Le Big blogue de Londres

Archive, décembre 2008

Jeudi 11 décembre 2008 | Mise en ligne à 5h53 | Commenter Commentaires (84)

Merci Charlebois

Voici mon dernier billet de l’année. Il me reste une heure et demie pour terminer un texte et faire ma valise en quatrième vitesse. Oui, je retourne à Montréal pour les Fêtes. Et ne m’en veuillez pas trop car j’espère qu’il y aura quatre pieds de neige comme il y a un an. Exilez-vous dans un pays où c’est le mois de novembre huit mois par année et vous comprendrez.

Hier, il y avait cette chanson de Robert Charlebois qui me trottait dans la tête. Elle ne m’avait jamais touchée jusqu’à ce que je parte. Aujourd’hui, elle me tire des larmes. C’est de ta faute Robert.

Bonnes Fêtes à vous tous. Et noubliez pas de jouer dans la neige.

Paroles de “Je reviendrai à Montréal”

Je reviendrai à Montréal
Dans un grand Bœing bleu de mer
J’ai besoin de revoir l’hiver
Et ses aurores boréales

J’ai besoin de cette lumière
Descendue droit du Labrador
Et qui fait neiger sur l’hiver
Des roses bleues, des roses d’or

Dans le silence de l’hiver
Je veux revoir ce lac étrange
Entre le crystal et le verre
Où viennent se poser des anges

Je reviendrai à Montréal
Ecouter le vent de la mer
Se briser comme un grand cheval
Sur les remparts blancs de l’hiver

Je veux revoir le long désert
Des rues qui n’en finissent pas
Qui vont jusqu’au bout de l’hiver
Sans qu’il y ait trace de pas

J’ai besoin de sentir le froid
Mourir au fond de chaque pierre
Et rejaillir au bord des toits
Comme des glaçons de bonbons clairs

Je reviendrai à Montréal
Dans un grand Bœing bleu de mer
Je reviendrai à Montréal
Me marier avec l’hiver

En prime, voici le clip et Robert Charlebois dans toute sa gloire.

Lire les commentaires (84)  |  Commenter cet article






Mercredi 10 décembre 2008 | Mise en ligne à 14h12 | Commenter Commentaires (22)

“Nous avons sauvé le monde…”

Le premier ministre Gordon Brown s’est mis le pied dans la bouche aujourd’hui, et pas à peu près! Lors de sa joute verbale hebdomadaire avec le chef des conservateurs, David Cameron, Gordon Brown a échappé un lapsus qui a provoqué l’hilarité générale dans les rangs de l’opposition.

En répondant à une attaque de David Cameron sur son plan de relance de l’économie, Gordon Brown a dit: “Nous n’avons pas seulement sauvé le monde, euh, sauvé…” Mais il fut rapidement enterré par les rires et les cris des députés devant lui. C’est seulement après trente longues secondes d’un brouhaha moqueur qu’il a pu reprendre sa phrase.

Eh misère. Gordon Brown vient d’offrir un autre morceau d’anthologie. Le chroniqueur de la BBC Nick Robinson a suggéré que le premier ministre aurait dû faire de l’humour avec son erreur pour reprendre le dessus. Tony Blair l’aurait fait les deux doigts dans le nez.

Je me souviens du discours de Tony Blair à sa dernière conférence annuelle des travaillistes en 2006. Cherie Blair avait traité Gordon Brown de “menteur” dans les coulisses du congrès. Le lendemain, Blair ouvre son discours en disant: “Au moins je n’ai pas à m’inquiéter à ce que ma femme me quitte pour mon voisin…” (À l’époque, le quartier général de Brown, alors ministre des Finances, était au 11 Downing Street.)

Voici le lapsus de Brown (Remarquez l’air découragé de Jacqui Smith à sa droite) :

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






Mercredi 10 décembre 2008 | Mise en ligne à 9h58 | Commenter Commentaires (43)

La mort en direct

Un documentaire très controversé, “Right to die”, sera présenté ce soir à la chaîne Sky Real Lives. Pourquoi controversé? Parce que ce sera la première fois que le suicide assisté d’une personne sera montré sur le petit écran britannique. Cette personne, c’est Craig Ewert, un professeur à la retraite atteint d’une maladie du motoneurone. Le Britannique ne voulait pas terminer ses jours dans “une tombe vivante”.

Le réalisateur canadien John Zaritsky a filmé les derniers moments de l’homme qui était accompagné de sa femme à la clinique suisse Dignitas. Avant qu’il n’avale le poison, elle lui murmure: “Je t’aime tellement…Bon voyage, on se reverra à nouveau.”

Plusieurs groupes pro-vie et anti-euthanasie ont qualifié le film de “voyeurisme macabre”. Ils craignent qu’il n’influence l’opinion publique dans un pays où le suicide assisté est illégal. La diffusion du documentaire ne peut pas être empêchée mais l’observatoire des médias peut punir la chaîne s’il juge le contenu offensant.

Par coïncidence, la justice britannique a annoncé hier qu’elle ne poursuivrait pas les parents d’un ex-joueur de rugby paraplégique qui l’ont assisté dans son suicide à Dignitas.

Je n’ai pas vu le documentaire que le critique du Guardian, Sam Wollaston, a trouvé sobre et objectif. Mais je crois que sa diffusion est nécessaire pour informer le public sur un sujet tabou qu’il préfère ignorer.

Voici le plaidoyer émouvant de Craig Ewert lui-même pour son suicide assisté:

Lire les commentaires (43)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité