Le Big blogue de Londres

Archive, mai 2011

Mardi 31 mai 2011 | Mise en ligne à 7h41 | Commenter Commentaires (4)

Des soldats britanniques sur le sol libyen?

“No boots on the ground!” avaient réitéré Barack Obama et David Cameron la semaine dernière, à propos de l’opération militaire en Libye. La présence de troupes terrestres américaines et/ou britanniques dans le camp des rebelles libyens est une question très délicate pour les deux dirigeants. Primo, leur intervention deviendrait de facto une “occupation”, ce vilain mot à connotation impérialiste. Secundo, la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU exclut la perspective d’envoi de troupes terrestres.

Or, on peut voir dans le reportage d’Al Jazira ci-dessus, des militaires étrangers, vers les 2 minutes. “Probablement des Britanniques”, commente le journaliste, Tony Birtley. Puisque la Grande-Bretagne est à la tête de l’opération, avec la France, cela ne serait pas étonnant. Des agents de la Special Air Service avaient été capturés par les forces rebelles en mars lors d’une opération ratée.

En avril, le ministère des Affaires étrangères William Hague avait annoncé l’envoi d’une unité militaire à Benghazi, le fief du gouvernement de transition, tout en précisant: “Nos agents ne seront pas impliqués dans l’entraînement ou l’armement des forces de l’opposition.”

Cette vidéo est donc très embarrassante pour la Grande-Bretagne, qui a nié encore une fois ce matin la présence d’officiers britanniques en Libye.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Lundi 30 mai 2011 | Mise en ligne à 11h37 | Commenter Commentaires (3)

Un Dolan à Londres

19459837.jpg-r_200_267-b_1_CFD7E1-f_jpg-q_x-20100608_010715

Les Amours imaginaires de Xavier Dolan vient de sortir dans une dizaine de salles à Londres. Cela ne peut vouloir dire qu’une chose: la notoriété du jeune réalisateur ne se limite plus au Québec et à l’Europe continentale. Normalement, les films québécois ne rayonnent guère au-delà du circuit festivalier dans la capitale, à moins qu’ils ne soient précédés de nominations et de prix prestigieux. C’est ainsi que les Londoniens pourront voir Incendies en juin.

Mais revenons au sympathique Amours imaginaires. La critique est plutôt bonne. Quatre étoiles au Time Out (sorte de Voir londonien) et au quotidien The Independent qui, malgré les nombreuses références à la Nouvelle vague et à In The Mood for Love de Wong Kar-Waï, s’inclinent devant sa technique “impudente”.

Bémol du côté du Guardian et de son journal dominical The Observer. Trop de ralentis, selon ce dernier. Peter Bradshaw, le critique en chef du Guardian trouve l’intrigue un peu mince. Mais de toute évidence, conclut-il, Xavier Dolan a “une belle carrière devant lui”.

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 27 mai 2011 | Mise en ligne à 12h56 | Commenter Commentaires (2)

Le nouveau dada de Richard Branson

British-entrepreneur-Rich-007

Après les télécommunications, le transport ferroviaire et aérien et le tourisme spatial, Richard Branson se lance dans le secteur bancaire. Le patron de Virgin Group s’apprête à déposer une offre d’achat sur 600 succursales de la banque britannique Lloyd’s. Celle-ci est obligée de réduire sa taille suite au plan de sauvetage du gouvernement britannique en 2009. Northern Rock, la première banque à être nationalisée dans la foulée de la débâcle financière, est également dans la mire de Sir Branson.

Il tente de soutirer des investissements pour sa mise de trois milliards de livres sterling sur les branches de Lloyds et Northern Rock. Les premières succursales Virgin Money, qui offre déjà des services de financement et d’assurance, doivent ouvrir d’ici la fin de l’année.

Si son offre l’emporte, le démon blond veillera sur les avoirs de 5% de la population britannique. Ce qui n’apportera pas vraiment plus de compétitivité, tant souhaitée, dans le secteur.

Encore aucune indication sur comment Virgin Money pourrait se démarquer des autres banques. On propose simplement d’injecter “un peu de glamour” dans le milieu. Un langage typiquement “bransonien”. En cette époque où la confiance de la population envers les banques est à son plus bas, peut-être que Richard Branson devrait promettre aux petits épargnants qu’il veillera sur leurs portefeuilles comme sur le sien.

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2011
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité