Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 27 janvier 2014 | Mise en ligne à 14h12 | Commenter Commentaires (4)

    L’étrange absence de Sarah aux Jutra

    Sophie Desmarais aurait dû être choisie dans la catégorie Meilleure actrice aux Jutra.

    Sophie Desmarais aurait dû être choisie dans la catégorie Meilleure actrice aux Jutra.

    Les nominations à des prix comptent toujours leur lot de surprises, mais la plus étonnante pour les finalistes aux prix Jutra est sans contredit que Sarah préfère la course ait fait chou blanc. J’ai exprimé mes réserves lors de sa présentation à Cannes, dans la sélection Un certain regard, de même que lors de sa sortie en salle ici: le film de Chloé Robichaud manque d’épaisseur dramatique et finit par manquer de souffle. Mais aucune nomination? Voyons donc.

    Commençons par l’évidence: Sophie Desmarais aurait dû obtenir une nomination comme meilleure actrice. Sans rien enlever à Pierrette Robitaille (Vic + Flo ont vu un ours) et Rose-Maïté Erkoreka (Louis Cyr), toutes deux très bonnes, la performance de Desmarais demandait beaucoup d’investissement et de subtilité. Sans parler du fait que Marie-Evelyne Lessard (Les manèges humains) n’a pas sa place là. Remarquez, on a aussi snobé Gabrielle Marion-Rivard (Gabrielle), d’un naturel désarmant, dans cette catégorie. On dira que Desmarais est en nomination comme actrice de soutien pour Le démantèlement, je crois qu’elle aurait dû se retrouver dans la première catégorie.

    Sarah… aurait aussi dû obtenir une nomination pour la photo de Jessica Lee-Gagné et également pour le scénario de Chloé Robichaud, qui se distinguait par son originalité et son personnage féminin fort aux antipodes des clichés usuels. Mais le comble, c’est la catégorie du film s’étant le plus illustré hors-Québec. Cannes, le TIFF et une présence dans une vingtaine de festivals internationaux, c’est pas assez? Ça va prendre quoi? Les Oscars? Je comprends que la cinéaste se dise flabergasté sur Facebook.

    Remarquez, il y a d’autres trucs incongrus — et je ne parle pas des 11 nominations de Louis Cyr et des 9 de Gabrielle. Les deux films ont été les plus populaires aux guichets et on a certainement voulu que les Jutra reflète cet état de fait — comme aux Oscars. Mais comment a-t-on pu oublier Le démantèlement pour le meilleur scénario quand on y retrouve Les manèges humains (Martin Laroche), très typé, et Gabrielle (Louise Archambault), très convenu et avec une finale peu crédible?

    L’autre maison (Mathieu Roy) aurait aussi mérité un meilleur sort. Bon, reste que, dans l’ensemble, ce sont de bonnes nominations. Qu’en pensez-vous?


    Tags: , , ,


    • Je parlerais surtout de l’étrange absence du Météore de F. Délisle.
      Absolument rien… Certes, c’est un OVNI, mais à la direction photo incroyable et avec un travail sonore pointu.

      C’est vrai que Le météore aurait dû en être au moins pour la direction photo. Pour le son, la catégorie est meilleur son et non meilleure conception sonore. Ceci peut expliquer cela.
      ÉM

    • Sarah ce n’est pas assez accrocheur comme titre…

    • De tous les films québécois 2013 que j’ai vus à ce jour, Sarah… est celui qui m’a le moins impressionné. Comme vous dites, «le film de Chloé Robichaud manque d’épaisseur dramatique et finit par manquer de souffle.» J’ajouterais que ces deux lacunes me sont apparues évidentes dès les premières minutes. Et à la voir aller, imperturbable, voire inexpressive, j’en suis même venu à me demander si elle aimait vraiment la course. Quant au reste de sa vie, il avait l’air de la laisser tout à fait de glace.

      La charmante Gabrielle Marion-Rivard est, comme vous dites aussi, «d’un naturel désarmant». Mais n’a-t-elle pas joué son propre rôle? C’est super sympathique mais cela est-il une performance d’acteur? Je ne suis pas un spécialiste mais il me semble qu’il y a une différence entre être simplement soi-même devant une caméra et composer un personnage et l’interpréter. Mais peut-être suis-je dans le champ.

      Mon préféré de toute la cuvée: «Le démantèlement»

      Pour Gabrielle Marion-Rivard, il est vrai qu’elle jouait (en partie) son rôle. Mais même maladroitement, sa capacité à transposer ses émotions à l’écran était absolument remarquable. Ce n’était pas un rôle de composition, mais j’ai trouvé que c’était assez réussi, au moins pour une mention.
      ÉM

    • J’avais plus apprécié Sarah que vous alors je suis encore plus déçu. On a aussi oublié ‘Une jeune fille’ de Catherine Martin. Et vrai que “Le Météore” aurait dû connaître un meilleur sort.

      Ça demeure des films pointus. La sélection de cette année reflète, de façon consciente ou pas, une volonté de rejoindre le plus grand nombre de gens possibles. Mais comme le gala est diffusé en même temps que La voix, ça ne changera pas grand-chose…
      ÉM

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    août 2013
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité