Le Big blogue de Londres

Archive, décembre 2011

Vendredi 9 décembre 2011 | Mise en ligne à 9h45 | Commenter Commentaires (27)

Vers un éclatement de l’Europe?

BELGIUM-EU-SUMMIT-FINANCE-PUBLIC-DEBT

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, l’Europe vit son heure la plus critique depuis le Plan Marshall. Les dirigeants européens se sont mis d’accord tôt ce matin à Bruxelles pour unifier leurs politiques fiscales et budgétaires afin de freiner la crise de la dette européenne.

Tous? Non. Comme je vous l’avais prédit mercredi, David Cameron a préféré claquer la porte sur les négociations “dans l’intérêt des Britanniques”. Il a donc joint le geste à la menace et a effectivement imposé son veto aux changements voulus par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel, en l’absence de garanties pour la souveraineté de la City, le sacro-saint secteur des finances britanniques.

Nicolas Sarkozy n’a pas essayé de le retenir. “Nous ne pouvions accepter les demandes (d’exemptions) britanniques parce que nous croyons le contraire: qu’une grande partie des problèmes auxquels nous faisons face dans le monde est le résultat d’un manque de réglementation des services financiers.”

La Manche s’est considérablement élargie ce matin, comme l’a si bien résumé le Financial Times. La plupart des quotidiens britanniques, sauf l’europhobe The Daily Telegraph, accusent maintenant David Cameron d’avoir isolé la Grande-Bretagne. L’Economist parle déjà de divorce.

Ce qui est clair, c’est qu’un nouvel accord fiscal rassemblera l’Europe, moins la Grande-Bretagne. Ce qui l’est moins, c’est si le navire européen va traverser la tempête, qui pourrait perdurer plusieurs années, avant que l’équipage ne le saborde.

Lire les commentaires (27)  |  Commenter cet article






Jeudi 8 décembre 2011 | Mise en ligne à 8h50 | Commenter Commentaires (24)

J’ai mal à mon rock

ScumAgainIntoEyes600Mg080911

Que se passe-t-il avec la pop rock britannique? L’année 2011 peut être qualifiée d’annus horribilus. Oui, il y a eu Adele et Jessie J. Les géniaux James Blake et Anna Calvi. Mais aucun groupe n’a vraiment cassé la baraque ni les records de vente. Les nouveaux albums d’Arctic Monkeys, Kaiser Chiefs et Klaxons ont à peine tourné à la radio -qui a toujours soif de sang neuf. Heureusement, le rock gentillet des Vaccines et l’électro pop de Metronomy ont mis un peu de baume sur mon coeur de rockeuse.

C’est donc avec l’espoir d’une gamine que j’ai parcouru la liste des nouveaux artistes à surveiller pour l’année 2012, selon les critiques musicaux. Déception! Les amateurs de hip hop seront bien servis avec Azealia Banks et Dot Rotten. Les deux groupes de la compilation, Dry The River et Spector, proposent une pop rock honnête mais convenue.

Le seul artiste qui a vraiment décroché ma mâchoire est Michael Kiwanuka. On dirait la réincarnation d’Otis Redding. Les arrangements sont riches et somptueux sous un vernis délicieusement rétro. Le refrain est digne des classiques du Motown. Pas étonnant que le Londonien de 24 ans fut l’artiste invité d’Adele et Laura Marling cette année.

Je vous laisse donc avec…

Ma chanson de 2011: The Bay de Metronomy

Le meilleur espoir rock de 2012 à mon humble avis: S.C.U.M. (merci Echo and The Bunnymen)

Et Michael Kiwanuka:

Ne vous gênez pas pour partager vos découvertes avec moi!

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






Mercredi 7 décembre 2011 | Mise en ligne à 14h15 | Commenter Commentaires (8)

Le chihuahua qui se prenait pour un bulldog

Les discussions sur un fédéralisme fiscal dans la zone euro font trembler les eurosceptiques, aussi connus sous le nom de “Britanniques”. Pour vous situer un peu, Angela Merkel, la vraie patronne de l’UE, essayera de convaincre ses partenaires de l’euro cette semaine de converger leurs politiques budgétaires et fiscales, donc de créer une nouvelle union fiscale. Le but est d’assurer une certaine cohérence entre les 17 pays et d’imposer une discipline budgétaire aux mauvais garnements. Après les déboires de la Grèce, l’Irlande et l’Italie, l’Europe n’a pas les moyens de se porter au chevet d’autres membres malades de leurs dettes.

Mais pour réviser les règles du jeu, il faut réécrire certains passages du traité de Lisbonne, qui lie les 27 membres de l’UE. Vous me suivez toujours? C’est là qu’entrent en scène les grognons britanniques, qui n’ont pas l’euro mais qui ont adopté le traité européen à leurs corps défendant. D’une part, ils se sentent menacés par la perspective d’une zone euro plus puissante. D’autre part, ils se disent que c’est le moment ou jamais de rapatrier des pouvoirs dans divers secteurs comme l’immigration, la pêche et l’emploi. Nombre d’entre eux aimeraient aussi voir la Charte européenne des droits de l’homme brûler dans la cheminée de Downing Street.

Des ténors du parti conservateur, dont le maire londonien Boris Johnson, exigent maintenant un veto de la part de David Cameron au sommet européen cette semaine, ou la tenue d’un référendum. L’imposition d’une nouvelle taxe sur les transactions financières, dont j’ai déjà parlé dans cette tribune, représente une autre condition, souhaitée par Merkel et Sarkozy, dont la Grande-Bretagne ne veut absolument pas. L’économie britannique, dont les industries sont moribondes, est aujourd’hui très dépendante de son secteur financier.

David Cameron a promis, lors d’une séance de questions difficile aujourd’hui, de se battre comme un bulldog pour défendre les intérêts britanniques. La réalité, comme explique le Daily Telegraph, est qu’il détient peu de marge de manoeuvre face au redoutable duo Merkel-Sarkozy, pressé de remédier à la crise de l’euro et aux 24 autres nations européennes. Il n’est pas non plus dans l’intérêt de la Grande-Bretagne de faire durer la crise dans une zone qui avale 40% de ses exportations.

En somme, David Cameron joue peut-être les bulldog dans sa cour. Mais à Bruxelles, il risque d’être accueilli comme chihuahua.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2009
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité