Le Big blogue de Londres

Archive, janvier 2009

Mercredi 28 janvier 2009 | Mise en ligne à 13h16 | Commenter Commentaires (53)

On a voulu tuer la reine

31296_1.jpg

Révélation surprenante cette semaine, du moins, si elle est vraie. Un détective australien à la retraite affirme que des malfaiteurs ont voulu assassiner la reine Elizabeth…avec une bûche. En 1970, la reine faisait une tournée australienne en compagnie de son mari, le prince Philip. Lors d’un déplacement, son train a heurté une bûche qui avait été placée sur la voie ferrée. Un complot peu sophistiqué, s’il en est un. Mais son train aurait déraillé s’il avait circulé à la vitesse normale. Or, le chauffeur de la locomotive royale conduisait très lentement.

Les assassins ratés savaient-ils qui était à bord? Apparemment oui, car un autre train avait circulé sur la même voie peu de temps avant. L’ancien détective, Cliff McHardy, 81 ans, regrette toujours de n’avoir pu épingler les coupables. Curieusement, cette nouvelle n’a pas ému les Britanniques tant que ça.

Un autre complot contre la reine avait été déjoué en novembre 2007 en Ouganda. Là aussi, la presse britannique avait peu fait de cas de cette nouvelle. Les Britanniques seraient-ils blasés de leur reine? Ou sont-ils si habitués à la voir sur leur monnaie qu’ils en oublient qu’elle est en chair et en os?

Lire les commentaires (53)  |  Commenter cet article






Mardi 27 janvier 2009 | Mise en ligne à 12h57 | Commenter Commentaires (22)

Des vacances “chavs-free”

katie-price-jordan-127.jpg

Connaissez-vous les Chavs? À Londres, ils sont reconnaissables au premier coup d’oeil. Ils sont jeunes, adolescents ou dans la jeune vingtaine. Ils portent des vêtements amples de marque de sport, des bijoux “bling bling” plaqués or et une casquette de travers. Ils sont bruyants, impolis, leurs accessoires préférés étant une canette de bière et un cellulaire qui crache une chansonnette hip-hop (N.B.: Je n’ai rien contre le hip-hop!). Leurs célébrités préférées sont le footballeur Wayne Rooney, Victoria Beckham et la “glamour girl” Jordan (notre photo).

Eh bien, une agence de voyage a fait sourciller en faisant la promotion de destinations “sans chavs”. Pour séparer, hum, le grain de l’ivraie, l’agence a filtré sa banque de données à la recherche des prénoms “chavs” comme “Britney”, “Chantelle” et “Bianca”. N’en trouvant point, elle a rassuré les “Charlotte”, “John” et “James” qu’ils pouvaient voyager avec elle tranquilles. Ils pourront admirer les aurores boréales en Finlande sans qu’un plébéien ne s’écrie: “Ow Me Gawd, look a’ them staws!”.

Cette publicité virale a provoqué 18 plaintes. Le directeur de l’agence, Alistair McLean, s’est défendu d’être élitiste et a assuré qu’il avait reçu beaucoup d’appuis pour cette campagne. You don’t say so?

Voici Vicky Pollard, la chav de Little Britain:

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






Lundi 26 janvier 2009 | Mise en ligne à 11h53 | Commenter Commentaires (208)

Gaza et l’impartialité de la BBC

salam1.jpg

Désolée pour ce léger trou d’air, j’étais en reportage le week-end dernier en Belgique.

C’est tout le temps qu’il a fallu pour que la BBC se trouve au coeur d’une nouvelle tempête. Le réseau refuse de diffuser ce soir un message télévisé de deux minutes qui sollicite des dons pour venir en aide aux victimes des bombardements israéliens à Gaza. La coalition caritative derrière cette initiative regroupe des oeuvres reconnues comme la Croix-Rouge, Oxfam et World Vision. Sky News a aussi décidé de censurer le message, contrairement aux trois autres chaînes principales, ITV, Channel 4 et Channel Five qui iront de l’avant avec sa diffusion.

Le directeur-général de la BBC, Mark Thompson explique sa décision dans un éditorial spécial. Il écrit: “Nous ne pouvions diffuser ce message sans risquer de réduire la confiance du public en notre impartialité sur ce conflit.”

Ce refus de la BBC provoque un tollé au pays. Pas moins de 11 000 personnes ont déposé une plainte à la BBC. Une petite manifestation de 2000 personnes a eu lieu devant ses bureaux. Des députés ont condamné la décision, tout comme des journalistes mêmes de la chaîne publique qui seraient “dégoûtés” de leurs patrons.

La majorité de la presse britannique jette aussi le blâme sur la BBC.

Certaines voix discordantes soutiennent que les dons seront inévitablement saisis par le Hamas. Une logique qui donne froid dans le dos: il vaut donc mieux laisser des enfants mourir de faim et de froid que de laisser le Hamas gérer les programmes d’aide sur le terrain? Les oeuvres de charité ont-elles vraiment le choix de travailler ou non avec le Hamas quand il s’agit de la seul entité administrative à Gaza? Les Gazaouis ont déjà été assez punis comme ça, non?

L’ironie est que la BBC a déjà été accusée d’être antisioniste. Ce qui explique peut-être en partie la décision de M. Thompson. Pour ma part, je reprends la dernière phrase de l’édito du Times: “Venir en aide à Gaza peut et doit être fait, peu importe qui vous croyez être responsable du conflit.”

Lire les commentaires (208)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité