Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 7 juin 2013 | Mise en ligne à 6h00 | Commenter Aucun commentaire

    Le film de la semaine: La chasse

    Il m’arrive rarement de trouver un film insupportable. En fait, ça m’arrive souvent pour les productions hollywoodiennes destinées aux ados. Intenable serait le terme plus juste, celui qui décrit le mieux le sentiment que j’ai ressenti dans la deuxième moitié de La chasse, le percutant film de Thomas Vinterberg (Le festin). La sensation d’injustice est tellement forte que je défie n’importe qui de normalement constitué de ne pas se sentir révolté par le sort de Lucas (Mads Mikkelsen, prix amplement mérité d’interprétation masculine à Cannes en 2012). Sauf quelques critiques blasés, évidemment…

    Dans La chasse, l’homme de 40 ans part de loin. Après un divorce pénible et la perte de son emploi de prof, il est à reconstruire sa vie: nouvelle blonde et nouveau travail, dans un CPE. Mais il peut compter sur l’amour indéfectible de Marcus, son fils adolescent, et l’amitié de sa bande, avec qui il partage le goût de la chasse.

    La métaphore est assez claire ici. Après un incident banal et un mensonge fortuit, Lucas deviendra la proie au sein de sa communauté, plongée dans l’hystérie collective alors que la méfiance se propage et que dérape le sens commun. Vinterberg a parfois la main un peu lourde, mais sa démonstration de l’aspect sombre et pervers de la rumeur, puis de la paranoïa qui s’installe dans une communauté tissée serrée, est implacable.

    La réalisateur prend d’ailleurs le spectateur à témoin, qui sait ce que ne savent pas les autres. La chasse devient d’autant plus cruelle. On a reproché à Vinterberg d’ainsi rançonner le spectateur et de jouer avec ses émotions. Je ne crois pas. La réalisateur veut nous forcer à porter un regard distant sur les évènements pour voir à quel point l’homme peut être un loup pour l’homme.

    S’il y a un film à voir en ce moment, c’est celui-là. Le genre qui prolonge les discussions après la projection et nous force à nous poser les questions qui tuent: qu’aurions-nous fait à la place de Lucas? Ou à la place des chasseurs?

    Tags: , ,


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité