Le blogue de musique

Archive, septembre 2015

Mercredi 30 septembre 2015 | Mise en ligne à 15h30 | Commenter Aucun commentaire

La valeur du GAMIQ

gamiq

Pour son dixième anniversaire, le GAMIQ a annoncé “sa plus grosse édition” du gala à ce jour avec 146 nommés, 25 catégories et près de 20 prestations, notamment de Safia Nolin, Beat Market, Eman X Vlooper, Toast Dawg + Kenlo & Yes McCan, Corridor, Lubik et Millimetrik. Sans compter Aut’chose qui sera intronisé à l’occasion de la soirée.

Animé par Robert Nelson d’Alaclair Ensemble avec la musique de Maï Taï Orchestra, le Gala Alternatif de la Musique Indépendante du Québec aura lieu au Bain Mathieu le 29 novembre. Y sont exclus les mixtapes et les artistes qui ont déjà récolté une nomination au Gala de l’ADISQ, ou qui ont beaucoup joué à la radio (voir les règlement ici).

Un jury et le public déterminent les nommés et les gagnants. Tous les détails ici.

Grande première, le GAMIQ sera diffusé en direct sur les ondes d’Influence Franco (SiriusXM 174), animé par Andréanne Sasseville et Jean-Philippe Lavoie, et en vidéo, au cism893.ca.

Question du jour, pour vous, cher mélomanes alternatifs:

Quelle est l’importance que vous accordez au GAMIQ?

Allez-vous voter?

ET LES NOMMÉS SONT…

Album POP de l’année:

domlebo — Bricolages
Félix Dyotte — Félix Dyotte
Geneviève et Matthieu — La Jamésie ostie / Les Enfants du plomb
Guillaume Beauregard — D’étoiles, de pluie et de cendres
Jérôme Minière — Une île
Julie Blanche — Julie Blanche
Milk & Bones — Little Mourning
Navert — Temps bipolaire
Secret Sun — Cold Coast

Album ROCK de l’année:

Chocolat — Tss Tss
Dany Placard — Santa Maria
Deux Pouilles en Cavale — Tambour et temps morts
Femme Accident — Hum
Lubik — Jusqu’au boutte
Les Marinellis — Île de rêve
Ponctuation — La réalité nous suffit

EP ROCK de l’année:

Choses Sauvages — Japanese Jazz
Heat — Rooms
She Serpent — She Serpent
The Muscadettes — Side A
Ultrapterodactyle — Sludge Pop

Album INDIE ROCK de l’année:

Bernhari — Bernhari
Julien Sagot — Valse 333
La Bronze — La Bronze
Oromocto Diamond — Opononi
Poni — Poni

Album FOLK de l’année:

Anique Granger— Aimer comme une émeute
Bears of Legend — Ghostwritten Chronicles
Coco Méliès — Lighthouse
Elliot Maginot — Young/Old/Everything.in.between
Fire/Works — Shenanigans
Kandle — In Flames
Phil Moreau — Paratonnerre
The Loodies — The Loodies
Tire le Coyote — Panorama
Willows — Willows

EP FOLK de l’année:

Feathers — Unions
Jane Ehrhardt — Terminus
Mentana — Western Soil
Saratoga — Saratoga
The Great Novel — Buffalo Trace


Album HEAVY (PUNK & MÉTAL) de l’année:

Carotté — Punklore et Trashdition
Kraspoutine — Plus grand que Satan
Krokmitën — Omicron-Omega
Reanimator — Horns Up
Sandveiss — Scream Queen

Album MUSIQUE ÉLECTRONIQUE de l’année:

Alexeï Kawolski — My DC Offset Fields and the Leftovers
Boundary — Still Life
Debbie Tebbs — UP!
Hologramme — Hologramme
Pierre Kwenders — Le dernier empereur bantou

EP MUSIQUE ÉLECTRONIQUE de l’année:
Dear Criminals — Strip
KenLo Craqnuques — Rue Sicard
Le Couleur — Dolce Désir
Syzzors — Leo
Toast Dawg — Brazivilain Volume II

Album RAP de l’année:

Alaclair Ensemble — Tout est impossible
EMAN X VLOOPER — XXL
Kick & Snare (l’Algorythme présente) — Retour en arrière B​-​Side vol. 1
Loud Lary Ajust — Blue Volvo
Socalled — Peoplewatching

Album ou EP ROOTS de l’année:

Canailles — Ronds-points
Face-T — EP1
Oktopus — Lever l’encre
Olivier Brousseau — La ligne du temps
ORKESTAR KRIMINAL — TUMMEL


RÉVÉLATION de l’année:

Félix Dyotte
Julie Blanche
La Bronze
Lubik
Milk & Bones
Poni
Rosie Valland
Safia Nolin
Saratoga
Syzzors

ARTISTE de l’année:

Chocolat
Eman X Vlooper
Loud Lary Ajust
Kandle
Pierre Kwenders

AUTEUR-COMPOSITEUR de l’année:

Benoit Paradis
Elliot Maginot
Félix Dyotte
Julien Sagot
Michel Olivier-Gasse (Saratoga)

CHANSON de l’année:

Coconut Water — Milk & Bones
Concerto Rock — Le Couleur
XOXO — Loud Lary Ajust
Publi-Sac — Eman X Vlooper
Vivre avec les animaux — Geneviève et Matthieu

SPECTACLE de l’année:

Alaclair Ensemble
Canailles
Jardin Mécanique
Loud Lary Ajust
Socalled

Pour voir l’ensemble des nominations, c’est ici.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 24 septembre 2015 | Mise en ligne à 13h22 | Commenter Commentaires (5)

Joël Legendre collabore avec Dead Obies

Joël Legendre qui collabore avec Dead Obies? Incroyable, mais vrai.

Dead Obies a dévoilé une vidéo en vue de ses trois spectacles au Centre PHI, les 14, 15 et 16 octobre, pendant lesquels sera enregistré le deuxième album du groupe post-rap.

Phil Roy, Julianne Côté, Antoine-Olivier Pilon, Klô Pelgag et Adib Alkhalidey figurent également dans le faux documentaire de sept minutes réalisé par Akim Gagnon et intitulé “Les auditions”.

Le label Bonsound a annoncé que Yes Mccan, Snail Kid, O.G. BEAR, 20Some, RCA et leur compositeur-interprète VNCE seront accompagnés au Centre PHI par le collectif d’improvisation musicale Kalmunity.

On promet “un spectacle multimédia immersif et interactif” avec des projections et des éclairages importants. Dead Obies profitera aussi de l’occasion pour tourner deux vidéoclips et un mini-documentaire.

Le groupe voit grand, c’est le moins qu’on puisse dire.

En attendant ses trois spectacles et son album qui sortira au début de 2016, Dead Obies a offert quatre morceaux à télécharger gratuitement. C’est ici.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






Lundi 21 septembre 2015 | Mise en ligne à 12h15 | Commenter Commentaires (4)

The Guardian parle de rap québécois

Saisie d'écran de l'article (photo officielle du groupe de John Londono)

Saisie écran de l'article (photo officielle du groupe de John Londono)

On dit souvent que le rap québécois s’exporte mal. En France, et encore davantage dans le marché anglo-saxon. Or, le prestigieux journal britannique de The Guardian s’intéresse à la vague de groupes rap franglais du Québec.

Lien de l’article ici.

Le journaliste Huw Oliver parle des groupes Loud Lary Ajust, Alaclair Ensemble et Sans Pression. Il a longuement interviewé Jean-François Ruel (alias Yes McCan) de Dead Obies.

Le franglais représente “la réalité quotidienne” de beaucoup de jeunes Québécois, indique le journaliste. Yes McCan fait valoir que l’anglais fait partie des codes du hip-hop. “Si je faisais de la samba, je suppose que j’utiliserais des mots portugais avec des mots en français”, dit-il.

L’article rappelle également les critiques que Dead Obies a reçues de la part de Christian Rioux, dans Le Devoir, et de Mathieu Bock-Côté.

Rappelons que Dead Obies enregistrera son nouvel album devant le public du Centre PHI, les 14, 15 et 16 octobre. Quant à Loud Lary Ajust, le trio s’offre le Métropolis, le 20 novembre, pour le point d’orgue de son album Blue Volvo.

Rappelons que Loud Lary Ajust a été écarté du gala de l’ADISQ faute d’un nombre suffisant de mots en français (et en anglais) dans ses textes. Mon texte publié en juin dernier ici.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2015
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives