Le Big blogue de Londres

Le Big blogue de Londres - Auteur
  • Mali Ilse Paquin, collaboration spéciale

    Journaliste pigiste pour La Presse depuis 2003, Mali Ilse Paquin a fait le saut transatlantique le 18 mai 2005. Objectif : planète Londres....
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 6 juillet 2012 | Mise en ligne à 12h49 | Commenter Commentaires (6)

    Le punk est triste

    Inviter Johnny “Rotten” Lydon à l’émission d’affaires publiques Question Time, c’est comme inviter Jean Leloup à l’émission radio-canadienne Enquête. La sauce prend ou ne prend pas. Et hier soir, elle avait un arrière-goût de vieille bière.

    L’ancien chanteur des Sex Pistols a déballé un baratin populiste pas toujours cohérent devant un panel et un public de plus en plus médusé. Il est pour la légalisation de la drogue? Parfait, pourquoi? “Parce que si les jeunes étaient mieux éduqués, ils ne mourraient pas de surdose…On peut mourir de deux cuillères à table de sel, est-ce qu’on l’interdit pour autant?”

    Euh, très bien. Et le dernier scandale bancaire? “La droite et la gauche (politiques) sont autant impliquées l’une que l’autre…Elles manipulent les taux d’intérêt…”

    D’aaaacord. Et les coupes dans l’armée? “Une des plus belles choses de la Grande-Bretagne, à part son système de santé et son éducation gratuite, est l’armée.”

    L’éducation, gratuite? Il ne faut pas dire ça aux étudiants qui devront payer 14 000 dollars par année à partir de septembre.

    Peut-être que le “petit gars de Finsbury Park” devrait rester dans sa villa californienne la prochaine fois qu’il est invité à la télévision britannique.


    • On les invite parce qu’ils sont connus. Or, ce n’est pas parce qu’ils sont connus qu’ils méritent d’être consultés sur tout et son contraire. On peut exceller en quelque chose sans se sentir obligé de nous faire profiter de la «profondeur de nos réfléxions» sur tout sujet se situant hors de notre sphère de compétence.

      Marcello Mastroianni a été un jour très clair sur ces limites. Interrogé sur un sujet politique, il a refusé de se prononcer affirmant que sa célébrité comme acteur ne lui conférait pas automatiquement le droit d’être consulté à tout propos.

      Un brillant comédien et un homme sage dont certains devraient s’inspirer, surtout en ces temps d’omniprésence de ces médias dits «sociaux» qui, trop souvent, servent de véhicule à ceux qui n’ont rien à dire mais qui, néanmoins, ont une féroce envie de dire quelque chose.

    • Rotten n’a jamais été particulièrement nuancé, ni particulièrement brillant. Un charisme indéniable, un égo démesuré, un sens musical développé, mais intellectuellement, ce n’est pas la mer à boire. Imaginez ce qu’une émission de la sorte aurait donné avec Kurt Cobain… Sûrement quelque chose de semblable.

    • Rotten portait bien son nom…Lydon a-t-il déjà été intéressant…? Les Sex Pistols étaient plutôt ternes comparés aux vrais précurseurs que furent les Ramones, les Clash, les Damned etc. Comme Leloup, ce sont des clowns…Bons pour amuser la “galerie” et détourner l’attention des sujets sensibles, ces bouffons sont rarement intéressants à écouter. Ils servent surtout à démontrer que les artistes ne sont en général, pas des lumières…Et ceux-celles qui ont vraiment quelque chose à dire, les vrais poètes, penseurs et autres philosophes ne sont jamais les bienvenues à la télé…de ce côté de l’Atlantique du moins.

    • Sti, com’on man, have a heart, ce gars-là s’est défoncé sur scène pour son public. Et puis, si on ne comprend pas la profondeur de sa pensée, c’est pas de sa faute à lui ça fait que cool down Babe!.. (C’est juste une joke!)

    • La meilleure définition de toutes ces vedettes, stars et personnalitées connues: «Ordinary people with extraordinary jobs»…

      Des gens ordinaires qui ont un travail extraordinaire.

      Johnny “Rotten” Lydon, c’est seulement un un gars bin ordinaire avec des opinions comme on peut en entendre des dizaines de semblables au pub du coin.

      Cocteau disait aussi: «On ne peut à la fois être et avoir l’air.».

    • Le problème c’est qu’on peut réellement se tuer avec 2 cuillères à table de sel.

      Et que les lobbies achètent réellement leur influence autant à gauche qu’à droite.

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité