Le Big blogue de Londres

Archive, septembre 2010

Mercredi 29 septembre 2010 | Mise en ligne à 13h00 | Commenter Commentaires (27)

Le mariage, Dieu et la politique

article-1316129-0B63A7D8000005DC-6_634x498

Voulez-vous savoir à quel point l’Angleterre est encore traditionaliste? Le nouveau chef travailliste s’est fait poser cette question par la BBC: “Si vous deviez entrer à Downing Street dans cinq ans, croyez-vous que ce serait important pour un premier ministre, qui est père de famille, d’être marié?” Ed Miliband vit effectivement avec sa conjointe Justine Thornton, qui attend leur second enfant, en dehors du mariage. Ça semble être la question du jour: “Pourquoi n’êtes-vous pas mariés?” Même ITV News lui a offert l’opportunité de faire sa demande de mariage en direct!

Autre question délicate: la religion. Fils d’un philosophe juif marxiste, il a déclaré être athée “personnellement” mais avoir un profond respect pour les gens qui croient en Dieu. Ce message ne plaira pas aux classes sociales conservatrices.

Maintenant, on vient d’apprendre que son frère aîné, David Miliband, ne veut pas travailler pour lui et prend du recul face à sa carrière politique. C’est une énorme perte pour le parti et pour Ed. On peut comprendre que sa fierté en a pris un coup mais il désavoue en quelque sorte la direction de son frère.

Par-dessus le marché, le discours d’Ed Miliband, son premier comme chef du parti, n’a pas récolté les éloges, sauf dans le journal de gauche The Guardian. Le spécialiste en discours Ed Staite est plutôt d’avis qu’il y a du pain sur la planche.

D’après les extraits ci-dessous, Ed me fait penser à son prédécesseur Gordon Brown.

Lire les commentaires (27)  |  Commenter cet article






Mardi 28 septembre 2010 | Mise en ligne à 10h42 | Commenter Commentaires (81)

La langue médiocre des jeunes

Emma-Thompson

Elle a étudié la littérature anglaise à Cambridge et a adapté “Sense and Sensibility” de Jane Austen à l’écran. On s’attend donc à ce qu’Emma Thompson connaisse un rayon sur la langue anglaise. Certains la qualifient de “snob” maintenant parce qu’elle a réprimandé des étudiantes sur leur joual.

Dans une entrevue à Radio Times, elle a dit que le niveau de langue des jeunes la rendait folle. “Je suis allée à mon ancienne école, a-t-elle dit, et toutes les filles s’exprimaient avec des likes (”genre”) et des innits (abréviation de “isn’t it”) et aints (forme de négation populaire). Je leur ai dit d’arrêter de parler comme ça parce qu’elles ont l’air stupide.”

“Il y a une nécessité à avoir deux types de vocabulaire, l’un avec les amis, l’autre dans un environnement plus officiel”, a-t-elle ajouté.

À lire les réactions sur le forum de discussion de la BBC, Emma Thompson a touché une corde sensible. Certains lui disent que la langue anglaise évolue sans cesse et qu’elle a probablement oublié ses propres expressions de jeunesse. D’autres disent que le niveau de langue des jeunes n’a jamais été aussi médiocre qu’aujourd’hui.

On pourrait avoir le même débat au Québec, n’est-ce-pas?

Lire les commentaires (81)  |  Commenter cet article






Lundi 27 septembre 2010 | Mise en ligne à 8h52 | Commenter Commentaires (5)

L’humilité de David

61322_miliband_61323d

On ne parle que de ça ces jours-ci: la victoire d’Ed Miliband sur son frère aîné David à l’investiture du Labour, l’ancien parti de Tony Blair et Gordon Brown. Les travaillistes sont sûrement encore sous le choc. Cela faisait une dizaine d’années qu’ils voyaient David monter les échelons du parti et lorgner la direction. David Miliband, le charismatique, beau et brillant Miliband, allait succéder à Brown, c’était écrit dans le ciel. Puis son frère cadet a décidé de jeter son chapeau dans l’arène. Pourquoi pas?

Ed a devancé David par quelques millimètres à la ligne l’arrivée. Une majorité de seulement 1,3%. Légèrement plus à gauche, le cadet a gagné l’appui de la base du parti: les syndicats. Tout au long de sa campagne, il n’a parlé que des familles éprouvées par les mesures d’austérité du gouvernement Cameron. Au niveau de la présentation, c’est là où le bât blesse. Ed parle du nez et est moins habile orateur que son frère. Peu importe, m’a répondu l’analyste David Jarvis. Il paraît plus humain aux Britanniques.

Maintenant, la question du jour est: que va faire David? Va-t-il accepter de travailler pour son frère? Chose certaine, pour un politicien hyper ambitieux, il a été très digne dans la défaite. Ce matin, il est arrivé à la conférence en disant que les travaillistes devaient se réjouir de la victoire d’Ed au lieu de se préoccuper de ce qu’il allait décider.

Dans un discours humble où il a rendu hommage au nouveau chef ce matin, David a dit: “À tous ceux qui sont venus me voir depuis samedi, ne vous inquiétez pas. Je vais bien.” Charmeur, il a dédramatisé sa défaite avec une blague, un talent qu’il maîtrise aussi bien que Tony Blair: “Hier, un homme est accouru vers moi et m’a dit: “Ed, félicitations pour ta victoire!”. Ça, j’aurais pu m’en passer.”

Finalement, David ne disait pas faux en mai dernier: l’amour fraternel a triomphé.

Voici un extrait de son discours ce matin.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2012
    L Ma Me J V S D
    « juin   août »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives

  • publicité