Le Big blogue de Londres

Archive, août 2012

Dimanche 19 août 2012 | Mise en ligne à 10h35 | Commenter Commentaires (4)

Blues post-olympiques

Je l’avoue, j’ai pleuré. Des larmes d’épuisement, de nostalgie ont coulé sur mes joues dans la nuit de dimanche à lundi. Les Jeux étaient terminés. Ils vous font un drôle d’effet, ces Jeux. À côtoyer l’héroïsme sportif chaque jour, la fièvre des fans, la fierté des familles, les émotions des athlètes (pour un tweet de Justin Bieber ou une quatrième place), on se fait avoir. On devient tout dégoulinant de sentimentalité.

Donc lundi dernier, privée de ma dose d’adrénaline quotidienne, j’étais plutôt désorientée. Les Britanniques aussi, je pense. Les journaux ont publié des cahiers spéciaux sur la quinzaine sportive toute la semaine. Comme des toxicomanes en manque. Ils ont analysé ad nauseum l’effet olympique sur l’identité nationale. Le royaume, semble-t-il, est réuni. Grâce à Jessica Ennis et Mo Farah, le multiculturalisme est à nouveau célébré. Un tiers des médailles de “Team GB” est le fruit de trois générations d’immigrants.

Le grand gagnant de ces Jeux? Boris Johnson. Le maire de Londres a un charisme incroyable. Même lorsqu’il est pris au milieu d’un câble (ci-dessus), les pieds ballants dans les airs, affublé d’un casque ridicule et de deux drapeaux britanniques, son image monte en flèche dans le baromètre populaire. Maintenant, 71% des Brits voudraient l’avoir comme premier ministre.

Et justement, le grand perdant des Jeux est David Cameron. Les athlètes qu’il allait encourager rataient souvent le podium. Si bien qu’on l’a accusé de leur porter malheur. Mais il s’est aussi attiré des ennuis en annonçant, en pleine euphorie collective sur une récolte miraculeuse de médailles, que les deux heures d’éducation physique par semaine seraient éliminées dans les écoles. Le PM a perdu la carte ou quoi? Boris Johnson a contredit son ancien camarade de classe en affirmant que le gouvernement devrait plutôt introduire deux heures de sport par jour dans le système scolaire.

Continue comme ça Boris…

Ce blogue prend des vacances jusqu’à la mi-septembre. Certains d’entre vous le savent déjà, un grand changement se prépare. Je vous en redonne des nouvelles à mon retour.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Jeudi 9 août 2012 | Mise en ligne à 8h43 | Commenter Commentaires (4)

Quand la dernière place vaut une médaille

DV1267381

Les Égyptiennes Dalia Elgebaly et Shaza Abdelrahman sont arrivées bonnes dernières à la nage synchro lundi dernier. Pas moins de 44,7 points derrière les Russes. Ayoye. Mais elles avaient un sourire de victoire. “Nous sommes les seules Arabes dans la compétition”, a affirmé Dalia Elgebaly. Et les hommes dans leur pays n’ont pas de problème avec leur maillot et leurs cheveux découverts? Elles m’ont regardé avec un air de pitié. “Tout le monde est fier de nous en Égypte”, a répondu Shaza Abdelrahman.

On ne l’a pas assez souligné: le Qatar et l’Arabie saoudite ont envoyé leurs premières athlètes féminines aux Jeux de Londres suite aux pressions du CIO. Si l’Arabie saoudite a résisté jusqu’à la dernière minute, le Qatar a volontiers embarqué dans le train. C’est même une femme qui a porté le drapeau qatarie à la cérémonie: la tireuse Bahiya Al-Hamad. Elle s’est classée 17ème et 46ème dans ses compétitions mais pensez-vous qu’elle a inondé son oreiller de larmes ce soir-là? “C’est un rêve pour moi d’être ici”, a-t-elle dit après sa dernière épreuve.

J’ai visité une expo bouleversante à Sotheby’s sur ces pionnières arabes, pour qui l’amour du sport est plus fort que tous les tabous sociaux. La photographe Brigitte Lacombe a rendu toute leur fierté et leur détermination dans la série de portraits, intitulée “Hey’Ya”. Mais ce sont les vidéos des filles qui m’ont soufflée (on peut en voir quelques unes ici).

Pour Fatma Abdulrazzeq, paralympienne du Bahreïn qui n’a que deux doigts par mains et se déplace en chaise roulante, le sport lui a permis de sortir de la maison. Pour la Palestinienne Worend Sawalha, coureuse du 800m, cela lui permet d’oublier les conditions de son peuple- il n’y a pas une seule piste de course dans les territoires occupés. Pour Deena Mahboub, spécialiste en taekwondo, c’est la seule chose qu’elle ne pourrait sacrifier dans sa vie.

L’amour du sport est encore plus beau dans le regard de ces femmes.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Lundi 6 août 2012 | Mise en ligne à 16h23 | Commenter Commentaires (8)

La bouteille qui a failli atterrir sur Usain Bolt

Bottle-thrown-onto-track--008

Ashley Gill-Webb remporte la médaille d’or dans la catégorie “Twit de la semaine.” L’homme de 34 ans a lancé une bouteille de bière en direction d’Usain Bolt hier à quelques secondes du départ de la finale du 100m à Londres. Heureusement, il était trop saoul pour viser juste. Le projectile a atterri quelques mètres derrière la ligne de départ. Le trouble-fête a été arrêté et escorté hors du stade olympique au grand plaisir des spectateurs assis près de lui. Des accusations ont été portées aujourd’hui.

L’héroïne de la semaine, c’est la judoka hollandaise qui lui a foutu une baffe derrière la tête pour qu’il arrête ses bouffonneries. Elle a manqué la finale à cause du brouhaha. Pas besoin de lui donner une médaille pour avoir défendu l’esprit olympique: elle a déjà gagné une médaille de bronze dans sa catégorie.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité