Le Big blogue de Londres

Archive du 5 juillet 2011

Mardi 5 juillet 2011 | Mise en ligne à 11h28 | Commenter Commentaires (10)

Quand la presse à scandale fait scandale

Rebekah-Brooks-Rupert-Mur-007

Depuis 2006, le tabloïd News Of The World a de graves ennuis avec la justice à cause de ses pratiques malhonnêtes. Ses journalistes auraient piraté les boîtes téléphoniques de 7000 personnes, dont des politiciens, des acteurs et des membres de la famille royale. Plusieurs de ces personnalités ont décidé de poursuivre le journal, propriété de Rupert Murdoch.

Mais le scandale des écoutes téléphoniques vient de prendre une tournure macabre. Des journalistes ont intercepté des messages sur la boîte vocale d’une jeune adolescente, quelques jours après qu’elle ait disparu en 2002. Ils avaient effacé le contenu de la boîte vocale, donnant espoir aux parents de Milly Dowler qu’elle était toujours vivante et perturbant l’enquête policière. Son corps fut découvert six mois plus tard.

Comme pratiques “journalistiques”, on peut difficilement aller plus bas. Les politiciens se disent “dégoûtés” par ce nouveau développement. Le chef de l’opposition, Ed Miliband, exige la démission de la directrice de l’information de l’époque, Rebekah Brooks (sur la photo), maintenant directrice de News International, la division britannique des journaux de Murdoch.

La rousse prétend que c’est inconcevable qu’elle ait été au courant et qu’elle ne quittera pas ses fonctions. Ben oui.

L’acteur Hugh Grant, une des victimes dans l’affaire des écoutes téléphoniques, a affirmé à la radio de BBC que de laisser Rebekah Brooks gérer la crise à News International serait comme “permettre à Hitler de faire le ménage dans son Parti nazi”.

Lire les commentaires (10)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2008
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité