Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 23 janvier 2014 | Mise en ligne à 23h48 | Commenter Commentaires (22)

    Jeep Grand Cherokee Diesel, GM Heritage Centre et autre

    Ce n’est pas la première fois que Jeep nous propose des moteurs diesel dans ses VUS. À moins que je me trompe, l’aventure de Jeep dans ce domaine a officiellement débuté en Amérique en 1984 avec le Cherokee (Jeep XJ) disponible pendant un court laps de temps avec le quatre cylindres diesel de Renault (2,1 litres et 85 chevaux alors que la CJ-7 avait déjà été proposée en Europe avec un moteur diesel semblable). Plus part, Jeep allait proposer le quatre cylindres turbo VM Motori dans ses Liberty (Cherokee en Europe) puis V6 Daimler dans les Grand Cherokee (encore une fois, en Europe, il était possible d’obtenir un quatre turbodiesel dans les Wrangler JK et le V6 Daimler dans les Commander). Avec l’arrivée de Fiat dans le portrait, ce V6 Daimler allait disparaître jusqu’à ce que l’on annonce, il y a quelques mois, que le V6 EcoDiesel du groupe italien allait être proposé sous le capot des Grand Cherokee de nouveau.

    C’est exactement ce qui fut mis à ma disposition la semaine dernière par Chrysler Canada, une Jeep Grand Cherokee Summit 4 x 4 avec moteur EcoDiesel. La Grand Cherokee a subi quelques petites modifications pour 2014, rien de dramatique, juste assez pour lui donner une identité propre : phares DEL redessinés, boucliers avant et arrière révisés et feux arrière différents dans un hayon refait.

    Blog-1

    La Jeep Grand Cherokee Summit 4 X 4 EcoDiesel (Photo Éric Descarries)

    Blog-2

    La nouvelle Grand Cherokee vue de l’arrière (Photo Éric Descarries)

    Blog-3

    La version turbodiesel se reconnaît à cet emblème (Photo Éric Descarries)

    À l’intérieur, on y reconnaît le même tableau de bord ou presque sauf que la console centrale a été revue pour y adopter des écrans plus grands (8,4 pouces) ou révisés (5,0 pouces) et une instrumentation plus complète avec centre d’information au milieu. Le volant (que l’on retrouve sous diverses formes dans plusieurs produits Jeep…voire même Chrysler) est aussi nouveau. Pour le reste, cette Grand Cherokee nous rend les mêmes services que dans le passé avec ses cinq places relativement confortables (j’ai bien apprécié les sièges et le volant chauffant durant les jours les plus froids) et la belle visibilité que procurent ses grandes glaces. L’espace pour les bagages est généreux mais je n’ai pas réussi à adapter les positions d’ouverture du hayon électrique. Lorsqu’il frappait les barreaux de mon abris d’hiver, le moteur électrique arrêtait mais il fallait le refermer à la main car, même en pressant le bouton de fermeture, rien n’arrivait.

    Blog-4

    Le tableau de bord révisé (Photo Éric Descarries)

    Cependant, ce qui était importait, c’était le moteur diesel. Celui, d’origine italienne (Fiat-VM Motori), est un V6 turbo de 3,0 litres qui développe 240 chevaux à 3600 tr/mn et 420 li-pi de couple à 2000 tr/mn. Combinez-le à une boîte automatique à huit rapports et au système de motricité aux quatre roues Quadra-Drive II et on obtient un VUS modern capable de tirer jusqu’à 7400 livres!

    Blog-5

    Impossible de voir ce beau V6 diesel à moins de démonter le couvercle sur le moteur (Photo Éric Descarries)

    Ce n’est donc pas peu dire! Sauf que c’est un moteur diesel et il faut vivre avec. N’allez pas croire que je suis contre les moteurs diesel, au contraire! Mais avant de vous emballer, sachez qu’il faut débourser près de 5000 $ de plus pour obtenir ce moteur. Si c’est votre idée d’économiser à la pompe, calculez si la DIFFÉRENCE en argent compensera et combien de temps il vous faudra pour y arriver (sans oublier l’urée qu’il vous faudra ajouter). Par contre, pour la puissance et l’efficacité énergétique, vous y êtes ! Cette Grand Cherokee procure des accélérations presque égales à celles d’un puissant V8 et des reprises étonnantes. La motricité aux quatre roues est évidemment utile en hiver et les pneus Dunlop Grandtrek SJ5 lui viennent en aide. En ce qui a trait aux capacités hors-route, il me faut retourner au printemps dernier pour en parler alors que Jeep lançait ce nouveau véhicule au Texas. Mais ce que nous avons fait dans les sentiers, peu d‘acheteurs de Grand Cherokee de ce prix n’oseront le faire avec leur propre véhicule. Ah oui! Les petits inconvénients…Le moteur est bruyant au démarrage. Ça ne dure pas longtemps mais, c’est agaçant. Et il n’est certes pas aussi silencieux que…les nouveaux V8 dans les nouveaux pick-up Silverado et Sierra de GM, par exemple. Mais, en ce qui me concerne, j’aime le son. Enfin, il y a le ravitaillement où il faut être prudent de ne pas se «beurrer» avec du carburant. Parce que ça sent fort et longtemps!

    Outre cela, je dirais que cette option est à considérer. J’ai obtenu une consommation de 11,9 L/100 km alors que l’ordinateur de bord indiquait 11,2 L/100 km. Le constructeur annonce 9,8 en ville et 7,0 sur route mais encore une fois, ces chiffres font suite à une analyse en laboratoire. Les miens correspondent à une conduite hivernale exigeante, souvenez-vous en! Ah oui! Le prix de base d’une telle Grand Cherokee est de 62 445$ auquel il faut ajouter 225 $ pour la peinture rouge cerise, les 4 995$ mentionnés plus haut pour le moteur turbodiesel, 225 $ pour le lecteur CD monodisque et…100$ de taxes d’accise pour le climatiseur (incroyable!). Enfin, il y ales 1695$ pour les frais d’expédition ce qui devient une facture totale de 69 685 $…plus taxes!

    Le centre Heritage de GM

    C’est incroyablement dommage que le musée privé de GM ne soit pas ouvert au public! On peut y voir des automobiles absolument uniques qui ne sont même jamais vues dans les plus grandes expositions! Je dis cela parce que j’ai été invité avec un groupe de journalistes canadiens à un souper privé dans ce musée qui s’appelle l’Heritage Center et qui, comme le centre des archives de Ford (dont je vous ai parlé un peu avant les Fêtes), se trouve dans un centre industriel de la région de Detroit, plus précisément à Sterling Heights. Mais, si vous êtes un inconditionnel de GM, ne pensez même pas me kidnapper pour que je vous y reconduise, je ne saurais le faire puisque je m’y suis rendu en autobus et le soir de surcroît!

    En entrant dans l’édifice (une sorte d’entrepôt à un seul étage dans un centre industriel), j’ai suivi un confrère qui s’était aventuré dans une salle où, selon toute vraisemblance, nous n’avions pas droit. Croyez-le ou non, il s’agissait d’un centre d’entreposage de documents de GM. La dame sur place n’a pas mis de temps à nous dire que nous devions sortir…mais elle nous a laissé le temps de sortir. Je n’ai pu «fouiller» dans les archives mais j’ai eu le droit de jeter un coup d’œil sur la place et prendre quelques photos de miniatures qui s’y trouvaient…incluant de petits camions qui seront le sujet d’un article dans L’Echo du Transport, le magazine de camions pour lequel j’écris depuis près de trente ans.

    Mais, il m’a fallu quitter cette pièce pour me retrouver dans le «musée». Il fallait voir ce que j’ai vu! Si vous êtes un mordu de l’histoire de GM, vous croiriez être arrivé au paradis. Je vous fais grâce des Corvette, Camaro, Chevelle et Nova de production…Ce qu’il y a à voir au Heritage Center, ce sont les multiples «concept cars», les prototypes que GM a dévoilé au cours des cinquante dernières années et plus en commençant avec l’unique Buick Y Job de 1937. Cette auto est reconnue comme le premier «concept car» au monde. Je croyais qu’elle n’existait plus. Pourtant, elle était là et je pouvais y toucher (à la fin de la soirée, elle m’a permis de gagner une Corvette 2014…à l’échelle 1/18…dans un concours lorsque j’ai répondu que c’était elle qui était la voiture avec la plus grande valeur de la collection…elle n’a tout simplement pas de valeur!) tout comme les Firebird I , II et II des expositions Motorama de GM des années cinquante (les lecteurs un peu plus «âgés» se souviendront du passage des expos Motorama au Palais du Commerce à cette époque…ma mère m’y avait amené, croyez-le ou non!).

    Quand tu es un mordu de l’auto comme moi et que tu arrives dans une telle place, tu t’en balances du souper. Tu veux prendre des photos. Tu veux en voir plus. Il n’y avait «que» quelque 165 autos de ce la collection GM (d’environ 650 véhicules…après avoir été épurée suivant la faillite!) et une centaine de moteurs dont deux V12 Cadillac expérimentaux du début des années soixante. Oui, il y avait une de ces légendaires EV-1!

    Juste pour vous…

    blog-6

    Une partie de la collection GM Heritage (Photo Éric Descarries)

    Blog-7

    L’unique Buick Y Job 1937 et les «concept cars» subséquents (Photo Éric Descarries)

    Blog-8

    L’infâme EV-1…(Photo Éric Descarries)

    Blog-9

    Des moteurs pour tous les goûts…(Photo Éric Descarries)

    Blog-10

    Toutes les Corvette…(Photo Éric Descarries)

    Blog-11

    Aimez-vous les vieilles Chevrolet ? (Photo Éric Descarries)

    Blog-12

    Le «concept car» Manta Ray (Photo Éric Descarries)

    Pas toujours drôle ni facile ce job…mais il y a des récompenses comme cette visite à ce musée privé!

    Salon de Montréal

    Puis, y avez-vous été au Salon de l’auto de Montréal? J’ai déjà eu quelques commentaires (que j’ai tant appréciés) mais j’aimerais en avoir d’autres. Y avez-vous trouvé votre auto de rêve? Quel véhicule vous a le plus frappé? Sachez que, malgré les conflits de date avec Detroit, plusieurs constructeurs ont réussi à y dénicher des «vedettes» qui sont aussi à Montréal. Je crois que des surprises comme la Mustang, la Lincoln MKC, les BMW M3 et M4 et j’en passe, valent la peine d’être mentionnées. Incidemment, malgré que ce soit aussi la semaine du Salon de Detroit et que le Lincoln Navigator aurait dû être dévoilé au Salon de Chicago, Ford en a publié les photos et il a même dévoilé qu’il serait mû par le V6 EcoBoost au lieu de l’archaïque V8 de 5,4 litres!

    blog-13

    Le nouveau Lincoln Navigator 2015…au cas où vous seriez intéressé (Photo Ford)

    Plusieurs amis m’ont indiqué qu’ils avaient hâte d’y voir le nouveau F-150. Désolé! Malgré la dizaine d’exemplaires vus à Detroit, il n’est pas à Montréal. Toutefois, je dois vous dire que sa carrosserie tout en aluminium fait déjà couler beaucoup d’encre. C’est fou les commentaires négatifs («tu vas voir quand ils devront réparer cela…ça va coûter plus cher d’assurance…ça va corroder plus vite) que ça provoque! Pourtant, les Jags, les Audi, les Land Rover et tous les autres véhicules en alu…ils résistent! Le capot de ma vieille Lincoln Versailles est en alu et il n’a jamais corrodé. Et mon ami débosseleur Jacques Briand (spécialiste de voitures anciennes, surtout de vieilles anglaises) a toujours su se débrouiller avec les caisses en alu…parfois plus résistantes que celles en acier. Ce sera un dossier captivant à suivre!

    À Jack Bazou : comme ça, vous ne feriez trois et quatre salons par semaine? Je vous explique. Pour nous, chroniqueurs, faire un salon, c’est assister (debout!) à une douzaine de présentations d’une demi-heure à chaque constructeur pendant deux jours. Nous ne visitons pas un salon comme vous en deux ou trois heures. Il faut se battre (et c’est certes le cas à Detroit) contre des centaines d’autres photographes pour le bon angle, c’est d’attendre son tour pour une courte entrevue…Montréal, c’est du bonbon! Voulez-vous être mon «caddy» à Detroit ou à un autre Salon d’importance? Êtes-vous patient? Avez-vous de bons souliers (et une patience à toute épreuve?). Maintenant, il vous faut «vendre» votre travail à des clients plus ou moins conscients de ce qu’un tel exercice représente («The grass is always greener…»).

    À blueprint : j’aime bien vos commentaires même s’ils diffèrent des miens. Dans le cas du Cherokee, vous avez trouvé l’intérieur «kitsch»? Dans mon cas, je l’ai trouvé tellement plus coloré que celui des «japonais» toujours gris ou beige…Quand au Range Rover Sport V6, je n’ai pas abandonné l’idée de l’essayer. Mais dans mon cas, il aura certes les pneus d’hiver approprié… ce que le journaliste ontarien n’avais probablement pas! Comme quoi ce n’est pas toujours mauvais ce que l’on vit au Québec, n’est-ce pas?

    À frederico; cher «troll»… pas effronté un peu? Comme cela, je devrais me «têter» une Tesla? Quel manque de respect. Alors ne lisez plus les chroniques de vin puisque l’auteur aura certes «têté» de bonnes bouteilles. Et ne lisez pas les chroniques de voyages…qui auront été «têtées» aussi. Et ne m’écrivez plus pour vous «têter» un petit espace de publication ici…Incidemment, grâce à mon ami Jesse Caron du CAA-Québec, j’ai réussi à me «têter» quelques minutes au volant de la Tesla S (gracieuseté d’un particulier de Québec, comme le soulignait blueprint). Je ne l’ai conduite qu’une quinzaine de minutes ce qui n’est certes pas suffisant pour me permettre une opinion. Mais j’ai bien aimé. Toutefois, il me faudrait une semaine pour me faire une véritable opinion (une semaine froide comme celle que l’on vient de vivre fait ressortir certains petits défauts de bien des voitures!).

    blog-14

    Merci à Jesse Caron du CAA qui m’a permis de conduire cette Tesla propriété d’un charitable collectionneur de… Québec…pas de Montréal, pas de Tesla! (Photo Éric Descarries)


    • $70K avant taxes??? M’enfin, ils sont fous ces Italiens (FIAT)!

      J’appréhende déjà le prix demandé pour un RAM équipé du même moteur, mais baste, on passe au suivant et c’est tout. La compétition est en train d’aiguiser ses griffes:

      Nissan avec un Titan équipé d’un Cummins (!)
      GM avec le couple Colorado/Canyon équipé d’un petit Duramax (2.8)

      Dans ce dernier cas, l’offre devient intéressante, en ce sens que l’on offre cette motorisation dans des camions intermédiaires, généralement plus pratique car répondant mieux aux principaux besoins des consommateurs… Chose certaine, je vais être attentif aux développements dans ce créneau car il semble y avoir un gros regain d’activité!

    • @M. Descarries

      J’ai mis 6 heures pour visiter le Salon, et j’ai manqué de temps (ou de “air lousse”, comme on dit ;) ). J’étais tenté d’y retourner une 2è fois… Les repas, je m’en balance comme vous quand il y a tant de voitures à voir (une barre repas entre deux kiosques, moi qui déteste ça!). Côté endurance, je crois que je serais difficile à battre!

      Pour les intérieurs, c’est que certains deux tons paraissent mieux en photos qu’en personne et on se demande bien comment ils vont vieillir. Sans vouloir faire snob, le noir et brique de BMW est aussi beau en personne qu’en photos. La même combinaison sur l’Impala en fait un peu trop – trop d’accents, ton un peu trop orangé. Idem pour les “beiges et bruns” des Malibu, Verano et autres. Chez VW, le noir et beige est superbe, mais il vieillit mal car trop salissant.

      D’accord avec vous que les “tout beige” et “tout gris” sont souvent drabes. Mon Odyssey a l’intérieur truffe, plus rare, et la précédente était olive, des vert-gris très “Audi”. La Nissan a un jeu de gris et de textures.

    • Pas qu’on va en voir beaucoup, mais la mise à jour du Navigator lui va bien, et bon choix que de moderniser la mécanique avec qq chose que Cadillac n’offre pas. Ford ne vante pas assez sa suspension arrière indépendante, unique dans ce créneau.

      J’ai aussi eu la chance de visiter une collection privée, celle de Miles Collier. Il y a aussi des pièces uniques et légendaires qui coupent le souffle du mordu: toutes les Cunningham (même “Le Monstre”!), une Grand Sport de ‘63, … photos interdites par contre :(

    • Vraiment très beau ce Jeep, intérieur pas mal moins “con” que celui de la semaine dernière et grande capacité de remorquage. Malheureusement à 80 000$ ttc, en ce qui me concerne il va rester très longtemps sur le parking de vente de son concessionnaire. Et même si la folie me prenait de mettre une telle somme sur quatre roues dans le sel, Il faut arrêter de déconner, ce n’est que le “badge” Jeep là !
      M’enfin…
      Benoît Duhamel.

    • Ah, la Camaro 1969!

    • Faut dire qu’à ce prix, le cousin du Jeep (le ML350) qui partage son châssis devient plus attrayant, “tant qu’à”.

      Pour avoir fait une ballade (comme passager) dans un Grand Cherokee dans les rochers de l’Arizona, c’est épatant ce qu’il peut faire en tout-terrain!

    • Les Americains font rien pour aider la vente du diesel,voyer ce “Jeep” de luxe a 70k,,,insane.
      Jamais je ne paierais ca pour un salon comme ca,j’irais me chercher un Mercedes avant ca.
      Pourquoi on voit pas un petit 4 cylindres dans les YJ,,,ca serait intelligent ben non s’est le gros cash qui mene mais enfin GM va nous arriver (eux ont compris) un beau petit diesel Isuzu je croie ou un VM dans leur Colorado je ne me souviens plus du fournisseurs mais ca s est super.

    • Je tiens à vous remercier! Enfin quelqu’un de l’équipe LaPresse remet à sa place les pollueurs de la section Auto comme Frederico et Rexie! Ils sont sur le bord de me faire détester les voitures électrique, qui sont pourtant très intéressante (bien qu’encore trop limité coté distance pour que je les considère comme véhicule personnel). Ceux qui filtre les commentaires ne font vraiment pas leur travail. Lorsqu’il y a acharnement il faut restreindre les commentaires accepté….

    • @Geff

      Le diesel 2.8L du futur Canyon/Colorado est un Duramax concu par GM en Thaïlande.

      http://media.gm.com/content/media/th/en/chevrolet/news.detail.html/content/Pages/news/th/en/2013/Oct/1001_Duramax.html

    • @matroberge.
      Entièrement d’accord avec vous. Dans la liste des pollueurs vous pouvez ajouter le rapace aux différentes déclinaisons.
      Le couple Frederico Rexie étant une seule et même personne !

    • Mr Descarries,

      Pourquoi infâme EV-1 ?

    • @dynopax, Pour le RAM, tu peux en sortir un (2×4) à 36k $ (quad cab SLT) soit presque un milieu de gamme, un outdoorsman, très bien équipé, (comme je le prendrais) crew cab, 4×4, presque full équipé (manquerais que le cuir, et le toit ouvrant), je peux le sortir a 44 000$, j’ai calculé que l’option du diesel (par rapport au HEMI) (4600$) ce payerais en environs 80 000km, soit 3.6 ans à 20k km/ an.

      @Geff, Pour le Grand Cherokee, on parle de la version la plus luxueuse, et, même à ce prix, il est moins cher qu’un ML avec le même équipement, et en plus, ils ont la même “base”. Pour les diesel dans le GM, il vont en avoir un dans le 1500 (ironiquement, le même moteur de VM que dans le RAM!) et dans le Colorado, il l’ont annoncé, mais ce n’est pas demain la veille qu’il va être dispo, et il ne seras certainement pas donné!

      Par rapport au Cherokee de la semaine passé, avec le temps, je l’aime bien son devant finalement, et être acheteur d’un VUS de ce gabarit, j’y songerais, mais j’attendrais un an. comme tout nouveau véhicule.

    • “Lorsqu’il y a acharnement il faut restreindre les commentaires accepté…”
      Je suis d’accord avec cette dernière phrase.
      Cependant, attention : Tous on théoriquement droit de s’exprimer en vertu du fait qu’il s’agit d’un blogue, qu’il n’est pas “privé” (parce qu’hébergé par un quotidien majeur – pour ne pas dire le plus important), et que ses intervenants doivent se souscrire à une “nétiquette”.
      Le droit de s’exprimer ici, et les devoirs qui viennent avec sont les mêmes pour tous Monsieur Matroberge, vous et les personnes aux quelles vous faites référence incluses.
      C’est la caractéristique propre d’un blogue que de comprendre une zone commentaire.
      Et cette zone-ci de commentaires EST dans les pages mêmes de La Presse Ltée. Ça change la donne par rapport à un blogue privé hébergé par WordPress, par exemple.

      Benoît Duhamel.

    • J’ai eu un doute. Je viens tout juste de revérifier toute la documentations concernant les blogues de La Presse, la nétiquette et tout le reste, et il faut dans mon dernier commentaire remplacer le mot “droit” par le mot “privilège”.
      J’ai erré sémantiquement. S’exprimer dans les zones commentaires de La Presse est un privilège. Mais aprioris, ce privilège est équivalent pour tous sans distinction de race, de religion, d’opinions.
      Le sens de mon propos reste donc le même.

      Benoît Duhamel.

    • Le nez de la Grand Cherokee a été retouché pour insérer des éléments visuels “de famille” avec la nouvelle Cherokee.

      La Buick Y-job, en enlevant les ailes avant pour dégager les roues je vois une Plymouth Prowler.

      @kawa29, je dirais à cause du troupeau de dévôts de la théorie du complot que la fin de cette voiture a créé. Elle a été une bonne expérience, tant pour l’auto elle-même que pour le changement de paradigme de l’utilisation d’un VE, et quant à moi GM a pris une -bonne- décision d’affaires en la terminant de la façon qu’elle l’a fait. Un VE à l’acide ou au NiMH n’était pas viable il y a 15 ans, et les formulations de batteries sont encore au niveau des spéculations aujourd’hui. Elle mérite bien sa place, dans un musée. Fin de ma parenthèse.

    • “Tous on théoriquement droit de s’exprimer en vertu du fait qu’il s’agit d’un blogue, ”

      @omni-tag

      Vrai… et à l’inverse, un groupe a le droit d’exclure un troll qu’il considère ne pas être à sa place.

      C’est le même droit mais utilisé dans l’autre sens.

    • @omni-tag: Vous avez raison sur le droit d’exprimé une opinion. Mais comme vous dites dans votre correction c’est un privilège. Lorsque certain utilise ce privilège pour harceler la communauté entière, ce privilège devrait être restreint. Lorsque un commentaire comme les leur sont fais dans un sujet qui porte sur ce sujet je ne dis pas de les enlever, ils ont leur place. Je suis modérateur dans plusieurs forum, je n’ai aucun problème avec des idée qui ne sont pas les miennes (ce qui n’est pas le cas de l’électrique, je suis pour), mais il y a un savoir vivre à faire respecter et malheureusement, ici ce n’est pas fait.

    • La controverse autour de la EV-1 viens surtout du fait que GM a pratiquement forcé ceux qui l’avaient louée à leur retourner afin qu’elles soient toutes détruites. Ça ressemble au sort qui a été réservé au Avro CF-105 Arrow.

    • Ça commence à faire cher, surtout que le diesel coûte souvent plus cher que l’essence.

      4995 $, plus les taxes, ça fait 5743 $, auquel faut ajouter le coût du financement. Un truc final à au moins 6000 $.

      Peut-être que pour beaucoup moins cher, prendre le 3,2 L Pentastar, lui mettre 2 turbos et l’injection directe, bref la même technologie que le diesel mais sans les systèmes de dépollution, aurait été une option intéressante. Les autres fabricant font ça pour un 1000 $, soit autour 1150 $ avec les taxes et au final, moins de 1250 $ avec le financement.

      Merci de filtrer rexie/frederico. Quand un commentateur “troll” se crée un identifiant encore plus agressif juste pour faire dévier les conversations, ça rend le tout désagréable.

    • Je vais ma faire lancer des roches ou même toute la chaîne des Appalaches, mais moi, j’ai aimé et aime la Chrysler 200S; pour l’avoir essayer je ne comprends pas toute la rage qu’on applique à la détester. J’ai essayé la Fusion, la Sonata et l’Altima et sans la trouver au-dessus de la liste exagérément je l’ai préféré. Bon maintenant, M. Descarries vous avez visité le salon de Détroit; j’attends impatiemment la venue de la nouvelle 2015 Chrysler 200C AWD. Sur internet je n’ai pas trouvé grand chose mis à part des photos; vous, avez-vous eu des infos, des commentaires, etc. Merci. Et svp, tous les blogueurs, respectez-vous donc…vous êtes un peu comme les joueurs de hockey qui se tapent dessus et qui disent que c’est à la LNH de les empêcher de se battre. Ouf….quel monde. Ah oui, oubliez les roches à me lancer. Je ne le mérite pas, je suis malade de Chrysler depuis ma tendre enfance, il y a 50 ans.

    • @caroube62, j’aime le look de la 200C aussi. Depuis la crise de 2008, Chrysler se doit de faire un virage qualité. Les nouveaux modèles doivent monter d’une couple de coches pour que Chrysler cesse d’être vu comme un dernier de classe. Côté design, c’est bien parti. Ce midi j’ai roulé dans un Cherokee et j’ai bien aimé. Le comportement routier est très sain, les sièges sont bons et c’est silencieux. Tous les gadgets à la mode y sont. En attendant de remonter leur cote, l’argument de vente c’est aussi le prix. Ca donne des bons “deals”, accompagnés d’un risque de visites chez le concesso. Il faut voir si on peut vivre avec ça ou pas, mais c’est déjà loin de la médiocrité d’il y a 15-20 ans. Pour ceux qui changent d’auto aux 3-5 ans, ce n’est pas un problème.

    • J’aurais une question , a quand un blogue sur l’auto antique ont vois souvent des parenthèses , mais jamais une vrai discussion sur le sujet , l’époque florissante des ricains , avant le déclin du début des années 70 , juste faire un post unique sur le sujet , pas insérer dans une chronique qui en réalité , évoque pas grand commentaires , vu que c’est une insertion .
      Une question que je me pose comme ça .
      je lis beaucoup de chroniqueurs qui ont de l’intérêt pour le sujet , merci .

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    janvier 2014
    L Ma Me J V S D
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité