Le blogue de musique

Archive de la catégorie ‘Général’

Mercredi 15 juin 2016 | Mise en ligne à 15h47 | Commenter Aucun commentaire

Longue liste du prix Polaris

longuelistde

Plusieurs albums francophones et montréalais font partie des 40 sorties de la dernière année qui figurent sur la longue liste du prix Polaris, remis au meilleur album canadien.

En français, ceux de Fred Fortin, Essaie Pas, Cœur de pirate, Dead Obies et Safia Nolin. De Montréal, ceux de Jean-Michel Blais, FOXTROTT, Kaytranada, Half Moon Run et Suuns.

On retrouve autant des grands noms de la pop (Justin Bieber, Grimes, City And Colour, Drake, Carly Rae Jepsen, The Weekend) que des succès d’estime (Daniel Caesar, Jessy Lanza, Andy Shauf, Destroyer, Dilly Dally, PUP).

Les quelque 200 membres du jury détermineront ensuite la courte liste de 10 albums qui sera annoncée le 14 juillet. Enfin, le grand gagnant sera couronné d’une bourse de 50 000$ au terme d’un gala qui aura lieu à Toronto le 19 septembre.

Depuis ses débuts, le Polaris ‪a été remis à Buffy Sainte-Marie (2015), Tanya Tagaq (2014), Godspeed You! Black Emperor (2013), Feist (2012), Arcade Fire (2011), Karkwa (2010), Fucked Up (2009), Caribou (2008), Patrick Watson (2007) et Final Fantasy / Owen Pallett (2006). ‬

Voici tous les finalistes de la longue liste qui démontre que la scène musicale canadienne se porte très bien.

Art Bergmann (The Apostate)
Justin Bieber (Purpose)
Black Mountain (IV)
Jean-Michel Blais (II)
Basia Bulat (Good Advice)
Daniel Caesar (Pilgrim’s Paradise)
Tanika Charles (Soul Run)
City and Colour (If I Should Go Before You)
Cœur de pirate (Roses)
Dead Obies (Gesamtkunstwerk)
Destroyer (Poison Season)
Dilly Dally (Sore)
Drake (VIEWS)
Essaie pas (Demain est une autre nuit)
Fred Fortin (Ultramarr)
FOXTROTT (A Taller Us)
Grimes (Art Angels)
Half Moon Run (Sun Leads Me On)
Veda Hille (Love Waves)
Jazz Cartier (Hotel Paranoia)
Carly Rae Jepsen (E•MO•TION)
Junior Boys (Big Black Coat)
Kaytranada (99.9%)
Jessy Lanza (Oh No)
Majid Jordan (Majid Jordan)
Michelle McAdorey (Into Her Future)
Nap Eyes (Thought Rock Fish Scale)
Safia Nolin (Limoilou)
Operators (Blue Wave)
Peaches (Rub)
PUP (The Dream Is Over)
Daniel Romano (Mosey)
Andy Shauf (The Party)
The Strumbellas (Hope)
Suuns (Hold/Still)
U.S. Girls (Half Free)
Un Blonde (Good Will Come To You)
The Weeknd (Beauty Behind the Madness)
White Lung (Paradise)
Donovan Woods (Hard Settle, Ain’t Trouble)

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






atrak

Les FrancoFolies battent leur plein, mais la planète musique n’arrête pas de tourner au-delà de la place des festivals.

Le Festival Mural propose une fois de plus un alléchant volet musical.

Nous attirons votre attention sur la journée du dimanche 12 juin. Se succéderont des artistes et beatmakers de grand renom. Le Montréalais A-Trak remet cela pour un Fool’s Gold Homecoming avec son compatriote Shash’U (dont nous avons entendu un remix au dernier spectacle de Rihanna au Centre Bell).

De Toronto, on attend la visite de Roy Wood$, Kardinal Offishall, et Boi-1da. Ce dernier, grand collaborateur de Drake, est sans doute le beatmaker le plus influent du Grand Toronto (voir ce reportage que nous avons fait sur le sujet à Toronto).

Notre chouchou Theophilus London sera aussi présent dans ce qui s’annonce comme une belle après-midi et soirée de musique de 15h30 à 23h.

Rendez-vous sur le site principal du festival Mural aménagé sur le boulevard Saint-Laurent, au nord de Sherbrooke.

Voir l’événement sur Facebook.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 2 juin 2016 | Mise en ligne à 9h59 | Commenter Aucun commentaire

Découvrez BEYRIES avec un premier clip

La chanteuse BEYRIES a dévoilé jeudi matin dans La Presse+ son tout premier clip, celui de sa chanson Soldier, qui figurera sur un album à paraître au début de l’an prochain.

En plus du clip, je mets en ligne sur ce blogue le portrait d’une fille qui a eu mille vies – collaboratrice du cinéaste Jean-Marc Vallée, serveuse chez Leméac – et dont le combat contre un cancer du sein l’a poussée à enfin cultiver son talent musical.

Sa chanson Soldier a déjà été diffusée sur Espace Musique, elle a assuré une première partie de Louis-Jean Cormier et elle était invitée hier à l’émission de radio de Catherine Perrin. Plusieurs maisons de disques ont mordu à l’hameçon de ses chansons et BEYRIES a choisi Bonsound.

Pourtant, l’auteure-compositrice-interprète ne fera paraître son premier album que l’an prochain. La femme de 37 ans maîtrise les relations publiques, mais c’est son histoire qui fascine et qui attire l’attention.

BEYRIES – prononcez Bérice –, née Amélie Beyries, a eu Guillaume Chartrain comme ami d’enfance. Réalisateur, arrangeur et multi-instrumentiste, Chartrain joue de la basse pour Louis-Jean Cormier et fait partie du groupe Navert.

« Nous avons fait un voyage en Europe ensemble à 15 ans et déjà, elle avait un talent musical incroyable », dit Guillaume Chartrain.

Pas faite pour l’école, BEYRIES a tout de même étudié, en relations publiques. Ensuite, elle a eu plusieurs vies : elle a travaillé en restauration chez Leméac et pour son ami Chuck Hughes derrière le bar du Garde-Manger. Ensuite, elle a eu un boulot chez le fabricant de probiotiques Bio-K+ à Laval, puis pour la boîte de communications de Viviane Roy – ce qui lui a permis de rencontrer de nombreux artistes, dont Ariane Moffatt.

C’était avant qu’elle devienne une collaboratrice et ami du cinéaste Jean-Marc Vallée. «J’étais directrice générale de la boîte d’effets visuels avec qui il fait affaire pour ses films [Fake Studio], raconte-t-elle. Puis j’ai été diagnostiquée… »

« J’ai été diagnostiquée d’un cancer du sein », complète-t-elle après un moment de silence.

À 28 ans, la vie mondaine et professionnelle trépidante d’Amélie Beyries a chaviré.

« Mes affaires allaient vraiment bien… Mon cancer était vraiment agressif, donc ma vie a arrêté et tout a changé… »

Surtout que le cancer a frappé une deuxième fois après un an de traitements. « Je savais dans quoi je me rembarquais. J’étais terrifiée… »

Entre-temps, BEYRIES a écrit la magnifique chanson Soldier. Une chanson où elle raconte son parcours de combattante. Elle l’a montrée à son ami Guillaume Chartrain qui l’a invitée à en enregistrer une version en studio. Elle l’a fait entendre à son amie Geneviève Borne, avec qui elle a fait de la chimiothérapie. « Elle a capoté. Elle voulait que je vienne à Belle et Bum. Je lui ai dit : “Ben voyons, jamais !” »

C’était en 2011.

UN PREMIER ALBUM EN FÉVRIER

Cinq ans plus tard, nous retrouvons BEYRIES au studio LGROS, rue Saint-Denis. Elle y enregistre enfin son premier album en compagnie de son ami d’enfance Guillaume, du guitariste Joseph Marchand (Safia Nolin, Forêt) et d’Alex McMahon à la réalisation (connu pour son travail avec Alex Nevsky et pour son groupe Plaster).

La chanteuse raconte qu’elle a envoyé sa maquette à McMahon en disant que c’était celle « d’une amie ».

« Wow. Tout est là. Quand est-ce qu’on enregistre ? », a réagi le réalisateur qui refuse plus d’offres qu’il n’en accepte.

« Cela a légitimé ma musique, précise BEYRIES. Alex a un horaire de ministre. »

Pour la première fois de son histoire, la boîte Bonsound – qui représente Lisa LeBlanc, Radio Radio et Safia Nolin – a « signé » BEYRIES sans l’avoir vue sur scène.

« On a écouté les trois ou quatre chansons qu’elle avait enregistrées et on est tombé amoureux de sa voix. Ses chansons sont réconfortantes, intemporelles et remplies d’espoir. Humainement, cela a cliqué aussi », indique le relationniste Jérémie Pelletier.

Outre Soldier, le public peut déjà découvrir la pièce The Pursuit of Happiness sur la page Soundcloud de BEYRIES.

DES VOYAGES

Pour l’auteure-compositrice-interprète, la musique représente un mode de vie. « Je veux voyager et faire des rencontres. »

Eh bien, justement… nouvelle propriétaire d’un véhicule récréatif, BEYRIES partira en tournée sous peu sur la route de l’Ouest canadien. Un spectacle est prévu le 18 juin au Drake Hotel de Toronto dans le cadre du festival-vitrine North by Northeast. « Je vais prendre de l’expérience de scène », se réjouit-elle.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juin 2016
    D L Ma Me J V S
    « mai    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    2627282930  
  • Archives