Le Big blogue de Londres

Archive, juin 2010

Mercredi 30 juin 2010 | Mise en ligne à 14h25 | Commenter Commentaires (20)

Le prince des économies

122032-prince-charles-duchesse-cornouailles-visite

Le mot d’ordre depuis le dernier budget du gouvernement est: “Sauve qui peut, on coupe!”. On apprend aujourd’hui que 600 000 fonctionnaires perdront probablement leur emploi dans les six prochaines années. Le prince Charles a un emploi à vie, on le sait. Cependant, il goûte lui aussi à cette ère d’austérité. Il a coupé ses dépenses de moitié, normalement assumées par les contribuables, une économie de presque 1,5 millions de livres sterling. Il s’est aussi porté volontaire pour payer 3,48 millions en impôts.

Toutefois, il y a se serrer la ceinture et…se serrer la ceinture. L’héritier du trône emploie toujours trois chauffeurs et une pléthore de serviteurs. De plus, il a touché un salaire de 17 millions l’année dernière grâce à sa compagnie de produits bio Duchy of Cornwall.

Cela reste un geste noble de la part du futur roi. Je n’ai aucun problème avec les républicains (antimonarchistes), je suis d’accord avec eux sur toute la ligne. Toutefois, l’argument monétaire ne tient pas la route. La famille royale coûte une quarantaine de millions aux Britanniques par année. Quand elle voyage à l’étranger, comme au Canada, c’est le pays hôte qui paie la note. Mais admettons que le premier ministre David Cameron avait décidé de retirer les 40 millions de livres sterling versés à la famille royale. Cela aurai été une bien maigre économie face aux 85 milliards qu’il se propose de couper dans les cinq prochaines années.

Parlons plutôt de la famille royale comme un anachronisme…Ou une anomalie.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






Mercredi 30 juin 2010 | Mise en ligne à 9h15 | Commenter Commentaires (4)

Le village de l’hypocrisie

182275-autres-londonienrs-aussi-droit-jouir

Manifester pour la paix est un passe-temps louable. Mais quand des pacifistes font la guerre entre eux, comment les prendre au sérieux? C’est avec cette question en tête que je suis partie du “village de la démocratie“, heureuse de quitter cette atmosphère empoisonnée. Je fait référence au campement de militants, environnementalistes, bouddhistes, etc. qui occupe le Parliament Square, juste en face de Big Ben, l’abbaye de Westminster et le parlement.

Pendant que j’interviewais l’altermondialiste Gareth Newnham, une autre militante, Barbara Tucker, criait des insultes à son endroit dans un porte-voix, du genre: “J’aurai ta peau!”. Barbara Tucker, une Australienne colérique qui jure comme un charretier, s’est jointe au vétéran pacifiste Brian Haw sur le trottoir face au Parlement il y a quelques années.

Au lieu de se réjouir de voir une bande de jeunes camper pour la même cause qu’eux, Tucker et Haw se sont méfiés d’eux dès leur arrivée, le 1er mai. “Ce sont des bouffons!” se plait à répéter Brian Haw, avec sa gueule de Clint Eastwood. Il pense que ce sont des agents du MI5. Des supporters de Tucker et Haw m’ont dit que des campeurs les ont attaqués. Barbara Tucker aurait été frappée par son mégaphone.

Tout ce beau monde était réuni à la Haute Cour de Londres hier pour apprendre qu’ils seront évincés ce vendredi -sauf Brian Haw et Barbara Tucker. Celle-ci s’est tourné vers les autres défendeurs en hurlant: “Village de l’hypocrisie!”

J’ajouterais: “…et de l’absurdité.”

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






Lundi 28 juin 2010 | Mise en ligne à 12h27 | Commenter Commentaires (9)

Ça sentait la coupe

article-1290137-0A3B2BC5000005DC-987_468x286

C’est partout la même chose on dirait. Que ce soit pour les Canadiens de Montréal, ou les footballeurs de l’équipe anglaise, les fans ont une propension à croire en l’impossible un jour, et évoquer la Fatalité le lendemain. Je parle bien sûr de la défaite cuisante de l’Angleterre contre l’Allemagne hier. L’équipe de Rooney a perdu 4-1 contre la Mannschaft. La honte nationale. Les drapeaux anglais sur les automobiles ou les fenêtres ont déjà commencé à disparaître.

Maintenant, les médias tentent de trouver les coupables. C’est la faute à Fabio Capello, l’entraîneur qui a le malheur d’être Italien, et qui a fait jouer Steve Gerrard à gauche plutôt qu’à droite sur le terrain. Non, c’est la faute à FIFA qui n’autorise toujours pas les reprises vidéo, ce qui aurait permis à l’Angleterre d’obtenir le but de Lampard, ignoré par l’arbitre à la stupéfaction des 11,5 millions de téléspectateurs anglais. Non, non, non, ce sont les joueurs, des superstars dans la Premiere League, qui ont laissé tomber leurs fans.

À chaque quatre ans, c’est le même mélodrame national. Si les Anglais ne pensaient pas, à chaque Coupe du Monde, qu’ils ont une des meilleures équipes dans le tournoi, ils ne tomberaient pas des nues comme ce fut le cas hier. Après un piètre départ contre les États-Unis (1-1), un match nul contre l’Algérie (!), une victoire peu convaincante contre la Slovénie (1-0) -qui avaient rendus les commentateurs anglais euphoriques-, il fallait un miracle pour que l’équipe batte les Allemands.

Petit conseil au prochain entraîneur de l’équipe: quand on vous demandera dans quatre ans si les Anglais ont une chance de remporter la coupe, répondez “Non”.

Voici la réaction, pas très digne, d’une bande de fans à Londres…Chapeau au fan allemand qui est intervenu!

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juin 2011
    L Ma Me J V S D
    « mai   juil »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité