Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 18 janvier 2013 | Mise en ligne à 9h10 | Commenter Commentaires (4)

    Le cinéma français en 2013, on s’en fout ou pas?

    De rouille et d'os, de Jacques Audiard

    De rouille et d'os, de Jacques Audiard

    La dernière année a été bonne pour le cinéma français, qui oscille toujours entre sa tradition de comédies populaires et ses grandes réalisations esthétiques. Intouchables a connu un succès-monstre dans la première catégorie alors que De rouille et d’os, un film superbe, a démontré que la France compte encore des réalisateurs de premier plan.

    Et en 2013? Évidemment, on ne peut juger toute la production à quelques films, mais c’est plutôt moyen. Je passe quelques jours à Paris en ce moment pour réaliser des entrevues: Cédric Kahn, François Ozon, Jean-Pierre Bacri, Yvan Attal, François Cluzet, Déborah François, etc. Vous aurez l’occasion de lire tout ça en 2013, au rythme de la sortie des films.

    Alors, évidemment, j’ai vu les films. Il n’y a rien qui m’a impressionné autant que Intouchables ou De rouille et d’os. Et, pourtant, j’aime bien le cinéma français. Mais je sais que plusieurs sont carrément allergiques.

    J’aimerais bien vous entendre là-dessus. Vous vous en foutez ou quoi, du cinéma français? Avez-vous hâte d’en voir? Qui sont vos réalisateurs, réalisatrices, acteurs, actrices préférés?

    Je vous propose aussi  deux bandes annonces de films qu’on verra bientôt, Populaire (de Régis Roinsard) et Do Not Disturb (de Yvan Attal).


    • @EM: Ah! Le cinéma français! Je me demande toujours de quoi on souffre en notre Belle Province pour toujours (ou presque) donner l’impression qu’on en a rien à cirer de ce cinéma là. Moi, au contraire, je trouve qu’on ne nous en montre pas assez. Il me semble qu’il y aurait moyen de passer quelques cerises de France au lieu de surcharger l’étal de navets.

      À chacun de mes passages à Paris, je vais toujours au cinoche et au théâtre. La dernière fois, c’était en septembre dernier et, faute de temps, je n’ai pu voir que «Les saveurs du palais» avec Catherine Frot et Jean d’Ormesson. On dit que ce film sera à Montréal pour «Montréal en lumière», à cause du côté «gastronomie Mitterandienne» du film, je suppose. À voir.

      Faire une liste de mes comédiens favoris? Ça serait trop long et même là, ça serait incomplet. Et ça dépend des film, de l’époque et des sujets. Quelques-uns, en vrac, comme ça: Luchini, Frot, Ardan, Huppert, Lhermitte, Arditi, Rochefort, Trintignant et, bien sûr, Depardieu. Chez les «disparus», Dewaere, Ventura, Noiret, Gabin, De Funes, Simon, Signoret.

      Et derrière la caméra, les Verneuil, Granier-Deferre, Lelouch, Truffaut, Malle, Berri, Etc.

      Bref, et pour paraphraser cette réplique dans «Les Ripoux», mais sur un tout autre sujet, le cinéma français :«Il faudrait pas que ça ferme» car malgré qu’il ne nous parvienne qu’à doses homéopathiques, cela laisserait un grand trou.

      M. Couture, vous avez raison, mais je vais vous décevoir: la cuvée 2012, qu’on verra au Québec dans les prochains mois, est plutôt ordinaire. Il y a quand même des trucs relevés: Dans ma maison (Ozon), Cherchez Hortense (Bonitzer), 11.6 (Godeau), Alceste à bicylette (Le Guay)… Ceux-là, je les recommande chaudement. Pour ce qui est des Saveurs du palais, il sortira en effet fin février. Je le sais de la bouche même du réalisateur, Christian Vincent.

    • Je vois plusieurs films français à chaque année. Mais il est vrai que ça rebute bien du monde. J’en connais qui sont Il faut avertir à l’avance comme on le fait pour un film trop violent : “Ce film est français, nous préférons vous en avertir”.

      Les Enfants du paradis, de Marcel Carné est mon film français préféré. Le deuxième ? La Grande illusion.

      De grands classiques!
      ÉM

    • ..@EM: Merci pour les suggestions. Je les retiens. Et avec deux «Luchini» sur quatre, ça va être du joli.:-)
      JFC

    • Il y a eu bien de bonnes choses pour le cinéma français ces dernières années, mais ça ne surpasse pas l’âge d’or de ce cinéma. C’est encore plus vrai pour le cinéma italien.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité