Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 5 février 2014 | Mise en ligne à 22h28 | Commenter Commentaires (9)

    Porsche Cayenne Turbo S et autres autos de performance

    Ceux qui lisent ce blogue régulièrement doivent se demander pourquoi j’ai choisi le «nouveau» Porsche Cayenne Turbo S cette semaine. C’est très simple, c’est parce qu’il est «nouveau». Mais «nouveau» jusqu’à quel point?

    Tout d’abord, pourquoi en hiver? La réponse sera la même que celle de la semaine dernière concernant la Panamera. Parce que nous, les chroniqueurs canadiens (et surtout ceux du Québec), avons l’opportunité de mettre les véhicules neufs à l’épreuve dans des conditions différentes de celles de nos confrères américains et même européens. Par conséquent, certains d’entre vous auront peut-être lu des articles sur ce VUS Porsche mais dans des conditions de route idéales, fort possiblement en Californie ou en Arizona. Mais en hiver, au grand froid, avec de la neige? Only in Canada! Ou…«in Québec»?

    Puis, pourquoi le Turbo S? Bonne question car la version Turbo S existait déjà dans la génération précédente de Porsche Cayenne (si je me rappelle bien, c’était en 2009 ou 2010). Qui plus est, son moteur V8 biturbo de 4,8 litres à injection directe d’essence faisait alors 550 chevaux, tout comme celui d’aujourd’hui. Toutefois, la boîte de vitesses d’alors était à six rapports alors que celle de 2014 est à huit rapports. Puis, il y a eu du raffinement apporté au plus récent modèle.

    Blog-1

    Le VUS Porsche Cayenne Turbo S 2014 (Photo Éric Descarries)

    blog-2

    Le Cayenne Turbo S vu de l’arrière affiche toujours une ligne agressive (Photo Éric Descarries)

    Pour bien des gens, il est difficile d’identifier les quelques différents modèles de Porsche Cayenne. Pour certains, dès le départ, c’est un sacrilège de construire un VUS, une camionnette, du nom de Porsche (saviez-vous qu’il y a déjà eu des tracteurs de ferme Porsche?). Pour d’autres, le Cayenne est plus un «status symbol» qui sert plus à ce que nos amis américains appellent les «soccer moms». Pour d’autres encore, le Cayenne n’est qu’une extrapolation des VW Touareg et Audi Q7. Pourtant, pour Porsche, ce modèle est un grand succès et autant d’amateurs de la marque ne peuvent s’être trompés. Au cas où vous ne sauriez pas les distinguer, sachez qu’il y a le Cayenne de base, le Cayenne S, le Cayenne S Hybrid (avec moteur électrique), ces deux dernières versions étant disponibles avec la finition Platinum, le GTS plus «sportif», le Cayenne Diesel (évidemment, avec moteur diesel semblable à celui du VW Touareg et disponible en Platinum) et le Turbo S qui est décrit ici.

    blog-7

    Avez-vous déjà vu cela, un tracteur Porsche Diesel Junior? (Photo Éric Descarries)

    Son puissant V8 fait, je le répète, 550 chevaux et 553 li-pi de couple. Selon son constructeur, malgré ses 4883 livres (à sec), il devrait être capable d’accélérer à 60 m/h (96 km/h) en quelque 4,3 secondes et il aurait une vitesse maximale (en piste de spécifier le constructeur) de 175 m/h (280 km/h). Impressionnant, n’est-ce pas? Et, selon mes recherches, il aurait une capacité de remorquage de 7716 livres (3500 kilos). Existe-t-il des pneus de petites remorques capables de rouler à plus de 200 km/h ? Blague à part, lorsqu’on remorque avec un Cayenne Turbo S, il faut toujours se rappeler qu’il y a un véhicule attaché à l’arrière!

    blog-6

    Sous le capot se cache ce «monstre» de 550 chevaux! (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, je vous entends marmonner : «Mais qu’est-ce que ça donne sur la neige?» Ou : «On ne peut pas faire ce genre de vitesse sur nos routes!» À moins d’être fou ou complètement inconscient, vous avez parfaitement raison. Donc, si vous vous procurez un Cayenne Turbo S et que vous voulez vraiment «l’essayer» ou épater votre beau-frère, vous devrez nécessairement aller sur une piste de course (et surtout suivre quelques cours avant de vous y essayer!). Sachez que Porsche donne aussi des cours de pilotage sur la glace au complexe de Mécaglisse à Notre-Dame de la Merci.

    Quant à moi, j’ai passé une semaine agréable avec ce monstre de puissance. Car le Cayenne Turbo S peut aussi être très docile. On est loin de l’époque des années soixante où un moteur de plus de 425 chevaux avait un ralenti erratique qui vibrait énormément. L’injection directe de carburant et toute la gestion électrique d’un tel nouveau moteur lui permettent un ralenti aussi doux que celui des V8 des belles grandes autos d’autrefois. Oui, les accélérations peuvent être incroyables et les reprises foudroyantes (et on peut manipuler la boîte de vitesses manuellement)…mais en hiver, il faut le faire avec discernement. Les énormes pneus Dunlop d’hiver (les pneus de performance d’origine sont des Michelin) combinés à la traction intégrale et au système d’antipatinage avancé du Porsche ont grandement aidé à jouir un peu de la puissance de ce VUS mais on sent qu’il s’agit là d’un véhicule très lourd. J’aurais aimé pouvoir mettre le freinage à l’épreuve mais la situation hivernale étant ce qu’elle est, il est difficile de l’évaluer sauf pour l’efficacité de l’ABS.

    Outre les performances époustouflantes de ce véhicule, il faut en vanter le confort intérieur avec des sièges avant chauffants (et climatisés en été, une bénédiction avec une sellerie de cuir). Le Cayenne peut accepter facilement cinq personnes à son bord avec tous leurs bagages à l’arrière (dont le hayon ouvre et ferme avec commande électrique). Le tableau de bord est fascinant. Son instrumentation est complète et très lisible. La clé de contact (à gauche de la colonne de direction, comme le veut la tradition chez Porsche) est permanente (mais il faut quand même avoir la clé électronique sur soi ou tout près). Mais regardez bien sur la photo toutes les commandes à la console. Il y a même les réglages pour les fonctions hors route (et je doute qu’il y ait des utilisateurs de Porsche qui utilisent leur véhicule en sentier exigeant, quoique le véhicule en soit capable!). Il y a aussi un réglage pour la suspension pneumatique mais en hiver, il vaut mieux utiliser la fonction régulière pour ne pas trop se «faire brasser la cage»! Le Cayenne qui me fut confié avait aussi la caméra de marche arrière, les détecteurs d’obstacles et surtout un toit panoramique superbe. Ah oui! La visibilité y est aussi excellente pour le conducteur et les passagers.

    blog-3

    Le tableau de bord à la fois complexe et complet impressionne! (Photo Éric Descarries)

    blog-4

    Les places arrière sont invitantes. (Photo Éric Descarries)

    blog-5

    L’espace de chargement est nettement suffisant pour les bagages des passagers du Cayenne. (Photo Éric Descarries)

    Les chiffres! D’abord, la consommation. Ne grimpez pas dans les rideaux si je vous annonce que ce Cayenne Turbo S m’a donné une consommation de 17,6 litres/100 km. La plupart de mes déplacements étaient en ville mais je me suis retenu pour ne pas trop «essayer» la puissance de cet incroyable VUS. Puis, il y a le prix. De base, un Cayenne Turbo S débute à…166 600 $. Ajoutez-y des options comme le toit panoramique (2110$), les glaces arrières latérales avec pare-soleil (520$), les sièges avant ventilés (920 $), le système de déverrouillage automatique et de démarrage sans clé (1250$) et la caméra de marche arrière avec les détecteurs d’obstacles (750$) et quelques autres «bébelles» en plus des frais de livraison de 1115 $, on en arrive à une facture totale de 173 265$ ! Ça fait presque mal au cœur de mettre un véhicule de ce prix dans la neige…mais il y est fort à l’aise!

    Les autres voitures de très haute performance

    Dans un monde comme le nôtre où il n’est question que d’économie de carburant, de limites de vitesse, de surveillance policière et de prolifération de voitures sur nos routes, on peut se demander le bien-fondé de véhicules comme le Cayenne (qui, incidemment, doit se mesurer à une concurrence vive des BMW X6 M, Range Rover Supercharged, Mercedes-Benz ML63 AMG et même Jeep Grand Cherokee SRT) sur le marché.

    Il y a plusieurs consommateurs qui ont les moyens de se payer de tels bolides comme les ventes nous le prouvent. Et, ironiquement, ce ne sont pas ces super-bolides qui sont impliqués dans les accidents les plus spectaculaires. Ajoutez à cela toutes les nouvelles autos de haute performance qui arrivent sur le marché. Je viens de me procurer plusieurs magazines d’autos (ça me coûte une véritable petite fortune chaque mois pour me procurer ces publications dont je ne peux maintenant plus me passer) et plusieurs d’entre elles mettent en vedette des voitures de haute performance comme la Ferrari 458 Speciale, la Corvette Z06, l’Audi RS7, la Mercedes-Benz CLS63 AMG S, la Porsche Panamera Turbo, l’Aston-Martin V12 Vantage S, la Jaguar XKR-S GT et la Subaru WRX…et ce, que dans Motor Trend! Et la voiture vedette à la une, c’est le prototype Toyota FT-1 ! Que de la performance!

    C’est complètement fou! Tous ces bolides affichent un prix si élevé que l’on croirait que personne ne puisse se permettre! Et ça se vend! Par conséquent, je continue de proclamer que l’on devrait presque «obliger» des cours de conduite de performance sur piste de course. Et ce pour tout le monde, sans exception. Car, avant longtemps, nous n’aurons que des autos et des camionnettes dont les performances et les capacités routières excéderont les capacités de nous tous..,. et j’inclue les petites autos régulières dans cela! Et dire que je croyais que la passion automobile était moribonde…

    À GL000001 : Merci. Non seulement ce blogue se veut informatif, il se veut aussi une distraction. Tant mieux s’il vous fait rêver…

    À nickoleterrible : En effet, les boîtes manuelles ont tendance à disparaître non seulement chez Porsche mais un peu partout. Dommage car j’ai au moins deux autos à boîte manuelle chez nous. Mais, comme on dit, on n’arrête pas le progrès.

    À le_petit_bob : Panamera, «Bob», pas Panamerica! Lol!

    À blueprint : On se permet une petite diversion avec la lingerie noire? Sans blague, vous en avez appris plus que moi sur les affres de la Tesla. Comme quoi rien n’est parfait! Quant au nouveau Rogue, je dois vous dire que Nissan en a revu la boîte CVT et le moteur «beugle» moins aux reprises!

    À minnesota : De la façon que ça se dessine, les constructeur européens semblent préférer la boîte à double embrayage (que je n’aime pas nécessairement dans toutes les marques…), quelques Japonais, la CVT (qui aiderait à l’économie de carburant tout comme la double-embrayage) et les Américains, la boîte automatique avec convertisseur de couple mais à de nombreux rapports. En fait, tout ce beau monde recherche d’abord l’économie de carburant, la performance étant atteignable par les commandes au volant ou au levier…


    • @M. Descarries

      Un autre commentaire dans le blogue sur la Panamera référait à la couleur intérieure, similaire à ce qu’on trouve au rayon des sous-vêtements…d’où ma référence ;)

    • Cayenne: j’aime bien, d’autant plus qu’un Cayenne V6 débute aux environs de 60k$…d’accord que le Turbo a toute une mécanique à bord, mais avcec 110k$ d’écart, pas étonnant que les finances de Porsche soient aussi bonnes!

      La pureté de la marque, on la retrouve dans ses aubaines, comme les Boxster et Cayman de base. Un Cayenne de base, avec boite manuelle en plus, propose une belle valeur dans son segment de marché.

    • Belle machine…mais au Québec faut pas rouler avec ça…sans crainte de se faire accuser de terroriste…sans compter qu’en plus d’avoir payé 25k$ en taxes la province de Q ajoute des surprimes sur les plaques (valeur en haut de 40k$), les pneus, les plaques encore pour le nombre de litres…ect…! D’après moi y reste juste à mettre des taxes sur la capacité excédentaire entre la limite permise et la capacité maximale en vitesse de pointe!
      Shit…je viens tu de donner une idée à notre Dr en économie…sorry!

    • Au début, quand j’ai su que Posrche allait offrir un SUV, je voyais ça comme un sacrilège, et pourtant j’aime bien les SUV, j’en ai même un. Mais finalement, avec le temps, j’aime bien aussi le Porsche Cayenne, superbe machine ! Le meilleur des 2 mondes, des performances et comportement routier digne d’une grande sportive et en prime, de la place pour 5 et leurs bagages, en tout confort et même la possibilité de remorquer jusqu’à 7716 lbs ! Cool !

      100% d’accord avec vous pour les cours de conduite de performance sur piste de course pour tous et j’inclurais aussi une session en hiver !

      Oh et pour ce qui est de la Panamera de la semaine dernière ; cal*** que je trouve ça laid un intérieur beige comme ça ! Yerk ! Mais bon, chacun ses goûts !

    • M Descarries,

      Merci pour cet article intéressant et intelligent sur la Porsche Cayenne Turbo. Vous n’avez pas à justifier votre choix vous savez ! C’est VOTRE blog. Pour les mordus d’autos il n’y aurau jamais assez d’informations sur ces véhicules de rêve.
      Il faut parfois se rappeler que le marché québécois de l’auto n’est pas le marché mondial. Ici il est désormais mal vu d’avoir du plaisir. Culpabilité, tristesse sont de mise.
      Alors svp continuez de nous faire rêver. Merci.
      PS. Achetez-vous encore vos revues chez Archambault ou je vous ai rencontré l’an dernier et vous ai parlé de ma M3 et Carrera 4s ?

    • Même si le Cayenne est un VUS remarquable, il me semble que le choix serait facile, si on cherche autour de 60,000.$, entre le Cayenne de base et le Grand Cherokee Summit testé récemment. Mais à 160,000.$, si on peut se le payer, pourquoi pas.
      D’accord avec “rogue”; au Québec, si on aime la performance d’un V8 et qu’on en assume les coûts, par besoin ou pour le loisir, if faut payer sa cotte au ministre. Ce ne se sont pourtant pas les conducteurs de ces véhicules performants qui sont le plus impliqués dans des accidents ou des délits.
      On continue de taxer la cylindrée alors que la plupart des V8 sont maintenant munis de la désactivation des cylindres ce qui fait que, dans mon cas, j’estime fonctionner à au moins 50% du temps en mode 4 cylindres, soit l’équivalent d’un 6 cylindres, mais ce n’est pas pris en compte dans la facture des taxes d’immatriculation.

    • On devrait surtout parler du Macan S, le ”petit SUV” de Porsche qui s’en vient bientôt.

      Beaucoup plus abordable et performances impressionnantes annoncées.

    • Mr. Descarries:
      Votre suggestion est bonne et c’est déjà ce qu’il font en Finlande depuis longtemps. Dans les cours de conduite ils apprennent le contrôle en situation extrême (gravel, glace, neige) a haute vitesse et en appliquant beaucoup de technique utilisé en Rally. Et sa marche, la preuve est la quantité de pilote de course professionnel Finlandais qu’il y a pour une si petite population. Il y a même une expression: If you want to win, hire a Fin… Il n’est pas rare de voir des enfant 8 à 13ans dans des compétitions amateur de rally. Depuis longtemps je veux prendre ce genre de cours ici, mais comme tous le temps n’y est pas (et surtout que c’est dans les 1000$ de mémoire!).

      Pour ce Porche, moi aussi au début je criait sacrilège. Cependant après avoir vue c’est capacité hors route j’ai changé d’avis. Si seulement Porche oserait laissé tombé le vieux et redondant look 911 sur tout leur véhicules. Des excellent ingénieurs, mais d’après moi tout les designers on été renvoyer il y a plusieurs années… Mais à ce prix, je choisirais sans hésité le Range Rover, le roi de cette catégorie. Plus compétant, mieux équipé et il n’a pas l’aire d’une 911 ;)

    • Quand t’est rendu que tu mets la valeur de ta maison de campagne sur la route… Et non, ce ne sont pas systématiquement des ultra-riches ; beaucoup y vont avec une très grosse traite à la fin du mois !
      M’enfin : Chacun ses priorités et chacun ses choix. Liberté.
      Toutefois, à voir les consommations de ces véhicules, il est heureux qu’ils restent relativement marginaux sur les routes.
      Benoît Duhamel.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2014
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité