Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 30 juin 2013 | Mise en ligne à 14h40 | Commenter Commentaires (13)

    Les nouvelles Porsche Panamera et plus encore!

    J’ai déjà participé à plusieurs programmes locaux du constructeur allemand Porsche mais c’était la première fois que j’étais invité dans le fief de ce constructeur à Munich en Allemagne la semaine dernière. Pour un amateur de belles voitures comme je suis, c’était, pour ainsi dire, une consécration. En vérité, je dois remercier mon confrère Éric LeFrançois avec qui je partage des tâches d’importance au Cahier de l’auto de m’avoir cédé sa place à cet évènement. C’est que mon ami Éric et moi, nous nous partageons des tâches spécifiques et, même si je suis reconnu pour mon «expertise» dans certains domaines dont les camionnettes, les VUS, les grandes voitures et autres, je suis aussi un passionné de superbes autos exotiques comme les Porsche. Certains d’entre vous avez, d’ailleurs, certainement lu mon article sur les cinquante ans de la 911 dans le Cahier de l’auto de La Presse de la semaine dernière.

    Donc, je me suis retrouvé dans la région de Munich où Porsche procédait au dévoilement médiatique de la gamme 2014 de ses grandes Panamera. Rapidement expliqué, quand Porsche a lancé la Panamera il y a un peu plus de quatre ans, les administrateurs de la marque se posaient une importante question. L’auto allait-elle répondre aux attentes des amateurs de la marque? La réponse? Plus de 100 000 Panamera ont trouvé preneur depuis le lancement de la marque il y a quatre ans. Porsche nous ramène donc la Panamera en 2014 mais qu’avec quelques petites modifications extérieures, surtout au niveau des phares, des boucliers avant et arrière, des feux et du hayon.

    Blog-1

    La nouvelle Porsche Panamera 4S avec ses phares et son pare-chocs redessinés (Photo Éric Descarries)

    Blog-2

    Vue de l’arrière, la Panamera se reconnaît à ses nouveaux feux, à son pare-chocs refaits et à son hayon avec plus grande lunette (Photo Éric Descarries)

    Blog-3

    Les superbes routes de Bavière sont toutes indiquées pour y conduire une Panamera (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, c’est sous le capot que l’on y verra de grandes différences. Tout d’abord, spécifions que le modèle de base de cette Porsche à quatre portes sera disponible avec un V6 de 3,6 litres de 310 chevaux combiné à une boîte auto PDK à sept rapports avec la propulsion arrière ou la traction intégrale. Puis, il y a une Panamera diesel qui ne sera pas commercialisée en Amérique. Celle-ci est suivie par la Panamera S mue par un nouveau moteur V6 de 3,0 litres à double turbo de 420 chevaux (0-100 en 5,1 sec., vitesse max de 287 km/h) puis par la grande nouveauté, la Panamera S E_Hybrid, une auto avec technologie hybride enfichable incluant un V6 suralimenté et un moteur électrique, les deux affichant une puissance totale de 416 chevaux. La boîte automatique choisie pour cette auto est un modèle Tiptonic S à huit rapports. Porsche en annonce une consommation moyenne de 3,1 l/100 km avec une vitesse maximale de 270 km/h. Mais ce n’est pas tout! La Panamera 4S à traction intégrale fait appel au V6 biturbo de 420 chevaux. Croyez-le ou non, cette même auto sera éventuellement disponible (pour la première fois) en version allongée d’une quinzaine de centimètre, l’Executive, pour ceux qui veulent se faire conduire (cette auto sera une concurrence de la Maserati Quattroporte et autres autos de genre). Évidemment, il y aura une version GTS de cette Porsche avec un V8 de 4,8 litres de 440 chevaux, une version Turbo avec V8 biturbo de 4,8 litres de 520 chevaux et, ma préférée, la Turbo Executive avec le V8 mentionné ci-dessus et la caisse allongée. Que diriez-vous de vous faire conduire dans une limousine qui peut filer jusqu’à 305 km/h?

    Blog-5

    La nouvelle Panamera Turbo Executive en Autriche (Photo Éric Descarries)

    Blog-6

    Les places arrière de la Panamera Executive sont généreuses (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, le clou du spectacle, si je peux m’exprimer ainsi, ce fut la Panamera S E-Hybrid que j’ai mise à l’épreuve avec ma consoeur Petrina Gentile. Elle a conduit la portion «électrique seulement» jusqu’à sa limite (37 kilomètres) alors que j’ai fait la deuxième portion (hybride essence-électrique) avec une consommation surprise (sans grand effort) de 4,5 L/100 km. Ce fut même mieux que ce que les gens de Porsche s’attendaient! Parmi les notes que j’ai prises, j’ai remarqué que, lorsqu’en fonction électrique seulement, le moteur électrique devait quand même passer par les rapports de la boîte de vitesse, ce que je n’avais jamais vécu auparavant avec une auto du genre (la plupart d’entre elles ont une boîte CVT).

    Blog-4

    Porsche lance une version enfichable de sa Panamera hybride cet automne (Photo Éric Descarries)

    Le lendemain, je me suis retrouvé seul au volant d’une version Turbo Executive. Je suis donc parti de l’hôtel Schloss Elmau en Haute Bavière pour me retrouver dans un village local en…Autriche! La grande auto s’est avérée très agile dans les virages serrés des petites routes alpines. Toutefois, c’était plutôt bizarre de conduire une si grande auto avec les palettes de la boîte auto au volant et…le son du V8 grondant des échappements (il ne suffit que de presser une commande au centre de la console pour obtenir un échappement plus libre sur les Porsche!).

    Blog-7

    Il y a quelques tunnels sur les routes de Bavière (Photo Éric Descarries)

    Vite…très vite!

    Pour revenir d’Elmau à l’aéroport de Munich, j’ai eu droit à une Panamera S avec le nouveau V6 biturbo de 420 chevaux. Vraiment, avons-nous besoin de plus que cela? Cette superbe auto m’a permis d’attaquer les Autobahns à plus de 150 km/h sur de longues distances (environ 15 à 20 kilomètres), voire même quelque 200 km/h par moment. Une telle Porsche permet tellement de confiance au volant (et les routes locales sont tellement…parfaites) qu’on ne sent aucune difficulté à rouler à de telles vitesses. Décidemment, ce nouveau V6 est un véritable bijou dans cette auto. Il suffit à tout faire! Toutefois, la version E-Hybrid est tellement impressionnante!

    Blog-8

    On traverse plusieurs petits villages fantastiques sur les routes autrichiennes (Photo Éric Descarries)

    Quelle version choisir? Difficile de conseiller des acheteurs de voitures de plus de 100 000 $. L’hybride enfichable demeure, à mes yeux, la version la plus avancée, technologiquement parlant (je viens de laisser une Fusion hybride enfichable et elle m’a complètement charmé!). La Panamera V8 m’a excité par le son de ses échappements mais la V6 Turbo m’a complètement renversé! Il ne me reste plus qu’à conduire chacune de ces autos en évaluations privées dans mon patelin…

    Il s’est vendu quelque 422 Porsche Panamera au Canada l’année dernière. La nouvelle Panamera qui nous arrivera à l’automne affichera un prix de base de 89 500$ (94 800 $ avec la traction intégrale). La Panamera S (ma préférée) sera disponible à 106 600$ (112,500$ avec la traction intégrale 4S). La toute nouvelle Panamara S E-Hybrid vaudra 113 300 $ (selon Porsche Canada, cette auto trouvera certainement plus qu’une vingtaine de preneurs au pays). Ceux qui visent le maximum devront débourser quelque 184 000 $ pour la Turbo Executive (les Turbo S Executive n’arriveront qu’à l’automne). Il s’agit ici de beaucoup d’argent mais il faut conduire une de ces autos en Allemagne pour vraiment comprendre ce dont elles sont capables! En passant, les nouvelles Panamera nous arriveront au début de l’automne ce qui, pour la plupart d’entre nous, nous donne suffisamment de temps pour acheter des billets de loterie.

    Bye-bye Fusion (sniff!)

    Toujours dans le domaine des hybrides, j’ai eu le temps de remettre la Ford Fusion Hybrid Plug-In (enfichable) après deux semaines d’utilisation surtout urbaine. Si vous consultez ce blogue d’il y a deux semaines, je me suis rendu à Québec à partir de Laval avec cette voiture puis je ne l’ai utilisée qu’en situation urbaine. Croyez-le ou non, je l’ai roulée de chez nous au centre ville plusieurs fois dont quelques unes pour me rendre à RDS (où je pouvais la brancher alors que j’étais au travail) et en revenir. Après 313 kilomètres de déplacement urbain et plusieurs recharges régulières (la Fusion Hybrid Plug-In est capable d’une autonomie d’environ 34 kilomètres avec le moteur électrique seulement…comme la Panamara S E-Hybrid), il ne m’en a coûté que 5,25$ d’essence pour utiliser cette grande auto (donc 0,012 L/100 km!). Souvenez-vous que j’en avais publié un prix d’achat de quelque 45 000 $ (incluant taxes et préparation) mais en vérité, la voiture qui m’avait été confiée par Ford était équipée «au max» avec toutes sortes d’options coûteuses. Son véritable prix de base d’environ 36 000 $ en fait quand même un achat intéressant et avec le rabais de 5 469$ du gouvernement québécois, voilà que cette grande auto devient plus attirante!

    O.K. Ce n’est pas donné! Mais avouons que c’est un début intéressant. Avec le temps, je m’attends à ce que ce genre de voiture devienne de plus en plus en demande. Je crois que cette configuration électro-mécanique sera de plus en plus populaire auprès des consommateurs…Qu’en pensez-vous?

    Oh! En revenant d’Allemagne, je suis passé par Detroit pour une journée à la piste d’essai de Chrysler où j’ai pu conduire les Viper, Fiat 500L et autres véhicules intéressants de ce constructeur. Mais, je préfère garder un peu de nouvelles pour la semaine prochaine. Je vous en reparle…

    En réponse…

    Ça devient vraiment «tannant» de devoir répondre à certains correspondants qui se sont mis dans la tête de me prendre en défaut. Il faut encore une fois que je précise que je tiens ce blogue que pour le plaisir de vous transmettre ce que je vis dans le monde de l’auto, un monde que je considère toujours aussi fascinant. Pourquoi faut-il que des gens essaient de me prendre en défaut, je ne le sais pas!

    Prenons, par exemple, l’énigmatique «jeanvesti» (qui écrit qu’il est propriétaire d’entreprise mais qui fait des fautes à tous les deux mots et qui ne nous donne pas son vrai nom). Il ne semble pas comprendre que ce blogue n’est pas un outil de vengeance pour les frustrations qu’il semble avoir vécues avec certains concessionnaires. Ce blogue n’est pas l’APA! Il n’est qu’un outil de divertissement pour les amateurs d’autos! Puis, de là à me juger comme il le fait (il y a même un de mes amis qui croient que «jeanvesti», c’est moi-même qui m’écrit des commentaires négatifs pour stimuler les visites sur mon blogue!), je me dois de le «flusher». Mais je ne devrais pas le faire car, lui et omni-tag (Benoît Duhamel) sont mes visiteurs les plus fréquents et de superbes publicités à ce blogue. En fait, ils sont la preuve de sa popularité si l’on se fie à leurs nombreuses interventions. Ils ne peuvent plus s’en passer!

    Cependant, je le répète, je ne me permettrai pas de publier des commentaires négatifs sur des commerces. Je ne parlerai pas non plus de mes confrères, pas plus que je voudrais qu’ils parlent de moi! Et de penser que La Presse m’obligerait à publier toute ce qui m’est destiné est faux! C’est d’ailleurs pourquoi, il y a quelques années, La Presse nous a demandé de contrôler tous ces commentaires car, au début, il se publiait des commentaires débridés qui pouvaient mettre le journal aux prises avec des problèmes juridiques.

    En d’autres mots, oui, je dois «censurer» certains commentaires, surtout s’ils sont trop offensifs. Et non, ce n’est pas moi «jeanvesti». Je ne suis pas désespéré au point de vouloir «mousser» l’intérêt de mon blogue à ce point (une pratique qui, semble-t-il gagne en popularité chez certains blogueurs qui s’envoient des messages du genre). Par conséquent, je suis tanné de «dealer» avec de telles situations. Je ne publierai donc plus ces interventions offensives! Et si ça ne vous plaît pas, ne consultez plus ce blogue…ou débutez le vôtre! En attendant, merci d’avoir fait la publicité de mon blogue…mais je n’en ai plus besoin!

    Mon Auto 2014

    Blog-11

    Ça y est, Mon Auto 2014 est sur le marché. Certains magasins comme Costco le vendent à un prix inférieur à 25$. Voilà un livre idéal pour l’été, surtout lors des journées pluvieuses. Mon Auto 2014 s’adresse surtout aux gens intéressés par l’auto en général et pas nécessairement qu’aux mordus des exotiques. J’attends vos commentaires à son sujet!

    À francois_qc

    Vous aviez des goûts étranges? Sachez que j’ai possédé trois (3!) Ranchero dans ma carrière (et je crois que si la marque revenait sous cette forme, j’en rachèterais une autre) et une Bronco II que j’ai bien aimée en situation «off-road» jusqu’à ce que je découvre les Jeep Wrangler (TJ). Encore aujourd’hui, j’aimerais bien posséder une Bronco originale des années soixante!…et une Thunderbird 1957…et une Corvette 1962…et….

    À felix_c et lopus

    C’est vrai que la Nissan Note n’est pas un «foudre de guerre» (pour reprendre l’expression d’un de mes confrères) et qu’elle satisfera la majorité de ses utilisateurs. Et il est vrai que dans le passé, nous avons connu des autos affichant des performances semblables à celles de la Note. De nos jours, il semble qu’il n’y a que la performance qui compte. Passer de 0 à 100 km/h en dix secondes est devenu…lent! Pourtant, il y a une quinzaine d’années, c’était la norme! Et pour vous appuyer, combien de fois voit-on les automobilistes accélérer à toute épouvante sur tous les coins de rue? Presque jamais! Vous avez raison, la Note n’a pas des performances si mauvaises, après tout, surtout pour un usage de tous les jours!


    • Ce que je pense des voitures hybrides enfichables? En premier j’aime bien le terme “enfichable”. En deuxième, c’est l’avenir, quoique je préfère le système de la Volt qui fonctionne vraiment avec un moteur électrique, même avec une batterie faible. C’est le présent et l’avenir, quoique la tout électrique finira par prendre une bonne partie des ventes. Je prédis dans dix ans près de 50% de voitures enfichables, soit la somme des hybrides enfichables et électriques. Surtout si le prix de l’essence monte…
      -
      Trop optimiste? Peut être, mais vaut mieux l’être plus que moins envers notre pauvre planète.

    • OUPS…Je voulais exprimer dans mon propos précédent que 50% des ventes de véhicules dans 10 ans seront des enfichables et non pas des voitures sur la route.
      -
      Et quand vous demandez ce qu’on en pense des autos enfichables, bien, j’en suis devenus maniaque. J’ai toujours été un peu fou de l’automobile, le démontage de moteurs pour améliorer la performance était ma passion dans ma jeunesse lointaine. Un ami, qui est une de vos connaissance, m’a même demandé de participer avec lui au Targa Newfoundland deux fois. Nous nous sommes super bien classé en 2004 et 2005. Maniaque des voitures performantes, je suis maintenant un convertis à l’électricité. Faite bien attention, c’est contagieux l’enfichable.

    • Je suis franchement désolé que vous deviez modérer ainsi votre blogue. C’est d’un ridicule totale que des supposés adultes se croient tout permis.

      Pour la Porsche, je n’aurais jamais remarqué le remodelage si vous ne l’aviez pas indiqué. C’est une voiture que je n’aimais pas sur photo, mais qui a de la gueule sur route. Dommage qu’il n’y a ait pas de version intégrale et hybride.

      La Fusion vous a impressionné on dirait bien. Avec une Volt, vous auriez mis encore moins d’essence. En fait, le plus gros défaut de la Fusion, selon moi, c’est l’absence presque totale de coffre. Pour les familles, c’est un gros irritant. Je me contenterais bien de la batterie de l’hybride ordinaire pour avoir un réel coffre, quitte à perdre la moitié de l’autonomie sur le mode électrique. Parce que la voiture a beau être impressionnante, si elle ne répond pas aux besoins des acheteurs, c’est un échec commercial. Mais pour un couple de retraités qui peut charger le siège arrière au lieu du coffre, tant mieux.

      Simon Chartrand

    • @ Éric Descarries
      Vous avez eu 3 Ranchero ? Cooool ! :-)

      Amusant pour le Bronco II aussi car j’ai déjà voulu en avoir un.
      Ce n’est pas d’hier que je rêve d’avoir un SUV ou 4×4. Comme je disais, ado dans les années 70 c’était les Bronco (1 ere génération) ou Jeep CJ-5, puis dans les années 80, un Bronco II, dans les années 90 c’était l’Exporer Sport (2 portes), puis les premier Escape . Je me suis toujours dis que si un jour je me payais mon rêve, ce serait un neuf de la couleur et avec l’équipement que je veux.
      J’ai fini par me payer mon rêve en 2011, j’ai fais le tour dans les marques, de Kia à Mercedes et j’ai eu un coup de coeur pour le look (extérieur et intérieur) et la conduite du BMW X3 2011 (xDrive 28i, j’ai été raisonnable). J’adore ce véhicule, un vrai plaisir à chaque fois que je le prends ! :-)

      Les Corvette que je préfère toujours et que je trouve encore les plus belles aujourd’hui sont les “Split Windows” de 1963. Et pour la Thunderbird, moi j’aime bien les 1966 décapotable, elles avaient un genre de panneau qui se plaçait pardessus le siège arrière et qui relevais vers les sièges avants. J’aimais beaucoup aussi les Lamborghini Miura (orange) … que de souvenirs !

    • M. Descaries, SVP ne changez rien. Je suis un lecteur de votre blogue depuis longtemps et ce que j’apprécie le plus dans vos propos, c’est que vous puissiez passer, avec élégance, de l’essai d’une Porshe Panamera à un clin d’œil aux années 60 dans le même article, faut le faire. Merci pour les beaux souvenirs que vous évoquez pour nous, les lecteurs d’un certain âge.

    • M. Descarries

      Pour la prochaine fois……

      Lorsque vous voudrez modifier un commentaire, il serait utile que vous donniez le lien de «netiquette» je n’ai pris connaissance que samedi de ce lien. Il aurait été facile d’écrire en bas du commentaire modifié: P.S. j’au dû modifier le commentaire à cause de la «nétiquette» que La Presse auto a adopté. J’aurais compris au lieu de votre commentaire démesurée. Vous comprendrez que tripoter un commentaire sans explication ne se fait pas. Comme vous pouvez intervenir comme vous voulez, utiliser cette facilité plus souvent.

      Bonne chance

    • Toujours un plaisir de vous lire, M. Descarries! Continuez à nous servir une chronique différente, une vision différente des chroniqueurs automobiles….

      Avant de me faire lancer des tomates, je désire préciser que je n’ai aucun lien avec les Rexies et autres Hayatollah de l’auto électrique… mais…

      J’ai un collègue qui a fait l’essai de la Tesla S. Et il en est encore subjugué!!! Une machine incroyable, incomparable. De l’accélération, un look et surtout une avancée technologique qui laisse dans son sillon tous les autres constructeurs.

      Quand je regarde la Panamera, je me dis que pour moins cher (beaucoup – 90 000$ (taxes et rabais vert inclus)), on a l’équivalent de la Panamera S, on peut obtenir le nec plus ultra, une performance supérieure (et oui!) en plus du facteur “cool” associé à la marque (et au côté écolo d’une enfichable).

      À quand l’essai de la Tesla S, M. Descarries? Je suis même prêt à me porter volontaire pour aller vous la livrer directement à la maison!!! ;-) )

      Non, je ne vois aucune raison de choisir la Panamera. D’autant plus que quand on a les moyens de s’en offrir une, les gens ont toujours un gros VUS pour les longs voyages…

    • M.Descaries il y aura toujours une minorité de gens qui se croient tout permis. Malheureusement ces personnes font payer les autres par leur comportement.
      Je suis toujours votre blogue car j’ai un avertisseur qui me signale les nouveaux articles. Je trouve les articles sur des autos de $100,000. et plus intéressant sans plus car je ne pourrai jamais m’en procurer une. Par contre je dévore les articles sur les autos hybrides et diesel. Il va s’en dire que je ne suis plus jeune, mais même à la retraite je suis toujours un fanatique de l’auto.

    • Je me demande si les ventes de Tesla S ne grugent pas directement dans le marché de la Panamera. Le format me semble similaire, le prix aussi, et tiens tiens Porsche veut l’offrir en hybride et plug-in.
      Aviez-vous eu une Volt pour une période semblable. Ces deux autos cherchent un peu la même clientèle. Ce serait bien d’en faire un comparatif “dans la vraie vie” plutôt que sur un rond de course, et pour ça c’est vous le meilleur.

    • En allant prendre ma marche sur les Plaines ce soir, je suis revenu par la Grande Allée et j’ai vu passé une Porsche Panamera et non, je ne la trouves pas très belle, surtout l’arrière qui fait étrange, elle ne fait pas élégante, elle ne me plais pas.

      Amusant de se promener sur le bord de la Grande Allée et voir tout le monde allé se pavaner dans leurs voitures de luxe ou modifié (tuné) ou avec leurs vieilles voitures. Il y en a pour tous les goûts ;-)

    • @Mr Descarries
      ” Ce fut même mieux que ce que les gens de Porsche s’attendaient! ”
      Ils avaient lu vos chroniques ? Ils savaient que vous aviez le pied pesant ? (taquinerie)

      Je préfère la Quattroporte pour le look. Mais toute la panoplie de moteurs pour la Panamera est impressionnante.

      Je prévois un voyage en Bavière et/ou en Autriche dans les prochaines années. Ca semble bien le chateau Elmau. Perdu comme ça en pleine nature. Ho boy. Je viens de voir le prix. Merci Mr Porsche.

    • Cette Panamera, je la trouvais « full » belle jusqu’à ce que je la vois en personne au Salon de l’auto. Et là, je l’ai trouvé lourdaude. Ma balloune a dégonflé. Bref, je préfère encore les modèles plus petits chez ce constructeur : Boxter et 911.

      La voiture de prestige que j’aimerais bien voir dans ma cour, c’est l’Audi A7. Véhicule à hayon, quatre pattes, belle gueule. Du peu de compte-rendus lus à son sujet, les critiques étaient rares… Mais j’imagine que ça reste le genre de véhicule qu’il vaut mieux posséder neuf et sous garantie…

      Le véhicule enfichable. J’ai essayé une Volt il y a quelques mois. Quand on part l’auto en pesant sur un bouton, on n’entend rien. Comme allumer une lampe à la maison. Quand on pèse sur l’accélérateur, on n’entend rien non plus. Pas senti de changement de rapport de la transmission non plus. Ça doit être assez facile de dépasser les limites de vitesse avec une auto semblable dans le sens où je n’avais plus mes repères habituels. Pour monter une pente abrupte, pas de problème. Il y avait de la puissance en masse. Si ça n’avait pas été du bruit des pneus sur la route, ç’aurait été le silence total.

      Avec une autonomie de 70 à 80 km, on peut faire la majorité de nos déplacements quotidiens à l’électricité. Et à la limite, s’il y a un imprévu, le moteur à essence embarque. Pas de stress. Je n’ai essayé l’auto que pendant une trentaine de minutes. J’avoue que j’ai trouvé ça particulièrement trippant d’utiliser une auto sans voir l’aiguille de la jauge à essence viser le bas comme s’il y avait un aimant. M’est avis que ça doit rajouter au plaisir de conduire une électrique (complète ou partielle), ça. Aller remplir les poches des pétrolières une fois de temps en temps, mais juste une fois de temps en temps.

    • Je désire faire une suggestion à La Presse: SVP ne prenez plus de nouvelles de l’agence RelaxNews. Trouvé aujourd’hui une article intitulé “La pile à combustible au lieu du moteur électrique”. Bien la pile à combustible ne remplace pas le moteur, elle l’alimente. C’est un façon différente de faire de l’électricité. Les gens de RelaxNews sont souvent à côté de la plaque.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    novembre 2008
    L Ma Me J V S D
    « oct   déc »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité

    publicité