Le blogue de musique

Lundi 21 juillet 2014 | Mise en ligne à 12h53 | Commenter Aucun commentaire

Le retour des Unicorns

ÉMILIE CÔTÉ
C’est maintenant officiel après des rumeurs relayées sur ce blogue: le groupe The Unicorns est de retour et se produira au Métropolis le 21 septembre dans le cadre de Pop Montréal.

Le groupe formé de Nick Thorburn (Islands), Alden Penner et Jamie Thompson (Islands) a sorti l’album Who Will Cut Our Hair When We’re Gone?, en 2003. Un legs musical aujourd’hui mythique compte tenu de l’influence qu’il a eu sur ce qu’est devenu le courant indie-rock.

À l’époque, un certain groupe appelé Arcade Fire assurait les premières parties de The Unicorns.

Thorburn et Alden Penner ont pris différents chemins pendant le bref âge d’or de leur groupe. Dix ans plus tard, ils se retrouvent sur scène et c’est maintenant eux qui vont assurer la première partie d’Arcade Fire pour quelques spectacles au cours du mois d’août. (Détails ici.)

The Unicorns fait partie d’une autre vague d’artistes annoncée hier par Pop Montréal. Du 17 au 21 septembre, le festival attend le légendaire chanteur de ska et de reggae Stranger Cole, le groupe Whirr, l’artiste électro sentimental Ricky Eat Acid et la chanteuse pour enfants lauréate d’un prix Grammy Jennifer Gasoi, basée à Montréal.

Pop Montréal attire également notre attention sur Dishwasher (alias Martin Cesar), « un discret génie local ». On confirme à l’écoute de sa pièce-fleuve Peace Signs.

Quant au volet Art POP du festival, le symposium recevra Damon & Naomi, du mythique groupe Galaxie 500 (à ne pas confondre avec la bande locale d’Olivier Langevin). Le duo profitera de l’occasion pour présenter la trame sonore du film Fortune, réalisé par Naomi. Aussi au menu : des entrevues avec le musicien californien Ty Segall, la cinéaste Astra Taylor, et l’ingénieur de son George Massenburg (Billy Joel, Herbie Hancock), un récipiendaire d’un prix Grammy qui enseigne à l’Université McGill.

Film POP soulignera le 25e anniversaire de l’album révolutionnaire de René Lussier, Le trésor de la langue. Au programme : projection du film, prestation musicale en direct et une discussion avec René Lussier.

En juin dernier, Pop Montréal avait annoncé une première vague d’artistes et d’événements. Notamment Sheryl Crow, Suzanne Vega, Sun Kil Moon, Twin Shadow J.J. Fad, Zébulon, Solids, Ought, Philémon Cimon et The Wooden Sky.

Tous les détails à www.popmontreal.com.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Mercredi 16 juillet 2014 | Mise en ligne à 11h50 | Commenter Un commentaire

Faites la sieste musicale à l’Insectarium

Les Siestes Musicales reviennent dans les Jardins de l’Insectarium de Montréal, à l’initiative de Sylvie Teste des Escales Improbables (EIM), du musicien électro Montag et d’Espace pour la vie.

Tous les samedis, jusqu’au 30 août, le public est invité à se détendre sur des chaises longues et à écouter de la musique entouré d’arbres. La programmation est de qualité. Boundary (le projet de Poirier), Olivier Girouard et Zachary Gray ont offert la quatrième sieste musicale, le weekend dernier.

Samedi, le public a rendez-vous de 13h30 à 16h pour rêvasser ou s’endormir sur la musique de Catherine Leduc, Navet Confit et Roger Tellier-Craig.

“On a l’impression que les musiciens jouent juste pour nous”, dit Montag (dans la vidéo ci-haut). Les gens sont dans une sorte d’”enclave verte” qui recrée un esprit contemplatif de “cocon”.

Au cours des prochaines semaines, les Siestes musicales attendent Catherine Major, Thanya Iyer, Alexis O’Hara, Philippe B, Émilie Proulx et Josianne Paradis.

Pour plus de détails:
http://www.escalesimprobables.com

Crédit: Espace pour la vie (Maxime Pilon-Lalande)

Crédit: Espace pour la vie (Maxime Pilon-Lalande)

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Jeudi 10 juillet 2014 | Mise en ligne à 16h52 | Commenter Commentaires (2)

Spotify au Canada et la hausse du streaming aux USA

Capture d’écran 2014-07-10 à 16.51.25

ÉMILIE CÔTÉ

Après Rdio, Deezer et Google, le géant suédois Spotify s’implante au Canada et augmente la compétition déjà féroce du marché des services d’écoute de musique en ligne.

La demande est là.

Dans le rapport semi-annuel de Nielsen Soundscan, dévoilé il y a quelques jours, le streaming a augmenté de 42% pour les six premiers mois de 2014 par rapport à la même période l’an dernier aux États-Unis.

42%, c’est énorme.

Nouveauté : Nielsen Soundscan a établi un système pour pouvoir calculer en équivalent d’albums vendus la musique consommée sur les services d’écoute.

Pour la première moitié de 2014, la musique écoutée en streaming représente 47 millions d’albums, alors que 227 albums ont été vendus (en format physique et numérique).

L’album numéro un du début de l’année : la bande originale du film Frozen !?! La chanson la plus lucrative : Happy de Pharrell Williams.

Au final, les ventes de musique aux États-Unis ont chuté seulement de 3% par rapport à l’an dernier, alors que les ventes de vinyles ont explosé de 40%.

Malgré sa forte croissance en Amérique du Nord, le marché du streaming génère proportionnellement toujours moins de revenus qu’en Scandinavie. En Suède et en Norvège, les services d’écoute de musique génèrent 70% des ventes de musique. Notamment grâce à Spotify.

Pour l’instant, Spotify invite les Canadiens à lui fournir une adresse courriel pour éventuellement recevoir une offre d’inscription. Il faudra voir si le service offrira autant de contenu francophone québécois que Rdio et Deezer.

Pour les néophytes, voilà comment ces services fonctionnent:

Pour un tarif mensuel d’une dizaine de dollars, Rdio et Deezer permettent de consommer de la musique en ligne, et même de synchroniser (hors ligne) des albums à son téléphone intelligent. L’outil ressemble à iTunes, mais la musique écoutée n’appartient pas aux utilisateurs. On peut bâtir des listes, importer celles de nos amis à notre profil, écouter des radios thématiques, etc., en toute liberté et sans limite.

Il suffit simplement d’avoir un bon forfait Internet, ou de faire de la place sur son téléphone.

Pour votre curiosité, je vous laisse avec le…

TOP 5 DES ALBUMS LES PLUS VENDUS AUX ÉTATS-UNIS EN 2014:

BO de Frozen (2,7 millions)
Éponyme, Beyoncé (702 000)
The Outsiders, Eric Church (642 000)
Pure Heroine, Lorde (641 000)
Ghost Stories, Coldplay (589 000)

(Source : Nielsen Soundscan)

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité