Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Barack Obama’

Mercredi 7 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h26 | Commenter Un commentaire

Le “Come Barack Kid”

President-Obama-Holds-Ele-011 (1)

Barack Obama n’a pas mis les pieds en Europe depuis le printemps 2011. Mais il est toujours une vedette dans le Vieux-Continent, qui envie l’éternel optimisme des Américains. Les Européens sont d’un cynisme incorrigible face à la crise économique actuelle (oui, elle dure encore).

Mais revenons à la victoire d’Obama, qui était le candidat favori de la presse européenne, à commencer par le Financial Times et The Economist. Le titre de ce blogue a été emprunté au Daily Mail. Toujours aussi forts dans les jeux de mots, ces Anglais. Et perspicaces. Le Guardian comme le Sun croient que l’issue de la présidentielle est davantage une défaite de Romney, qui a changé son fusil d’épaule trop de fois au cours des dernières semaines. Les journaux ne cachent pas leur soulagement. “Obama est bon pour l’Amérique, et bon pour le monde entier”, affirme le Guardian en éditorial.

Plusieurs quotidiens ont fait remarquer que les électeurs américains n’ont pas puni Barack Obama comme ce fut le cas pour ses homologues dans d’autres pays en difficulté: Nicolas Sarkozy, Gordon Brown (vous vous souvenez de lui?) et Berlusconi, pour ne nommer que ceux-là. D’où le titre du Monde, “Le miraculé de la crise”.

Pour Der Spiegel, le résultat est carrément une victoire pour la classe immigrante américaine. “Les élections américaines ne peuvent plus être gagnées avec le vote de l’homme blanc, écrit Gregor Peter Schmitz. Le parti républicain (NDLR qui a souvent joué la carte xénophobe) doit reconnaître que le nombre croissant d’immigrants de première et seconde génération ne se contentent plus de rester dans le pays, ils veulent également être impliqués dans son processus de décision.”

Et en Italie? Le pape Benoît XVI a envoyé ses félicitations au président réélu, lui assurant qu’il était dans ses prières. Barack Obama peut dormir tranquille, alors.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Mercredi 14 mars 2012 | Mise en ligne à 10h03 | Commenter Commentaires (3)

Obama et le gars à côté

Après l’accueil royal qu’il a reçu en mai 2011 à Londres, Barack Obama rend la pareille à son homologue David Cameron cette semaine. Dès son arrivée, le premier ministre a été invité à bord d’Air Force One pour aller assister à un match de Basketball à Ohio. Un rare privilège que même le PM israélien Netanyahou n’a pas eu à son dernier passage à Washington. La vidéo ci-dessus montre quelques extraits de leur visite surprise dans l’aréna. Barack Obama, toujours aussi décontracté, serre des mains, discute avec des gens, lance des blagues au grand plaisir de son entourage. Les spectateurs n’ont d’yeux que pour lui, n’ayant probablement aucune idée de l’homme qui l’accompagnait.

David Cameron a l’air un peu perdu ou simplement fatigué du décalage horaire. Ou peut-être se demande-t-il pourquoi les électeurs britanniques ne lui font jamais un accueil comparable.

Une stratégie de retrait de l’Afghanistan est maintenant la question la plus pressante pour les deux dirigeants. Le carnage exécuté par un soldat américain le week-end dernier inquiètent les Britanniques qui redoutent des représailles contre leurs hommes. Obama et Cameron ont déjà signalé qu’ils ne précipiteraient pas la fin de l’opération en Afghanistan, prévue pour la fin de 2014. Ce serait un aveu de défaite. Mais les troupes de l’OTAN passeront le flambeau aux forces afghanes plus rapidement, soit à la mi-2013, prédisent les analystes. Le tandem risque d’en faire l’annonce aujourd’hui.

“L’Afghanistan ne sera pas une démocratie parfaite à notre départ et devra faire face à d’énormes problèmes de développement”, a concédé le premier ministre britannique avant son départ pour Washington. Mais les gens en ont assez, a-t-il admis.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 31 mai 2011 | Mise en ligne à 7h41 | Commenter Commentaires (4)

Des soldats britanniques sur le sol libyen?

“No boots on the ground!” avaient réitéré Barack Obama et David Cameron la semaine dernière, à propos de l’opération militaire en Libye. La présence de troupes terrestres américaines et/ou britanniques dans le camp des rebelles libyens est une question très délicate pour les deux dirigeants. Primo, leur intervention deviendrait de facto une “occupation”, ce vilain mot à connotation impérialiste. Secundo, la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU exclut la perspective d’envoi de troupes terrestres.

Or, on peut voir dans le reportage d’Al Jazira ci-dessus, des militaires étrangers, vers les 2 minutes. “Probablement des Britanniques”, commente le journaliste, Tony Birtley. Puisque la Grande-Bretagne est à la tête de l’opération, avec la France, cela ne serait pas étonnant. Des agents de la Special Air Service avaient été capturés par les forces rebelles en mars lors d’une opération ratée.

En avril, le ministère des Affaires étrangères William Hague avait annoncé l’envoi d’une unité militaire à Benghazi, le fief du gouvernement de transition, tout en précisant: “Nos agents ne seront pas impliqués dans l’entraînement ou l’armement des forces de l’opposition.”

Cette vidéo est donc très embarrassante pour la Grande-Bretagne, qui a nié encore une fois ce matin la présence d’officiers britanniques en Libye.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité