Le blogue de musique

Archive, janvier 2014

Mardi 28 janvier 2014 | Mise en ligne à 21h33 | Commenter Commentaires (20)

Le futur du métier de disquaire

renaud

ÉMILIE CÔTÉ

J’écrivais ce matin que le poste de disquaire allait disparaître officiellement chez Renaud-Bray (lire le texte ici). C’est une conséquence de la numérisation de la musique et du commerce en ligne. En 2014, il est si facile d’acheter de la musique sur iTunes ou Amazon, ou d’en consommer sur Rdio, Deezer et même sur YouTube.

Sur les réseaux sociaux, les gens qui commentent mon texte soulignent aussi que les prix des albums sont trop élevés chez Renaud-Bray.

Mario Pelchat a aussi réagi sur sa page Facebook. Il menace même d’arrêter d’enregistrer des disques.

Difficile de croire qu’on ne pourra plus entrer chez Renaud-Bray avec l’assurance qu’une personne qualifiée pourra répondre à nos interrogations musicales.

Paradoxe, puisque l’offre de musique n’a jamais été aussi grande et que les gens n’ont jamais autant manqué de repères.

En novembre dernier, j’écrivais un article intitulé “conseillers-vedettes musicaux recherchés”, en marge du Forum sur les musiques émergentes et indépendantes du Québec. L’un des faits saillants des discussions: le besoin criant du public d’être guidé et conseillé dans ses choix musicaux.

Je le constate au quotidien dans mon travail et mon entourage: les gens ont soif de suggestions musicales. Combien de fois des amis me lancent: “aide-moi, je ne sais pas quoi écouter”.

Résultat: quand un Guy A. Lepage ou une “vedette” dit aimer tel artiste sur Twitter, ça fait vendre des albums. Beaucoup d’albums.

En anglais, plusieurs affirment que le succès de la radio et l’offre de vente musicale passent par le «curating». Par des experts qui suggèrent ou programment de la musique selon leurs goûts.

Ceci explique les cotes d’écoute records de la station CHOM, par exemple, dont je faisais état vendredi dernier dans cet article. Des animateurs ont carrément carte blanche dans certaines émissions et les auditeurs apprécient cette “personnalisation”. Ils aiment écouter des mélomanes qui parlent avec leur coeur.

Ce besoin de “curating” explique aussi le succès des blogues spécialisés et de l’émission Drive de Richard Terfry (alias le rappeur Buck 65) sur les ondes de CBC Radio 2.

Ce n’est pas pour rien que les iTunes et Amazon ont engagé des programmeurs pour développer des outils de recommandations musicales. Vous aimez tel et tel artiste, bien vous risquez fort d’aimer celui-ci. Acheter donc son disque.

Un ex-disquaire de Renaud-Bray que j’ai interviewé se disait déçu que ses patrons déclarent forfait plutôt que de trouver des façons innovatrices de vendre de la musique. Des prestations d’artistes en magasin? Des sessions d’écoute de vinyle en magasin en primeur? Oui, il y place à l’imagination et à tout réinventer.

Conclusion? Aucune. Seulement quelques pistes de réflexion.

En attendant de savoir ce que le futur nous réserve, un souvenir de la belle époque avec une scène du film High Fidelity.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






Lundi 20 janvier 2014 | Mise en ligne à 14h28 | Commenter Un commentaire

Du nouveau de Beck et Damon Albarn

beck

ÉMILIE CÔTÉ

Ils sont deux grands musiciens de la même génération qui auront marqué leur époque, chacun de leur côté de l’Atlantique. Voilà de quoi s’emballer pour l’année qui vient: Beck et Damon Albarn lanceront tous deux de nouveaux albums.

Beck a dévoilé le premier extrait de Morning Phase, qui sortira le 25 février. Blue Moon est une pièce acoustique aux battements orchestraux et aux harmonies vocales lumineuses. Quel grand mélodiste et auteur-compositeur sensible, ce Beck.

Fini Gorillaz et le retour sur scène Blur, Damon Albarn a annoncé la sortie d’un tout premier album solo pour la fin du mois d’avril. La pièce-titre et premier extrait, Everyday Robots, est un juste miroir de la société actuelle branchée constamment à ses gadgets technologiques. Un air mélancolique aux gouttes de pluie pop typiquement britanniques.

Brian Eno et Natasha Khan de Bat For Lashes ont collaboré à l’album co-réalisé par le patron de XL Recordings, Richard Russell, avec qui Damon Albarn avait fait aussi équipe pour le dernier disque de Bobby Womack.

Un commentaire  |  Commenter cet article






Jeudi 16 janvier 2014 | Mise en ligne à 13h47 | Commenter Commentaires (26)

Michèle Richard virale

ÉMILIE CÔTÉ

Dans notre fil d’actualité Facebook, la vidéo virale de la semaine va à Michèle Richard qui a repris la chanson Crazy Train d’Ozzy Osbourne sur le plateau de Belle et Bum.

Pour l’occasion (ratée), la chanteuse est accompagnée à la guitare de Patrick Bourgeois des B.B..

On vous laisse commenter la vidéo vue près de 230 000 fois sur YouTube (à 23h, jeudi soir).

“C’est difficile dans la vie d’être plus mêlée qu’Ozzy. Bravo Michèle”, a tweeté Anne-Marie Withenshaw, mercredi soir, en marge de son émission C’est juste de la TV.

Voici la version scénique d’Ozzy:

Lire les commentaires (26)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2014
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives