.

    • le monde et les journalistes oublient vite….vous rappellez-vous quand serge savard a nommée mike keane capitaine….c’était l’enfer de voir les journalistes…..ceci dit je suis tres content que serge savard soit de retour ,mais lui aussi a fait des erreurs….

    • Nous investissons collectivement, gouvernement du Québec et du Canada et les municipalités dans la construction et la rénovation d’arena. Chaque village au Québec a sa patinoire extérieure et son arena si c’est pas directement dans le village c’est pas trop loin. Le hockey c’est ici que ça se passe. M.Savard est origianaire de Rouyn et il a eu un grand succès dans le hockey et c’est pas fini. Voulez-vous bien me dire ce que fait Koivu comme capitaine du CH? Sommes nous colonisés à ce point? La job la mieux payée au CH c’est Scott Gomez, un latino originaire de l’Alaska, c’est quoi la farce. Lecavalier joue aux USA, me semble que Lecavalier et hockey à Montréal c’est un synonyme. Le jeune Brien qui jouait cette année à Victoriaville, le meilleur de la ligue, il y aurait-tu moyen de le mettre sur la grosse patinoire, même chose pour Philippe Daneault la merveille des Bois-Francs, il n’a pas d’affaire à Chicago.Serge Savard a compris ça et la fierté va peut-être revenir à Montréal?

    • Y aura-t-il un journaliste qui osera faire une VRAIE évaluation de Serge Savard en tant que DG du club de hockey?
      -échanges
      -choix au repêchage
      -rendement de l’équipe

    • @ M. Cantin

      En évoquant la vente du CH, vous étiez tout proche de faire le lien qui expliquait bien des choses ! Creusez plus loin ! Souvenez-vous: lorsque les Molson avaient manifesté leur intérêt de racheter le CH, qui s’était retiré de la course pour leur laisser bien gentiment le champ libre ? Eh oui, Serge Savard lui-même ! Et aujourd’hui, quelle coïncidence, Serge Savard devient le conseiller de Geoff Molson. La lumière se fait-elle dans votre esprit ?

      Et, ma foi, vous m’étonnez fort avec votre pâmoison devant le Sénateur. Ses décisions catastrophiques dans les deux dernières années de son règne (échanges désastreux, virage européen du repêchage complètement manqué) ont pavé la voie à la descente aux enfers du CH. De plus, il n’est plus impliqué dans le hockey depuis des lustres, ne connaît rien à la réalité de la LNH aujourd’hui, est ancré dans des schémas de pensée archaïques alors qu’on a besoin d’idées nouvelles. Et c’est lui qui incarne le renouveau du CH à vos yeux ?

      Allons, mon bon monsieur Cantin, ressaisissez-vous, voulez-vous !

    • En effet le retour du Serge Savard et le congédiement de Pierre Gauthier apporte un vent de positif que je n’ai pas senti pour le CH depuis la finale de conférence du printemps 2010. Sérieusement, on sent juste avec la nomination de M.Savard que cette équipe redevient mon équipe.

      Je me considère comme un grand fan du CH, mais je n’ai pas regarder une game depuis au moins trois semaines. En fait, à chaque fois, j’avais l’impression de perdre mon temps et je culpabilisais. Par contre, juste avec le changement des derniers jours, je me dis que je vais prendre soin de regarder les dernières games de la saisonet vais regarder l’avenir avec un brin de positif.

      En passant, je crois que Brian Burke mérite le même sort à Toronto. Si je me trompe, sa fiche est réellement moins bonne que celle de Pierre Gauthier durant leurs règnes communs dans la NHL. Il semble respecter de tous, mais un patron qui ne fait pas sa job, peu importe la réputation ou le métier, doit se faire congédier. Juste l’erreur de Phil Kessel qui a donné Tyler Seguin et Freddy ou Doggy Hamilton, probablement deux futurs joueurs de concession est déjà trop grave…

    • Il est jsute plus dans les spheres du hockey depuis 17 ans…

      Une eternite ! Mais bon, ce que les journalistes veulent a Mtl, Dieu le veut :)

    • Tout à fait d’accord Monsieur Cantin, l’embauche de Savard comme conseiller au propriétaire et président du club me laisse un vent de renouveau, je peux y croire encore.

    • Monsieur Savard est de loin le plus compétent personnage capable de jouer ce rôle. En ce sens ,il faut donner crédit à monsieur Molson qui en tant qu`homme d`affaire a eu la lucidité de faire ce choix.

      Heureusement d`ailleurs car publiquement ce débat s`enligne (encore ) sur une priorité sentimentale et on sait qu`en affaire….

      L`équipe intérimaire en place saura faire la juste mesure afin que le choix soit fait en fonction des criteres incontournables. Je crois que pour l`instant plusieurs candidats n`ont rien à faire avec un poste de D.G. soit parce que le compétence n`est pas là ou parce que ce même individu serait mieux placé ailleurs.

      Faut faire attention de ne pas prendre de décision hative ou sentimentale car invariablement il y aura des coeurs brisés alors que l`idée c`est d`avoir du solide et du lucide.

    • Pour ceux qui idéalisent les compétence de Serge Savard, j’ai huit mots à leur dire: John Leclair ET Éric Desjardins contre… Mark Recchi.

    • En même temps, les Québécois ont le “Je me souviens” pas mal court…car je me rappelle comment ils avaient hué Savard comme du poisson pourri lors d’un match des anciens alors qu’il était encore DG…

      Le fait reste que c’est le genre parfait de gars réfléchi que ça prends Pour conseiller Molson.

    • Philippe,

      je suis d’accord avec votre analyse. Je dirais même que ça sent la Coupe sur la Catherine…Haha !! Blague à part, le retour des Nordiques va enfin fouetter l’organisation. Le meilleur est à venir…

      Sylvain Labelle

    • M Cantin: perso que le DG et l’entraineur sois bilingue pour moi c’est important, mais sur la glace je veut une équipe gagnante avec des joueurs qui se défonce quelque sois leur origine. Est ce que les Leafs doivent avoir une majorité de joueur de la région de Toronto? est ce que les Bruins eux doivent avoir une majorité de joueurs du Massachusetts?
      L,Équipe doit avoir les meilleurs jours disponible point final

    • ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ

    • Ramenez Rejean Houle ! Y reste encore un peu de démolition à faire…

    • En général, les gens acceptent que le prochain DG doit parler un minimum de français pour faire son travail DANS la ville de Montréal (et non à partir de Burlington). Pierre Lebrun d’ESPN en a jasé avec Geoff Molson et il a twitté deux fois que le prochain DG devrait parler français MAIS que l’organisation retiendrait le meilleur homme de hockey pour l’emploi:

      Pierre Lebrun sur twitter : @Real_ESPNLeBrun

      Molson asked about next GM speaking French. Says top priority is to find best possible GM. But then added speaking French would be important

      But important to note that Molson stressed top criteria is finding best possible GM. Period.

      Serge Savard, le chasseur de tête de luxe engagé par Geoff Molson a évité toute controverse comme celle qui a suivie le congédiement de Jacques Martin en assurant la faune médiatique montréalaise que le prochain DG parlera français. On est loin de l’arrogance de Pierre Gauthier.

      Source : http://hockeypurelaine.wordpress.com/2012/03/29/au-revoir-mr-gauthier-but-does-his-replacement-need-to-be-french/

    • Allô Philippe; Pierre Lebrun comme candidat DG, Qu’en penses-tu?

    • bonjour, je ne partage pas votre excitation. Savard n’a pas fait que des bons coups. Le fait francophone j’y crois, mais pas n’importe quel bozo. Gauthier, Tremblay, Cournoyer , Houle. La première qualité c’est le talent, tant mieux s’il y en a. De plus, contre le fait qu’il demeure conseiller, les belle-mêre, pas mal plus embêtant que d’autre chose.
      Bernard Ouellet

    • Je pense que le Canadien comemence a se deniaiser face a le l’éventuel retour d’une équipe a québec!

    • J’aurais préféré le jugement de Jacques Lemaire à celui du sénateur conservateur Savard condamné récemment pour conduite en état d’ébriété.

    • En nous débarrassant de Gauthier, le granola qui préfère élever sa famille aux États-Unis, à 3 petites heures de Montréal, afin que sa progéniture ne soit pas contaminée par la culture francophone, Geoff Molson vient d’acheter du temps auprès de la clientèle assidue du Tricolore. Pour la rassurer, il s’est adjoint Serges Savard, une icône vivante symbolisant sagacité et sens de l’organisation, voire de l’État, sous son aspect politique. Cela semble vouloir calmer la grogne populaire et lancer le message… d’une autre période de transition inéluctable, celle-là. C’est de bonne guerre dans l’optique où l’on s’approche de plus en plus d’un retour d’une seconde équipe de la LNH dans la Belle Province, d’autant plus que les Coyotes de Phoenix, futurs Nordiques de Québec, forment une équipe déjà largement supérieure à celle qui se traine les pieds au Centre Bell…

      Du même coup, l’organisation largue le boulet qui la coule depuis dix ans, soit Bob Gainey, le grand architecte de ce désastre annoncé. Si Molson s’y était pris avant la pause du Match des Étoiles, il aurait pu aussi virer son recruteur en chef, l’ineffable Trevor Timmins, pour peu qu’il ait pu le trouver à Montréal et non errant quelque part dans les circuits collégiaux de la NCAA… mais à une date si tardive et à la fois si proche du repêchage, c’eut été suicidaire. N’empêche, j’espère que Molson dictera sa nouvelle philosophie à Timmins avant de le foutre à la porte car, au net, il n’y a que Max Paccioretty qui ait émergé de cette obsession pour les circuits américains et les Biélorusses qui perdure depuis 10 ans ou plus. Depuis des mois, on n’a pas vu un seul recruteur de Montréal dans les villes de la LHJMQ sauf à Québec, afin d’épier Grigorenko… un autre Russe tout aussi énigmatique qu’Angelo Esposito, notoire pour sa rapide disparition des écrans radar de la Planète Hockey. Il serait grand-temps que ces recruteurs jettent un œil à ceux qui sont en tête du classement des marqueurs de la LHJMQ, à tout le moins.

      Quant à la succession elle-même, on entend toutes sortes de rumeurs et ce, depuis des semaines. Je suggère à Molson de s’assurer que son nouveau DG aura une sensibilité spéciale, voire une connaissance générale, du hockey de développement au Québec, comme en Ontario. Au fond, le DG est relativement moins important que son entourage lorsque vient le temps de faire les choix et d’amalgamer un ensemble cohérent mais il doit maîtriser les données générales qui lui sont soumises par ses conseillers, pas seulement la gestion des conventions collectives.

      Quoi qu’il en soit, c’est un bon débarras qui survient cinq ans trop tard.

    • De plus, sa relation avec le CH se terminera plus positivement.

      Je vois celà de bonne augure, mais je ne crois pas non plus aux miracles. L’image sera plus près de son public, mais le CH ne gagnera pas plus l’an prochain. À moins de miracles. Sauf que ce sera plus simple d’être patient deux ou trois ans à partir de maintenant.

    • 17 octobre 1995. C’est la date ou la déchéance du Canadien a commencé. C’est cette journée ou ce même Serge Savard s’est fait injustement montrer la porte de sortie.

      Merci encore M. Corey!

    • Savard n a pas parlé de québécois mais bien de francophone … la nuance est importante.
      Surtout quand on pense a Claude Giroux par exemple.

    • les iinternationaux de sport de montréal ça vous dit quelquechose ?

    • C’est là tout les signe d’une organisation qui ne peut pas se défaire d’un passé des plus glorieux, mais ont oubli que ce passé c’est produit grâce à la pelleté des (meilleurs) joueurs qu’ont pouvait recruter dans sa propore cour sans être trop dérangé pas la concurence. Hors un jours les règles ont changé mais la mentalité du CH ne peut se défaire de se passé glorieux. Le CH ne s’est simplement jamais adapté à la nouvelle réalité du hockey. Les pingouins, vancouver et bien d’autres équipe ont compris cependant.

    • Je respecte M. Savard et son jugement.

      J’entretiens toutefois des doutes sur la formule “québécois”. Nous sommes à l’ère des salaires importants (2-3-4-5-6M$), ainsi qu’à l’ère de 30 équipes. Les joueurs sont des PME et trouvent toujours preneurs ailleurs. Prenez les cas de Lapierre, Komasirek, Higgins, Latendresse, etc …

      Je crois qu’il faut miser sur le caractère et la volonté de gagner. Gretzky, Lemieux, Crosby, Hunter, Stastny, Yzerman, St-Louis, Malkin, Stamkos, Roy, Claude Lemieux, etc … sont des gagnants parce qu’ils veulent gagner. Pas à cause de leur origine.

      Même Chris Nilan soulevait les foules à Montréal. Pourquoi? À cause de son implication totale. Pas à cause nécessairement de ses poings.

      Le peuple aime les gens courageux, authentiques, ceux qui vont au-delà de leur limites, ceux qui veulent gagner et qui ne se satisfont pas des miettes. C’est ce qui soulève les foules. Pas le fait d’être québécois.

    • Molson s’est débarrassé de deux incompétents. Mais, il en reste d’autres à clairer, entre autre, la gang qui recommande l’embauche des joueurs…un certain Timmins!

      P.S: Le Canadien devra à tout le moins, avoir des dépisteurs dans la ligne Junior Majeure du Québec…La moindre des choses!

    • Les heures de gloire du Canadiens sont choses du passé? OUI.

      Le hockey a-t-il changé au point que les coach et les DG ont beaucoup moins de pouvoir que dans le passé? La réponse est OUI.

      Blâmes envers Gauthier, justifiés?

      - l’échange de Cammalleri à mal tourné parce qu’il n’y avait pas de bon joueurs disponibles en retour de Cammalleri sur le marché, Serge Savard n’aurait pas pu faire mieux;

      - Celui qui a démoli le Canadiens c’est Bob Gainey beaucoup plus que Gauthier; Gainey s’est débarassé de tous les Franco sans sensibilité envers les partisans québécois, erreur majeure, le Canadiens en paie le prix;

      Les joueurs des PME;

      - Les joueurs sont devenus des PME, indépendants de fortune après quelques années d’activités ils peuvent en donner beaucoup comme en donner peu;

      Un jeu devenu barbare? Trop violent?

      - Des grands joueurs comme Lecavalier, Crosby etc. sont devenu l’ombre d’eux même en raison des blessures, des doués comme Marc Savard et bien d’autres sont KO et sorti du jeu, commotion sur commotion;

      -Paccioretti a failli y laissé sa peau etc… etc…

      Le Canadiens gloire du passé, OUI il faut s’y habituer.

      Il y a peu de joueurs Franco de la trempe des Jean Béliveau, Richard, Lafleur, Lecavalier, Roy, Mario Lemieux, Gilbert Perreault parce qu’ils y a moins de jeunes (moins d’enfants au Québec aussi) pour qui le hockey représente un idéal de vie.

    • Joli coup….sans toutefois oublier qu’en bout de ligne, ce ne sera pas lui, avec son immense ”aura”, qui sera derrière le banc, et encore moins sur la glace. Nous, les Québécois, sommes un peuple difficile à gérer. On ne connais pas les demi-mesures. On aime ou on n’aime pas. C’est ”toute ou pantoute”. Présentement, pour nous, Québécois fans de hockey, Serge Savard représente ”toute”. Je ne crois pas que M. Savard puisse en venir à devenir ”pantoute” dans nos coeurs. J’en serais personnellement sincèrement désolé. À mon humble avis, Geoff Molson n’aurais pu viser plus ”dans le mille” qu’en demandant conseil à Serge Savard, pour améliorer le futur ”à moyen terme” du club de hockey Canadiens. Ce que j’aimerais, après ce joli coup, ce serait que le nouvel état major du club de hockey Canadiens puisse maintenant réfléchir à tête reposée, le temps qu’il faudra (le temps dont il dispose évidemment), pour améliorer de manière significative ce club, tout en respectant minimalement les exigences des partisans (entraîneur francophone, plus de joueurs francophones, etc.). Tant qu’à y être, un gel du prix des billets pour 2 saisons, ce qui serait comme un baume après cette affreuse saison. C’est mon opinion. Merci. Mario, de Ville saguenay.

    • Ce semble un plat réchauffé, mais la victoire fera foi de tout!

    • D’accord avec vous, le retour de Savard est une bonne décision de GM. Maintenant et pourquoi pas Patrick Roy DG et coach à la fois. On aurait qu’à lui donner un bon bras droit pour la tâche de DG surtout pour les questions administratives.

    • Une excellente nouvelle. J’avais parfois l’impression que le Canadien de Montréal était une entreprise de pompes funèbres avec Gauthier et Gainey. Bravo à G.Molson pour l’embauche de S.Savard.

    • C’est le début d’un temps nouveau!

      Espérons que le Sénateur demeurera à la droite de Geoff Molson pour le conseiller, mais aussi pour servir d’éminence grise et de forçe stabilisatrice auprès du nouveau DG et du nouvel entraineur.

      Il se dégage de MM Savard et Béliveau ce même air d’assurance tranquille.

    • Selon ce que vous dites! ( les journalistes) Savard ne serait là que pour aider Molson a trouver son dg et ensuite ils’éclipse et retourne a ses petites affaires.

    • excellent billet phillippe et je pense comme toi
      il devrait conserver un rôle important de conseiller avec le ch
      ça fait drôle d’entendre parler de l’importance du fait français dans la tour du centre bell

    • Certains intervenants du blogue de François Gagnon vont vouloir vous arracher la tête pour sortir l’encensoir ainsi au sujet de Serge Savard,
      BRAVO…

    • M. Molson est épatant. Il a fait d’une période de marasme…une période du temps d’une paix où

      l’unanimité règne en ce moment…jusquà la prochaine nomination !!!

    • @ Monsieur Cantin
      Je respecte beaucoup Serge Savard et son nouveau mandat lui va très bien. Je souhaite toutefois qu’il démontre plus intérêt a Montreal qu’avec le Rocket de l’IPE qui est une des mauvaises équipes de la LHJMQ depuis quelques années. S’il est si bon que ça, pourquoi n’a t’il pas réussi a relancer sa propre équipe? C’est pour cette raison que votre texte me fourni plus de questions que de réponses.

    • Vous avec la pensée bien magique. Bien que je salue le congédiement de Pierre Gauthier, il ne faudrait pas penser que Savard est le génie qui va régler tout les problèmes du CH.

      C’est un bon homme de hockey mais il a aussi fait son lot d’erreur comme DG et ça ne suffira pas de simplement engager des francophones en se disant que parce qu’ils sont francophones, ils sont compétents. Avant de laisser les Molson acheter le CH, il avait dit qu’il aurait nommé Jacques Demers comme coach et celui-ci aurait engagé Benoit Brunet!!!

      La LNH a bien changé depuis 1993 (d’ailleurs, il y a un très bon papier de la Presse la-dessus)

    • Certainement le geste qui s’imposait de la part de Molson : Savard est le dernier représentant du second étage qui ait apporté une coupe à Montréal. L’un des rares aussi qui ait été constant dans son type de choix: il a dirigé comme il jouait, ses déclarations depuis collent à sa politique d’alors.

      Savard avait été le choix populaire il y a vingt ans, avec Lemaire. Le moins qu’on puisse dire c’est que le bon peuple avait un pif incroyable alors!

      Au sujet de Lemaire : on a beaucoup dit qu’il avait créé la trappe, ce qui est faux. La trappe a été mise en place par Bowman, qui comptait alors sur un nombre impressionnant de compteurs. Il n’avait pas réellement besoin alors de penser à l’offensive, il avait le Big Three pour nourrir ses gros canons. et quels canons !
      Ce que Lemaire a créé devrait s’appeler le sling shot: non seulement il a appliqué la trappe mais il l’a transformée en un moyen de rebondir à l’attaque vite et bien. Puis d’autres entraîneurs ont transformé ça en un soporifique pire qu’Occupation Double, faut le faire.

      Là c’est Casseau qui est demandé par beaucoup de gens. Allo! Pas tannés de former des entraîneurs qui seront congédiés au bout de deux ans pour réussir ailleurs ? Patrick E. Roy finira par être solide mais il a quelques croûtes à manger.

      Je reviens à M. Savard. J’espère qu’on lui trouvera une niche décisionnelle dans l’organisation, un rôle à long terme et qui touchera le hockey. La tradition de hockey à Montréal est comparable au Brésil dans le monde du soccer: il ne suffit pas de gagner, encore faut-il le faire avec élégance. Savard le sait… et d’ailleurs pour l’élégance il était phénoménal sur la glace!

      On lit beaucoup qu’un DG est jugé sur ses choix au repêchage et ses échanges. Cette façon de voir devrait être totalement dépassée. Il est impossible de savoir comment un joueur, aussi bon soit-il, pourra s’intégrer dans une équipe, s’il n’est pas en dépression ou aux prises avec des problèmes personnels qui écrasent ses capacités.

      C’est dans la façon de traiter chaque joueur en tenant compte de l’ensemble qu’une équipe peut progresser. Or le CH ne doit pas seulement progresser, il doit redevenir la seule équipe en lice chaque année… et avec style en plus. Tout ça, Savard le sait et l’appliquait déjà il y a longtemps.

      C’est selon la façon de construire une équipe d’entraîneurs, psychologues sportifs, spécialistes cinétiques et théoriciens de la stratégie qu’un DG sera efficace ou pas mais encore ne le sera-t-il qu’en possédant des capacités de meneur hors du commun.

      Il existe un plafond salarial pour les joueurs mais aucune limite quant au personnel de soutien. Chaque investissement de plusieurs millions, i.e. chaque joueur, mérite bien un soin particulier, non pour le chouchouter mais pour le mener au maximum de ses possibilités selon un calendrier pensé et respecté à la lettre, comme les olympiens qui suivent une courbe ascendante au cours d’une année ainsi que dans un cycle de quatre ans. Si ces B.S. du sport (avec mon plus grand respect) peuvent le faire, pourquoi pas les athlètes surpayés des grandes ligues ?

      C’est comme ça que Savard a eu la Coupe en 1993, rien de moins : tous les joueurs avaient une seule façon de jouer… sauf parfois les plus doués en attaque. Mais encore leur imprévisibilité était-elle “prévue” et le jeu des autres, adapté.

      Il existe la LNH et il y a d’autres équipes… accessoirement. Il y a les Canadiens qui devraient réinventer le hockey chaque année. C’est cette idée fondatrice qui est à la base de l’attachement auprès de ce club. En fait c’est l’organisation au complet qui ne doit penser qu’en fonction d’une seule idée: une année sans la Coupe est une année perdue, une année sans la finale est une catastrophe. Ceci ne se fait pas avec des goon, no way. Il peut bien y en avoir, je dis pas, en autant qu’ils restent dans le cadre de ce qui est voulu et fixé.

      On a toujours dit qu’un club se monte depuis l’arrière vers l’avant. C’est vrai. Maintenant il faut commencer un cran avant : chaque geste doit être enseigné et répété individuellement, chaque idée doit être creusée, chaque individu doit avoir la possibilité de se sentir impliqué même dans ses sentiments les plus noirs à travers chaque pulsion exprimée durant le jeu. Trois millions pour avoir le meilleur groupe de spécialistes, c’est quoi quand on est la seule université du hockey au monde ? La recherche en matière de hockey en est encore à ses premiers balbutiements, les possibilités sont infinies.

      Je crois que Savard sait ça aussi. La tâche est énorme, les bénéfices seront plus grands encore.

    • Savard était tellement bon qu’il n’a jamais vu venir la vague russe. Pas pour rien qu’on le surnomme le Sénateur, il dormait…

    • Si j’étais Serge Savard, mon premier geste serait de constituer une chambre du sénat, celle d’après réformes constitutionnelle de la Rome, aucun pouvoir politique, mais doté du pouvoir d’influence.

      Jacques Lemaire et Mario Tremblay ont obtenu des succès spectaculaires pour stopper l’hémoragie au New Jersey. Vincent Damphousse pourrait être un atout intéressant pour Savard dans la recherche du DG. Guy Carbonneau a été entraineur à Montréal et assistant DG à Dallas, il peut apporter son expérience aussi. Pourquoi pas Stéphane Quintal ou Saku lorqu’il prendra sa retraite ?
      Jacques Martin, Éric Desjardins ?

      La décision revient toujours à Geof Molson mais ainsi Serge Savard rapproche des hommes de hockey crédibles pour ajouter différentes lumières aux discussions Et après le choix du DG, chacun dans son champ d’expertise continue de veiller au grain, de continuer d’offrir leur qualité de leadership, auprès des joueurs par exemple.

      Bref regarnir la banque d’hommes de hockey de cette organisation.

    • Serge Savard était mon joueur préféré quand j’étais jeune, dès sa première saison complète avec le Canadien. Je suis heureux d’avoir aussi bien “choisi”. Je l’ai admiré comme joueur et comme dirigeant du Canadien, je pense qu’il était très compétent, et je suis convaincu qu’il saura bien conseiller Geoff Molson pour son choix du prochain dg du Canadien.

      Mais voir son retour comme la promesse que le talent francophone sera plus mis à profit sur la patinoire? Je n’irais pas jusque là.

      Bien sûr, tout le monde se rappelle de la coupe Stanley de 1993, avec une proportion de Québécois très élevée (plus de 50 p. cent pour la première et dernière fois depuis 1980).

      Mais se rappelle-t-on de la coupe Stanley de 1986? Savard avait pris l’équipe en 1983, alors que la proportion de Québécois était de 34,3 p. cent. Deux ans plus tard, la proportion avait baissé à 23,9 p. cent, soit le plus bas de son histoire (à ce moment-là). La saison suivante (l’année de la coupe Stanley), le pourcentage avait remonté très légèrement à 26,5 p. cent, le troisième plus faible de son histoire à cette époque, après 1985 et 1941.

      Dans les années qui ont suivi, le pourcentage de Québécois a continué de baisser lentement, jusqu’à un plancher de 23,6 p. cent, l’année de… la finale de la coupe Stanley (perdue contre Calgary). C’était un nouveau “record”, le plus faible pourcentage de Québécois avec l’équipe dans les 80 ans de l’histoire de l’équipe. Pourtant, l’équipe ne fut qu’à deux victoires d’une 24e coupe. Ce n’est ensuite qu’en 2007 que le pourcentage de Québécois est descendu encore plus bas.

      Évidemment, plusieurs choisissent de ne se rappeler que de la suite: dans les quatre années suivantes, le pourcentage de Québécois a grimpé rapidement, culminant à 50,7% l’année de la coupe de 1993. Pourtant, en 1994, avec presque autant de Québécois, le Canadien était éliminé dès la première ronde.

      Un dernier chiffre: en 2001, le pourcentage de Québécois était le 4e plus élevé des 20 années précédentes (soit depuis 1982). Pourtant, on ne peut pas dire que le succès fut au rendez-vous. Au contraire, le Canadien a connu sans doute sa pire saison depuis 1948.

    • Eh oui, la débandade a commencé avec son congédiement. MERCI M. COREY!!!

    • C’est justement pour sa prestance et son sérieux sur des sujets tant au hockey qye dans la vie de tous les jours que ses coéquipiers l,avaient surnommé le Sénateur et 40 ans et plus après c,est encore son surnom pour les même raisons.

      Pour Geoff Molson c’est un coup de fusil à deux canons, un premier point de vue marketing avec les fans il a tiré juste, mais tout autant comme conseillé.

    • Remettons les pendules à l’heure , Savard n’est à peu près pas connu de la nouvelle génération de hockeyeur. Ceci étant dit, il demeure un gars qui connaît son hockey et qui possède un très bon jugement. Il est rusé et capable de communiquer avec ses pairs d’une manière intelligente. Il est respecté partout à travers la ligue nationale. Cela m’attriste qu’il soit juste conseiller. Monsieur Molson, l’ayez toujours à vos côtés , il vous mènera vers le succès.

    • Je tiens à vous dire combien votre analyse et vos opinions ont aidé à crever l’abcès qui sévissait chez le Canadiens. Après tout, c’est la réponse et l’attitude de Pierre Gauthier à votre question sur le fait de nommer un entraîneur monolingue anglophone à Montréal qui a parti le bal. Car encore aujourd’hui ce qui me scie en deux, c’est que jamais Pierre Gauthier n’a pensé une seconde que cette nomination poserait problème. Ouf! Du très bon travail de votre part.

    • Monsieur Cantin, croyez-vous qu’il y ait une possibilité que Serge Savard, de concert avec Geoff Molson, se choisisse lui-même?

      Ça m’étonnerait. En revanche, je le vois occuper un rôle de conseiller.
      Philippe.

    • Après avoir été injustement congédié par un président qui était visiblement dépassé par les évènements, voici que M. Savard, réintègre la direction du Canadien. Tant mieux pour lui.

    • Les québécois ont aussi voté Charest…

    • Si Michel Blanchard n’avait pas attaqué aussi fortement Serge Savard durant le temps où celui-ci était en poste, nous aurions probablement pu le conserver et remporter d’autres coupes Stanley. Blanchard se prenait pour le nombril du monde sportif lorsqu’il était directeur des sports à La Presse.

    • Si vous pensez que Serge Savard n’a jamais été consulté avant par Geoff Molson,

      si vous pensez que personne n’a contacté Patrick Roy depuis décembre lorsqu’il a mentionné la première fois qu’il écouterait si le téléphone sonne,

      Si vous pensez qu’ils sont sincères quand ils disent tous deux qu’aucun appel n’a été fait,

      C’est que vous êtes plus naïf que moi (et c’est dur à battre).

      D’après moi, c’est déjà règlé depuis le mois de janvier et les conditions de Patrick Roy sont : dénigrement complet d’ici la fin de saison des Remparts, et c’est moi qui choisit le DG.

      Ça s’explique par le silence tant critiqué de Molson depuis le départ de Martin, par la description qu’a fait Molson concernant les personnes qu’il veut embaucher (gagnant, désir de vaincre, etc.) qui limite son choix à une seule personne et par son discours partisan si bien ficelé qu’il ne peut avoir été écrit à la dernière minute.

      Patrick Roy est un homme de défi. Entre le défi d’être celui qui redonne vie à la plus grande équipe de la LNH et celui de diriger les futurs Nordiques, j’opterais pour le CH.

      “Aujourd’hui je reviens chez-nous!” (Roy) Lors du retrait de son chandail.

    • Bonjour,Serge Savard a un charisme certain,et il était temps que ça arrive au canadien,ils en ont bien besoin, sauf que par le passé il a lui aussi pris quelque mauvaise décision pour le choix de certain joueurs.A suivre de près !!!

    • Encore et toujours en train de parler du fait francophone chez le Canadien. Ça en devient une fixation maladive chez vous M. Cantin.

      En quoi l’arrivée de Savard va-t-elle augmenter le nombre de hockeyeurs francophones aptent à avoir un impact sur une équipe de la LNH ? Faîtes le tour de la LNH et vous trouverez difficile de bâtir un seul alignement complet de qualité avec la langue de Molière comme seul critère de sélection.

      Si ma mémoire est bonne, la décennie désastreuse de recrutement sous la férule de Serge Savard fut si catastrophique que le club a pris une autre décennie à s’en remettre. Personnes n’a vraiment pleurer son congédiement, qui semblait tout à fait justifié à l’époque.

      Voilà maintenant que les médias sportifs montréalais, vous en tête de file, nous le présente comme le messie qui redonnera un peu de sainteté à cette flanelle qui semble plus qu’usée, à cette équipe moribonde que vous pressentiez pourtant comme de sérieux aspirant à la Coupe Stanley il y a peine quelques mois.

      Ça fait maintenant plus de deux décennies que l’organisation montréalaise oriente ses décisions en se tournant vers d’anciennes gloires tricolores afin de s’accrocher à une tradition qui n’existe plus et les résultats parlent d’eux-même.

      Il serait peut-être temps pour l’organisation québécoise de quitter sa zone de confort, d’oublier pour un moment son passé glorieux lorsque vient le temps de choisir ses gestionnaires et de se plier à la réalité de la LNH où la compétence fait foi de tout, francophone ou non.

    • Attends que les séparatisses-nationaleux se mettent sur son dos comme ancien président des Fêtes du Canada et tu verras qu’il ne fera pas long feu…..en plus, les média propagandistes-contrôleux vont aussi vouloir en faire leurs unes car ça fait vendre du papier et surtout de la pub!….Et au diable tout le reste, même si ça pourrait être bon pour les con..tributeurs!

    • Après Sam Pollock, Serge Savard a été le meilleur DG du Canadien avant que l’ineffable Corey ne le sacre dehors pour le remplacer par le duo d’incompétents : Houle-Tremblay.

      Si j’étais Serge Savard, j’accepterais de nouveau le poste de DG, mais après avoir fait la mise au point suivante auprès des journalistes “ti-jos connaissants” :

      - À compter de maintenant, plus de journalistes dans les avions du club et dans les vestiaires;
      - Défense au coach d’aller se confesser auprès des journalistes après chaque partie : “Pourquoi t’as pas fait jouer tel joueur”, “pourquoi tu fais pas jouer untel avec untel”, “pourquoi ci, pourquoi ça”.
      - Ça prend 5 ans pour reconstruire une équipe, alors ne paniquez pas dès que le Club perd trois parties de suite. Et sacrez-moi patience avec vos litanies habituelles ” Savard doit bouger”, “tel joueur doit être échangé” etc…

      Avec la meute de journalistes constamment sur le dos, pas étonnant que le DG et le coach fassent des faux pas et que les joueurs jouent les fesses serrées de peur de faire des erreurs.

      Avec ce nouveau régime, peut-être que Lemaire accepterait de revenir coacher à Montréal.

    • La seule planche de salut pour le futur prochain D.G. sera de dénîcher des Québecois Errants dans la Ligue Américaine ou la ECLH & des Derrick Brassard & Jonathan Bernier sur le hold pour bonifier la valeur québecoise-francophone chez le Canadien.
      Brassard a le physique la taille que ne possède pas Plekanec à mes yeux un joueur sans couleur,sans saveur & inefficace lors des séries printemps après printemps, je l’ai vu joué à Drummondville lors de la série en 2007 versus Rouyn-Noranda alors meilleur formation contre une équipe qu’à 2-3 joueurs mais Brassard était dominent,passionné,combattif & brillait sous le feu de la rampe,le genre de joueur que tu as toujours à l’oeil des estrades qui peut te faire un jeu magnifique,décocher un lancer du poignet vil sournois & scorer au dépend d’un cerbère “hot”.
      Les Blue Jackets sont un cimètière de talent, lui le fait de porter le chandail tricolore l’attention hypermédiatique & des fefans & des fans modèrés il saurait dealer avec celà.
      Bernier,tout le monde dit qu’il est un futur gardien numéro UN, il a besoin de jouer, et je suis l’un de très nombreux amateurs qui est sceptique,pantois & peu confiant au “Joyau” qu’est Carey Price, il me fait plutôt penser à un autre Mike Liut ou Sean Burke, sa personnalité fait en sorte que l’on se contente que d’un réserviste de paille comme Auld ou Budaj pour ne pas le challenger.
      Timmins a commis une erreur en choisissant Olivier Archambault, il est québecois mais c’est un gars qui joue tout seul,pas pour lui,juste tout seul,inconscient qu’il y a 20 autres chandails pareils autour de lui ce qui l’a sorti de Val D’Or.

      De toute façon je prendrai 1 break du CH pour quelques années, le Canadien version Bob Gainey avec des Plekanec,Gomez,Gionta petit capitaine de chaloupe,Gorges,Subban,Price m’a désabusé & finit par me lasser.

    • Excellent analyse M. Cantin. En espérant que votre voeux formulé dans le dernier paragraphe se réalise. Car contrairement à ceux qui l’ont suivi dans l’organisation du Canadien, il ne s’est jamais contenté d’une place en série… il a toujours travaillé pour la COUPE.C’est vrai aussi que la présence des Nordiques aidait…

    • M. Serge Savard a tout réussi ce qu’il a entrepris. Comme défenseur, il était dominant. Sa lecture de jeu faisait qu’il anticipait les attaques de l’adversaire et désamorçait le danger. Revoyez les matchs du Canadiens sur la compilation DVD que l’on pouvait acheter il y a quelques 3 ans, il est spectaculaire et infatigable.
      Comme directeur gérant, il était tout aussi dominant. Le rapport bonnes décisions/mauvaises décisions durant ses année en tant que DG pour le CH est nettement à son avantage.
      Je souhaite que son mandat soit bien au delà de celui d’une aide à la recherche d’un remplaçant à M. Gauthier. Il devrait demeurer dans l’entourage du CH pour plusieurs années à titre de conseiller et d’inspiration d’excellence.

    • À commencer avec le repêchage opportun de joueurs Québécois produits par la LHJMQ !

      Savard ne mâche ses mots quand il en parle, c’ est on ne peu plus clair le CH devra s’assurer d’avoir un œil attentif sur le produit junior Québécois, et de repêcher tout ce qu’il pourra selon le talent et les opportunités…..

      Si le CH ne le fait pas, les futurs Nordiques, eux le feront !!

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous.
      Pourtant, au cours des derniers jours, certains ont vu dans le retour de Serge Savard, un sursaut de nostalgie qui pourrait conduire le Canadien a faire des choix « du passé ». En clair, ces commentateurs le présentait comme un Has been….

      Dans mon livre à moi, Serge Savard est non seulement un homme qui a beaucoup d’expérience de hockey dans le corps, en tant que joueur et DG, mais c’est aussi un gestionnaire et un homme d’affaires aguerri. Sa vie ne s’est pas arrêtée le jour où il a quitté son poste de DG, quoiqu’en pense ces commentateurs. Cet homme connaît les hommes. C’est pour cela que monsieur Molson est allé le chercher. Et que lui demande-t-on? Justement, d’évaluer des hommes, leur caractère, leur leadership, leur jugement, leur vision, leur capacité à communiquer, à rassembler, tout cela bien avant leur expertise fine de hockey(dont on sait qu’ils l’auront tous!). Le cas du DG sortant (Gauthier) aurait dû leur revenir à la mémoire: un excellent connaisseur de hockey disait-on, mais après…

      En clair, je suis très optimiste pour la suite des choses mes amis!

      Patrice Ouellet

    • Il n’était pas administrateur pour les mondiaux de natation en 2005 ? J’aimerais bien avoir son opinion sur ce scandale….. Ensuite je verrai.

    • la question qui me vient à l’esprit rapidement est la suivante: il a la confiance des gens, c’est bien mais après 15 ans en dehors du monde du hockey, est-il encore à jour?
      le hockey a beaucoup évolué depuis, autant au niveau des ententes collectives qu’au niveau du jeu sur la glace….
      à suivre…

    • Savard devra conserver son poste de conseiller auprès du président et du nouveau DG. Vincent Damphousse à titre de DG avec son vévolu sur Patrick Roy serait indiqué. Ils ont joué ensemble et se respectent mutuellement. Vincent D. est très calme et pourra supporter Patrick qui est plus émotif ce qui est cependant nécessaire pour réveiller les joueurs à l’occasion.

    • Je ne comprends pas le monde d’applaudir le fait de revoir Serge Savard avec le CH. Serge Savard est celui qui commencé l’ère de la médiocrité avec le CH. Avant son arrivé, le CH gagnait plein de coupe Stanley dans les années 70. Sans les miracles de Patrick Roy, il n’aurait jamais eu de coupe comme DG.

      Serge Savard a été un DG très ordinaire, voir plutôt médiocre. On a qu’à penser qu’au merveilleux échange de Desjardins et Leclair pour Mark Recchi. On a qu’à penser à Terry Ryan, Brad Brown, David Wilkie, Brent Bilodeau, Turner Stevenson, Lindsay Vallis, Eric Charron, Mark Pederson, Jose Charbonneau, Tom Chorske et Alfie Turcotte. Tous des merveilleux choix de première ronde sous les 12 années de Serge Savard. Et dire que celui-ci à oser critiquer le travail de Timmins et compagnie. Présentement, le CH est parmis les 5 équipes qui repêche le mieux. C’est pas la faute à Trevor si on échange ses joueurs avant qu’ils deviennent bon. Si on aurait garder Ryan Mcdonagh qui joue plus de 25 minutes par match avec les Rangers, le CH serait possiblement des séries cette année.

      Le hockey a beaucoup changé depuis le départ de Serge Savard. Ce n’est pas en regardant avec une mentalité du passé qu’on va réussir dans l’avenir. Serge Savard aurait eu autant de misère à attirer les québecois sur le marché des joueurs autonome à venir jouer à Montréal. Avec lui, Daniel Brière ne serait plus venus jouer içi. Serge Savard n’a pas connu c’est quoi attiré des joueurs autonome. Serge Savard n’a pas connu c’est quoi un plafond salariale. Serge Savard n’a jamais eu de flair pour bien évaluer le talent des joueurs.

      Serge Savard à oser dire qu’une personne sans expérience peu bien faire la job. Bravo Serge, on a vraiment besoin d’un Réjean Houle.

      Avec un propriétaire en Geoff Molson qui agit que pour faire plaisir au fans, le CH est loin de sortir de sa période de médiorité. Les fans sont les premiers à applaudir et à sauter de joir avec un échange comme celui de Cammalleri le jour de l’échange pour ensuite le critiquer vivement 2 mois plutard lorsque le joueur se remets à débloquer en qualifiant le même échange de mauvais. Les fans sont trop émotif…

      Quelques chose me dit que lorsque le prochain DG du CH sera congédié dans 5-6 ans, Bob Gainey va revenir comme conseiller pour choisir le suivant et que vous allez qualifier la décision d’excellente.

      À lire vos commentaires Philippe, le CH doit viser de retourner à son niveau d’excellence. Vous qualifiez que Geoff Molson a pris sa meilleure décision depuis son arrivée à la tête du Canadien en appelant Serge Savard en renfort. Et le seul justificatif que vous donnez est que ça fait plaisir à la population. Qualifiez-vous vraiment la vision de Serge Savard et ses critères comme ceux à avoir dans le hockey d’aujourd’hui pour revoir le CH au même niveau d’excellence de l’époque?

    • Avec les nouveaux Nordiques qui se profilent à l’horizon, le Canadien n’avait pas le choix s’il ne voulait pas voir tout le Québec changer de bord!
      Ce qui n’est pas dit que cela ne se fera pas!
      Depuis le temps qu’on se fout à Montréal des partisans avec tous ces joueurs venus de je ne sais où.
      JE ME SOUVIENDRAI.

    • Qui souhaitez-vous comme propriétaire du Canadien? Serge Savard que répondent les Québecois dans votre sondage…ok mais il n’a pas le cash pour le devenir…..On fait quoi a partir de ce moment là M. Cantin? Moi je souhaites que Joe Leduc devienne propriétaire de la WWF.

    • Tiens en v’la une autre M. Cantin puisqu’on est dans le vif du sujet: Quand les Expos étaient à vendre, le nom de Jean Coutu (l’ami de tous et surtout de ceux qui se cherchent un ami), bien son nom a circulé parmi les acheteurs potentiels. Mais notre ami à tous ne s’est jamais présenté au moment venu soit le jour ou d’autres ont mis la main sur les Expos. Donc, ”put your mouth where your money is or shut the f… up”.

    • Oui, tant mieux que le ménage ait été fait, mais espérons que Savard n’est la que pour trouver le bon candidat car le Canadien n’a jamais rien gagne a vivre dans le passe. J’ espère pour eux qu’il mettrons qqun en plaçe qui aura les coudes franche et qui pourra bâtir un club actuel et non qqun qui ne fera que qui n’est la que pour ramener les nostalgiques des années 70. Quand les Nordiques sont aller chercher Pierre Lacroix, ils ont fait le vrais tournants, moi je comprends pas que le nom de Pat Brisson ne soit Jamie menton e pour dg, pour moi, c’est de loin le gars le plus branché sur la réalité actuelle du hockey et qui a le respect ilien, lui pourrait convaincre des bons joueurs de venir a Mtl, pas la relique du passe qu’est Savard. Pour moi, c’est un gars comme Brisson que ça prend, et si le ch ne le comprend pas, je suis certains que pkp lui saura le comprendre. Arrêtons de vivre dans le passe.

    • De plus, Savard est le seul capable de convaincre Roy de se joindre au CH. Roy est de très loin mon candidat #1 comme entraineur avec un certains pouvoir décisionnel au 7e étage. Quand Molson a dit une culture gagnante coute que coute je ne vois que Roy dans cette phrase.

    • Le Canadien sous Savard a participé à 3 finales de la Coupe Stanley (2 de gagnées) en 12 ans à la barre du club. Dans une ligue à 25 clubs et plus, c’est statistiquement une performance au-dessus de la norme car on doit s’attendre approximativement à une finale sur 12 ans.

      Le duo Gainey/Gauthier n’y a pas participé sur une décennie.

      Pierre Tremblay

    • Il y a des gens de qualitee dans le pool des anciens joueurs du CH,des gens intelligents qui on du leadership,de l’expérience et des connaissance pour diriger et administrer,une Equipe de hockey de la LNH.Savard, Robinson Damphouse, Carbonneau, Risebrough,Muller,on ces Talents..
      Malheureusement, Patrick Roy ne fait pas partis de ce groupe.

    • Je pense qu’impliqué Serge Savard dans la direction du tricolore est une très bonne idée et je
      suis en faveur à 150% contrairement à l’idée d’engager Patrick Roy. Les Québecois ont la mémoire bien courte en pensant aux colères de ce monsieur et aux paroles blessantes qu’il a pu avoir envers tout le monde. Il se prend pour le nombril du monde. Pour moi, pas de Patrick Roy
      derrière le banc du Tricolore. Encore de la chicane en perspective…

    • L’engouement pour Patrick Roy à un des deux postes disponibles chez le CH m’effraie. Mais un homme de la trempe de Serge Savard saura mettre de côté ce choix du peuple. Cet impulsif, ce caractériel n’a pas sa place ici et, selon moi, encore moins auprès des jeunes de la LHJMQ.

    • Attendons de voir la suite avant de pamoiser sur le retour de Serge Savard.

      Pour paraphraser les médias anglophones, je pense que le CH vit sur encore sur le trip de ses années glorieuses et essaie de faire revivre ses fantômes.. Il y aura du pain sur la planche pour mettre sur la glace une équipe qui fera les séries l’an prochain.

      Quand Jacques Martin est parti, il y avait dans les rangs deux joueurs qui marquaient à leur deux plus de 50 buts par an: Camalleri et Kostichyn. Ils n’ont pas été remplacés. Il y a des choix en banque mais ils ne seront pas là en 2012.

      Cette organisation n’a pas que le DG et le coach à remplacer.

      L’équipe sur la glace n’est vraiment plus compétitive. Pas sur que nous aurons une équipe qui sera en mesure de se battre pour la 8e place. Ça va prendre un repêchage des joueurs autonomes très judicieux. Et, il va falloir se débarrasser de Kaberle, Gomez, Campoli et compagnie. Grosse commande.

    • Vous êtes très jovialiste M.Cantin, on dirait que vous sentez presque la Coupe parce qu’avec vos critiques incessantes depuis le début de la saison, vous avez réussi à imposer votre agenda aux Canadiens en faisant tomber l’ex-coach, le DG et bientôt Randy C et Scott Gomez. Période de changements…Retrouver ses racines francophones… Je n’ai pas entendu M.Molson allez aussi loin que cela et s’il a vraiment dit ca, ce ne sont que des voeux pieux à ce stade-ci. Faudra juger selon les résultats avant de s’emballer autant, M.Cantin. Ceci dit, êtes vous certain que les joueurs francophones vont vouloir faire carrière à Montréal? Ce sont des mercenaires qui ont compris le système. Au début, ils voulaient aider le Canadien, mais le club leur a craché dessus et ils ont connu le bonheur au sud de la frontière où ils veulent poursuivre leur carrière. Pour le reste, c’est du gros marketing et le cirque médiatique à l’oeuvre, tous ensemble pour faire croire aux partisans-lecteurs (comme moi) que des temps meilleurs approchent, que la Coupe s’en vient! Bonne saison 2012-2013!

    • M. Cantin, que diriez-vous de voir Patrick E. Roy comme DG avec Mario Tremblay comme coach (ou vice-versa)???

    • a ceux qui critique Serge Savard sur l echange de Leclair et Desjardins oublient qu a l epoque il ne repondait pas aux attentes principalement de nous les fafanes…..qui pouvait pretendre qu il aurait cette carriere…. avons nous oublier que Recci etait un joueur de premier plan , et que pour voir ce type de joueur avec du caractere il faut sacrifier un autre bon joueur…tout passera par un bon repechage, encore faut il avoir de bons depisteurs….suggestion LUC GAUTHIER ancien eleve de Jacques Lemaire qui a la CH sur le coeur ayant joue pour Fredericton et Sherbrooke , presentement le depisteur pour Pitsburgh …avons nous les moyens de laisser passer des joueurs comme …Giroux,Burrows,Marchand qui a joue a Val Dor,Vlasic, Beauchemin,St-Louis etc… ainsi que des joueurs d intensite comme Ian Laperriere , Eric Belanger,Biron…contre Blunden, Pyatt,Moen,Weber… du jugement svp …bonne journee

    • Monsieur Cantin, je me réjouissais de vous revoir à la section des sports et j’anticipais des réflexions de qualité et des commentaires pertinents suite à votre expérience à la direction de l’information.Je me suis étouffée avec mon café quand j’ai lu que vous cautionnez Patrick Roy comme futur entraîneur du Canadien. Nous ne sommes pas dépourvu à ce point dans le monde du hochey pour aller chercher cette personne totalement dépourvu de sens commun.
      Cautionneriez-vous un de vos journalistes qui ferait la promotion de Kadafi comme président de la Libye en considérant qu’il a fait des erreures de jeunesse qui se sont prolongées… Vous avez encore quelques jours pour vous rétracter…pensez-y!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité