Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Général’

Mercredi 14 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h00 | Commenter Commentaires (18)

Le grand cri des Européens

A7qN5_4CYAAsTgD

La grogne populaire contre l’austérité vient de monter d’un cran en Europe. Pour la première fois depuis les débuts de la crise de l’euro, qui a éclaté en 2010, de grands syndicats ont coordonné leurs efforts pour organiser des grèves simultanées principalement en France, en Espagne, au Portugal, en Grèce et en Italie. Est-ce moi ou ils ont attendu fichtrement longtemps avant de se regrouper?

Des centaines de milliers de travailleurs, chômeurs et étudiants marchent en ce moment dans les rues pour dénoncer le carcan de l’austérité qui étouffe leurs perspectives d’emploi et leur avenir.

Les démonstrations ont commencé tôt ce matin à Rome, où des étudiants ont tenté de pénétrer dans la résidence du premier ministre Mario Monti, Palazzo Chigi. Malheureusement, je n’ai rien vu quand j’ai fait mon petit tour dans le centre-ville. Niente. Peut-être que les protestataires ont eu un petit creux. La grève ne devait durer que quatre heures.

Il faut dire que les Italiens ne souffrent pas encore autant que leurs voisins.

Les Espagnols sont toujours en émoi suite au suicide de deux propriétaires qui devaient être expropriés. Pas moins de 350 000 personnes ont perdu leur maison depuis l’éclatement de la bulle immobilière en 2008. “Nous avons un taux de chômage intolérable (plus de 25%), l’État providence a été rapidement démantelé et les services publics et les relations de travail se détériorent”, affirme le syndicaliste Fernando Lezcano pour expliquer cette journée d’action en Espagne.

Le PIB du Portugal, qui a accepté une aide financière de l’UE l’année dernière, se contractera de 3% au terme de 2012.

En Grèce, dont les soucis n’ont plus besoin de présentation, le ralentissement de l’économie s’établira à 7,2% cette année.

Le quotidien romain de gauche Il Manifesto fait remarquer le fossé qui se creuse entre l’Europe du Nord et l’Europe du Sud (surnommée aussi le Club Med pour “méditerranée”). Par “Europe du Nord”, on entend principalement l’Allemagne où la chancelière est considérée comme la reine sans couronne de l’Europe. Ses visites dans les pays en difficulté sont toujours tumultueuses.

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






Mercredi 26 septembre 2012 | Mise en ligne à 11h57 | Commenter Commentaires (10)

Ce que la reine pense vraiment

On a entendu entre les branches que la reine s’inquiète des extrémistes islamistes au pays…

En vérité, nous ne sommes pas supposés le savoir. La monarchie ne possède aucun pouvoir exécutif réel, et ce depuis le 17ème siècle. La reine Élisabeth s’est fait un point d’honneur de ne jamais afficher ses allégeances politiques ou de commenter les affaires du royaume. Son titre de chef d’État est honorifique. C’est sans doute pourquoi la famille royale est autant respectée aujourd’hui par les Britanniques: elle laisse la politique aux autres.

Or, un journaliste de la BBC a brisé le protocole cette semaine en dévoilant que sa majesté avait fait pression pour que soit arrêté le prédicateur incendiaire, Abou Hamza. Le fameux imam de la mosquée Finsbury Park, c’est lui. Surnommé “capitaine crochet”, le manchot a déversé sa haine sur les non-musulmans en général et les juifs en particulier pendant des années avant que Scotland Yard n’intervienne. Il a été arrêté en août 2004.

Après l’énorme faux pas de Frank Gardner, la BBC a immédiatement présenté ses excuses au palais de Buckingham. Gardner savait sans aucun doute qu’il brisait le protocole en divulgant les détails d’une conversation privée avec la reine. La Grande-Bretagne veut se débarrasser de Hamza depuis longtemps, et sans doute voulait-il insister sur l’importance de cette saga judiciaire.

Abou Hamza vient de faire appel une énième fois à son extradition vers les États-Unis.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






Lundi 30 juillet 2012 | Mise en ligne à 7h36 | Commenter Commentaires (8)

L’employée du mois au Parc olympique

Ouf! Les Jeux sont déjà à leur quatrième journée et on a déjà droit à des surprises et une controverse. Vous pouvez lire mon texte sur la controverse des sièges vides ce matin, une problématique qui revient à chaque Jeux. En effet, comment faire pour évaluer combien de journalistes et des personnes “VIP” assisteront à telle ou telle compétition? Une chance que les soldats sont là. Une belle récompense pour eux qui ont remplacé à pied levé le personnel manquant de la firme G4S.

Du côté des surprises, les marchands dans le centre-ville souffrent. Eux qui avaient embauché en prévision des Jeux doivent renvoyer des employés à la maison.

Autre surprise, le métro est très calme depuis le début des Jeux. Bien plus calme qu’en temps régulier. Il faut croire que les Londoniens ont adopté un plan B pour se déplacer, comme les autorités avaient souhaité.

Je vous laisse avec la vidéo d’une volontaire des Jeux qui, disons, ne débordait pas d’enthousiasme vendredi avant la cérémonie d’ouverture. Elle est d’un sarcasme redoutable lorsqu’elle déclare: “Nous allons raconter ce moment aux enfants, de nos enfants, de nos enfants…”

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité