Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Europe’

Jeudi 20 décembre 2012 | Mise en ligne à 12h11 | Commenter Commentaires (56)

Ces sales immigrants

En Grèce, ils s’appellent “Aube Dorée” (ci-dessous). En Espagne, ils sont “Espagne 2000″. En Finlande, ils se nomment “Vrais Finlandais”. En Italie, ils s’identifient sous la bannière “Casa Pound”. Et la liste s’allonge sans cesse. L’Europe connaît une montée en flèche des partis d’extrême droite dont la principale raison d’existence est la haine des immigrants. Pensons également à Marine Le Pen qui fait un malheur en France.

L’histoire se répète. Le même phénomène s’est produit en Allemagne après la Première Guerre mondiale en 1918.

Les pays alliés (Royaume-Uni, France, États-Unis) avaient infligé des sanctions impitoyables aux Allemands. Le traité de Versailles sommait entre autres à l’Allemagne de rembourser aux alliés les frais des dommages de la guerre. Ce que le grand économiste Keynes avait prédit s’est réalisé: mettre ainsi à genoux une puissance moderne et jeter ses citoyens dans la pauvreté provoquerait une montée du nationalisme et de l’extrémisme. La table était mise pour Hitler et son idéologie nazie.

En 2012, les gouvernements européens punissent leur propre population en sabrant dans les dépenses publiques et en haussant leurs taxes. Affolés par la baisse de leur note de crédit à cause de dettes astronomiques, les États pigent dans la poche des contribuables. Le coût de la vie augmente, le taux de chômage aussi. La plèbe se cherche un bouc émissaire, un souffre-douleur. Ceux qui ont la peau foncée et un drôle d’accent feraient bien l’affaire.

Et rebelote.

Si les dirigeants européens ne se remettent pas à dépenser, par exemple dans des projets d’infrastructure (tactiques qui avaient sorti les É-U de la dépression de 1929), qui sait ce que 2013 nous réserve.

Lire les commentaires (56)  |  Commenter cet article






Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h14 | Commenter Commentaires (3)

Les vidéos du jour

Ça doit sentir le lait caillé aujourd’hui à Bruxelles! En début de semaine, des centaines de producteurs de lait ont arrosé le Parlement européen et les policiers qui le protégeaient. Avec quoi? Du lait, bien sûr. Une idée originale sans quoi leur cause serait sans doute passée sous le radar.

Les producteurs dénoncent le prix du lait qui se situe en-dessous de leurs coûts de production. Ils reçoivent actuellement 0,26 euro pour un litre qui leur coûte 0,40 euro à produire. À leurs yeux, le problème est le quota trop élevé de production (130 millions de tonnes) imposé par l’Union européenne. Précision que l’industrie laitière est lourdement subventionnée par l’Europe.

Je salue leur innovation mais quand on sait que certains des manifestants ont parcouru jusqu’à un millier de kilomètres en tracteur pour se rendre à Bruxelles, sont-ils vraiment si à plaindre? Le prix de l’essence est exorbitant sur le Vieux Continent.

Et pour ce qui est de l’arrosage de lait, ça semble être tendance en ce moment. Voyez un peu.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mercredi 7 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h26 | Commenter Un commentaire

Le “Come Barack Kid”

President-Obama-Holds-Ele-011 (1)

Barack Obama n’a pas mis les pieds en Europe depuis le printemps 2011. Mais il est toujours une vedette dans le Vieux-Continent, qui envie l’éternel optimisme des Américains. Les Européens sont d’un cynisme incorrigible face à la crise économique actuelle (oui, elle dure encore).

Mais revenons à la victoire d’Obama, qui était le candidat favori de la presse européenne, à commencer par le Financial Times et The Economist. Le titre de ce blogue a été emprunté au Daily Mail. Toujours aussi forts dans les jeux de mots, ces Anglais. Et perspicaces. Le Guardian comme le Sun croient que l’issue de la présidentielle est davantage une défaite de Romney, qui a changé son fusil d’épaule trop de fois au cours des dernières semaines. Les journaux ne cachent pas leur soulagement. “Obama est bon pour l’Amérique, et bon pour le monde entier”, affirme le Guardian en éditorial.

Plusieurs quotidiens ont fait remarquer que les électeurs américains n’ont pas puni Barack Obama comme ce fut le cas pour ses homologues dans d’autres pays en difficulté: Nicolas Sarkozy, Gordon Brown (vous vous souvenez de lui?) et Berlusconi, pour ne nommer que ceux-là. D’où le titre du Monde, “Le miraculé de la crise”.

Pour Der Spiegel, le résultat est carrément une victoire pour la classe immigrante américaine. “Les élections américaines ne peuvent plus être gagnées avec le vote de l’homme blanc, écrit Gregor Peter Schmitz. Le parti républicain (NDLR qui a souvent joué la carte xénophobe) doit reconnaître que le nombre croissant d’immigrants de première et seconde génération ne se contentent plus de rester dans le pays, ils veulent également être impliqués dans son processus de décision.”

Et en Italie? Le pape Benoît XVI a envoyé ses félicitations au président réélu, lui assurant qu’il était dans ses prières. Barack Obama peut dormir tranquille, alors.

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité