Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Multiculturalisme’

Jeudi 7 juin 2012 | Mise en ligne à 7h09 | Commenter Commentaires (3)

Le boys club

warsi-hunt_2240514b

Quelque chose ne tourne pas rond à Downing Street. La semaine dernière, nous avons appris que le ministre de la Culture était pratiquement le chien de poche de James Murdoch. Le jour où David Cameron lui a confié les clés du ministère, Jeremy Hunt a envoyé un texto à Murdoch pour le féliciter: l’union européenne venait d’approuver son offre d’achat de BSkyB, un bouquet de chaînes par satellite très lucratives. Il ne manquait que le feu vert du Conseil de presse britannique. Les groupes de presse rivaux des Murdoch craignaient leur acquisition de BSkyB pour la simple et bonne raison qu’ils sont déjà omniprésents (certains diraient omniscients) dans le paysage médiatique britannique.

Quelques heures avant d’être nommé ministre de la Culture, Jeremy Hunt écrit à James Murdoch, alors chef de la filiale britannique de News Corporation: “Congrats on Brussels! Just Ofcom to go!” (Félicitations pour la décision de Bruxelles -l’UE-! Il ne reste plus que le [Conseil de presse britannique]!) Ses textos complaisants se sont poursuivis alors qu’il était le ministre responsable du dossier de l’offre d’achat. Bonjour l’impartialité.

La réaction de David Cameron devant cette connivence défie tout entendement. Il a refusé de soumettre Jeremy Hunt à une enquête alors qu’il a de toute évidence brisé le code ministériel.

L’automne dernier, Cameron avait également protégé son ancien ministre de la Défense qui s’était retrouvé dans une situation très gênante. Liam Fox avait dû démissionner devant l’ampleur du scandale.

Entre en scène, Sayeeda Warsi, vice-présidente du Parti conservateur et première femme ministre musulmane au pays. Il s’est avéré qu’elle a déclaré comme dépenses un loyer qu’elle n’a pas payé alors qu’elle demeurait chez un ami. Elle a aussi emmené un associé en affaires lors d’un voyage officiel au Pakistan.

Réaction de David Cameron: il saute sur la gâchette et demande à son conseiller sur le code ministériel de faire enquête sur Mme Warsi.

Le cabinet du PM a de plus en plus l’air d’un boys club où seuls les anciens du Bullingdon Club sont impunis. Peut-être que Cameron a voulu rendre à Mme Warsi la monnaie de sa pièce. Elle avait dénoncé l’islamophobie qui s’empare du pays quelques semaines avant que son patron ne tienne des propos durs envers les musulmans.

P.S. Le Big Blogue prend des vacances d’une semaine. Au plaisir de vous retrouver bientôt et n’hésitez pas à me dire les sujets dont vous aimeriez que je vous cause cet été.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 18 août 2011 | Mise en ligne à 8h42 | Commenter Commentaires (71)

“Les blancs sont les nouveaux noirs”

Il s’en est dit des sornettes pour expliquer les émeutes de la semaine dernière. La palme du commentaire raciste et néocolonialiste revient toutefois à l’historien David Starkey.

Invité à analyser les évènements à l’émission Newsnight sur BBC, David Starkey commence par encenser un discours xénophobe et très controversé du conservateur Enoch Powell, prononcé en 1968. Ensuite, vers 1min23, il explique que les “blancs sont devenus noirs”. Parce que les jeunes blancs ont adopté la culture “nihiliste, violente et destructive” des gangsters et ils s’expriment dans une langue “fausse”, le patois jamaïcain. “Et c’est pour ça que nous sommes si nombreux à sentir que nous vivons dans un pays étranger”, conclut-il.

David Starkey n’a pas tout à fait tort: beaucoup de jeunes des classes défavorisés se reconnaissent dans la chanson rap. Mais les artistes noirs n’ont pas le monopole de cette culture (Eminem, quelqu’un?) et encore moins de la mode gangster.

Là où j’ai eu une crise d’urticaire, c’est lorsque Starkey s’étonne que David Lammy, député noir de Tottenham, parle comme un “blanc”. “Si vous l’entendiez à la radio, vous penseriez qu’il était blanc”, dit l’homme de 66 ans. Incroyable. Un vrai dinosaure. Comme si seuls les blancs pouvaient avoir une bonne éducation.

La BBC a reçu 700 plaintes suite à la diffusion de l’émission.

Malheureusement, beaucoup de Britanniques pensent tout bas ce que David Starkey dit tout haut. La montée de la English Defence League parle d’elle-même.

Lire les commentaires (71)  |  Commenter cet article






Jeudi 11 août 2011 | Mise en ligne à 9h22 | Commenter Commentaires (34)

Le héros de Birmingham

Le fils de Tariq Jahan est mort mardi soir avec deux de ses amis alors qu’il tentait de protéger son commerce. Une voiture a foncé sur eux. Dans un quartier multiethnique comme Winson Green, où se côtoient Pakistanais (musulmans), Indiens (sikhs) et Afro-caribéens, il n’en faut pas plus pour qu’une guerre de clans éclate. Une rivalité entre Anglo-Pakistanais et Afro-Caribéens divise la ville depuis une vingtaine d’années. Des émeutes raciales ont eu lieu pas plus tard qu’en 2005.

Les jeunes hommes que j’ai rencontrés hier étaient fous de rage. Des commentaires racistes et des menaces fusaient de toutes parts.

Il aurait suffit que les parents des victimes soufflent le mot “vengeance” pour que la communauté noire soit ciblée. Il n’en fut rien.

En fait, Tariq Jahan a supplié plusieurs fois les jeunes de se calmer. Il a rappelé que les leaders de toutes les communautés avaient offert leurs condoléances. À lui seul, il a réussi à refroidir les esprits. Son message: “Nous ne faisons qu’un.”

Sa bravoure et sa dignité ont ému tout le pays. Ce matin, le premier ministre David Cameron a dit: “Nous avons tous été impressionnés par ses paroles courageuses.”

Voici un de ses discours hier:

Lire les commentaires (34)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    novembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité