Philippe Cantin

Philippe Cantin - Auteur
  • Philippe Cantin

    Après dix ans à la direction de l’information de La Presse, Philippe Cantin retourne à ses premières amours et reprend la couverture sportive.

  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 21 mars 2011 | Mise en ligne à 14h07 | Commenter Commentaires (17)

    Bartoli, superstar ???

    Un magnifique tournoi pour Marion Bartoli.

    Un magnifique tournoi pour Marion Bartoli.

    Comment ne pas apprécier une joueuse de tennis qui refuse la langue de bois ?

    En janvier 2010, aux Internationaux d’Australie, Marion Bartoli avait causé un tabac en dénonçant le fait qu’aucun commanditaire ne s’intéressait à elle. Contrairement à la plupart de ses rivales internationales, elle devait elle-même payer pour ses vêtements et ses souliers de tennis.

    « Je ne suis probablement pas assez blonde, pas assez grande, pas assez mince », avait-elle lancé, dans la foulée du contrat de huit ans, d’une valeur de 75 millions de dollars, accordé par Nike à Maria Sharapova.

    Sa salve avait fait les manchettes et lui avait valu beaucoup de critiques. Cela renforçait son image de joueuse difficile, peu amicale avec ses collègues, et vivant dans une bulle où seul son père, Walter, était admis. Médecin de profession, Walter Bartoli a abandonné sa profession pour devenir entraîneur de sa fille.

    Parce qu’elle refuse les conseils des autres entraîneurs, Bartoli ne représente que très rarement la France dans les tournois internationaux. Son style déroutant, notamment son coup droit à deux mains, suscite la curiosité mais pas le respect.

    Cela changera peut-être à compter de maintenant. Marion Bartoli a disputé un superbe match dimanche, en finale du tournoi d’Indian Wells, s’inclinant en trois manches devant Caroline Wozniacki, la numéro un mondiale.

    Après le premier set, on croyait que la Danoise l’emporterait facilement. Mais Bartoli est revenue en force et a provoqué la présentation d’un set décisif.

    L’immense talent et l’exceptionnelle ténacité de Wozniacki ont cependant eu raison de ses efforts. Elle a forcé Bartoli à courir des dizaines de balles – gauche, droite, gauche, droite… – au point où on se demandait comment la Française pouvait les atteindre.

    Bartoli a reçu 300 000 $ pour ses efforts (700 000 $ pour Wozniacki), une somme suffisante pour acheter quelques paires de souliers de tennis si les commanditaires persistent à la bouder.

    En recevant son prix, elle a prononcé un discours chaleureux, qui a impressionné tout le monde. Avec émotion, elle a salué les responsables du tournoi, provoquant presque les larmes de Stacey Allaster, l’ancienne gestionnaire de Tennis Canada qui préside la WTA depuis juillet 2009.

    Mais c’est surtout avec deux interventions que Bartoli a impressionné.

    La première, à propos de sa rivale du jour, Caroline Wozniacki.

    « Je suis désolée, je suis au bord des larmes. Mais ce sont des larmes de fatigue. Caroline, tu m’a vraiment fatiguée aujourd’hui. Tu peux être fière de toi. Je te souhaite tout ce qu’il y a de mieux dans l’avenir. Je sais que ton objectif est de remporter un tournoi du Grand chelem et je suis sûre que tu l’atteindras bientôt. »

    La deuxième, à propos de son père, certes pas le personnage le plus apprécié du tennis français ! « Je veux remercier mon père. Il était là lorsque j’ai frappé ma première balle à l’âge de 5 ans et demi et j’espère qu’il sera toujours là lorsque je frapperai ma dernière. »

    L’impact de l’allocution de Bartoli fut tel que Wozniacki, pourtant très habile devant les micros, a commencé la sienne en prévenant que ses propos ne seraient pas à la hauteur de ceux de son adversaire!

    Wozniacki a néanmoins fait rire Bartoli et la foule en déclarant : « Je suis désolée de t’avoir battue, Marion. Malheureusement, contrairement au football (soccer), il n’y a pas de match nul au tennis ! »

    Chose sûre, en observant son jeu énergique et en écoutant ses propos sympathiques, on voit mal pourquoi Bartoli ne deviendrait pas rapidement une des meilleures cartes d’attraction de la WTA.


    • Elle a terminé finaliste de Wimbledon en 2007, et elle n’a pas eu de commanditaire. Une finale à Indian Wells n’aura pas plus d’impact. C’est dommage pour elle, mais bon, c’est le business, c’est pas la seule. Peut-être que justement si elle était plus sympathique et avait un peu plus d’entregent, elle aurait eu plus de facilité à en trouver.

    • Aranxta (desole pour l’orthographe) Sachez n’etait certe pas la plus jolie, ni Navratilova ou meme Monica Seles, cetait pas des filles ben HOT physiquement mais elles etaient impliques (Navratilova), sympa (Sanchez) ou juste vraiment bonne (Seles) et elles en ont eu des commanditaires.

      Cest certains que Sharapova, Kournikova et Sabatini sont plus MARKETABLES mais les exemples ci -haut disent que cest souvent un ensemble !!!

      Son probleme est son attitude ! Elle fait rien que chialer pour tout et rien !

      Alors elle a sa reponse !

    • C’est bien la Première fois que Bartoli la joueuse la plus detestable sur le circuit de la WTA a des propos sympatique sur quelqu’un. Elle n,a qu’a changer d’attitude et elle va en avoir des commenditaires…

    • Une jeune femme charmante. Je la présenterais à ma mère sans rougir.

      Il me semble que les compagnies françaises devraient la commanditer…

    • M. Cantin, j’ai failli m’étouffer dans mon café en lisant votre texte! Peut-être Marion Bartoli a-t-elle gagné des points hier… mais elle traîne une réputation de joueuse désagréable et difficile à vivre sur le circuit; elle invoque fréquemment des blessures étranges à des moments qui le sont tout autant lorsqu’elle croit ne pas avoir de chances contre un adversaire, et il y a également cette sortie en règle contre Eugène Lapierre et l’organisation de la Coupe Rogers (http://www.cyberpresse.ca/sports/200809/08/01-656845-bartoli-furieuse-contre-eugene-lapierre.php) à la suite d’une météo extrêmement défavorable. Bref, d’accord pour l’absence de langue de bois, mais il ne faut pas non plus qu’elle agisse comme si elle était la #1 mondiale…

    • Quel excellent texte M. Cantin. Bravo!

      J’ai vu le match et écouté le discours de Mme Bartoli et effectivement il y avait beaucoup d’émotions dans l’air… Une vraie championne!

    • C’est triste mais effectivement, elle n’est pas assez blonde, mince ou belle pour être l’attraction du tennis féminin.

    • Il me semble que l’huile d’olive Bartoli serait un commanditaire tout indiqué….

    • Aucun rapport avec le physique. Elle est détestable, c’est tout. Mais peut être à t-elle enfin compris qu’elle devait changer son attitude si elle voulait des fans et des commanditaires.

    • Bonjour M. Cantin

      Je ne sais pas si vous suivez le tennis de près ou non, mais si Marion Bartoli a été sympathique hier, ce fut certainement une des seules fois. Moi qui suis une maniaque du tennis et qui regarde les matchs sur internet et à la télé, je m’en suis abstenue hier parce que justement Mlle Bartoli était l’une des finalistes. Plus désagréable qu’elle, tu meurs…Il y a quelques années, au Stade Jarry, elle s’était attirée les huées des spectateurs qui n’en pouvaient plus de la voir invoquer toutes ses blessures imaginaires à chaque fois qu’elle tirait de l’arrière. On avait même pu la voir boîter de la jambe gauche alors qu’à la manche précédente, elle boîtait de la droite! Un spectateur, écoeuré, lui avait crié “l’autre jambe, Marion, l’autre jambe!”

      Peut-être qu’elle s’adoucit en vieillissant, mais pour ma part, il en faudra plus que ça pour me convaincre.

      Le tennis féminin s’ennuie dans le moment. Heureusement que Kim Clijsters ramène ce merveilleux sport à un haut niveau de temps en temps. Je ne pensais jamais dire ça, mais je m’ennuie de Serena!

    • Honnêtement, le tennis professionnel est devenu un énorme showcase publicitaire plus qu’autre chose. Par étonnant alors que les actifs (joueurs) les plus en vue, se voient placardés de tits logos d’une entreprise X, et que peu importe où l’oeil se pose durant un match, on y voit un “brand” quelconque.

      Et pour être visible, par besoin d’être bon…
      Juste d’être “marketable”.
      Et pour être “marketable”, il faut suivre les “recommandations” du sponsor, et pas que pour la cassette médiatique, mais ausi pour l’apparence physique…

      Il existe autant chez les hommes que chez les femmes, de nombreux exemples d’attitudes désagréables, de fausses blessures, etc… Pourtant, rares sont les athlètes du top 20 sans commenditaires…!

      Invoquer l’exemple de Bartoli, c’est mettre le doigt sur le bobo, celui que l’on ne veut pas voir…:

      Pas celui de sa grande gueule…
      Pas celui non plus de son style étrange…
      Celui de son look, point.

    • Bonjour M. Cantin, j’ai écouté tout le match hier et ça semblait parti pour un deux sets facile pour la danoise, mais Bartoli m’a surpris et nous a donné un excellent match. C’est une joueuse qui a une mauvaise réputation pour trouver des excuses pour toutes ses défaites, au lieu de vanter les performances de ses adversaires, ce qui la rendrait beaucoup plus sympathique. En présentation hier, elle a effectivement très, très bien fait les choses et elle s’est rendu vraiment sympathique. Espérons qu’elle continue dans la même veine. Personnellement, c’est une joueuse que j’aime bien. Je pense qu’elle devrait faire partie du top 10, sinon encore mieux. L’utilisation des deux mains des deux côtés ajoute un cachet original à son jeu.

      En effet, son look qui n’est clairement pas dans le genre Sharapova ou Wozniacki n’est probablement pas étranger à l’absence de commanditaire: too bad!

      Dernier mot sur son père et coach: le gars est très, très loin d’être un imbécile en terme de tennis!

    • Dernier petit commentaire, si Wozniacki pouvait se dévlopper un coup droit offensif à la Nadal, cette fille serait vraiment le pendant féminin de l’espagnol. On lui souhaite un GC le plus rapidement possible pour faire taire les mauvaises langues à son sujet. Elle est vraiment très, très bonne, mais pas de GC, ça look bizarre pour une no. 1 mondiale.

    • Dommage pour Marion Bartoli… Son look et son tennis non conventionnel ne sont pas une raison pour qu’elle n’aie pas de commanditaires. Quant à son caractère, je n’en ai jamais entendu parler. J’espère qu’elle aura beaucoup de succès en 2011 pour faire taire les critiques. Marion, réponds par la bouche de tes canons! (emprunté à Frontenac) Toutefois, je trouve que sa robe de tennis de la finale n’est pas jolie; il me semble qu’elle aurait pu choisir une meilleure tenue.

    • Ben voyons donc! Comment certains comme phoenix_33 peuvent affirmer que le problème est juste son look? Vous ne connaissez pas le caractère de “madame” pour dire cela.

      De plus, Jankovic, Schiavone, Stosur ou Peer ne sont pas des “canons de beauté” selon les standards pour être “marketable”. Elles ont une bonne attitute toutefois.

      Qui a envie d’associer son produit à une “constante bougonneuse” qui à sourit pour la dernière fois en 2008?

    • Question de outlawwanjo:

      Qui a envie d’associer son produit à une “constante bougonneuse” qui à sourit pour la dernière fois en 2008?

      Un riche parisien

    • Marion Bartoli peut être mysanthrope et pas très sexy mais c’est une battante et une gagnante. Elle s’entraîne sérieusement et court tous les tournois où elle peut gagner quelques points: Tough. Elle aspire à être championne de tennis, pas mannequin.
      On souhaiterait donc que nos québécoises aient la même attitude!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2012
    D L Ma Me J V S
    « mai   juil »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité