Le Big blogue de Londres

Archive, octobre 2008

Vendredi 31 octobre 2008 | Mise en ligne à 11h53 | Commenter Un commentaire

Sexe, canular et la BBC

Jonathan Ross et Russell Brand étaient, jusqu’à il y a quelques semaines, deux monstres intouchables des ondes de la BBC. Je vous ai déjà parlé de Brand en septembre, suite à son animation audacieuse des prix MTV aux États-Unis. J’ai déjà aussi écrit sur Ross et son salaire stratosphérique.

Eh bien les deux clowns les plus surpayés des ondes britanniques sont dans l’eau bouillante suite à des appels indécents qu’ils ont faits chez un acteur de 78 ans, Andrew Sachs. Russell Brand et Jonathan Ross ont fait les pitres pendant de longues minutes sur la boîte vocale de l’acteur, surtout connu pour son rôle dans la série britannique culte The Fawlty Towers. Dans l’extrait ci-dessous, on entend Russell Brand (énervé comme une puce ou peut-être avait-il pris des substances illicites avant l’enregistrement?) badiner jusqu’à ce que Ross s’écrie vers 1m20 : “He fucked your grand daughter!” (”Il a baisé votre petite-fille”). Jonathan Ross faisait référence à Georgina Baillie, une danseuse burlesque.

Les deux animateurs rient aux éclats puis poursuivent avec d’autres appels encore plus idiots les uns que les autres.

Ce fut diffusé à la radio de BBC2 le 18 octobre dernier. Deux semaines et 37 500 plaintes plus tard, Russell Brand a démissionné et Jonathan Ross a été suspendu sans salaire jusqu’à janvier. Ross, en plus d’avoir une émission de radio, a son propre talk-show le vendredi soir.

Ce “Sachsgate” a fait une autre victime, Lesley Douglas, chef de la programmation de BBC Radio 2, qui a démissionné hier.

Cette affaire a pris des proportions énormes, même le premier ministre s’en est mêlé qualifiant l’incident d’inacceptable. Peu dans la presse britannique ont défendu les deux vedettes. Certains prophètes de malheur y voient le déclin de l’humour britannique. D’autres maudissent la dictature de la cote d’écoute auquel se soumet maintenant la BBC.

Ross et Brand survivront sans doute à cette controverse. J’espère tout de même qu’ils tenteront à l’avenir de relever la barre de leur humour. Du cabotinage et de la vulgarité, ça devient vite lassant.

Voici l’extrait de l’émission de radio:

Voici un extrait de la série Fawlty Towers avec Andrew Sachs dans le rôle de Manuel:

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 30 octobre 2008 | Mise en ligne à 9h34 | Commenter Aucun commentaire

La Syrie, la suite

dscn2998.JPG

(Désolée pour mon silence d’hier, j’étais clouée au lit avec la fièvre. Un cadeau de départ de la Syrie peut-être…)

Je viens de recevoir un message d’un ami syrien. Il me dit que les gens de la rue à Damas sont très en colère contre l’attaque américaine dans l’Est du pays qui a fait huit morts. Il y a eu des manifestations aujourd’hui et le gouvernement syrien a ordonné la fermeture du centre culturel américain et d’une école américaine.

Comme je le mentionnais il y a deux jours, le sentiment anti-américain s’était apaisé en Syrie. Il avait atteint son paroxysme suite à l’invasion irakienne en 2003. L’ambassade américaine avait été attaquée par des manifestants.

Un effet prévisible de cette nouvelle attaque américaine pourrait être un regain de popularité pour le dictateur Bachar Al-Assad. Sa photo, déjà omniprésente dans la ville, ornait les placards des manifestants aujourd’hui. Décidemment, je suis retournée à Londres un jour trop tôt…

Sinon, la suite de mes réponses à vos questions.

À pierrejcallard, je n’ai pas été témoin personnellement de répression mais j’ai rencontré beaucoup de gens qui ont passé du temps en prison. Les militaires et les policiers sont partout. Les gens évitent de parler politique, ils savent comment agir pour ne pas avoir d’embrouilles. Contrairement aux militants politiques, aux activistes pour les droits humains et aux blogueurs.

À Caocote, je n’avais pas vraiment d’attentes face à ce voyage alors je ne peux dire que j’avais des préjugés (c’est le troisième pays musulman que je visite). Oui, il y a beaucoup de Libanais en Syrie, surtout depuis la guerre d’Israël contre le Hezbollah en 2006. Ç’a été peu rapporté dans les médias mais des milliers de Libanais se sont réfugiés en Syrie où ils ont été très bien accueillis. Certains ont décidé d’y rester. Beyrouth (une ville magnifique) est seulement à quelques heures de route de Damas.

Les commentaires sont fermés  |  Commenter cet article






Mardi 28 octobre 2008 | Mise en ligne à 15h04 | Commenter Aucun commentaire

La Syrie: vos questions (première partie)

Voici quelques réponses à vos questions.

nicolas_racine se demande si le régime de Bachar Al-Assad est moins pire que celui de son père. Les avis divergent. J’ai rencontré un expert de cet avis parce que la torture serait moins répandue dans les prisons et les sentences, moins longues. Un autre m’a dit non parce que à l’époque d’Hafez Al-Assad, les moyens de communication comme l’internet n’étaient pas si développés. Le régime d’Al-Assad fils interdit plusieurs sites internet dont YouTube et Facebook. Un troisième intellectuel m’a dit que c’était du pareil au même.

À propos de l’attaque américaine en Syrie, je crois que c’est un très mauvais “timing” de la part de l’administration américaine. C’est une tactique qu’elle fait souvent au Pakistan: frapper ce qu’elle considère comme des camps d’entraînement de djihadistes, souvent sans le consentement des autorités pakistanaises. Or, le Pakistan est un allié des États-Unis. Pas la Syrie, du moins pas encore. Le président syrien a fait quelques gestes d’ouverture vers l’Ouest dernièrement, entre autres en annonçant l’ouverture d’une ambassade syrienne au Liban, un pays qu’il considérait comme son arrière-cour jusqu’à récemment (les forces syriennes se sont retirées du Liban en 2005 suite à l’assassinat de l’ancien premier ministre libanais Rafiq Hariri). Nul doute que cette attaque remet en cause l’apaisement du sentiment anti-américain du régime et des Syriens.

Pour répondre à gilmour, je dois dire que les Damascènes sont très accueillants et très curieux. Les hommes sont parfois, disons, intenses avec les femmes étrangères (ce qu’un ami syrien a surnommé la “taxe d’accueil” qu’elles doivent payer) mais je ne me suis jamais sentie en danger. Damas est une ville très sécuritaire et, oui, de plus en plus touristique. J’ai vu des dizaines et des dizaines de touristes défiler devant la mosquée d’Omayyad ou les colonnes romaines qui tiennent bon dans la vieille ville. Damas est aussi une destination très populaire auprès des étudiants de langue arabe. D’ailleurs, tout le monde se prend pour un prof d’arabe maintenant à Damas, surtout les chauffeurs de taxi.

À marc-aurèle gagnon, rassurez-vous, je n’ai pas eu à porter la burqa. J’essayais tout de même de me vêtir de façon un peu plus chaste, en couvrant mes avant-bras et en évitant les décolletés (les foulards sont très pratiques dans les pays musulmans…). Question de ne pas heurter les moeurs et de ne pas me faire de nouveaux “amis”. Toutefois, j’ai été étonnée de voir des Syriennes s’habiller pas mal plus sexy que moi, surtout des chrétiennes à ce qu’on m’a dit. Et elles ne se faisaient pas jeter des pierres dans la rue.

Pour ce qui est de mes reportages, ça viendra!

La suite de mes réponses demain. Ma’salama!

Quelques photos:

dscn2990.JPG

dscn2991.JPG

dscn3057.JPG

dscn3061.JPG

dscn3075.JPG

Les commentaires sont fermés  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2008
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité