Philippe Cantin

Archive, novembre 2011

Mercredi 30 novembre 2011 | Mise en ligne à 11h34 | Commenter Commentaires (14)

Les Red Sox osent!

Bobby Valentine est le nouveau gérant des Red Sox de Boston.

Bobby Valentine est le nouveau gérant des Red Sox de Boston.

La nomination de Bobby Valentine comme gérant des Red Sox fournira un nouveau chapitre à la rivalité Boston-New York.

Ancien gérant des Mets de New York – il les a conduits à une participation à Série mondiale en 2000 -, Valentine a la langue bien pendue. Il a toujours aimé égratigner les Yankees et ne s’en privera pas dans son nouveau poste. Des flammèches sont à prévoir entre les deux organisations!

Le New York Times et le Boston Globe racontent comment Valentine est devenu le gérant des Red Sox. Il n’était pas le premier choix du DG Ben Cherington, qui souhaitait embaucher Dale Sveum, un entraîneur adjoint des Brewers de Milwaukee.

Les proprios des Red Sox n’ont guère été enthousiasmés par cette suggestion. Compte tenu des ennuis des Red Sox en septembre dernier et des révélations explosives sur le manque de sérieux de plusieurs joueurs, ils souhaitaient une personnalité très forte. Ils ont suggéré à Cherington d’interviewer Valentine.

Cette histoire en dit long sur le niveau d’influence du nouveau DG des Red Sox!

Son prédécesseur Theo Epstein parti pour Chicago, les proprios des Red Sox veulent reprendre les rênes de leur équipe. Quant à Sveum, il a ironiquement a été embauché par… Epstein et les Cubs!

La sélection de Valentine est intéressante à un autre titre. Elle signifie que les Red Sox, une équipe célèbre et importante dans son marché, s’est tournée vers un candidat qui livre franchement ses opinions et ne se contente pas de la langue de bois.

Valentine était analyste au réseau ESPN au cours des deux dernières saisons. De 2004 à 2009, il  a dirigé avec succès une équipe de la Ligue japonaise.

Les Red Sox, à mon avis, ont réussi un coup merveilleux. Au prochain camp d’entraînement, la présence de Valentine détournera l’attention des médias des récents malheurs de l’équipe.  Cet homme-là possède une personnalité assez forte pour imposer son propre agenda.

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






Mardi 29 novembre 2011 | Mise en ligne à 16h11 | Commenter Commentaires (17)

Bravo à la LNH ! (oui, oui)

Stéphane Quintal occupe un poste important dans la LNH.

Stéphane Quintal occupe un poste important dans la LNH.

Clarence Campbell tomberait en bas de sa chaise!

Pour la première fois de son histoire, la direction de la LNH s’ouvre à d’autres langues que l’anglais. En début de saison, elle a mis en ligne des versions tchèque, slovaque, finlandaise, suédoise, allemande et russe de son site internet.  Et voilà qu’est apparue, en novembre, une version française destinée au marché québécois et aux francophones hors-Québec. Mieux vaut tard que jamais.

Au-delà de cette excellente initiative, il y a mieux: la nomination de Stéphane Quintal au poste d’adjoint à Brendan Shanahan. Un francophone qui occupe un poste important à la direction de la ligue, ce n’est pas arrivé souvent.

Sur son intéressant blogue, mon collègue Mathias Brunet présente la vidéo dans laquelle Quintal fournit les motifs de la suspension à Max Pacioretty. Entendre un officiel de la LNH expliquer dans leur langue aux amateurs francophones un enjeu important constitue une petite révolution!

Souhaitons que Quintal répète régulièrement l’expérience. Il ne faudrait pas que la LNH limite ses présences sur vidéo aux occasions où un joueur du Canadien est en cause.

Pendant des années, la LNH a été dirigée de Montréal par Clarence Campbell. Pour comprendre les articles des journaux francophones, il devait se les faire traduire! Cela donne une idée de la place du français dans l’histoire de la ligue.

Les gestes posés cet automne sont utiles et la LNH mérite des félicitations.

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Lundi 28 novembre 2011 | Mise en ligne à 9h35 | Commenter Commentaires (53)

Go Dale!

Dale Hunter à la belle époque. Pauvre Mario!

Dale Hunter à la belle époque. Pauvre Mario!

Quelle nouvelle!

Dale Hunter, le joueur le plus détesté par les partisans du Tricolore au plus fort de la rivalité Canadien-Nordiques, devient entraîneur-chef des Capitals de Washington. Bruce Boudreau a été congédié ce matin après l’échec des Caps 5-1 aux dépens des Sabres de Buffalo samedi.

Hunter a toujours été un joueur controversé. Mais quel leader sur la patinoire! Avec Peter Stastny, ce gars-là a transformé les Nordiques au début des années 1980. C’est lui qui a inscrit le but victorieux au Forum, dans le dernier match de la série éliminatoire de 1982. Cette réussite a fait passer les Bleus à l’âge adulte et tous les amateurs assez vieux pour s’en souvenir n’ont rien oublié de ce match historique.

Lorsque Hunter a été échangé aux Capitals de Washington en 1987, c’est une partie du coeur des Nordiques qui a cessé de battre. Des années de petite misère ont suivi jusqu’au moment où Joe Sakic, ironiquement le choix au repêchage obtenu dans cette transaction,  a relancé l’équipe.

Hunter a obtenu du succès dans les rangs juniors comme entraîneur. La transition chez les professionnels ne sera cependant pas facile. Mais il se retrouve aux commandes d’une solide équipe et il pourrait mener ses nouveaux joueurs très loin en séries éliminatoires. J’ai hâte de voir comment se développera sa relation avec Alexander Ovechkin.

Chose sûre, Hunter apportera une bonne dose d’énergie à cette équipe qui joue en-deça de ses moyens.

Bonne chance, numéro 32!

Lire les commentaires (53)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité