Le blogue de musique

Le blogue de musique - Auteur
  • Le blogue de musique

    Émilie Côté échange avec ses lecteurs sur les musiques de toutes sortes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 15 avril 2013 | Mise en ligne à 17h50 | Commenter Commentaires (2)

    Coachella: Rodriguez en chair et en os

    photo-110

    ÉMILIE CÔTÉ

    Quel grand honneur c’était pour le public de Coachella de voir arriver sur scène la légende vivante qu’est le chanteur folk Sixto Rodriguez. Vieilli et mal voyant, le musicien a été escorté sur scène par sa fille.

    La foule l’acclamait, scandait son nom, alors que l’homme au look rock si élégant enfilait ses lunettes de soleil et son chapeau.

    Rodriguez est un auteur-compositeur formidable, dont le talent a été reconnu trop tard. Son histoire a valu au film Searching for Sugar Man le prix du meilleur documentaire au dernier gala des Oscar.

    Son histoire est trop belle -et triste à la fois- pour être vraie. Oublié aux États-Unis, Rodriguez est devenu une star en Afrique du Sud où on le croyait mort.

    Le documentaire retrace son parcours, mais il permet surtout de faire connaître les chansons magnifiques que Rodriguez a écrites et enregistrées au tournant des années 1970. Des titres criant de vérité et remplis d’âme comme Crucify Your Mind et Cause sont des trésors trop longtemps oubliés.

    Rodriguez est un être humble. “Quel privilège”, a-t-il dit au public.

    Le privilège était pour nous. Présentement en tournée, espérons que Rodriguez apprécie de monter sur scène malgré son état de santé. L’affection de la foule doit le rendre heureux. Et si Rodriguez bouge lentement sur scène, sa voix est toujours un aussi beau cri du coeur.

    Le chanteur était accompagné de trois musiciens. Le son n’était pas à la hauteur, mais ce sera un moment gardé précieusement dans notre mémoire.

    Voyez la bande-annonce du documentaire ici:


    • merci de me faire découvrir ce fantastique artiste unique et authentique , j’ai écouter çà une partie de l’avant midi , quelle belle chanson cette sugar man , du bon folk avec ce qu’il faut de tex mex et saupoudré de psychédélisme , çà sent bon le southern .

    • Tant qu’à parler de Coachella, pourquoi ne pas parler du groupe Ghost qui y a participé malgré le “clash” que ce groupe oppose à tous les autres dans ce festival? Groupe satanique à l’esthétique théatrale qui joue de la musique mêlant le vieux doom et heavy metal avec le rock progressif psychédélique des années 70. Leur ambition est de devenir de plus en plus gros et commercial, malgré la sous-culture d’où ils proviennent qui est normalement à l’antithèse de cette forme de mercantilisme.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité