Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 19 décembre 2011 | Mise en ligne à 14h14 | Commenter Commentaires (157)

    La ministre St-Pierre dénonce la décision du CH

    Christine St-Pierre dénonce la décision du Canadien.

    Christine St-Pierre dénonce la décision du Canadien.

    Le gouvernement du Québec, par la voix de Christine St-Pierre, dénonce la décision du Canadien d’embaucher un entraîneur unilingue anglophone.

    Mme St-Pierre,  ministre de la Culture et responsable de la Charte de la langue française, a expliqué sa position lundi. Voici un extrait de la dépêche de la Presse canadienne:

    Mme St-Pierre a dit souhaiter que la direction du club corrige rapidement le tir par respect pour les partisans de l’équipe.

    Bien plus qu’une simple équipe de hockey, le Canadien est une «institution» et, à ce titre, il doit pouvoir communiquer dans la langue de l’immense majorité de ses admirateurs québécois, a soutenu la ministre responsable de la Charte de la langue française, dans un entretien accordé à La Presse Canadienne.

    Les propos de Mme St-Pierre s’ajoutent à ceux de Serge Savard qui a qualifié “d’inacceptable” la décision du Canadien, invoquant essentiellement les mêmes motifs.

    Tôt ou tard, Geoff Molson devra sortir de son mutisme et expliquer pourquoi le Canadien, une institution phare au Québec, confie son poste le plus visible auprès du public à un entraîneur incapable de parler le français. Je lui en ai donné l’occasion hier, mais ma demande d’entrevue a été refusée.


    • Au lieu de critiquer la décision du CH, la nonoche ne pourrait-elle pas plutôt s’occuper de faire respecter la loi sur l’affichage dans de nombreux commerces de Westmount, Côtes de neiges et l’ouest de l’Ile?

    • Je trouve toujours triste de voir les politiciens se mêler du hockey et ses nominations.
      Combien de fois dans le passé le canadiens a laissé passer de bons hommes de hockey pour faire monter un québécois, pour le mettre à la porte 2 ans plus tard ?
      Laissons le Canadiens mettre les meilleurs gens en placent. Le reste viendra après.
      Que les politiciens commencent par faire du bon travail dans leur propre domaine.

    • Le Canadiens, c’est comme la Corée du Nord, hermétique et inaccessible… Aucune transparence et une façon de communiquer dans un seul sens… De toute façon, de la manière dont ce dossier a été géré, c’est difficile de croire que le Canadiens ait pu prendre cette décision… Je suis extrêmement déçu de cette équipe depuis plusieurs années et ça semble vraiment pas s’améliorer… Une boutade qui va prendre du temps avant que les amateurs l’oublient…

    • Un bon point pour elle! On dirait qu’elle a déteint sur Lise Thériault qui n’hésite pas à blaster les syndicats.

      Naturellement, Charest ne s’en mêle pas…

    • Réalisez vous le ridicule de la situation ? Je veux que mon commentaire soit publié alors je choisis mes mots pour qualifier la ministre de la culture.

      Je sais que c`est une technique facile mais pour bien illustrer ma pensée je fais copier/coller d`un commentaire que j`ai publié sur le blogue de votre confrere Lagacé:

      Je veux bien parler d`une institution québécoise,d`une partie de nous,d`une page importante dans l`histoire de Montréal et des francophones mais ces constatations cachent une réalité plus pathétique à mon sens.

      À la lecture des différents commentaires je me sens toutefois pas mal seul de mon bord de la cloture.
      Je comprend que le club de hockey montréalais a vraiment remplacé pour plusieurs la religion catholique .Leur équipe (la mienne en passant) est source de joies ,de fierté et de sentiments réels desquels on peut parler ad nauseam et par la bande niaiser le beau-frere aussi souvent que possible.

      Là ou ma ferveur s`arrête c`est sur cette fine ligne entre notre volonté d`avoir des joueurs de souche québecois et la réalité qui touche la langue francaise. Car ne nous cachons pas derriere la sémantique,à la lecture des commentaires,les amateurs veulent des Dion,des Laplante,des Desrosiers et idéalement des Lafleur,des Richard et des Lecavalier. Il n`est plus ici question de mutliculturalisme et d`intégration culturelle de tous les horizons. C`est donc là que débarquent entre autres les anglos qui font pourtant partie de notre quotidien à tous depuis des sciecles.

      Mon gros gros gros problême c`est que le club de hockey Canadien a aussi pris la place du gouvernement maintenant . Non pas qu`on ait de quoi se réjouir avec les administrations provinciales des dernieres décennies mais on adjuge maintenant à un club de hockey,une entreprise privée, le devoir quasi exclusif de faire la promotion de la langue et de la culture francophone québécoise,québécoise canadienne comme dirait l`autre.

      Pendant ce temps, les politiciens eux, se permettent de commenter cette situation et demeurent tout aussi laxistes face à ce phénomene qui en soit n`est que le reflet de la situation au Québec. Ils se permettent de tout accepter,tout tolérer et de n`être que spectateurs d`une situation qui se déteriore protégés qu`ils sont derriere le fait qu`une loi protege depuis longtemps ses ouailles de l`assimilation officielle.

      Si on avait des politiciens compétents on n`en serait pas là. Le fait francais est une caractéristique propre culturelle et économique du Québec qu`il faut plus que protéger, il faut la renforcer et la promouvoir à tous les niveaux,dans tous les milieux et ce sans accomodements raisonnables…

      Alors là , moi c`est là que je débarque,quand on s`en prend à un anglophone par intérim en pensant que sa réalité va changer et que tout va aller pour le mieux apres….

    • Avec toute cette vague, c’est à se demander vraiment si Gauthier va rester d’ici la fin de l’année…

      Car pour les reste c’est clair qu’il a signé son arrêt de mort professionnel à Montréal ce w-end!

      Un mal pour un bien ?

      Le francophone était engourdi comme une grenouille qui se réveille tranquillement. L’Anglais prends de plus en plus de place à Montréal et personne disait rien…

      Ça aura pris cet électro-choc pour réveiller les gens

      Merci M. Molson ;o)

    • Ingérence de la politique dans le privé. Christine St-Pierre joue la carte du populisme! Elle veut des point pour gagner l’élection. Qu’elle commence par s’occuper de la caisse de dépôt.

      ENTRAINEUR PAR INTERIM!!!!!!!!!!! Ces qui s’il sera pas la l’an prochaine!! POUR UNE FOIS LE CH prend le temps de réfléchir avant de faire un move!!!!!

      On a le don de capoter pour rien!! cette été un nouveau coach bilingue sera nommé et MR Cantin je veux vous voir vous excuser pour avoir créer une polémique ou il devrait pas en avoir!!

    • Pauvre Randy qui se retrouve dans cette french canadian pea soup. Je suis d’accord avec le fait que l’entraineur du CH doit parler français, mais je compatis avec M. Cunneyworth pour toutes la … dans laquelle il baigne présentement. Mettez-vous à sa place, après tous les journaleux, maintenant la ministre.

    • @Cantin – Donc, vous ne voulez pas le meilleur entraineur disponible mais bien un francophone tout simplement?

      Moi je trouve INACCEPTABLE que la langue soit un facteur déterminant dans l’embauche d’un entraineur ou d’un sportif.

      À ce compte-la, le CH n’a jamais gagné de coupe Stanley avec un noir dans l’équipe, faudrait-il également banir les minorités visibles du club car dans le bon vieux temps, les “races” comme disaient les vieux, ne jouaient pas au hockey?

    • Sérieux, au risque de me faire lancer des roches. Je trouve que la Ministre St-Pierre devrait vraiment faire autre chose que de donner son opinion sur la gestion du Canadien.

      Tout le monde se dit que le Canadien devrait nommer un entraîneur à tout le moins bilingue car le Canadien est une “institution” de notre société. Mais personne ne se questionne pour savoir comment ça qu’une équipe de hockey occupe une place si importante dans notre société? Franchement, tant que le Canadien est une entreprise privée, ils peuvent bien engager qui ils veulent pour diriger l’équipe. Puis pour ceux qui disent que c’est un manque de respect de la part d’une institution, ben il est peut-être là le problème. C’est une équipe de hockey, ça devrait rester une équipe de hockey. Et ceux qui ne sont pas content, ils ont juste à encourager une autre équipe. ;-)

    • Je me demande bien ce que le gouvernement vient faire la dedans d’autant plus que la grogne semble venir davantage des médias que des vrais partisans. D’ailleurs, comparer la CDP avec le Canadien me semble à la limite de la désinformation ou de l’association d’éléments distincts pour arriver à une fin…ce qui est le modus operandi de bien des médias!

      Ce que je comprend le moins par contre, c’est que plusieurs personnes demandaient le départ de Jacques Martin étant donné la (mauvaise) utilisation des joueurs, en particulier des vétérants vs les jeunes. Comme plusieurs autres équipes, le CH a congédié son entraîneur et l’a remplacé par la personne la plus apte à faire une transition rapide : l’assistant-entraîneur (sur une base intérimaire).

      Le tollé des derniers jours, créé et nourrit par les médias, me semble donc bien exagéré. Certains diront que les médias reflètent le poul de la population. Comment se fait-il alors que seulement 10 minutes après l’annonce du CH, Luc Gélinas faisait une montée de lait sur RDS? Serait-il docteur en statistique et aurait eu le temps de mener un sondage scientifique auprès des fans en 9 minutes? Ou était-il seulement appeuré de devoir poser des questions dans une langue qu’il ne maitrise pas malgré son travail de reporter NHL?

    • Wow!!! On apprend que l’anglais est la langue des réunions de travail à la Caisse de Dépôt et à la Banque Nationale et c’est à peine si ça crée une brise sur ce Québec qui s’anglicise à grand pas… Voilà que Les Canadiens nomment un “coach” unilingue anglophone et on a l’impression d’assister à une révolution culturelle.

      Bien sûr que les jeunes montréalais nous diront qu’il n’y a rien là et que c’est bien de parler anglais… Je suis d’accord et je parle personnellement trois langues mais… Ces jeunes changeront d’idée un jour quand ils constateront que l’unilingue anglophone aura l’avantage sur le jeune francophone bilingue pour accéder à des promotions. Je le sais car je l’ai vécu!!!! Je croyais ce temps révolu mais j’ai peur un jour d’écrire “Back to the future!”… ou que cette chanson de Pauline Julien devienne l’hymne national de ce pays qui refuse de se reconnaître depuis si longtemps.

      “Mommy, daddy, I love you dearly
      Please tell me how in French my friends used to call me
      Paule, Lise, Pierre, Jacques ou Louise
      Groulx, Papineau, Gauthier, Fortin, Robichaud, Charbonneau.”

    • ok je dois arrêter de boire

      ENTRAINEUR PAR INTERIM!!!!!!!!!!! Il sera pas la l’an prochain!! POUR UNE FOIS LE CH prend le temps de réfléchir avant de faire un move!!!!!

    • Y a t’il quelque chose de plus important qu’un entraineur du canadien
      unilingue anglophone dans la vie du québécois moyen ?
      Malheureusement, ca a de l’air que non.
      Que les libéraux dilapident l’argent de nos taxes et impots en
      engraissant les ti-namis, pas si grave que ça, mais un coach
      unilingue anglais chez le canadien, vite tout le monde dans les rues
      pour manifester, l’heure est grave.

    • N’importe quoi pour se faire un peu de capital politique. Faut dire qu’ils en ont bien besoin…

    • Pourtant, Gauthier a clairement mentionné que Cunneyworth (50 ans) va apprendre le français d’ici l’année prochaine. Après tout, ça ne devrait pas être trop compliqué pour un homme de 50 ans qui n’a jamais parlé cette langue de sa vie, d’apprendre des mots aussi compliqué que des: merci, Bonne Jourre, ca va. Dans le monde du Canadiens avec Gauthier et Molson, j’imagine que le fait de connaître ces mots clés vont faire de Cunneyworth un entraîneur bilingue.

      J’aurai vraiment apprécié qu’un journaliste se lève et pose des questions à Cunneyworth en français lors de son point de presse.

      C’est bien beau exprimer son désaccord par le biais de journaux, mais j’aurai bien aimé la réaction du Canadiens devant une telle action. Est-ce que le journaliste en question aurait exclu à jamais du centre bell? Parfois, j’ai l’impression que certains journals aiment faire des shows de boucane pour s’attirer la sympathie du publique.

    • Au contraire, M. Cantin, la plus grande marque de respect envers les partisans serait d’embaucher le MEILLEUR candidat disponible, peu importe la langue qu’il parle.
      Être partisan d’une équipe sportive et que l’état major n’embauche pas le meilleur entraîneur disponible, je serais en furie! Le but du jeu est de gagner des matchs non?
      La ministre devrait se mêler de ce qui la regarde. Le CH est une entreprise privée.
      Comme je l’ai lu ce matin: à Montréal, on aime mieux perdre en français que de gagner en anglais!

    • Serge Savard – mon joueur préféré de tous les temps – est très fier de sa Coupe Stanley de 1993 remportée avec beaucoup de Québécois francophones, mais il parle moins de celle de 1986, remportée avec un pourcentage de Québécois dans l’équipe qui était, à l’époque, le deuxième plus faible de toute l’histoire du Canadien (après 1941). Pourtant, tout le monde était content de cette Coupe-là.

      Si on regarde dans la Presse de ce matin quels auraient été les choix possibles parmi ceux qui parlent français, on se rend compte qu’il y a surtout des gens soit sans expérience (de la LNH), soit dont l’étoile a énormément pâli depuis quelques années.

      Si un jour le Canadien n’a personne qui peut parler français ni au poste de président, ni celui de directeur-gérant, ni celui d’entraîneur-chef, ni ceux d’entraîneurs adjoints, alors là, oui, il y aura un très gros problème. Par contre, si (disons) quatre de ces personnes-là peuvent s’exprimer en français, je pense que l’on ne peut pas parler de manque de respect. En ce moment, nous n’avons pas tout à fait le compte, et il serait souhaitable que, faute d’avoir un entraîneur-chef bilingue, au moins un autre de ses adjoints (outre celui pour les gardiens, Pierre Groulx), le soit.

      Il faut aussi que M. Gauthier assume son choix et se rende plus disponible pour les media, pour compenser.

      Et vous, M. Cantin, qui auriez-vous choisi pour relancer l’équipe?

    • Ben on va finir par en revenir là. C’t'une équipe de hockey dans un monde anglophone. Jamais Monsieur Cunneyworth va venir me parler à moi. J’ai beau être un fan de l’équipe mais son coach me doit rien. À 200 $ le billet, je pense que le fan veut plus une équipe gagnante qu’un coach francophone.. Il n’a pas besoin de prendre des cours de français, il est juste là jusqu’en avril 2012. Soyons patient.

    • Maintenant voila que le gouvernement s’en mêle…

      À ce que je sache, le Canadien de Montréal est une entreprise privée qui ne bénéficie pas de subventions ni d’avantages fiscaux, alors laissez-les donc faire ce qu’ils veulent, ils ne sont pas redevable au gouvernement, mais seulement à leurs partisans et malgré la levée de boucliers des médias et partisans suivant l’annonce, tout le monde va continuer d’aller voir les matchs, de synthoniser RDS et d’acheter de la Molson, alors yé où le problème?

    • Le Ch pourrait atténuer les critiques gouvernemental avec une enveloppe brune que les libéraux accepteraient avec plaisir….

    • “La ministre St-Pierre dénonce la décision du CH”

      So what ! Vraiment une tempete dans un verre d’eau, que tous nos bons journalistes brassent et brassent parce que ca fait de la copie a vendre. BIEN content que M. Molson ne veule pas embarquer dans le cirque (et le piege) qui lui est tendu. Je lui conseillerais de vous (les journaliste) faire niaiser jusqu’en janvier. Ca a pas d’allure!

      Tellement content de passer le temps des fetes en campagne, sans internet, sans TV. Pas d’ost** de niaisage a propos de la langue.

    • Quand la politique se mêle du sport…non mais qu’elle se mêle de ses affaires elle! personnellement je n’ai rien contre le fait que le coach soit un anglophone. Surtout que ce coach en est un INTERIM. De dire “une langue ça s’apprend” c’est vrai que c’est charié. Gauthier aurait dû dire : “un point de presse, ça se traduit”.

      Belle manoeuvre du DG des canadiens parce que pendant qu’on parle de la langue du coach, on ne parle pas de gomez, des blessures ou des insuccès de l’équipe. C’est à peu près comme Charest qui a tout bonnement trouvé 200 millions de dollars dans le fond de ses poches pour financer un amphithéatre…et oui! pendant qu’on rêve aux nordiques, on ne se pose pas de questions sur la corruption dans la construction.

      Le lien dans tout ça? simple, lorsque les futurs nordiques débarqueront à Québec, ils n’auront qu’à engager des francophones pour remplir les postes stratégiques et quand ça commencera à sentir le chauffé au centre bell, le canadien emboitera le pas!

      C’est par la saine compétition que les choses s’améliorent dans le PRIVÉ!

      En attendant pour tout ceux qui sont contre la décision du canadien, buvez de la Labatt et achetez vous un chandail des Bruins!

    • Le canadiens de montreal est mort.
      Long live the Montreal Canadians!

      S’cusez, c’était plus fort que moi.
      Je me sens déjà assimilé :(

    • Y’a quelque chose qui m’échappe, Randy Cunneyworth n’a-t-il pas été nommé PAR INTÉRIM, soit jusqu’à la fin de la saison ? À ce que je sache, Le CH n’a pas annoncé en grande pompe sa mise sous contrat pour les 4 prochaines saisons…

      Je suis de ceux qui croit que l’entraineur du CH DOIT pouvoir communiquer en français, mais je comprends aussi qu’à la mi-saison, lors d’un congédiement, les équipes tendent à donner le guidon du club à l’assistant-coach, dans ce cas-ci Cunneyworth, pour que la transition se fasse aisément. Rien d’anormal la-dedans. Ce que je ne veux pas, c’est qu’on précipite l’embauche d’un entraineur francophone sous prétexte que celui par intérim ne parle pas le français.

      À moins de gagner la Coupe Stanley, ça me parait une évidence que Cunneyworth ne sera pas l’entraineur lors du match inaugural de la prochaine saison.

      On respire tout le monde.

    • Bon ben la on pourra pas dire que c’est une affaire de méchants séparatisses xénophobes !!

      @ M Cantin. On l’a répété au cours des deniers jours. Lors du prochain scrum, vous les médias francos, posez vos question a M. Cunneyworth en francais. Laisson MONSIEUR Gauthier le soin de trouver l’interprète nécessaire pour crriger la situation. C’est pas à vous à vous plier devant la décision maladroite de MONSIEUR Gauthier

    • Parfaitement d’accord …mais si on analyse le probleme d’une autre perspective tout a commence avec Bob Gainey… le fait francais sur cette equipe est disparu… l’architecte de la glissade c’est lui …et la Pierre Gauthier continue de plus belle et n’oublions pas surtout Trevor Timmins.. recruteur en chef…tout l’etat major
      est a changer……nous allons bientot voir si monsieur Molson est sympathique a la cause francophone ou c’est les dollars qui sont importants c’est prendre un gros risque si la situation ne change pas………

    • Je serais curieuse de savoir combien de temps aurait été en poste un p’tit québécois unilingue francophone à Toronto, ou ailleurs…
      Ici, faut croire que les grosses pompes du CH se foutent des amateurs.
      Est-ce que Gauthier sera le prochain à sauter ?? Je l’espère bien. Et tant qu’à moi, il pourrait bien traîner avec lui nos deux super vedettes Gomez et Markov…!!

    • Moi je dénonce la corruption et il n’y a rien qui se passe… Même combat…

    • Qu’elle dénonce, qu’elle dénonce cette Ministre Radio-Canayenne. Pour le reste, mêlez-vous donc tous de vos affaires. Un coach unilingue anglais, c’est parfait. Il ne manque plus que quelques joueurs autochtones pour recevoir son coup de pied d’anglo au cul! Là est LA recette pour la Coupe Stainless… Un boss anglophone et des sous-fifres francophones habitués à se pencher, à s’agenouiller dans la crainte prudente de leur maître. Les sous-fifres étant les joueurs francophones (qui ont meilleur temps de sacrer leur camp au Minnesota) et la cohorte gênante des “centaines” de journalistes qui affluent dans la Chambre aux effluves d’aisselles et qui s’abreuvent des paroles ô combien subtiles dé jouweur pis d’leu coach. Édifiant…
      Cordialement…..

    • Ca va tu finir ce niaisage la !

    • PETITE POLITIQUE PAR UNE PETITE POLITICIENNE.

    • Ridicule… pour gagner un peu de capital symphatie…des votes quoi

    • Saprebleu, après avoir lu et entendu tout ce qui s’est dit et écrit par les vierges offensées de la langue, Don Cherry a presque l’air intelligent maintenant! La langue, c’est de la culture, pas du sport. Pis le gouvernement libéral est mal placé pour donner des leçons de gouvernance.

    • Après la police qui doit ouvrir une enquête pour un incident sur glace, le gouvernement doit commenter la nomination d’un coach…

      Décidément, le Québec et son CH ne finissent pas de mousser leur image mutuelle… Pathétique…

    • De quoi se mêle-t-elle ? Elle essaie de se faire du capital politique, comme bon nombre de chroniqueur qui joue la vierge offensée…..
      La décision de renvoyer M. Martin était LA BONNE dans le contexte actuel et le remplacement par un de ses adjoints tout autant indiqué pour cette situation (ce n’est pas la première fois et pas la dernière).
      La décision à long terme se prendra après la saison, ils pourront trouver le candidat idéal mais une chose devait se passer, Martin devait partir… S’ils prennent la décision de garder un unilingue anglophone, vous pourrez alors vous offenser… SVP on ne ramène pas n’importe quel franco (si on parle de Damphouse, Roy ok mais plus de Houle et compagnie)…

    • c’Est fait…
      http://www.cyberpresse.ca/sports/hockey/201112/19/01-4479329-geoff-molson-commente-la-nomination-de-randy-cunneyworth.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS2

    • Le PLQ n’a aucune crédibilité en matière linguistique; le PLQ est à 13 % des intentions de votes chez les francophones, ce n’est pas pour rien. Le PLQ a anglicisé le Québec comme jamais au cours des 10 dernières années. De toute facon, rien ne sert de commenter la position de St-Pierre car elle ne sera plus là dans 6 mois. La CAQ nous aura délivrée de ce gouvernement.

    • METTONS que Gauthier et Molson pensent à Patrick Roy, mais qu’il faut attendre a la saison prochaine….METTONS que c’est dans le sac….y aurait fallu quoi? Engager un coach par interim francophone qu’on sait qu’on va mettre dehors en avril?

    • Je pense que madame la ministre en a déjà suffisamment sur les épaules, elle devrait éviter se mêler a un débat si futile! Les journalistes aussi d’ailleurs si c’est la votre seul critère de compétence pour choisir un entraineur vous en avez encore a apprendre avant de faire des papiers sur le hockey.
      Faut en revenir un moment donné, Cunneyworth est la par interim…

    • Mr. Cantin

      Excuser vous:

      http://www.cyberpresse.ca/sports/hockey/201112/19/01-4479329-molson-commente-la-nomination-de-cunneyworth.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B4_manchettes_231_accueil_POS2

      Entraineur PAR INTERIM!!!!

    • «Bien que notre priorité soit de gagner et d’être continuellement à la recherche de l’excellence, il est évident que la capacité de l’entraîneur-chef à s’exprimer en français de même qu’en anglais sera un facteur très important dans le choix d’un candidat sur une base permanente.”

      Mr. Molson!!

      Vive les épais au Québec qui chialer contre ceux qui parle pas bien français mais qui sont incapable de comprendre le mot INTERIM!!!!

    • Le Canadien de Montréal est la pierre angulaire du programme des commandites de l’envahisseur canadian en sol québécois… Vous êtes surpris de quoi au juste ? Toujours plus de Canada et toujours plus d’anglais au Bell Center, pas besoin d’une paire de jumelles pour voir ça !

      Serge Savard est un fédéraliste pur et dur qui a fait campagne pour le NON et qui se surprend maintenant que Montréal parle de plus en anglais… Bravo Serge !

      Pour ce qui est de madame Saint-Pierre, elle n’a jamais levé ne serait-ce que le petit doigt en posant des gestes concrets pour défendre la langue française au Québec, et elle ne le fera jamais, car son parti, le PLQ, est au pouvoir depuis 2003 d’abord grâce au vote anglophone, ne l’oublions pas…

    • Je me répète; tant que c’est un intérim, je comprends ça. Si ils ont décidé que dans le contexte il valait mieux y aller à l’interne, ça se défend.

      On s’en reparle à la fin de l’année. Si Cunneyworth signe pour 4 ans, il est mieux de montrer de gros progrès en français!

      Mais j’ai comme un feeling qu’on en arrivera pas là.

      Je ne serais pas étonné que Molson prépare tranquillement l’après Gauthier. C’est pas si facile de trouver rapidement un homme de hockey francophone avec les capacité d’être DG dans la ligue nationale, disponible pour le faire et avec lequel le président s’entendra bien; la recherche peut être longue.

      Ça expliquerait pourquoi Cunneyworth est interim, contrairement à tous les autres nouveaux coach cette année; Molson ne voudrait pas s’engager à long terme avec un entraîneur, quel qu’il soit, que le nouveau DG pourrait vouloir aussitôt limoger. Si c’est le cas, francophone ou pas, Cunneyworth est le seul choix possible; qui d’autre peux-tu nommer interim? Et si j’ai raison, la dernière chose que Molson voudra faire est d’accorder une entrevue a un chroniqueur un brin émotif qui va lui poser des questions sur un sujet qui sera obsolete dans quelques mois mais pour lequel tu ne peux te permettre de réponse franchement tant que le couperet n’aura pas tombé. Remarques, il n’aura peut-être pas le choix, mais il ne doit rien y avoir de moins trippant que de se présenter au média en sachant pertinnement devoir mentir car tu ne peux pas dire la vérité et causer du chaos dans l’administration.

      On verra bien dans quelques mois. Si Gauthier est toujours en poste et qu’il confirme Cunneyworth avec un long contrat… ben, je reviserai ma position un tantinet et je trépignerai aussi de rage avec la meute.

    • Quel tempête dans un verre d’eau!

      J’apprécie beaucoup vos textes, M. Cantin, mais là on sort du domaine sportif pour tomber dans la polémique politique. Si vous avez voulu revenir aux sports, restez aux sports et tenez-vous en au sport.

      Le Canadien, contrairement à l’Empire, n’a pas voulu de fonds publics et ne veut pas devenir une “institution” à la remorque du gouvernement. Mme St-Pierre se permettra de commenter le choix de l’entraîneur des Fonctionnaires de Québec, quand l’équipe sera une réalité.

      En attendant, foutez-nous la paix.

    • C’est un des plus grand philosophe de notre époque qui avait raison en bout de ligne: Y’a pas juste le hockey dans la vie… -Stéphane Richer

    • Perso, je m’en fiche que l’instructeur soit anglophone. Une fois en trente ans, c’est pas la fin du monde. Et puis si il apprend la base du francais durant le long été du CH, seriez-vous satisfait?

    • Je suis un grand fan des Canadiens, et c’est vrai que ca me chicotte pas mal que le coach soit unilingue n’importe quoi, la ville de Montreal etant bilingue. Ma seule consolation est que nous savons tous que c’est temporaire.

      Par contre je trouve ca pas mal crapaud qu’une province qui restreint l’education en anglais a ses citoyens, une des deux langues officielles du pays dans lequel nous avons democratiquement voté de rester, se plaigne de la langue d’usage du staff d’une entreprise privée, aussi ancrée dans nos moeurs soit-elle.

      Le drapeau de Montréal, né en 1939 sous le règne du très franco Camilien Houde, represente les 4 peuples les plus presents de Montreal du temps:

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_Montr%C3%A9al

      -La Fleur de Lys pour les Canadiens-Francais (originalement le castor la place du lys)
      -La rose anglaise
      -Le trefle irlandais
      -Le chardon ecossais
      -Sur fond de la Croix de St-Georges

      N’oublions pas que Camilien Houde a fait 4 ans de prison durant la 2e guerre pour avoir dénoncé la conscription, concept envers lequel les anglos etaient pour mais pas les francos. Pourquoi est-ce que ce héros, homme de conviction tel que démontré, aurait approuvé un tel drapeau?

      Reponse: parce qu’il representait la population.

      Aujourd’hui, la société canadienne-francaise québecoise bouscule et méprise la minorité canadienne-anglaise québecoise, avouant a peine son existence.

      Je nous croyais plus fort comme peuple, que de jouer des muscles juste parce qu’on est capable.

      Francois Vachon

      ps. S’il y en a un qui me traite de colonisé, et qu’il fait une faute de participe passé ou d’orthographe, je vous invite d’avance à lire la definition de “paradoxe”.

    • A-t-elle fait la même déclaration pour les deux anglos engagés par la Caisse de dépôt?
      Aucune importance de ce que peut dire la ministre St-Pierre, elle prépare sa prochaine élection et c’est plus facile à cogner sur Molson que sur la Caisse de Dépot.

    • zzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    • Non mais sont-ils (elles) tombés sur la tête ces politiciens qui tentent de s’ingérer dans la gestion d’une équipe de sport professionnelle, fut-ce le Canadien de Montréal? Après le délire de Curzy et son complot fédéraliste sur la configuration de l’équipe, voici que “madame” la ministre est en train de dire au CH , une entreprise privée ne l’oublions pas, qui ils NE devraient pas embaucher comme entraineur chef!!! Quand Madame St-Pierre aura assez de COUILLES pour abolir les écoles passerelles, peut-être qu’elle pourra se permettre de donner des leçons à Jeff Molson et Pierre Gauthier. D’ici là, elle est dans une maison de verre et elle devrait éviter de lancer des pierres.

      Il y bien des années on a séparé les pouvoir de l’Église (catholique) et ceux de l’état. On devrait peut-être faire la même chose au hockey! Comment les gouvernements et politiciens réagiraient si les dirigeant du CH, avec l’envergure que cette organisation a, se mettaient à dénoncer, critiquer et / ou appuyer les décisions du gouvernement ? On leur dirait de se mêler de leurs affaires et avec raison! Alors Madame St-Pierre, retournez donc préparez votre dindes et vos tourtières. Vous allez être plus utile comme ça.

      Tant qu’à vous Monsieur Cantin, vous dévirez en revenir de cette situation. J’ai lu votre chronique de ce matin et honnêtement, il s’agit d’un vrai torchon. Vos arguments sont bancals et inspirés par un nationalisme primaire. Tenter de transformer le job de coach du CH en directeur de relations publiques relève de la pure fantaisie. Et quant à votre argument que les les Leafs de Toronto n’engageraient jamais un unilingue francophone est un sopphisme parce qu’AUCUNE équipe de la LNH, y compris le CH en engageraient un! Parce que la langue de travail dans le vestiaire est l’anglais, point à la ligne!

      Pour conclure, bien sur qu’il serait préférable que le coach du CH puisse s’exprimer en français. Mais ce que je dis est que l’unilinguisme des dirigeants de la Caisse de dépôt et de la Banque nationale est bien plus grave que celui du coach d’une équipe d’hockey aussi importante que le CH. Choisissons nos combats, viarge!

      Normand Thouin

    • tant que M MOLSON
      ne ns donne pas ce qu’on veux!! ben ont boycott les produits molson et ceux du canadien
      p-e que ds 2-3 semaines y va allumer…
      P.S. NE JAMAIS OUBLIER QUE EN PREMIER LIEU M.MOLSON EST UN ANGLOPHONE ET NON UN FRANCOPHONE DONC y ce criss ben des francophones ce qui l’importe le plus ce sont les $$$$$
      sinon ont aurai une equipe gagnante ak des joueurs et coach qui parle FRANCAIS

      la bud va etre bonne a soir !!!!

    • Madame Saint-Pierre est députée du comté de de l’Acadie qui compte plus de 60 % d’anglophones… Et elle voudrait nous faire verser une larme quant à sa supposée préoccupation du peu de respect que fait la direction du CH à l’endroit du français… N’importe quoi, difficile d’être plus hypocrite que cette pauvre femme qui doit son poste à ses fidèles électeurs anglophones !

    • Monsieur Molson oublie une chose essentielle dans sa réponse. Autant lui que la lettre froide qu’il a fait écrire, il faut faire preuve de compassion envers sa clientèle, ce qu’il ne fait pas. Cela fait pitié. C’est un manque de respect total envers les fans et la population du Québec.

    • ……. “De quoi j’me mêle”

      ridicule la “controverse” que vous essayez d’entretenir

    • Il est grand temps que le Canada devienne bilingue avec une prépondérance pour le français au Québec. Si cela avait été le cas dans le passé l’entraineur du Canadien serait bilingue et on ne perdrait pas notre temps ici.
      Moi je vote pour une Canada bilingue.
      R Daoust

    • Sprague Cleghorn, James Gardner, Joe Malone (ville de Québec), Doug Harvey, Dickie Moore, Gump Worsley, Buddy O’Connor

      Tous des canadiens-anglais québecois, anciens du CH, au temple de la renommée de la LNH. Tous nés a Montreal sauf Joe Malone.

      Comprenons-nous bien: je ne suis pas anglophile – je ne me réveille pas les nuit pour les aimer, ni les détester. Ce qui me donne de l’urticaire, c’est le revisionisme et le nombrilisme. Je trouve qu’il y en a pas mal dans l’air.

      Francois Vachon

    • et moi je dénonce que vous êtes des chialeux et que vous regardez pas les vrais problèmes de ce club.

    • Molson salut les vrais!

    • Eh! les amis

      J’ai un SCOOP. Ca a l’air que Gauthier a déjà fait
      fabriquer les bagues de la coupe Stanley. Molson le
      sait mais ne peut pas le dire.Cela est arrivé lorsque Cunneyworth
      a montré ses nouveaux trios à Gauthier . Je vous le dit c’est
      un ptit vite notre Gauthier.

    • Suis-je dans l’erreur? Lorsque les Nordiques de Québec avaient engagé Marc Crawford, il était aussi unilingue anglophone. Il a appris le français pendant son sejour à Québec et il était capable de s’exprimer adéquatement par la suite. Même qu’il continuait à répondre aux journalistes en français après sont départ au Colorado.
      Vous me direz que la différence est qu’à Québec, les gens ne parlent pas autant la langue anglaise qu’à Montréal, donc Marc Crawford n’avait pas le choix de l’apprendre. En contre argument, le fait que les gens de Québec s’expriment moins en anglais aurait nécessité d’avantage en entraîneur francophone. Je ne pense pas que grande monde avait déchiré leur chemise à l’époque et on se rappelle que Marc Crawford a fait des Nordiques une équipe compétitive (N.B. Il comptait sur des joueurs de qualité et un DG qui était parmi les meilleurs de la ligue).

    • quelque part il faut dire que assez c est assez ,la tendance dernièrement vis à vis le fait francophone était plutôt vers une diminution des standards , si on veut continuer à s’ exprimer en français dans 20 ans il faut faire l effort d’être vigilant maintenant .

    • Mais qu’est-ce que c’est cette tempête ?
      Il est vrai que nous avons déjà ergoté à qui mieux mieux sur la couleur de la margarine alors … un coach qui ne parle pas français c’est sûr que ça va faire du chemin …

      C’est juste du hockey, d’ailleurs tous s’entendent pour dire qu’ils JOUENT au hockey … personne n’y décide de l’avenir de la planète. Ou serait-ce qu’ils “jouzent” au hockey ?

    • Qu’est-ce que vous ne comprenez pas dans la signification du mot ‘par intérim’? Que c’est à titre temporaire? Que c’est en attendant de nommer une autre personne?

      Sachez qu’on ne peut pas embaucher un entraîneur-chef avant de virer celui encore en poste. De plus, quand une organisation doit choisir un entraîneur par intérim, elle doit choisir parmi ses membres. Pensez-vous qu’ils choisiront un entraîneur francophone sans expérience parce qu’il est francophone? Pierre Gauthier n’est pas Réjean Houle.

      Donc, pour tous ceux qui chialent contre cet “affront” au français : fermez-vous là et mêlez-vous donc de ce qui vous regarde à la place de vous prendre un Directeur Général. J’inclus Stéphane Laporte là-dedans.

      Pour la ministre de la culture : apprenez à lire et à comprendre le français écrit avant de déblatérer n’importe quoi. Ainsi, vous ne deviendrez pas un affront pour la langue française.

    • Quand je vois un ministre s’ingérer dans les affaires d’un industrie privée d’une organisation, chu pu capable.

      Ils l’ont dit: coach par intérim, me semble que c’est pas dure à comprendre.

      J’aime mieux qu’un coach unilinge anglophone se plante avec cette équipe pour cette saison, qu’amener un instructeur bilingue qui ne pourra pas faire mieux que Cunneyworth et qu’on sera encore pris avec le même problème la saison prochaine.

      Coudon Monsieur Cantin, pourquoi Monsieur Molson vous accorderait plus de privilège que tous vos autres collègues, en passant il s’est expliqué mais pas à vous personnellement à toute la communauté, ce qu’il n’avait absolument pas besoin de faire.

    • Ce qui me chatouille ici un peu beaucoup c’est le fait que c’est le même gouvernement qui désire instaurer l’apprentissage intensif de l’anglais au primaire…

      Ce n’est pas vrai que le gouvernement a véritablement à coeur la survie du fait français au Québec. Si oui, il prendrait des mesures pour corriger la situation sur l’île de Montréal…

      Mais que voulez-vous. Pour la ministre St-Pierre, l’occasion était idéale pour se faire du capital politique.

    • Quelle hypocrisie de Christine St-Pierre! De l’opportunisme politique honteux et ses paroles sont de la poudre aux yeux!

      C’est la même ministre qui permet l’accès aux écoles anglaises publiques pour les gens fortunés avec la loi 103 ( écoles passerelles).

      Le gouvernement n’a pas à s’immiscer dans le choix d’un entraineur d’un club de hockey.

      La ministre St-Pierre est la digne représentante d’un gouvernement hypocrite, corrompu et arrogant.

      C’est la même ministre qui ne défend pas le français comme langue officielle: http://www.radio-canada.ca/nouvelles/Politique/2010/09/06/004-loi101-coalition-loi103.shtml

      C’est la même ministre qui appuie les lobbies multiculturalistes et le voile islamique dans la fonction publique: http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/politique-quebecoise/200905/13/01-856245-la-ministre-st-pierre-en-accord-avec-la-federation-des-femmes-du-quebec.php

    • C’est drôle quand la majorité des gens demande une enquête publique sur la construction qui risque de faire mal à son parti, c’est correct de faire à sa tête ( ou selon le parti ) et maintenant elle demande à une entreprise privée de respecter la langue de la majorité.

      C’est de l’opportunisme politique. Ça me donne mal au coeur.

      Et G. Molson a réagi. Et bizarrement, ses propos ressemblent à ceux laisser par les amateurs sur votre blogue au courant de la fin de semaine. Le canadien est une équipe de hockey, une équipe de hockey se doit de gagner pour faire plaisir à ses fans.

      Vous reprochez au Canadien de ne pas donner leurs premières chances aux entraîneur québécois. Le canadien n’est pas un club école. Alain Vigneau, Michel Terrien, Claude Julien, Pat Burns ont fait leurs classes avec le canadien. Pour ensuite amener leur nouvelle équipe à la coupe Stanley ou tout proche.

      Vous demandez au Canadien d’être un tremplin pour les joueurs québécois, pourtant ceux-ci ne signent pas avec le tricolore lorsqu’ils ont la liberté de se choisir une nouvelle équipe. C’est un peu donnant donnant. La priorité pour les fans c’est de gagner. Et on a assez perdu.

      Et toute cette hargne pour un poste par interim.

      Ceci dit, j’avoue que le choix du coach était peu judicieux. Principalement en raison de son inexpérience.

      Si après l’été la situation est inchangé et que le Canadien a continuer de peiner en saison et en éliminatoires, et bien le moment sera venu de jouer au chien de garde. Et promisM. Cantin je serai avec vous dans cette croisade.

      Pour l’instant pouvons nous donner une chance aux gens place.

    • Mon dieu. On peux-tu en revenir. Il s’agit ici d’un entraîneur intérimaire. C’est écrit dans le ciel qu’il y aura un nouvel entraîneur chef après la présente saison.

    • … et qui sera bilingue c’est évident. Misère.

    • j,ai mon voyage….les politiciens maintenant…..viva costa rica….pura vida!

    • Honnêtement en lieu et place de son rôle de vierge offensée elle devrait faire mieux respecter la loi 101. Mais voilà il est plus facile et politiquement payant de crier au loup sur la décision du Canadien que de serrer les vis à ceux qui abusent de la loi.

      Monsieur Sylvain

    • Je vois que vous n’avez pas aimé mon dernier commentaire alors je réajuste. Est-ce que quelquù,un pourrait expliquer à Madame la Ministre de plutôt s’occuper de faire respecter la loi sur l’affichage dans de nombreux commerces de Westmount, Côtes de neiges et l’ouest de l’Ile?

    • MÉPRIS de G. Molson et P. Gauthier envers la clientèle qui les enrichit. Point à la ligne.

    • C’est dont difficile de comprendre que le CH est présentement en état d’urgence.

      C’est sûrement pas de la faute de Cunneyworth mais il se retrouve dans une situation impossible.

      Croyez-vous qu’avec tous les nationalistes qui montent aux barricades que le CH va devenir un

      endroit privilégié par les agents libres ?

      Depuis le temps que tous les grands experts du hockey confirment que tout ce qui compte dans

      le sport…c’est la victoire !

    • je pensais pas que ca serait possible de battre Curzi pour l’intervention politique dans les affaires du CH la moins appropriée de l’année, mais on s’approche !!

      collectivement, on est complètement en train de mélanger “défense de notre langue”, “protectionnisme rétrograde” et “double-standard / non-sens à répétition”sans même s’en rendre compte.

      imaginez pour un instant le nombre de commentaires qu’on aurait lu sur le racisme abject des anglophones si cette nouvelle avait été au sujet du gouvernement McGuinty, de l’anglais et les Maple Leafs.

      mais pour plusieurs, au Québec cette annonce du gouvernement est souhaitable et normale.

    • @vladdking Bon point

      Et à toutes les vierges offensées qui clament haut et fort le retour des Nordiques pour donner une chance aux francophones…s’appelait comment le gars qui a remplacé Michel Bergeron la deuxième fois? Oui c’est ca. Dave Chambers un unilingue anglophone

    • aucune inquiétude.

      si on se fie aux promesses de l’organisation du CH il y a 3 ans, Brian Gionta et Scott Gomez vont pouvoir tout nous expliquer en français à la place de l’entraineur Cunneyworth.

    • Belle hypocrisie de La Presse de faire passer le message de St-Pierre avant celui de Marois

    • Si j,était Geoff Molson je penserait sérieusement a déménager l,équipe en dehors du Québec.

    • Le plus triste, c’est que le troupeau de fefans dociles et rampants va continuer de remplir l’aréna et de se gaver de mauvaise bière Molson en avalant toutes les couleuvres que le minable Canadien va lui enfoncer dans la gorge.

      C’est ce qui arrive avec des pauvres types possédant moins de jugement qu’une vadrouille, moins de fierté qu’une punaise de lit et moins de mémoire qu’un poisson rouge. Ils portent même des petits fefanions pour afficher leur bêêêêêêêêtise.

    • le quebecois moyen est un moyen tarla

    • @simonolivier

      À vous de faire une plainte en bonne et due pour les informer de toute infraction.

    • Il reste encore 1 an et demi au contrat de Jacques Martin?

      Il est parfaitement bilingue?

      Pourquoi ne pas l’attitrer à Randy Cunneyworth comme interprète???

    • Imaginons cette chose impensable en France,dans les clubs de foot,comme l’Olympique de Marseille par exemple,engager un entraineur ne parlant pas un mot de francais,ce serait l’émeute assurée dans les rues de Marseille et l’indignation de la France entiére !
      Cet affront que nous fait le propriétaire anglo-saxon du Canadien est bien dans la tradition britannique en pays colonisé…et il y aura toujours des moutons pour accepter cette situation.
      De toute facon le jeu du Canadien est pourri depuis belle lurette,depuis qu’on l’a débarrassé de presque tout les joueurs francophones.
      En conséquence j’espére qu’ils vont manger la raclée ce soir,et qu’ils continueront à perdre tant qu’on nous imposera un entraineur anglo-saxon unilingue anglais..
      Et pour la consommation de biére Mr Molson,ne comptez plus sur moi,je vous boycote.
      Money talk at last…Sir Molson…

    • La Ministre St-Pierre doit se préparer sans doute aux prochaines élections pour réagir aussi rapidement à ce dossier récent touchant le Canadien de Montréal. J’aimerais faire remarquer qu’en 1995, je travaillais au Faubourg Ste-Catherine, coin Guy et Ste-Catherine et à tous les jours je devais me chamailler pour être en mesure de me faire servir en français et cela même pour un simple café. Dans un “fast food” coin St-Laurent et Ste-Catherine, quand tu commandais un frite, la serveuse donnait sa commande en anglais aux cuisines. Parce que je lui avais posé la question à savoir pourquoi elle ne donnait pas sa commande en français, elle m’avait répondu que c’était interdit de passer les commandes en français et si elle lui prenait l’envie de la faire, elle serait mis à la porte. On me dit que c’était des Grecs les propriétaires, alors quoi de surprenant que leur pays d’origine ait tant de misère à proposer un bilan économique moins perturbant.

      Gilles Pelletier, Québec

    • Monsieur Cantin,

      Pouvez-vous m’expliquer pourquoi tous ces défendeurs de la langue française se font un plaisir de courir chez Walmart, vont chez Future Shop, Second Cup, Home Depot, Tim Horton, etc., se font servir en anglais au centre-ville sans broncher, parle un français “anglicisé”, ne peuvent l’écrire convenablement et ça se permet de faire la leçon. Je ne suis pas nécessairement d’accord avec le choix du CH mais on parle D’INTÉRIM ici. Pouvons-nous respirer par le nez?

      Il m’est très divertissant de voir tous ces pseudos-connaisseurs déchirer leur chemise sur la place publique pour nous servir des arguments tirés par les cheveux. Saviez-vous que la plupart des grands patrons des grandes corporations du Québec sont anglophones. Le saviez-vous pour le grand patron de la Caisse de Dépôt avant que ça sorte dans les journaux? Je ne vois personne déchirer sa chemise à cause de ça! C’est vrai que la Caisse ne fait que gérer nos avoirs après tout! Rien de bien bien divetissant, j’avoue.

      On assiste aujourd’hui au lynchage de deux francophones, ironique… vous ne trouvez-pas?

    • If you want a job, you better speak the language.

    • @ Sebarpin

      Enfin un qui voit clair…
      Ne voyez-vous pas que le scénario est déjà écrit. Patrick Roy sera sans doute le prochain coach du Canadien, mais il ne veut pas s’en aller en plein milieu de saison. Il est quand même, le propriétaire de cette équipe. Il y est attaché et il veut la mener à la Coupe Memorial.

      Et c’est certain qu’il dira qu’il n’a pas reçu d’appel du Canadien. Et c’est normal pour le Canadien de dire qu’il ne l’a pas approché…

      Le jeu de coulisses est engagé et disons que Randy Cunneyworth est plus facile à tasser en juin prochain qu’un Michel Therrien ou un Bob Hartley. Non?

      Arrêtez de dire que le CH n’engage pas un francophone. Soyez simplement patients et l’avenir saura récompenser tous les soi-disant partisans et experts.

      Intérim, c’est le mot-clé. Il est le bon candidat pour le moment, point à la ligne!!!!

    • @sebarpin – 19 décembre 2011 – 14h28
      Décision pas particulièrement brillante de M. Gauthier, mais vous avez raison, la situation est sans doute temporaire et M. Cunneyworth ne sera sans doute pas de retour en septembre prochain. Je suis néanmoins content de voir les gens s’indigner de la nomination d’unilingue anglophone à ce poste pour que la direction corrige le tir rapidement. M. Molson a beau dire que c’est la victoire qui compte, ça fait short comme justification. A un moment donné, il faut avoir des principes et ne pas les monayer à la moindre occasion. Le Canadien est une institution au Québec et ils ont des responsabilités envers les Québécois(es). Tant qu’à ça, la caisse de dépôts pourrait nous dire qu’ils sont là pour faire de l’argent et qu’ils vont en faire plus avec des anglophones à la tête de la caisse: c’est stupide! Il y a énormément de talent au Québec, il faut leur donner la chance, si des institutions du Québec ne le font pas, c’est vraiment la misère totale.

    • Ben quoi qu’on en dise, si Péladeau avait acheté le CH on en serait pas là. D’une part Québécor n’accepterait pas les follies de Gauthier, d’autre part le coach parlerait français.

      Je peux pas croire que je disune affire de même, mais bon…

      @modestmouse: dîtes, vous allez sur les autres blogues? Parce que ça râle en titi contre la Caisse de dépôt et la BNC. Alors avant d’y aller d’un commentaire aussi suffisant, faites vos devoirs. Ce qui est ironique, c’est le gars qui pète plus haut que le trou et qui se plante par manque de culture….

    • Trop d’intervenants mélangent gagner et respecter. Lorsque je regarde une émission de télé..je sais que les artistes/comédiens ne sont pas les meilleurs au monde mais ils me parlent dans ma langue. Lorsque je vais voir mon médecin..peut-être pas le meilleur au monde mais il me parle dans ma langue. Sans une télé francophone, sans des professionnels francophones, sans des artistes francophones, le Québec ne sera plus francophone. Le Canadien de Montréal jouit d’une couverture médiatique incroyable. Son entraineur doit me parler dans ma langue (gagne ou perd)-il doit me respecter.

    • Je trouve les propos de Mme St-Pierre très déplacés. De quel droit le gouvernement peut-il intervenir ainsi dans une décision parfaitement légale d’une compagnie privée? Surtout que comme organisation, le Canadien de Montréal communique avec ses partisans dans les 2 langues officielles de notre pays et ce de façon très consistante. Le gouvernement du Qc pourrait prendre une leçon du CH sur comment communiquer avec ses clients dans la langue de leur choix.

      Au fait avez vous remarquez que selon La Presse, un anglophone unilingue ne devrait ni être un dirigeant à la Caisse, ni un dirigeant à la BNC ni un entraineur du Canadien, ni un enfant dans une cour d’école et ni un préposé dans quelque commerce que ce soit à l’Ouest de St-Denis. Serait-on prêt à accepter un anglophone unilingue sur le BS ou est-ce que ça sera un autre scandale. Pour une société libre et ouverte, ce n’est pas fort!

      @M.Cantin. Pourriez-vous redevenir chroniqueur sportif svp?

      Paul Gendron

    • @ tous les colonisés qui préfèrent gagner in english que perdre en français, je vous rappele que vous avez perdu in english contre les devils et que vous perdrez probablement encore in english contre un entraineur francophone ce soir.

    • Quel est le rapport entre Mme St-Pierre et le hockey? Je serais curieux de voir les matchs auxquels elle a assité si c’était dans des loges de cies anglophones….D’ailleurs n’a-t-elle pas de dossiers plus importants à s’occuper?

      Est-ce que Pierre Gauthier sera sollicité pour commenter dorénavant les nominations des ministres?

    • @johnlatou (et plusieurs autres) :
      La connaissance d’une langue n’a rien à voir avec la “race”.
      Le coach peut être anglophone, noir ou Indonésien, mais doit pouvoir s’exprimer en français.
      C’est une compétence requise pour ce poste. C’est tout.
      Comme de savoir patiner pour être joueur de hockey, c’est une compétence requise.

      Mon propre poste exige le bilinguisme et n’a pas 1% de la portée du poste de coach du Canadien.
      Il y a 250 millions de personnes qui ont appris le français, ça doit pas être si pire que ça !

    • Bravo à la Ministre, son seul bon coup en carrière. Quand la Ministre Courchesne blastait la violence au hockey le même monde applaudissait. Perdre sa langue c’est pas mal plus grave qu’écraser un joueur de hockey sur le bord de la bande tant qu’à moi.

    • 1- le politique n’a rien a foutre dans le hockey.
      2-JEFF MOLSON a bien dit que c’est la victoire qui compte.
      3- DEPUIS 15 ans combien de cosch francais
      4- avec plusieurs victoires tout va etre oublié

    • Geoff est sorti de son mutisme … lamentable. Il parle d’in coach AGUERRI !?!?!?! Il a jamais coaché dans la LNH joual vert !

      Tout le monde à supposé que parce que Geoff s’appelle Molson, il serait compétent. Moi j’ai toujours penser qu’il faisait blanc-bec et qu’il devait faire ses preuves avant de le juger. Le verdict est tombé: t’as des croûtes à manger le jeune. Tu t’es attaqué à trop gros pour toi.

    • Je croyais que Réjean Tremblay avait quitté La Presse. Je n’avais pas réalisé qu’il signait désormais ses papiers sous le pseudonyme Philippe Cantin. Décevant!

    • WO,WO, les politiciens , de grace melez-vous de politique c est en masse pour vous et
      laissez M.Molson dirigé son équipe. Une question que tous les amateurs de hockey
      devraient savoir! ca veut dire quoi intérim……..sacr…….. arretez de gueuler pour
      rien et attendez au mois de juin-juillet,pour savoir si vous avez réellement raison
      de vous plaindre

    • Ouallah! Que les journalistes francophones soient solidaires et qu’ils ne posent des questions qu’en français au coach unilingue anglophone, et que les journalistes cessent de mettre en onde les réponses en anglais.

    • Sur les ondes de 98.5, Martin McGuire vient de demander aux politiciens de se mêler de leurs affaires à propos de l’unilinguisme du nouvel entraineur du CH!!!!
      Lui (McGuire) dont la principale stratégie est de parler au fast forward pour tenter de nous faire croire qu’une équipe médiocre depuis 15 ans ne présente pas un spectacle minable !!!
      Un peu comme un encanteur de marché aux puces qui essaie de faire croire qu’il vend des oeuvres d’art inestimables!!!
      On dirait que prendre les partisans pour des cruches n’est pas exclusif à la direction du CH.

    • @ F_Vachon

      Le paradoxe c’est que l’entraîneur de Canadien ne parle pas français dans une province francophone, d’ailleurs Geof Molson et avec raison a eu la sensibilité de faire une mise au point sur ce cafouillage. Quant à votre cours d’histoire sur le drapeau de Montréal et les 4 peuples et la misère des anglos je ne vous suis pas, je veux des preuves. Probable que vous ne demeurez pas à Mtl.
      En terminant, pour ce qui concerne vos menaces envers celui qui se trompe dans son participe passé, cela ne m’empêchera pas de vous répondre.
      P.S.Pourriez-vous consulter le dictionnaire pour le mot imbu, dans le sens d’imbu de soi.

    • Et la caisse de dépot n’est pas une institution québécoise? Petite politique. Deux poids deux mesures.

    • Vincent Damphousse la dit aujourd’hui. Il a parler avec Kirk Muller et il a dit a Damphousse qu’il voulait quitter car il savait très bien qu’il pourra jamais être coach du CH parle ce qu’il parle pas français!! Merci a vous Mr Cantin et les vieux fanatique qui vivent encore dans les années 60!!!! On a surment perdu l’un des future bon coach qu’on aurait pu avoir!! Bravo!! Vive le Québec peuple ouvert d’esprit!!

    • DERNIÈRE HEURE : Hillary Clinton s’apprête à faire une conférence de presse, sur ordre de Barack Obama, pour dénoncer la venue imminente d’un unilingue francophone à titre d’entraîneur-chef des Rangers de New-York. Pour Obama, il s’agit d’un affront inacceptable, d’autant que la langue anglaise est de plus en plus menacée aux Etats-Unis, en raison, notamment, d’une présence hispanique en constante progression à l’intérieur du mass media. En conclusion, Obama, par la voie de madame Clinton, a ajouté vouloir ”tuer dans l’oeuf” toute forme de révolte dans les rues de Manhattan, alors que plusieurs groupes d’extrême-droite, dont le Klu Klux Klan, ont même menacé de faire sauter la Statue de la Liberté. Des groupes de manifestants ont par ailleurs été vus, armés de pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ”Kill The French”.

      Madame Clinton de conclure : ” Le Département d’État n’hésitera pas à mobiliser la Garde Nationale en cas de débordements ”.

      Une situation qui rappelle en tous points celle observée récemment au Canada, et plus précisément à Montréal, alors qu’un groupe d’extrémiste avait menacé de faire sauter la Brasserie Molson, propriétaire du Club de Hockey Canadien de Montréal, suite à la nomination d’un unilingue anglophone à titre d’entraîneur-chef.

      Gordon Sawyer

    • quel super vedette non francophone voudra venir jouer a mtl maintenant!
      c’est une vrai joke cette affaire la
      pis la ministre qu’elle se s’occupe de ses affaires car c’est un club qui est privé et non publique
      j’ai honte d’être québécois de ce temps ci
      si le meilleur candidat est anglophone,russe qu’on le prennent thats it
      comme dans n’importe quel business
      l’IMPORTANT C’EST LES COMPÉTENCE

    • Ça sent la coupe…euh non les élections…

    • Sommes nous devenus cons à ce point? les québécois tombent de plus en plus bas. On se ridiculise nous même et les anglais doivent bien rire de nous. Il me semble qu’il y a des enjeux beaucoup plus importants à composer comme les corruptions, gaspillages de fonds publics, la dette…qu’une simple nomination d’un instructeur chef anglophone d’une équipe de hockey. Il y a des guerres civiles sanglantes dans le monde et nous on chiale contre un coach anglais qui soit dit en passant est là par INTERIM, un mot que beaucoup de gens ne semblent pas comprendre…

      Il y a de ces chialeux qui ne savent même pas écrire en français; ah oui la société Saint-Jean baptiste et des députés que s’en mêlent…je pense que je vais déménager dans une autre province…Nous sommes pathétiques!

    • Surprise ! Surprise !

      Pour une fois que les libéraux défendent la Français !!!

    • Wow… journée de malade aujourd’hui, ( le petit peuple comme dirait la Marois ) a montré à toute l’amérique , comment ils étaient racistes, après ca vient traiter Don Cherry de raciste…. Petite statistique sur les entraineurs anglophone vs Francophone du Canadiens ,

      Le canadiens a manqué les séries 14 fois en 101 ans… dont 13 quand leur entraineur était francophone !!!!

      Le canadiens a gagné 24 coupe Stanley …20 fois par des entraineurs anglophone !!! Je dis ca comme ca…..

    • Dehors Gauthier !!!

      Pas pour avoir nommé Cunneyworth comme entraineur par intérim mais pour avoir dit :
      “Les langues, ça s’apprend.”

      S’il avait seulement dit que le prochain entraineur du Canadien, nommé au plus tard avant le repêchage, saura s’exprimer en français, il n’y aurait pas eu de buzz.

      Mais ça c’est Gauthier, oui on va prendre un francophone mais faut pas que ce soit un gars du québec qui a fait la LHJMQ et qui a été repêché. Outre les 3 francophones en place, on peut également penser à Pouliot. C’est mathématiquement impossible d’arriver avec seulement des francophones répondants à ce critère.

      A mon avis, si Gauthier reste en poste, le prochain entraineur sera, soit, Crawford, soit Cunneyworth, si celui-ci peut apprendre des bases de français en 6 mois

    • @2002ec

      Je vous signale par contre que le coach francophone auquel vous faites allusion à utiliser autant de français pour gagner son match que Cunneyworth pour le perdre.

      J’ai trouvé le spectacle de politiciens qui se ruent pour critiquer la descision de Gauthier franchement désolante. On va tellement dans le populisme qu’on oublie il y a des vraies personnes derrière tout ça. Ça ne peut pas être facile pour Cunneyworth, Gauthier, Molson et cie. Bravo à Geoff Molson de s’être tenu debout devant tout ce vitriole linguistique.

    • C’est drole que personne n’ait releve le fait que le club de hockey de Montreal avait fait un petit livre distribue dans les ecoles pour…. pourquoi donc??? mais ca faisait bien leur affaire que ce soit en francais dans ce temps-la!

    • C’est bien que les politiciens se prononcent sur ce sujet. J’espère qu’ils vont continuer malgré les critiques. Hier, entre la 2ième et la 3ième période, Martin Mcguire a tenté de museler les politiciens en disant qu’ils avaient autre chose à faire de plus important qu’à s’intéresser au hockey. Peut-être mais ils ont quand même droit d’émettre leur opinion sans qu’un commentateur ridiculise leur propos en déformant leur nom. Dany Dubé est demeuré silencieux devant cet élan de bêtise. C’est désolant pour le diffuseur officiel des Canadiens.

    • Et si le CH amenait Jacques Beaulieu entraîneur-chef et directeur général du Sting de Sarnia dans ses rangs?
      C’est lui qui a bâti les Sea Dogs de St.John’s qui ont gagné la Coupe Memorial par la suite. Il a aussi été assistant-entraîneur avec les Knights de London.

    • à sa place je me garderais une petite gêne, vraiment pas en mesure de porter un tel commentaire
      Bernard Ouellet

    • Vous pouvez avoir des soirées plus intéressantes et même plus épanouissantes, avec un peu d’imagination, que de perdre votre temps à niaiser devant le téléviseur à regarder ce spectacle redondant, aussi vide de sens qu’Occupation Double, et d’un vide intellectuelle pathétique qu’est l’écoute du match de hockey.

    • Le comble de la stupidité, du crétinisme, de l’imbécilité, de la simplicité d’esprit, du mongolisme et de l’insignifiance se trouve dans deux insipidités que plusieurs colonisés sans envergure vomissent ici et ailleurs depuis quelques jours :

      «On s’en fout de la langue, du moment que le Canadien gâââââââââgne» et «J’aime mieux gââââââââgner en anglais que de perdre avec des Québécois».

      Il faut vraiment être rendu dans des profondeurs mentales abyssales pour lancer de telles conneries. On en rirait si ce n’était pas aussi pathétique.

    • Felipe Alou un grand selon le peuple québécois et des éloges des journaliste…Pourquoi pas Cunneyworth? Etes-vous pas capable M.Cantin de donner une chance à quelqu`un?
      Felipe ne parlait pas francais au début !

    • Ces élus (j’inclus l’opposition) montent aux barricades afin qu’une organisation PRIVÉE respectent les valeurs québécoises. Et pendant ce temps, ces mêmes élus se mettent à genoux devant une communauté juive qui demande à ce que les fenêtres d’un centre d’entraînement soient changées pour des fenêtres givrées, ou bien une école qui se met à genoux devant des musulmans, afin de fournir à leur fille un casque anti-bruit car sa religion interdit d’écouter de la musique. Bande d’hypocrites….. Et ils se demandent pourquoi les gens sont si cyniques à leur égard.

    • Une vraie farce. Pourquoi les politiciens se mêlent-ils du privé, eux qui ne sont même pas en mesure de régler leurs propres problèmes. On crie au scandale et pourtant lorsque les péquistes ont nommé un ministre aux affaires intergouvernementales (Gendron) , on a pris soin d’en nommer un qui ne disait mot en anglais, et je suppose que c’était bien!
      Les citoyens du Qc et les politiciens me rendent malades. On fait un drame national de cette nomination, on consacre plus de temps à débattre de cette situation que les problèmes en santé , en éducation , à la dette publique et ce qui est beaucoup plus sérieux mais on étouffe la chose , la prise de contrôle graduelle par les islamistes et certaines autres religions de nos droits de vivre selon notre société.
      Comme il a déjà été dit ” DONNEZ-LEUR DU PAIN ET DES JEUX”…………

    • Saluons bien bas cette grande première: Mme Saint-Pierre qui se préoccupe de la langue française à Montréal. Je n’en reviens tout simplement pas.

    • I think that Cunneyworth its the best thing that could happen to Montreal, a real leader and who cares about a french speaking coach, the real issue is to win… so live with it .

      G.MOLSON

    • Du raccolage politique qui rendra les hystérique nationalistes ben heureux. Inepties et perte de temps.

    • juste comme ca

      DESHARNAIS ET DARCHE LES DEUX MEILLEURS HIER !!!!!

    • juste comme ca …

      Eller, PK et cammalerri … qui étaient tout sourire samedi matin a l annonce du
      congédiment de Jacques Martin …. et bien ils en ont joué une assez ordinaires hier.

      sur la galerie de la presse les 3 … méritent pas de porter cet uniforme la.

    • Cette bourde du CH amène de l’eau aux moulins à tous les médias et ses derniers se vautrent

      comme des vautours de cette triste situation qui affecte malheureusement tous les gars qui

      portent cet uniforme…le CH dans sa manière de remercier Jacques Martin a foutu le bordel

      dans son organisation.

      Qui et quand la réparation se fera-t-elle ?

      M. Martin doit se trouver bien chez lui…!!!

    • La prédominance de la langue française au Québec; il est là le vrai intérim.

    • Pauvres journalistes, cde sont eux qui couvrent les Alouettes, dont l`indtructeurs est un américain, ils ont du succès et e j`en suis très heureux, personnes ne cassent de vitres, on a eu les Expos, tous les gérants ont été anglophones, il y avait 30000 fans dans les estrades, pas de chialages, pis là on a un anglo pour le Canadien, les journalistes et les malades de la langue française se découvrent un os à ronger. C`est le temps que vous vous mettiez au diapason, le hockey, c`est international maintenant. On a une équipe de l`ONU et ça parle anglais.

      Si vous ne comprenez pas ce que l`instructeur dit, demandez à vos confrères anglophones, ils vont se faire un palisir de vous traduire.

    • Je trouve cette réaction de la ministre très opportunistes. Une belle tentative d’aller chercher du capital politique en jouant avec les émotions de l’électorat. Le Canadien doit bien sûr “pouvoir communiquer dans la langue de l’immense majorité de ses admirateurs québécois”. Ça va de soi. L’entraîneur-chef par intérim ne parle pas français. Peut-être que quelqu’un d’autre peut s’adresser au public entre temps. Ou peut-on s’assurer que toute ses interventions sont adéquatement traduites pour que le public soit en mesure de bien comprendre ses discours? Tsé genre comme les Expos ou les Alouettes?

      Cet été, quand ce sera le temps de réévaluer le poste d’entraîneur et que les options seront plus grandes, on pourra se poser la question à nouveau. Peut-être que le meilleur candidat pour le job parlera français. Ce serait certainement un atout important.

    • Quand le Canadien de Montréal a été mis en vente au début des années 2000 et qu’aucun Québécois ne voulait y mettre un sous, pas plus que le gouvernement du Québec, les Québécois ont fait un choix. Tourner le dos à ce qu’ils appellent maintenant en 2011 une “institution” et le choix de Randy Cunneyworth “une insulte”.

      Onze ans plus tard, on se permet de dire quoi faire au Canadien. Pourtant, il a ouvert le centre Bell, financé à même des fonds… euh… privés?!? La Ville de Montréa leur a fait la vie dure avec des taxes exhorbitantes, qu’ils ont dû contester jusqu’à l’année passée!

      Alors qu’on vienne me faire croire que le Canadien de Montréal se fout du Québec. Ailleurs, n’importe quel proprio aurait plié bagage.

    • Les médias se foutent de nos gueules!!!

      André Pratte rédige un texte:
      http://www.cyberpresse.ca/debats/editorialistes/andre-pratte/201112/19/01-4479373-le-devoir-de-nos-institutions.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4479517_article_POS1

      où il écrit: La grande majorité des commentateurs et des partisans déplorent la nomination d’un entraîneur-chef unilingue anglophone.

      J’aimerais savoir de où tient-il son argument de “LA GRANDE MAJORITÉ…”???
      C’est drôle, mais dans ce blog ci… LA GRANDE MAJORITÉ s’en fout de la langue de l’entraineur.

      C’est cet aspect qui me met hors de moi-même… toujours utiiliser l’excuse des PARTISANS pour passer des messages.

      Ce qui est aussi drôle, c’est qu’un compagnie dite PRIVÉ, devient soudainement, propriété du “peuple”… non désolé, devient une “INSTITUTION” du peuple.

      Ahh ouais?? Je ne savais pas que j’avais des droits sur mon équipe favorite. Damn, si c’était vraiment le cas… OUT LES JOURNALISTES!!!

    • Je lacherais un gros sacre bien senti si je n`avais pas le respect de l`étiquette publique. Ce matin dans votre propre journal on publie

      Le port du foulard islamique (hijab) est désormais permis chez les agentes correctionnelles des prisons québécoises.

      Le ministère de la Sécurité publique a consenti cet accommodement religieux à la suite d’une entente à l’amiable intervenue avec la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

      La voila votre réponse monsieur Cantin. La ministre de la culture s`est servie de vous pour pouvoir permettre a son gouvernement una autre petite magouille. Et la culture est importante vous dites ? Qu`avez vous a dire de cette nouvelle au juste. Un coach par intérim ca menace notre identité vous dites ? Si votre démarche est si authetique que ca , ca serait bien que vous vous exprimiez sur ce qui est le plus significatif pour la société québecoise.

    • LE CENTRE BELL FORTEMENT ENDOMMAGÉ PAR UN INCENDIE ! Les premiers pompiers arrivés sur la scène venant de Westmount et parlant peu français, des partisans en colère, ameutés par des journalistes cherchant comment attirer plein de nouveaux lecteurs friands de controverses, ont interdit aux pompiers anglophones de chercher à éteindre le feu en attendant l’arrivée des pompiers francophones, avec la bénédiction de politiciens peu pressés de faire la part des choses, sauvegardant ainsi leur cote de popularité. Le Centre Bell est détruit mais l’honneur est sauf ! Eh misère qu’on fait petit peuple insécure des fois.

    • @ onsenfoutu

      That’s right.

    • @ cad3

      Tes insultes sont gratuites. Pour certains, la langue est importante. Pour d’autres, elle ne l’est pas. On est ici pour échanger des opinions. La tienne ne vaut pas mieux que la mienne, et vice-vers. Le fait qu’on n’ait pas le sang bleu et les yeux en fleur-de-lys ne fait pas de nous des colonisés, des mongols, etc. Ça fait juste de nous des gens différents de toi.

    • @Cantin – Les Kings viennent de nommer un fermier de l’Ouest canadien comme entraineur (Sutter). Est-ce que l’on peut s’attendre à ce que les journalistes californiens le plantent car il ne vient pas de la californie et qu’il ne connait pas les soeurs Kardashian? Me semble que pour gagner, ca prend de la fierté et un fermier canadien ne peut être fier que de porter les couleurs des Kings.

    • Les politiciens ne devraient pas se mêler de sports!

      Voilà une raison pourquoi je déteste le CH tout devient un psychodrame avec cette organisation.

    • Le CH ne gagne rien depuis des années et le Centre Bell est toujours remplit à pleine capacité. Ceux qui sont pas d´accord avec l´embauche d´un coach anglophone ont juste à pu mettre les pieds dans le Centre Bell, à pas acheter de produits Molson et de l´équipe et à pas écouter les matchs. Vous seriez même pas capable de boycotté le CH, les partisans du CH sont les plus grands chialeux en Amérique!

      C´est devenu trop compliqué à Montréal.

    • Faudrait commencer par comprendre le français.
      Le nouveau coach est nommé par intérim jusqu’à la fin de la saison.
      Ça veut dire de façon provisoire, en attendant autre chose.
      En attendant peut-être que le coach qu’on voulait soit disponible, en attendant peut-être qu’il y ait de meilleurs coachs disponibles, en attendant peut-être qu’un autre DG prenne une décision éclairée, …

    • Mme St-Pierre essaie de se refaire une image on dirait !

    • C’est tout à fait inacceptable. La ministre de la culture qui s’indigne qu’un coach d’une équipe de hockey professionnelle soit unilingue anglais. C’est comme un premier ministre qui promet des bulletins à chiffres durant sa campagne électorale. On a les policitiens qu’on mérite, malheureusement.

      Pour ce qui est du coach anglais, admettons qu’il ferait gagner la coupe Stanley à l’équipe, mais les chialeux d’aujourd’hui voudraient le garder comme coach permanent. Les mêmes chialeux l’ont fait pour Saku.

      Le hockey n’est pas un service public.

    • @Picohabs
      “Pourquoi pas Cunneyworth? Etes-vous pas capable M.Cantin de donner une chance à quelqu`un?
      Felipe ne parlait pas francais au début !“

      Toutes les langues sont bienvenues sauf le maudit anglââââââssss Pour les médias francophones de Montréal… c’est connu…

      On jurerait des journaux de campagne des fois…

    • C’est incroyable mais là c’est rendu qu’on parle de boycotter les produits Molson parce que le coach du CH est unilingue anglophone. Non mais sommes-nous tomber sur la tête? Ben buvez de la Labatt si ça vous chante c’est pas buvable de toute façon. Pis les grands défendeurs de la langue française sur ce blogue ont probablement voter non aux 2 référendums.
      C’est ça qui arrive quand nos grands journalistes veulent mêler politique avec sport.

      La preuve… voilà que la grande Madame St-Pierre qui vient se mêler à ce débat qui n’aurais jamais dû avoir lieu. C’est pas si grave à la Caisse de dépôt parce que le dirigeant tente d’apprendre le français depuis 10 ans sans être capable de dire bonjour en français et que c’est sa secrétaire qui va suivre les cours de français à la place de son patron. Mais-là Cunnyworth aurais dû apprendre le français en 48 heures. Vous devriez mettre un loi spéciale Mme St-Pierre pour rendre illégale que le CH embauche un coach anglophone.

      Pas mieux du côté du PQ qui ont vendu leur mère pour 3 – 4 votes à Québec en appuyant la loi 204 qui rend légal ce qui est illégale dans toutes les autres municipalités du Québec. Une chance qu’ailleurs dans le monde on en pense pas comme au Québec parce qu’il n’y aurait pas beaucoup de Québécois qui pourrais s’illustrer à l’étranger. À tous ces grands politiciens, commencez donc à régler les problèmes de la langue au Québac avant de vous mêler des nominations d’une entreprise privée. Saviez-vous Mme St-Pierre que c’est presqu’un exploit que de se faire servir un café en français à Montréal.

      Je pense que votre parti a plusieurs dossiers à régler comme celui de la construction au Québec qui est dirigé par le crime organisé. Et je vais vous dire un secret Mme St-Pierre, ils ne se parlent qu’en anglais les entrepreneurs au Québec. En passant, devrions-nous boycotter Home Dépot, Future Shop, Coffee Shop, Dunkin’s Donuts et Canadian Tire?

    • ¨Mister¨ Molson , c’est justement, on ne gagne pas et on ne gagnera pas non plus. On est dans la cave et dans le caca…¨because¨ des joueurs poches en grande partie.
      Question: Cé qui les caves qui essaient d’avoir un peut d’espoir pour que ça s’améliore? Ce sont ceux là qui payent pour les billets. On est écœuré…
      Votre choix des décideurs fait tous pour être médiocres en liquidant de bons prospects et en faisant de très mauvais choix et vous les garder à votre emploi.
      Vous et vos frères pourraient peut être, un peu beaucoup, se mettre à la tâche afin de trouver les bonnes personnes et je vous suggère d’engager des psychiatres ¨because vous semblez ne pas réaliser et comprendre vos problèmes.
      Le CH est dans la cave, vous saisissez!

    • On devrait demander à Madame St-Pierre si elle peut nous dire qui est Michael Bournival…

    • Il y avait pourtant une solution simple: nommer un co-entraîneur francophone, et partager les tâches selon les meilleurs atouts de chacun.

    • @noirod

      Bon point! On expose toujours les scandales qui font notre affaire.

    • @gillespelletier

      Dans votre commentaire, vous pourriez remplacer 1995 par 2011 et il serait d’actualité. Elle est où l’honorable ministre pour faire appliquer la loi 101?

    • @ gaslev

      12h01: Voici une question pour vous: je vous en contexte, les Maple-Leafs de Toronto engage un entraineur “bilingue”… Celui-ci fait son travail dans la langue du travail (c’est ce que l’on dit) soit en anglais!

      Mais une fois son travail terminé, soit de “coacher” l’équipe, il s’en va devant les médias! Il ne parle que français, soit sa langue maternelle, que croyez-vous que les médias de Toronto et du ROC vont dire???

      La quaetion: Combien de temps demeurera-t-il entraineur des Leafs, malgré le fait qu’il aurait enligné que des victoires????

      Ne me parlez pas de baseball ou de tennis, répndez simplement à ma question!

      J’ajouterai textuellement une de vos phrases ici: “Si vous ne comprenez pas ce que l`instructeur dit, demandez à vos confrères (francophones), ils vont se faire un palisir de vous traduire”

    • @Simonmathieu – 19 décembre – 18h01

      Contrairement à vous, je ne courre pas les blogues pour “enrichir” ma “culture”!

      Parlant de pétage plus haut que le trou…

      … vous affirmez: “Ben quoi qu’on en dise, si Péladeau avait acheté le CH on en serait pas là. D’une part Québécor n’accepterait pas les follies de Gauthier, d’autre part le coach parlerait français.”

      Vous semblez posséder la vérite grâce à vos gênes de Nostradamus. Alors dites-moi qui Quebecor embaucherait comme entraîneur? Francophone, évidemment.

    • @troy88 – 20 décembre – 14h34

      AMEN!

    • Je me permets de vous livrer mes réflexions en tant que français et fan du CH.
      Pour un adepte de hockey il a l’ambarras du choix dans votre ligue pour ce qui est des équipes à supporter, mais pour le français que je suis, c’est tout naturellement vers le CH que se porte ma préférence. Sans entrer dans des considérations historiques, la langue commune y est pour beaucoup, pour nous permettre nous français, de nous identifier aux supporters du CH.
      C’est d’ailleurs agréable de se retrouver à travers une langue commune, de pouvoir parcourir les articles sur le site officiel ou les conférences de presse dans ma langue maternelle. Juste avec le bémol qu’il y a de moins en moins de joueurs qui répondent en français.
      C’est donc sans partie prie, je n’aurais d’ailleurs pas la légitimité pour le faire, mais avec beaucoup de tristesse que je constate que la langue française recule au sein de cette équipe dans laquelle beaucoup de français se retrouvent.
      Je ne peux m’empécher de faire un parallèle avec les nombreux championnats européens, que ce soit en football, basket ou meme hand ball, dans lesquelles les joueurs et entraineurs passent allégrement d’un pays à l’autre. Pour autant que je le sache, chaque nouvel arrivant, qu’il soit joueur ou entraineur, débute son contrat en apprenant la langue du pays qui l’accueille et qui le paie.
      Bonnes fêtes à tous !!

    • Je me permets de transmettre cette lettre car elle est parfaitement intelligente et remet les pendules à l’heure. Arrêtons de mêler la politique et le hockey. L’important pour l’équipe c’est de gagner peu importe la langue parlée par l’entraîneur ou les joueurs. Maintenant c’est à monsieur Cunneyworthde nous montrer ce qu’il est capable de faire avec cette équipe plus que médiocre. Honnêtement je lui souhaite bonne chance.
      André Bordeleau

      L’auteur habite Pointe-Claire.

      Ainsi, le Canadien a insulté tout le Québec en embauchant un entraîneur anglophone unilingue. Pourtant, non. La tâche de l’entraîneur est de faire gagner son équipe et non de défendre la langue française. Le dernier entraîneur du Canadien à gagner la Coupe Stanley était incapable de lire ou d’écrire le français. Et Al McNeil, un anglophone unilingue, a gagné une Coupe Stanley surprise en 1971.

      Mais comment les observateurs et les médias qui insistent tant sur des joueurs, et maintenant des entraîneurs, francophones traitent-ils ces derniers? Guy Lafleur fut humilié publiquement et poussé à une retraite hâtive par deux francophones, Jacques Lemaire et Serge Savard, pendant que certains journalistes francophones chuchotaient, à tort, que Lafleur était toxicomane. Un autre francophone, Ronald Corey, a lui aussi foutu Lafleur à la porte, cette fois en tant qu’ambassadeur.

      Patrick Roy a été traité de façon méprisante par Mario Tremblay et Réjean Houle et échangé pour presque rien. Ce même Roy est maintenant pressenti comme entraîneur pour la saison prochaine. Et comment sera-t-il traité si le Canadien sous sa férule joue également 8 parties sous le seuil de .500?

      Patrice Brisebois, souffre-douleur des amateurs et journalistes, a sombré dans une dépression. Pierre Turgeon étouffait à Montréal. Des grandes vedettes francophones de la LNH, comme Luc Robitaille et Raymond Bourque, ont déclaré haut et fort que jamais ils ne joueraient à Montréal. Les journalistes et observateurs qui insistent pour injecter de la politique dans un sport professionnel se sont-ils déjà posé la question: pourquoi cette réaction des joueurs francophones?

      Le Canadien est-il la seule planche de salut des entraîneurs francophones? Les deux entraîneurs finalistes de la Coupe Stanley l’an dernier étaient pourtant francophones.

      La politique n’a pas sa place dans le sport. Le Canadien est peut-être une institution, un symbole et j’en passe, mais c’est avant tout une équipe de hockey. Son but est de gagner des parties et, si possible, la Coupe Stanley. Si jamais Randy Cunneyworth menait le Canadien à la Coupe cette année, un scénario plus qu’improbable, on oublierait rapidement qu’il ne parle pas français.

    • Le seul et unique moyen de demontrer notre insatisfaction face a la decision de M.Molson et M.Gauthier,c’est de ne pas aller aux prochaines parties au Centre Bell.Ce serait un message clair et sans equivoque.Tout est une question d’argent.Si les revenus ne sont plus au rendez-vous,la direction du club n’aura autre choix que d’ecouter ses partisans.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2011
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité