Le blogue de musique

Archive de la catégorie ‘Général’

Jeudi 29 septembre 2016 | Mise en ligne à 12h09 | Commenter Aucun commentaire

L’ADISQ demande 15 millions à Québec

Après avoir sonné l’alarme face à la nouvelle réalité du streaming (notamment dans La Presse), l’ADISQ a présenté en conférence de presse jeudi un plan d’action qui demande notamment au gouvernement du Québec une aide urgente de 7,5 millions de dollars sur deux ans.

Selon l’ADISQ, cette somme aidera l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo à accomplir “un plan de transition pour passer à la prochaine étape de son développement”.

L’ADISQ interpelle aussi le gouvernement fédéral, le CRTC et la Commission du droit d’auteur “pour mieux rééquilibrer les forces”.

Selon la directrice générale Solange Drouin et le président Claude Larivée, le modèle dominant du streaming “empêche nos artistes de vivre de leur art et nos entreprises de se développer”. “Nous fonçons verre un mur”, dit ce dernier, qui gère les Disques La Tribu (Les Cowboys Fringants, Les Trois Accords) et la Compagnie Larivée Cabot Champagne (qui possède des salles dont La Tulipe et L’Étoile).

Selon M. Larivée, le système de revenus du streaming “a été négocié entre les services de musique en ligne et les grands majors internationaux, sans aucune considération pour la réalité des entreprises indépendantes comme les nôtres, et sans considération non plus pour la réalité des artistes”.

L’ADISQ rappelle que les gens dépensent moins pour des produits culturels et de plus en plus pour des produits qui permettent d’y accéder, dont des téléphones intelligents et des tablettes.

L’ADISQ réclame aux instances gouvernementales concernées des changements “législatifs, réglementaires, fiscaux et financiers”.

“Sur le plan fiscal, on parle de la taxe de vente et de la fiscalité des entreprises étrangères, a cité Claude Larivée. Sur le plan réglementaire, de la Politique de radiodiffusion, des contributions au développement des contenus canadiens et des obligations en matière de visibilité des contenus. Et sur le plan financier, d’un soutien additionnel au milieu de la musique.”

À l’image des stations de radios, l’ADISQ propose que les diffuseurs de musique en ligne paient des redevances. Elle demande aussi au gouvernement fédéral une restauration du régime de la copie privée.

En attendant, l’ADISQ veut du gouvernement provincial une aide entrepreneuriale de 15 millions sur deux ans pour développer des “expertises de gestion, d’analyse, de stratégie et de mise en marché” dans le nouveau modèle du streaming. Notamment pour mieux comprendre les algorithmes des Spotify, Apple Music et Google Play.

Voilà pour le plaidoyer de l’ADISQ, qui représente les producteurs de musique et non les artistes.

Hier, les musiciens sondés au lancement de Coup de coeur francophone par mon collègue Hugo Meunier ont aussi partagé leurs inquiétudes.

D’autres auteurs-compositeurs ont plutôt dit par courriel à La Presse être en désaccord avec l’ADISQ et plutôt profiter du nouveau modèle.

C’est sans compter que l’ADISQ est allé en arbitrage avec l’Union des artistes et à la Guilde des musiciens sur des redevances versées aux artistes et non aux producteurs. Lire cet article de fond du Devoir sur le sujet.

Un texte du blogue de mon collègue Alain Brunet a aussi suscité de nombreux commentaires divisés par rapport à l’ADISQ.

En attendant la suite des choses et du débat, le ministre de la Culture Luc Fortin se dit ouvert à discuter avec l’ADISQ.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 22 septembre 2016 | Mise en ligne à 18h17 | Commenter Aucun commentaire

Vu à Pop Montréal: le film Fonko

fonko

Oubliez sa musique traditionnelle. La scène musicale émergente bouillonne en Afrique, dans ses clubs et ses fêtes de quartier.

Mercredi soir, nous avons vu à Pop Montréal le documentaire musical Fonko, réalisé par les Suédois Göran Olsson, Daniel Jadama et Lars Lovén.

Voici la bande-annonce:

Narrée en partie par Neneh Cherry, Fonko présente une foule d’artistes qui suivent les pas de Fela Kuti, considéré comme l’inventeur de l’afrobeat. Des artistes d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, du Nigeria, du Congo ou du Sénégal trop peu connus ici.

En voici quelques-un en plus de cette liste trouvée sur Spotify.

Spoek Mathambo:

Nneka:

FOKN Bois:

Neo Muyanga:

Cabo Snoop:

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Mardi 20 septembre 2016 | Mise en ligne à 15h59 | Commenter Un commentaire

Day of The Dead: album bonbon

dead

Quand plus de 15 albums sortent par semaine, il arrive que nous oublions d’écouter même ceux qui ont attiré notre attention.

Vous cherchez un album bonbon que vous écouterez tout l’automne à toutes les sauces? Celui qui vous fera sourire sous vos écouteurs lors de vos longues marches au soleil d’automne?

Merci à mon chef de section Frédéric Murphy d’avoir partagé avec moi ses écoutes répétées enthousiastes d’une sortie qui date de mai 2016.

Sur Day of the Dead, de nombreux artistes chouchous rendent hommage au légendaire groupe américain Grateful Dead. The National, The War on Drugs, Courtney Barnett, Angel Olsen, Kurt Vile & The Violators, Local Natives, Lucinda Williams, Sharon Van Etten, Wilco avec Bon Weir et même Mumford and Sons.

Au total, il y a près de 59 chansons réparties sur cinq albums.

Le résultat: du pur délice.

Voici le site web de l’album dont les curateurs sont les frères Dessner de The National: www.dayofthedeadmusic.com

Et voici quelques extraits:

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2016
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives