Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 16 octobre 2013 | Mise en ligne à 9h11 | Commenter Commentaires (3)

    Un cinéma au centre-ville: pourquoi, au juste?

    Depuis que Cineplex a fermé son cinéma Charet, la compagnie n'a manifesté aucune intention de revenir au centre-ville. PHOTO: Radio-Canada

    Depuis que Cineplex a fermé son cinéma Charet, la compagnie n'a manifesté aucune intention de revenir au centre-ville. PHOTO: Radio-Canada

    L’arrivée d’un nouveau complexe de 10 salles aux Galeries de la Capitale ne doit pas être un frein à l’implantation d’un nouveau cinéma au centre-ville de Québec, disent les élus qui m’ont accordé une entrevue. Ils devraient enlever leurs lunettes roses. Pourquoi un autre cinéma à cet endroit-là, au juste? Il y en en déjà un, il s’appelle le Cinéma Cartier.

    OK, je vous l’accorde, ce n’est pas top confort. Mais il est facilement accessible à pied et en transports en commun, l’un des arguments qui revient comme un mantra. Oui, mais il propose une programmation pour cinéphiles purs et durs, me direz-vous. Justement, parlons-en. Il le fait pour se distinguer, bien sûr, mais aussi parce que le nombre de copie est LIMITÉ. À la hauteur de ses moyens, le Cinéma Cartier n’a pas accès aux nouveautés en même temps que les gros joueurs et même Le Clap. C’est le nerf de la guerre (commerciale).

    Qu’est-ce qui vous fait croire que ce serait différent avec un cinéma dans Saint-Roch? Si la programmation est semblable à celle du Cartier et, dans une moindre mesure, à celle du Clap, croyez-vous réellement que les assistances vont doubler comme par magie? Les films de répertoire et d’auteur en arrachent plus qu’avant. Les chiffres publiés chaque semaine ne mentent pas. Ces films plus pointus quittent rapidement l’affiche ce qui, évidemment, n’aide pas le bouche à oreille. La situation n’est pas différente à Montréal, en passant.

    Alors, un cinéma au centre-ville avec la même programmation qu’un Cineplex? Les gros joueurs ne reviendront pas au centre-ville. Ils auraient amplement eu l’occasion de le faire et ils préfèrent la périphérie, où sont établis les consommateurs. C’est une décision d’affaires, pas artistique. De la même façon que les théâtres veulent être au centre-ville et non en banlieue. D’ailleurs, on peut raisonnablement penser que si Cineplex a choisi de s’installer aux Galeries, alors qu’il possède des cinémas dans le même axe à Beauport et à Sainte-Foy, c’est simplement pour ne pas laisser la place à d’autres. Simple décision d’affaires, encore une fois. Qui pourrait faire très mal au IMAX. Mais on verra.

    Bref, il faudrait un promoteur du milieu. Pour avoir accès aux copies et les poches suffisamment profondes pour survivre aux premières années d’exploitation. À l’échelle locale, il y a les propriétaires du Clap. Mais veulent-ils vraiment se lancer dans une telle aventure ou consolider leurs acquis?

    À l’heure des cinémas-maisons et de l’écoute multi-plateformes, un nouveau cinéma entièrement privé au centre-ville, je n’y crois pas.

    Tags: ,


    • De toute façon, je me suis habitué au duo Clap-Cartier – et ça fait déjà pas mal. Les autres films ? Je les attends chez moi.

    • Je n’y crois pas non plus. J’ai eu ma grande période de cinéphilie dans les années 1980 et 1990. J’ai même fréquenté la Boîte à films, sur la 3e Avenue, où il y avait du cinéma de répertoire, en plus du Cartier et par la suite Le Clap.
      Je déteste les complexes multisalles, peu importe leur localisation. L’endroit est déjà très bruyant même quand il n’y a pas foule. Les rares fois où je m’y présente, c’est l’après-midi en semaine, quand je le peux. Et ça me tente de moins en moins souvent. Je me réabonne souvent au Clap, car on y voit des films qu’on ne voit jamais ailleurs, même pas dans les clubs vidéos, qui sont eux-mêmes en train de fermer les uns après les autres. Je me suis abonné à Netflix il y a quelques mois, pour y regarder essentiellement des séries américaines. Si l’offre de films s’améliore un peu, j’irai encore moins souvent en salle.

    • Si on regarde dans la plupart des villes, il y a un cinéma dans le centre-ville, donc, il serait logique que Québec en ait un. Par contre, la ville de Québec est distinct car les gens semble vivent ailleurs. Il est clair que la ville aurait besoin d’un peu plus de compétition au niveau des salles car si on se rappelle l’époque du Starcité et du Odéon sur Duplessis, on avait un grand choix de films et souvent avec les versions françaises et anglaises.

      Mais est-ce que ce nouveau complexe de cinéma devrait être au centre-ville? Idéalement oui, mais il devrait offrir ce les autres complexes offrent (stationnement, grandes salles, 3D, projecteurs numériques voire une salle IMAX).

      Est-ce que le nouveau complexe de Cineplex aux Galeries de la Capitale fera mal au IMAX? Je dirais non, mais il faudra qu’il change quelques trucs: avoir la possibilité de réservé des sièges car attendre 1h (et des fois plus) avant un film pour être sûr d’avoir une bonne place, être capable de se faire rembourser ou échanger un billet (seul cinéma sur 40 que j’ai été dont on est incapable de se faire rembourser ou échanger un billet, honte totale), offrir plus de représentations en version originale et offrir des représentations en 2D (pas tout le monde qui peuvent voir en 3D, ceci dit, c’est aussi applicable à tous les autres cinémas).

      Bon, je me suis un peu perdu, mais pour résumer, si un complexe de cinéma décident de s’établir au centre-ville, il devra se distinguer tant dans sa programmation que le reste pour être sûr de pouvoir attirer les gens.

      C’est pour ça que j’écrivais que ça prend du monde avec les poches profondes. Pour rentabiliser un tel investissement, ça prend du temps. Quant à IMAX, vous avez raison: les proprios vont devoir s’adapter aux nouvelles réalités.
      ÉM

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité