Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 5 avril 2013 | Mise en ligne à 9h02 | Commenter Un commentaire

    Le film de la semaine: 11.6

    Après l’avalanche de sorties de la fin de semaine de Pâques, c’est plutôt tranquille en nouveautés cette fin de semaine. Mais il y a tout de même deux très bons films qui prennent l’affiche: Ombline et 11.6. Ce dernier devrait intéresser tant les amateurs de films de drames sociaux bien tournés, aux personnages bien définis, que ceux qui se délectent de bons polars. Bien sûr, on sait comment finit le long métrage: Tony Musulin, qui a piqué les 11.6 millions d’euros de son fourgon, s’est rendu à la police. Sauf que le reconstitution des évènements qui précèdent le vol est fascinante.

    Dans son très bon film, à la réalisation maîtrisée bien qu’un peu clinique, Philippe Godeau (Le dernier pour la route) s’est inspiré des faits réels, tout en réservant une belle place à la fiction. Ce qui laisse place à l’interprétation. Le spectateur comprend toutefois assez bien que ce gars, assez réactionnaire et incapable d’obtenir le respect social dont il rêve, subit les humiliations du système jusqu’à ce qu’il craque et décide de passer à l’action.

    Ce faisant, et bien qu’il soit d’abord le récit d’un incroyable vol, 11.6 évoque en filigrane le destin de tous ces gagne-petit qui besognent dans l’ombre et dans l’indifférence. Le convoyeur voulait faire un immense bras d’honneur au système. Le film en devient franchement jouissif.

    Ceux qui trouvent les films français trop verbeux vont être ravis : Tony Musulin (François Cluzet, magistral) est homme de peu de mots. Cluzet (Invincibles) joue donc tout en intériorité, avec un jeu très physique, qui met en évidence, dans chacun de ses silences, les petits gestes qui en dévoilent beaucoup sur la personnalité du convoyeur. Et qui nous livrent aussi beaucoup sur sa révolte.

    Le réalisateur prend bien soin, toutefois, de ne pas porter de jugement ni d’avancer d’explications fumeuses (pourquoi Musulin s’est-il rendu peu après? où sont les 2,5 millions d’euros manquants?).

    Le long métrage a ses défauts, mais, à tout prendre, il s’avère particulièrement réussi. Vous ne vous ferez pas arnaquer par le destin de Tony Musulin.

    Tags: , ,


    • Ça semble effectivement être le film le plus intéressant de la semaine, mais je vais peut-être attendre pour le voir.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité