Le Big blogue de Londres

Archive de la catégorie ‘Art urbain’

Lundi 4 juin 2012 | Mise en ligne à 13h36 | Commenter Commentaires (6)

La reine du rock?

queen-ziggy_2238705b

Restons dans le sujet. Ce graffiti est apparu hier à Bristol, ville natale de Banksy. La reine, une extra-terrestre parente de Ziggy Stardust? Avouez que le portrait est plutôt élogieux. La monarque a soudain l’air cool avec cet éclair rouge, symbole d’un des personnages les plus vénérés dans la mythologie rock. Ce qui m’étonne, après sa dernière oeuvre plutôt cinglante envers le jubilé de diamant.

Comme quoi il y a une fibre monarchiste dans le plus reclus des artistes britanniques.

À quand, une hagiographie sur Élisabeth II signée Johnny Rotten?

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Mardi 15 mai 2012 | Mise en ligne à 12h40 | Commenter Commentaires (3)

Le jubilé selon Banksy

o-BANKSYJUBILEE-570

On dirait que les millions n’ont pas endormi l’inspiration de Banksy. Ce graffiti fait des vagues depuis son apparition hier matin. Les petits drapeaux Union Jack seront omniprésents lors du jubilé de diamant de la reine Élisabeth dans trois semaines. D’où son effet coup de poing. Une critique de la monarchie? De notre société de consommation?

Peut-être cherchait-il simplement à ramener les Britanniques sur le plancher des vaches en cette frénésie pré-jubilé. “La reine fête soixante ans sur le trône? Pendant ce temps, il y a toujours des enfants exploités dans des ateliers de misère”, semble être le message du graffiteur vedette dont le visage est toujours inconnu.

L’oeuvre est apparue sur le mur d’un magasin Poundland, qui s’est déjà approvisionné de produits fabriqués par des enfants âgés de sept ans.

Quand on dit que le médium est le message…

Le commerce devrait cependant réfléchir deux fois avant de repeindre la paroi. La valeur de sa propriété vient de monter en flèche.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Mardi 15 novembre 2011 | Mise en ligne à 13h17 | Commenter Commentaires (6)

Des vélos fantômes à Londres

ghost-bike-memorial-007

Il y a six ans, quand je suis arrivée à Londres, le cycliste était un animal rare dans les rues étroites et dépourvues de pistes cyclables. C’était une autre époque. Depuis, Londres a connu une petite révolution, grâce bien sûr aux “Boris Bikes”, un réseau de 6000 vélos instauré avec succès en 2010, et aux autoroutes cyclables qui font leur apparition un peu partout dans la ville.

Mais circuler à vélo à Londres comporte toujours d’énormes risques. Les vélos fantômes sont là pour nous le rappeler. En avez-vous entendu parler? Ces bicyclettes peintes en blanc sont abandonnées devant des intersections où des cyclistes ont perdu la vie. Une pratique née aux États-Unis en 2003. Ces spectres à deux roues honorent la mémoire des victimes et signalent une zone dangereuse pour les gens à vélo.

Des centaines de personnes ont pris part au “Tour du danger” samedi dernier pour sensibiliser la mairie face à des ronds-points particulièrement meurtriers. Celui d’Elephant and Castle est au sommet de leur liste noire: 89 cyclistes y sont morts ou ont été sévèrement blessés…en deux ans! Une statistique qui n’a toujours pas fait bouger le maire Boris Johnson, pourtant un avide cycliste.

Une quinzaine de personnes sont déjà mortes cette année, surtout des femmes. Une proportion préoccupante quand on sait qu’elles ne représentent que le tiers des cyclistes. Il y a cependant matière à se consoler: le nombre d’accidents mortels était de 33 en 1989. Cela donne une idée du chemin parcouru.

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2010
    L Ma Me J V S D
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité