Le Big blogue de Londres

Archive, novembre 2012

Vendredi 30 novembre 2012 | Mise en ligne à 9h14 | Commenter Commentaires (3)

Les vidéos du jour

Ça doit sentir le lait caillé aujourd’hui à Bruxelles! En début de semaine, des centaines de producteurs de lait ont arrosé le Parlement européen et les policiers qui le protégeaient. Avec quoi? Du lait, bien sûr. Une idée originale sans quoi leur cause serait sans doute passée sous le radar.

Les producteurs dénoncent le prix du lait qui se situe en-dessous de leurs coûts de production. Ils reçoivent actuellement 0,26 euro pour un litre qui leur coûte 0,40 euro à produire. À leurs yeux, le problème est le quota trop élevé de production (130 millions de tonnes) imposé par l’Union européenne. Précision que l’industrie laitière est lourdement subventionnée par l’Europe.

Je salue leur innovation mais quand on sait que certains des manifestants ont parcouru jusqu’à un millier de kilomètres en tracteur pour se rendre à Bruxelles, sont-ils vraiment si à plaindre? Le prix de l’essence est exorbitant sur le Vieux Continent.

Et pour ce qui est de l’arrosage de lait, ça semble être tendance en ce moment. Voyez un peu.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Jeudi 29 novembre 2012 | Mise en ligne à 13h12 | Commenter Commentaires (5)

La dictature de la liberté de presse

Hugh Grant, Max Mosley et JK Rowling font partie des quelques célébrités qui ont défilé devant le juge Leveson pendant un an. Sur la sellette: les médias britanniques et leurs dérapages. La commission avait été déclenchée au lendemain de la fermeture du News of the World, dont les écoutes des boîtes téléphoniques, notamment celle d’une adolescente qui venait d’être assassinée, avaient scandalisé la population.

Eh bien, le juge vient de publier un rapport qui bouleversera la donne. Première chose qui devra changer: l’autorégulation de la presse britannique. Un privilège inacceptable pour Leveson qui compare cette situation à des écoliers qui corrigent leurs propres devoirs.

Essentiellement, il propose aux médias de mettre sur pied un organisme de surveillance entièrement indépendant. Bref, comme si des écoliers décidaient du système de notation sans pouvoir se noter eux-mêmes.

Sur cette question épineuse, je trouve que Leveson porte des lunettes trop roses.

Pour voir si cela fonctionnerait, il n’y a qu’à regarder du côté de Scotland Yard. Une commission indépendante des plaintes sur la police, l’IPCC est soupçonnée de favoritisme envers les hommes en uniformes depuis quelques années. Le Guardian l’a notamment accusée de manquer de rigueur dans son enquête sur la mort d’Ian Tomlinson, cet homme poussé mortellement par un agent lors des manifs du G20 en avril 2009.

Pourquoi serait-ce différent pour un conseil de presse conçu par la presse?

Une chroniqueuse du Guardian identifie un autre problème: cet espace sans frontières qui se nomme “‘internet”. Comment freiner les excès de la presse et protéger la vie privée et dignité de personnalités lorsque sur Google, Twitter et autres Facebook, c’est le free for all, si vous me permettez l’expression? Le citoyen journaliste autonome à ses heures serait-il encadré par le nouveau conseil de presse?

“Ce que Leveson ne peut faire, c’est réglementer la presse du 21ème siècle”, conclut Emily Bell.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Mercredi 28 novembre 2012 | Mise en ligne à 12h28 | Commenter Commentaires (3)

Le foutoir


Bertrand : "Revoter sans passer par le référendum" di Europe1fr

C’est l’expression qu’a utilisée le directeur de l’UMP, parti centre-droit français, pour décrire la guerre que se livrent les deux aspirants à la direction du parti: François Fillon et Jean-François Copé. “Moi j’en ai marre de ce foutoir…Ce feuilleton dure depuis dix jours”, a-t-il lancé tout de go.

Pour faire une petite histoire courte, les deux candidats à la succession de Nicolas Sarkozy sont arrivés nez à nez le 18 novembre dernier. Les deux ont déclaré victoire. Mais Jean-François Copé a remporté 98 votes de plus que Fillon, l’ancien premier ministre. Le camp de ce dernier s’est insurgé du fait que des votes dans trois territoires étrangers n’avaient pas été pris en compte. Mais les caciques ont confirmé la victoire de Copé par 1000 voix après un recomptage.

Depuis, c’est l’implosion. Au grand plaisir, sans doute, de François Hollande, dont les débuts peu convaincants à l’Élysée n’occupent plus l’avant-scène.

Aux dernières nouvelles, Fillon a créé un groupe parlementaire auquel se sont joints une soixantaine de députés, soit le tiers que compte la formation. Une manoeuvre qui horrifie des membres de l’UMP qui ont voté pour lui, à commencer par Xavier Bertrand.

La faction filloniste demande une nouvelle consultation auprès des 300 000 membres du parti qui donnerait un résultat plus clair. Copé veut d’abord leur demander via un plébiscite s’ils veulent un nouveau scrutin. Bref, il voudrait qu’ils aillent voter pour décider s’ils veulent voter, encore. Vous suivez?

Et l’intérêt du parti, qui est devenu la risée de la France, l’ont-ils oublié? Autant Copé que Fillon semblent dire: “L’intérêt du parti, c’est moi!” Ah! Cette belle démocratie…

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives

  • publicité