Éric Moreault

Éric Moreault - Auteur
  • Éric Moreault

    Maniaque de cinéma, Éric Moreault n'a pas peur d'une bonne discussion sur vos films et acteurs préférés ou que vous aimez détester.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 26 juin 2012 | Mise en ligne à 10h55 | Commenter Commentaires (7)

    À quand une Saint-Jean 2.0?

    Le spectacle devient un prétexte pour agiter les drapeaux... PHOTO Le Soleil Steve Deschênes

    Le spectacle devient un prétexte pour agiter les drapeaux... PHOTO Le Soleil Steve Deschênes

    Êtes-vous allés au spectacle de la Saint-Jean sur les Plaines? Moi non plus. J’y allais souvent mais, honnêtement, je trouve la proposition artistique redondante. Ce passage obligé d’artistes qui viennent exhiber leur fierté, souvent factice, et interpréter un pot-pourri de chansons qui leur semblent étrangères… Et la télédiffusion fige la dynamique du spectacle, tant à Québec qu’à Montréal. La foule est traitée comme un mal nécessaire.

    Résultat: une fête ringarde, convenue et empêtrée dans sa formule du nationalisme de drapeau — celui qu’on sort une fois par année et qu’on se dépêche de ranger la gueule de bois passée. Il serait temps de passer à autre chose, vous ne croyez pas?

    Il me semble qu’on ne devrait pas se limiter à la chanson. On pourrait intégrer un numéro spécial de cirque urbain des 7 doigts de la main; commander une chorégraphie à Harold Rhéaume; proposer un numéro de satire politique exécutée par les marionnettes géantes de Pupulus Mordicus avec la création d’une œuvre d’arts visuels en direct; demander à Olivier Dufour d’enrober le tout, en mettant à contribution notre expertise en multimédias…Après tout, on a déjà fait quelque chose du genre pour le spectacle commémoratif du 400e de Québec.

    Avez-vous des idées pour qu’il y ait des «oh!» et des «ah!»? D’autant qu’avec le nouvel encadrement sécuritaire, qu’on soit d’accord ou pas, un autre public pourrait revenir célébrer la nation québécoise en grand.

    Ah oui! l’argent. En définitive, ne devrait-on pas sacrifier le budget de l’un des deux grands spectacles et faire une fête grandiose qui nous projette dans le Québec de demain, tout en se nourrissant de nos traditions et de notre fierté? Ou puiser dans le budget des grands évènements de la ville de Québec? Ça, ça pourrait changer l’image de la Fête nationale à Québec pour de bon, n’est-ce pas M. Labeaume?

    Tags: ,


    • À quand une St-Jean ou seuls des policiers armés seront invités ?
      Les “artistes” du spectacle seraient tous les animateurs de radio-tv du Québec avec en vedette les ti-counes Dumont,Duhaime,le maire d’huntington et l’ex prof Breton.

    • Sous un prétexte hygienique le gouvernement a fait cesser les fêtes monstres sur le Mont-Royal il y a longtemps. Il y avait à cette époque un vrai sentiment de fierté et de nation québecoise qui émanait de ces spectacles. On était alors au zenith tant sur la scene que devant la scene.

      Oui cette fête a besoin d`être redynamisée tout comme les québecois ont besoin de se réinventer.
      Honnêtement je crois que le succes mitigé des célébrations de cette année s`explique par le fait que le québécois n`avait pas vraiment rien a fêter car avec la crise qui perdure, on a perdu beaucoup de fierté en tout.

      Je n`ai pas de mot pour décrire mon sentiment face à ce qu`on a fait à la fête à Québec. On est rendus à fouiller le monde à l`entrée simonak! Alors ceux qui comme moi trouvent parfois que l`expression état policier est galvaudée ont bien peu à dire au lendemain de cette pietre démonstration. Parce que la fête nationale c`est aussi et beaucoup un sentiment de liberté et de partage .Mais quand tu te fais fouiller ca te coupe l`envie assez vite.

      Je suis passé l`âge d`aller faire le bozo à la st-Jean mais les interdictions de tout genre me puent au nez. La rectitude politique quasi matante et archi paternaliste ont rendue cette fête asceptisée .

      Alors on aura beau sortir toutes sortes d`idées et investir l`argent qu`on voudra dans cette fête ,il y manquera l`esprit de la fête . Tu peux bien donner des beaux petits drapeaux fleurdelysés si tu ne porte pas la fierté en toi, ca va donner des partys drabes et artificiels.

    • Toutes les villes du monde s’entêtent à présenter des spectacles en plein air. Québec s’en tire bien avec son Festival d’été. Il devrait se contenter de ce succès et commencer à célébrer autrement. La St-Jean serait très propice à l’expérimentation d’autres formes « d’amusements ». La Ville étant pleine de lieux très intéressants, on devrait profiter de la fête nationale pour permettre aux citoyens de découvrir ou redécouvrir les coins intéressants. Je pense, en effet, que la tenue d’une célébration nationale à la Baie de Beauport prendrait une toute autre allure que l’éternel party des Plaines. L’Université Laval permettrait une fête inoubliable. Le fameux sentier urbain nous conduisant jusqu’au Lac St-Charles reste à exploiter dans la commémoration de notre québécissude. Il nous faut de même retravailler la fête en fonction de notre fleuve unique et grandiose. Etc…etc…. Québec a déjà démontré sa capacité à faire vivre des expériences aux citoyens. Lâchons donc le défilé des artistes redondants et choisissons de donner la « parole » à d’autres modes d’expression, à d’autres happenings bien préparés.

    • À quand une St-Jean pour tout le monde plutôt… Si la participation diminue c’est à cause de la trop grande politisation de la fête selon moi. Cette année les gens appréhendais le Festival du carré rouge et des casseroles et sont donc restés chez-eux. Aux spectacles, les animateurs et les artistes parlent toujours comme si tout le monde était péquistes avec des allusions au pays en attente… Le Québec n’appartient pas seulement aux indépendantistes! C’est la raison pour laquelle la majorité se sent exclue et n’a plus le goût de participer aux festivités.

    • Je pense surtout qu’avec les divisions sociales qu’il y eu cette année, les gens étaient moins enclins à la fête.

      Quand il y a une querelle de famille, le temps des fêtes est toujours moins invitant.

    • Moi, ce qui m’arrête, ce sont effectivement les contrôles (fouilles des sacs à dos et corporelles!), la série de barrières érigées tout le tour, les polices, les agents de sécurité.

      Je n’ai plus l’impression d’aller dans un fête, mais plutôt de me rendre sur le site d’une émeute.

      Évidemment, il y en a pour se féliciter des mesures de sécurité; y’a pas de quoi fêter!

      Depuis quelques années (11 septembre?), nos dirigeants sont devenus paranoïaques….

    • Je souscris totalement au commentaire de portneuf74. Personnellement, à la Saint-Jean, je regarde des films enregistrés sur ma machine et j’ai hâte au lendemain. J’aime le Québec, mais à ma façon. Les spectacles et ce que ceux-ci véhiculent ne sont manifestement pas pour moi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2014
    D L Ma Me J V S
    « juil    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité