Le blogue de musique

Le blogue de musique - Auteur
  • Le blogue de musique

    Émilie Côté échange avec ses lecteurs sur les musiques de toutes sortes.
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 20 septembre 2012 | Mise en ligne à 11h41 | Commenter Aucun commentaire

    Pop Montréal: jour 1

    Diamond Rings

    Diamond Rings

    ÉMILIE CÔTÉ

    Montréal est pop depuis mercredi soir avec le festival Pop Montréal qui multiplie les spectacles partout en ville jusqu’à dimanche soir, de l’Olympia au Corona, en passant par le Il Motore et La Tulipe.

    L’événement a le défaut de sa qualité: on a l’embarras du choix avec plus de 400 artistes à l’affiche, donc il faut faire des choix difficiles.

    Nous avions rendez-vous avec Diamond Rings (alias John O’Regan), en après-midi, pour une entrevue en vue de son deuxième album, Free Dimensional, qui sortira le 23 octobre. John (dont la voix grave est unique) est originaire de Toronto, mais sa compagnie de disque, Secret City (Patrick Watson, Plants and Animals), est montréalaise.

    C’est le réalisateur né à Halifax et aussi basé à Montréal Damian Taylor (Austra, Björk), qui a réalisé Free Dimensional. Diamond Rings attire déjà l’attention, même qu’il est invité sur le plateau de David Letterman à la fin du mois d’octobre.

    Par rapport au premier album, sa pop-électro dansante est plus directe et léchée, avec John O’Regan qui dégage davantage de confiance et d’assurance.

    En soirée, Diamond Rings assurait la première partie de Stars à La Tulipe pour le début d’une tournée commune. Notamment accompagné de Graham Van Pelt de Miracle Fortress, c’était le premier “full band show” de John O’Regan. Le mur de son était tight et puissant, et chapeau pour les “moves” de danse.

    photo-4z

    Stars a suivi sur scène. Le groupe vétéran de Montréal vient de lancer son sixième disque, The North, qui est excellent à notre avis.

    Mercredi soir, Stars a fait un beau diaporama sonore de son répertoire. Entre ses nouvelles chansons (The Theory of Relativity, Backlines), il a ressorti des classiques comme Ageless Beauty et Your Ex-Lover Is Dead.

    La foule entonnait les paroles par coeur, la tête replongée en 2004, alors que Montréal était le buzz musical de l’heure. Pour l’anecdote, l’album de Stars Set Yourself on Fire est le premier dont nous avons fait la critique dans La Presse.

    Rappelons que Stars assurera la première partie de Metric au Centre Bell, le 21 novembre.

    photo-6a

    En sortant de La Tulipe, il était encore temps de se rendre dans Villeray au Il Motore pour attraper la fin du spectacle de Wild Nothing, qui affichait complet. Projet du musicien géorgien Jack Tatum (Jack And The Whale), Wild Nothing donne dans la synth-pop eighties rêveuse à fortes mélodies shoegaze. Sorti il y trois semaines, son deuxième album, Nocturne, est sombre et instrospectif, mais la touche pop vient illuminer le tout avec un plaisir qui croît avec l’usage.

    En spectacle, c’est à la fois dansant et berçant. C’était également à la hauteur de nos attentes.

    Alors voilà, on remet ça aujourd’hui pour une deuxième journée de Pop Montréal.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité