Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 9h30 | Commenter Commentaires (6)

    Plus de salles… pour le même public

    Les nouvelles salles de Cinéplex seront construites aux Galeries de la Capitale. PHOTO Le Soleil, Patrice Laroche

    Les nouvelles salles de Cinéplex seront construites aux Galeries de la Capitale. PHOTO Le Soleil, Patrice Laroche

    Cinéplex construira bientôt ses 10 nouvelles salles, à proximité des Galeries de la Capitale. Ce nouveau complexe ne changera pas grand-chose à la situation actuelle. Il ne fera que désengorger les Cinéplex de Sainte-Foy et de Beauport, qui ont parfois une affluence monstre pour les films de l’heure. Vous ne pensez pas?

    Bref, le cinéphile y gagnera peu, côté programmation. On y retrouvera essentiellement les têtes d’affiches, essentiellement du cinéma hollywoodien, qui monopolisent déjà les écrans de banlieue. Fait notable, Cinéplex veut combattre l’attrait du cinéma-maison en offrant des sièges plus confortables, des écrans numériques UltraAVX, des salles VIP et la possibilité de consommer de l’alcool. L’offre en séduira certains qui ne fréquentaient plus les salles obscures, mais je crois que la hausse de nouveaux clients sera marginale. Ce sera plutôt la hausse de revenus par spectateur qui rentabilisera l’opération.

    On sait que Cinéplex avait fermé son vétuste cinéma de Place Charest, l’an dernier. Elle retrouvera donc sensiblement le même nombre de salles. Ce sont évidemment les gens du centre-ville de Québec qui y perdent au change. Que l’administration Labeaume n’ait pas le goût d’investir de l’argent public pour favoriser l’implantation d’un cinéma en ville, ça se défend. Ça vient toutefois en contradiction avec son objectif de vouloir garder les jeunes à Québec — ce sont eux qui fréquentent majoritairement les cinémas et qui aiment bien rester dans le centre (jusqu’à ce qu’ils désirent fonder une famille, mais ça, c’est une autre histoire).

    Il y a tout de même le Cartier, qui est très central et offre une programmation différente pour les cinéphiles. Et Le Clap, facilement accessible en autobus, à proximité de l’Université Laval et des cégeps. Reste qu’une ville sans cinéma au centre-ville, une capitale en plus, ça fait dur. Et ça fait partie des choses vitales quand on veut véritablement densifier. Après tout, les salles de spectacles et de théâtre ne sont-elles pas en très grand majorité au centre-ville?

    Tags: , ,


    • La grosse différence aujourd’hui, par rapport au Famous Players du temps qui était vétuste, on s’entend, c’est l’ajout du RTC du parcours Métrobus 803, qui circule à un rythme plus régulier et qui va permettre aux jeunes de pouvoir aller au cinéma sans avoir à quêter un “lift” d’un taxi ou d’une autre personne.

      Moi, j’habite dans Charlesbourg et je n’ai pas de char. Le cinéma le plus près est le Cineplex Beauport. Mais même à ça, la façon la plus rapide de se rendre là est de quêter un “lift”. Sinon, c’est le zig-zag entre les parcours de bus ou la demande d’un taxi (Non, les Métrobus du RTC ne se rendent pas dans le “Power Center” de Beauport, là où est situé le cinéma). Pour Ste-Foy qui est le seul à passer des productions en version originale anglaise (je ne compte IMAX vuq eu c’est une salle unique et que les représentations sont rares et souvent tard le soir), il n’y a pas d’accès puisque le cinéma est quasiment situé dans l’Ancienne-Lorette. Alors rien à ajouter.

      Mais, comme vous dites, une ville sans cinéma au centre-ville, ça fait dur, puisque ça n’encourage pas les activités après-cinéma là ou l’accessibilité dans le transport y est roi.

    • En espérant plus de films en versions originales car c’est vraiment pas fort à Québec pour ça. Tant qu’à allez voir un blockbuster aussi bien qu’il soit en version originale.

    • Sans voiture, ce n’est pas trop évident. Au moins, au Galeries, il y a un centre commercial, pas seulement des stationnements à perte de vue avec quelques magasins bien distancés les uns des autres.

      Ces trois dernières années, je n’ai vu qu’un seul film dans les salles de banlieues. C’est moins que lors de mes voyages à Montréal. Là-bas, il y a du ciné en ville ! Donc, je me concentre sur le Cartier mais surtout sur le Clap. Mais pour voir des films en nomination aux Golden Globes ou aux Oscars, comme Les Misérables, je dois parfois attendre un peu pour les voir lorsqu’ils sont présentés au Clap, sinon ça attendra la location ou la télé. Heureusement pour moi, je préfère les films de répertoire !

    • C’est pas compliqué, il est impossible de construire quoique ce soit de nouveau au centre-ville!

      Trop gros, trop d’étages, trop capitaliste, trop de dérangement pour ceux qui veulent que Québec soit la “ville qui dort tout le temps”, pas bon pour l’environnement, un affront au cachet historique, destruction du patrimoine historique s’il faut détruire un vieil immeuble laid qui ne sert plus à rien, etc… Peu importe le projet (sauf ceux de Robert Lepage) une opposition va se faire entendre et faire avorter le projet!

      Sur le fond, je comprends ce que vous dites. Mais je vous trouve bien dur avec Robert Lepage. En fait, je ne suis pas sûr de comprendre votre allusion. Pour Ex Machina, sur Dalhousie, sa compagnie a reconverti une ancienne caserne de pompiers, en respectant l’architecture du lieu. C’est aussi ce qui est prévu pour le Diamant. Et pour ce projet, dont les travaux n’ont pas encore débuté, ça ce n’est pas fait en claquant des doigts, loin de là.
      ÉM

    • @robitquebeccity et @danny_c C’est vrai que les Galeries, au moins, sont bien desservies par les parcours d’autobus, ce qui est un plus.
      @jeffypop D’accord. Un autre cinéma pourrait, théoriquement, augmenter le nombre de projections en VOA. Mais c’est un segment étroit, à Québec. La majorité préfère des versions doublées.

    • Oubliez les cinémas au centre-ville. Un cinéma ça demande beaucoup de pieds carrés et ça se batit très mal en hauteur, et les pieds carrés de terrain coûtent pas mal moins cher en banlieue qu’au centre-ville. C’est donc pas mal plus rentable de construire une salle en balieue qu’en ville.

      Penseza-y juste un instant, combien ça couterait un terrain suffisament grand pour construire un cinéma de la grosseur du cineplex Sainte-Foy ou du cineplex Beauport? En supposant que tu réussisses à trouver un terrain vacant de cette grandeur-là au centre-ville, ce qui n’est pas certain (pour moi anyway le centre-ville c’est la grande-allée entre cartier en le vieux, mais supposons qu’on est généreux et qu’on ajoute Sainte-Foy-Sillery et St-Roch), il serait tellement cher qu’il faudrait remplir les salles chaque soir avec des billets 2X plus cher qu’en banlieue pour être rentable.

      Si un terrain de même existait ce serait plus rentable de construire un édifice en hauteur avec condos/apart/commercial/bureaux que de batir un cinéma.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité