Le Big blogue de Londres

Le Big blogue de Londres - Auteur
  • Mali Ilse Paquin, collaboration spéciale

    Journaliste pigiste pour La Presse depuis 2003, Mali Ilse Paquin a fait le saut transatlantique le 18 mai 2005. Objectif : planète Londres....
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 2 juin 2011 | Mise en ligne à 12h28 | Commenter Commentaires (11)

    Le gaz de schiste et les tremblements de terre

    pg-8-fracking_611568t

    La première exploration du gaz de schiste en Angleterre aurait provoqué deux petits tremblements de terre dans la région de Blackpool. L’exploitant, la compagnie Cuadrilla Resources, a cessé ses opérations de fracturation hydraulique, un procédé controversé interdit en France. Il consiste à fendre le roc souterrain par de puissants jets de fluides sous haute pression.

    “Nous prenons nos responsabilités très au sérieux et c’est pourquoi nous avons cessé nos opérations, pour partager l’information et consulter les autorités et les experts”, a affirmé le président de Cuadrilla, Mark Miller.

    Les autorités britanniques ne partagent pas l’inquiétude des Français. Un comité parlementaire a jugé la technique de fracturation hydraulique assez sécuritaire pour refuser d’imposer un moratoire sur l’industrie.

    Sur le site de l’Agence pétrolière et gazière du Québec, nous pouvons lire: “La fracturation hydraulique est une technologie éprouvée qui est utilisée partout dans le monde depuis plus de 60 ans pour accéder de façon sécuritaire aux réserves de pétrole et de gaz naturel.”


    • Faudrait demander aux habitants de Sidoarjo si ils trouvent la fracture hydraulique sécuritaire…

      http://en.wikipedia.org/wiki/Sidoarjo_mud_flow

    • La fracturation hydraulique est une technologie éprouvée et qui est tout à fait sécuritaire…

      Comme l’est d’ailleurs, la production d’électricité par énergie nucléaire.

      Comme l’est aussi, l’extraction du pétrole à l’aide de plate-formes de forage.

      Tout ça est parfaitement sécuritaire.

      Les experts l’ont dit!

      Allez, retournez dormir. Y’a rien à voir…

    • Cela ne m’étonne guère … il y a aussi tous ces essais nucléaires au fil des ans qui certes, doivent déranger les plaques tectoniques souterraines ou sous la mer et de là tremblements de terre, tsunami.

      Certes, il y a la nature. Mais depuis des décennies l’homme y va trop fort !!!

      Sont-ils conscients que c’est la seule planète où l’être humain puisse vivre ? cela les inclut bien sûr ! ces hommes ont-ils un tel manque de compréhension, d’intelligence ???

    • Si les tremblements de terre ne font pas trembler les “stiff upper lips” des Brittons, ça ne les inquiète pas.

    • La bonne nouvelle c’est qu’ici au Québec, on a au moins un gus, Amir Kadir, qui a remis Lucien Bouchard à sa place quand ce tourne-veste a voulu prendre la défense des ”explorateurs”.

    • Je ne m’y connais pas en fracturation hydraulique, mais ce que je sais c’est que nombre de scientifiques prétendent en connaître plus qu’ils n’en savent lorsque les profits sont en vue. Nous lançons des satellites dans l’espace, cela ne nous donne pas la connaissance de l’univers. Nous lançons des bombes chimiques dans le cerveau en sachant très bien que l’espace neuronal est plus complexe que l’univers avec ces milliards d’étoiles, mais avec la pression des compagnies pharmaceutiques, les prétentions du savoir s’affichent bien haut. Les fractures ne sont pas nécessairement bonnes parce qu’il n’y a pas de conséquences néfastes immédiates. Le manque d’eau est prévu pour quand? La pollution irréversible?
      L’intelligence humaine pourrait faire mieux pour améliorer les conditions de vie de l’ensemble de la planète, mais l’intelligence diminue quand les investissements augmentent et le temps presse.
      Nous affirmons qu’il n’y a pas d’argent pour la santé, la recherche, etc., et pourtant il se dépense 167 milliards de dépenses en achat de drogues illégales dans le monde…
      En passant, il y a 866 millions de personnes qui n’ont pas accès à l’eau potable cette année, il faudrait bien que les spécialistes en fracturation hydraulique se penchent sur ce sujet avant que les assoiffés fassent trembler les bureaux aseptiques sous les cris: « Dégage crétin »

    • Si la GFrance, qui est assez laxiste pour tolérer les OGM sur son sol, interdit la facturation hydraulique c’est qu’il y a de très sérieux doute sur le niveau de sécurité de cette technologie.

      N’oublions pas que la position du Québec est suspecte car un grand nombre de tinamis libéraux ont trouvé des postes très lucratifs dans l’industrie du gaz de schiste.

      Les autorités britanniques sont-elles aussi en conflit d’intérêt ?

    • ce n’est certainement pas les pseudos droitistes qui vont nous dicter le chemin à suivre…..

      selon ces “génies”, le seul point qui importe est le profit, aussi minime soit-il.

    • “”CATASTROPHE”"….

      … la matière de première d’Hollywood…, et des religions, pour attiser les foules…

      La peur, une émotion à la fois crainte et recherchée, on ne l’aime pas mais on en veut…

      Des fois un peu d’info peuvent soigner l’anxiété, mais le plus souvent celle-ci se comporte comme les bactéries multi-résistantes aux traitements.

      Échelle sismique (principale source d’info IRSN de France):

      Magnitude -1 : secousse non ressentie mais enregistrée par les instruments.

      Magnitude -2 : 10 fois plus forte que la magnitude 1. Secousse partiellement ressentie, notamment par les personnes au repos et aux étages.

      Magnitude -3 : 100 fois plus forte que la magnitude 1. Secousse faiblement ressentie, balancement des objets suspendus.

      Magnitude -4 : 1,000 fois plus forte que la magnitude 1. Secousse largement ressentie dans et hors les habitations, tremblement des objets.

      Magnitude -5 : 10,000 fois plus forte que la magnitude 1. Secousse forte, réveil les dormeur, chute des objets, parfois fissures dans le plâtres.

      Magnitude -6 : 100,000 fois plus forte que la magnitude 1. Légers dommages, parfois des fissures dans les murs, frayeurs de nombreuses personnes ….

      Magnitude -7 : un million de fois plus forte que la magnitude 1. Dégâts, larges lézardes dans les murs de nombreuses habitations, chute de cheminées.

      Magnitude -8 : 10 millions de fois plus forte que la magnitude 1. Dégâts massifs, les habitations les plus vulnérables sont détruites, presque toutes subisses des dégâts.

      Magnitudes -9 : C’est l’ordre de grandeur de celle qui s’est produite au large du Japon en mars. 100 millions de fois plus forte que la magnitudes 1. Destructions de nombreuses constructions, quelques fois de bonne qualité, chute des monuments et des colonnes.

      Magnitudes -10 : Aucun depuis au moins 100 ans. Le plus important répertorié est celui du Chili avec une magnitude de 9.5, soit environ 500 millions de fois plus forte que la magnitude 1, survenue en 1960 et a fait 5,600 morts.

      Ps : les descriptions des dommages s’appliquent surtout à des constructions de maçonneries, et non pas a des constructions d’ossatures de bois comme nos maisons.

    • Je présume que le fait de soutirer abondamment une ressource crée un vide.
      L’espace en profondeur doit créer certaines réactions

    • Nous vivons dans 2 républiques de bananes…
      une au Fédéral,c’est confirmé maintenant…
      et une autre au Québec c’est aussi confirmé depuis des années…
      donc tout est possible !
      et je dirai comme un blogueur ici :
      allons tous nous coucher….!

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mars 2010
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité