Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Sport’

Lundi 9 juillet 2012 | Mise en ligne à 13h20 | Commenter Commentaires (2)

Les larmes d’Andy

Soixante-seize ans qu’un Britannique n’a pas gagné le tournoi des hommes à Wimbledon. Et Andy Murray n’a malheureusement pas levé le trophée hier malgré les espoirs (un peu fous) des Anglais de le voir battre Roger Federer. Malgré un départ en lion, l’Écossais a vacillé à la seconde ronde. Roger Federer a ensuite dicté la mesure jusqu’à la victoire. Et ce malgré une foule délirante qui ovationnait Murray à chacun de ses points.

Les Anglais, qui avaient d’abord des réticences face au ténébreux Écossais, ont fini par l’adopter. Après des années de frustration de voir un Anglais, Tim Henman, rater la finale, il leur fallait bien supporter un cousin.

Catherine Middleton a assisté au match fort en émotions, tout comme le premier ministre David Cameron, Kylie Minogue et même les Beckham!

Andy Murray a offert, entre deux sanglots, le discours de perdant le plus émouvant de l’histoire de Wimbledon (ci-dessus). “Il a le coeur d’un champion!” s’exclamait le Times aujourd’hui.

Il n’a que 25 ans. Avec un peu de patience, un nom britannique s’ajoutera à la liste des champions de Wimbledon. Mais pour ça, il faudra attendre la retraite de Federer.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Mardi 19 juin 2012 | Mise en ligne à 12h54 | Commenter Commentaires (5)

Le retour de la brute

Vous croyez que seuls les supporteurs des Canadiens ont des attentes démesurées face à leur club? Détrompez-vous. À chaque grand tournoi de soccer, les Anglais se disent: “Peut-être cette fois-ci?”. Face à une victoire probable devant l’Ukraine ce soir qui les mènerait en quarts de finale, ils rêvent déjà de voir Wayne Rooney et compagnie lever le trophée de l’Euro, le championnat européen de soccer.

Le footballeur de 26 ans revient au sein de son équipe ce soir après deux matches de suspension. Wayne Rooney a le physique d’un joueur de rugby. Et parfois, on dirait qu’il s’est effectivement trompé de sport. En fait foi la vidéo ci-dessus, montrant le coup de pied mal placé qui lui a valu les deux joutes de suspension de l’UEFA.

L’entraîneur de l’Angleterre a comparé Wayne Rooney, qui a marqué 35 buts en 44 matchs cette saison pour Manchester United, à Pelé cette semaine. Bonjour la pression. S’il se comporte bien sur le terrain vert, ce sera déjà beaucoup.

Mais ces Anglais qui sentent la coupe ont des troubles de l’odorat. Faut-il rappeler que leur équipe n’a jamais gagné l’Euro et seulement une fois la Coupe du monde en 1966?

Tout de même, espérons que les 45 000 spectateurs ukrainiens accepteront dignement la défaite ce soir…

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Lundi 28 mai 2012 | Mise en ligne à 12h58 | Commenter Commentaires (4)

Le sport et la politique

Yulia-Tymoshenko-protest-008

Faut-il mêler le sport et la politique? En général, les organisateurs et les participants d’un évènement sportif préfèrent répondre par la négative, comme ce fut le cas aux jeux de Pékin. C’est pourquoi ce qui se passe à l’aube de l’Euro 2012, la compétition de soccer des pays européens, est drôlement réjouissant. L’Ukraine, un des deux pays hôtes, est confronté à une campagne de boycottage. La raison? La chef de l’opposition et ancienne première ministre, Ioula Timochenko, purge une peine de prison de sept ans. Se disant persécutée par le président Victor Ianoukovitch, elle a entrepris une brève grève de la faim en avril pour dénoncer ses mauvais traitements en détention.

Maintenant, plusieurs politiciens de haut calibre, dont José Manuel Barroso (président de la Commission européenne) et Angela Merkel, ont confirmé leur absence de l’Euro en Ukraine. L’affaire Timochenko compromet gravement des négociations de libre-échange entre Kiev et Bruxelles. Elle a déjà mené à l’annulation d’un sommet à Yalta plus tôt ce mois-ci. Et elle pourrait être portée devant la Cour européenne des droits de l’homme. La pression est telle que le gouvernement Ianoukovitch devra tôt ou tard plier l’échine devant ses puissants amis.

Si seulement le comité international olympique avait démontré autant de bon sens avant de décerner les jeux de 2008 à Pékin…

En plus de l’emprisonnement de Timochenko, le racisme et la violence des supporteurs ukrainiens font également les manchettes ici. Une équipe de la BBC a été témoin de saluts nazis, d’attaques contre des étudiants indiens et de chants racistes dirigés vers des joueurs noirs dans les gradins.

De deux choses l’une: ou bien tout se passera à merveille et l’image de l’Ukraine sera sauve, ou bien plus aucune organisation sportive ne voudra s’y aventurer.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité