Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 26 mai 2013 | Mise en ligne à 13h55 | Commenter Commentaires (20)

    Volkswagen Jetta Hybrid, Mazda CX-5, Tremblant et autres

    On sait tous à quelle vitesse le temps file. Mais il file encore plus vite lorsqu’on a la passion de vous parler d’automobile. C’est ce qui explique pourquoi, parfois, je suis une ou deux journées en retard à publier ce blogue (une initiative personnelle qui je fais volontairement, sans rémunération aucune, je vous le rappelle!…merci à La Presse de m’héberger…).

    Cette semaine, j’aimerais vous parler de la Volkswagen Jetta Hybrid qui a été mise à ma disposition la semaine dernière. Quelques lecteurs de ce blogue m’ont demandé mon avis sur cette auto mais, même si elle a été présentée à la presse spécialisée il y a déjà un bout de temps, elle n’a été mise à la disposition des journalistes que récemment.

    Alors, qu’en retourne-t-il? La Jetta Hybrid est-elle un animal extraordinaire? En fait, non! Mais elle présente une configuration qu’il vaut la peine que l’on s’y attarde. Au départ, on se demande pourquoi le constructeur allemand a décidé de passer à la configuration hybride alors que son approche «diesel» soit aussi populaire et surtout, reconnue! Il faut dire qu’il a d’abord fondé sa réputation sur l’utilisation des moteurs diesel. Mais tout semble indiquer que la configuration hybride-électrique soit à prendre le dessus.

    Blog-1

    La nouvelle Volkswagen Jetta Hybrid (Photo Éric Descarries)

    Au départ, la berline Jetta possède déjà une réputation enviable. Toutefois, on ne connaît rien de la fiabilité ou de la durabilité de la mécanique hybride de Volkswagen sauf pour quelques grands VUS Touareg ainsi équipés qui ont trouvé preneur au pays. De plus, le moteur à combustion interne qui anime cette voiture est tout nouveau pour les consommateurs nord-américains. Il s’agit d’un quatre cylindres turbocompressé de 1,4 litre qui, avec l’apport du moteur électrique, réussit à développer 170 chevaux et 184 li-pi de couple. Volkswagen l’a combiné avec une boîte «automatique» DSG à double embrayage interne qui inclut sept rapports que l’on peut utiliser manuellement. Évidemment, cette Volks est à traction avant. L’autre différence technique, c’est au niveau de la suspension arrière qui est plutôt celle de GLI qui laisse plus de place à la batterie et au réservoir de carburant. Quant au freinage, il sert également à la récupération d’électricité lorsqu’il est utilisé.

    Blog-2

    La Jetta Hybrid vue d’arrière (Photo Éric Descarries)

    Malgré le fait qu’elle ressemble beaucoup à la Jetta traditionnelle, on reconnaîtra la version hybride à sa calandre unique et au petit déflecteur qui orne le capot du coffre. De plus, les ornements sont entourés d’un contour bleu. La voiture qui me fut confiée par Volkswagen Canada était un modèle haut de gamme Highline. Donc, il s’agissait d’une voiture luxueuse avec un intérieur élaboré. Le tableau de bord demeure sensiblement le même que celui des autres Jetta sauf qu’une partie de l’instrumentation sert à décrire le fonctionnement du système électrique. En fait, les renseignements sont parfois dédoublés car on peut les voir aussi sur l’écran du système de navigation. En passant, j’ai trouvé celui-ci un peu petit et parfois difficile à lire. Si vous portez des lunettes que pour lire, vous en aurez besoin pour bien voir ce qui apparaît à l’écran. Les sièges y sont confortables et la visibilité très bonne. Toutefois, lorsqu’on arrive au coffre, il faut composer avec un plancher surélevé au fond. Volkswagen a dû loger la batterie sous ce plancher. Donc, si l’on veut utiliser tout l’espace de chargement en abaissant les dossiers des places arrière, on n’obtient plus le même passage utile. Il est sérieusement diminué.

    Blog-3

    La calandre de la Jetta Hybrid lui est spécifique (Photo Éric Descarries)

    Blog-4

    L’intérieur est semblable à celui des autres Jetta sauf pour l’instrumentation (Photo Éric Descarries)

    Blog-5

    Le volume du coffre est rapetissé par la bosse dans le plancher qui recouvre la batterie (Photo Éric Descarries)

    Sur la route

    Vous vous demandez certainement quel genre de performance une telle Volkswagen peut donner. Lorsqu’on lance le moteur (dans le cas qui nous intéresse ici, avec un bouton que l’on presse au centre de la console), il faut compter quelques secondes avant que l’ensemble ne réagisse, ce qui peut devenir agaçant à la longue. Toutefois, une fois la boîte de vitesses engagée, la Jetta hybride est tout simplement intéressante à conduire. La boîte DSG (un genre de boîte de vitesses que je n’affectionne pas toujours) passe ses rapports avec souplesse presque avec transparence. J’ai même utilisé le fonctionnement manuel de la boîte ce qui a confirmé la souplesse de celle-ci. Cependant, en rétrogradant, il faut descendre assez bas pour obtenir un certain freinage-moteur. C’est le prix à payer pour une boîte à sept rapports. En passant, lorsque le système est à sa température d’opération, le conducteur peut jouir de la fonction Stop-Start qui ferme le moteur lorsque l’auto est immobilisée et le relance (avec le démarreur) lorsque le conducteur relâche la pédale des freins, ce qui aide à l’économie de carburant (je me demande à quelle fréquence les démarreurs de telles autos devront être changés!). Si l’on conduit l’auto avec délicatesse, elle ne fait appel qu’à son moteur électrique ce qui m’a même permis d’atteindre les 60 km/h limites du boulevard St-Martin à Laval. Cependant, le moindre effort (pente, accélération plus soutenue, etc…) relance le moteur thermique. Et si l’on exploite toute la puissance de l’ensemble électro-mécanique à l’accélération, on peut rejoindre les 100km/h en moins de neuf secondes. Les reprises sont aussi rassurantes. C’est plutôt au freinage que la Volks Jetta hybride a démontré quelques petits caprices. En effet, surtout à basse vitesse, il faut savoir moduler la pédale car selon que le véhicule soit en mode régulier ou en mode de récupération d’électricité, l’effort demandé est différent. En d’autres mots, le freinage peut être plus rapide ce qui vous lancera vers l’avant!

    Blog-6

    Difficile de voir le petit moteur turbo de 1,4 litre de la Jetta Hybrid (Photo Éric Descarries)

    Enfin, ce que vous attendiez peut-être, j’ai obtenu une consommation de 6,6 l/100 km en conduite surtout urbaine, une performance que je qualifierais de très satisfaisante. Le prix de base de cette Jetta Hybrid Highline est de 34 025$ auquel il faut ajouter les 1 395$ de frais de transport et de préparation et les 100$ de l’inévitable taxe fédérale pour la climatisation (et je ne comprends toujours pas pourquoi le gouvernement continue d’imposer cette taxe créée lorsque les grosses cylindrées des années soixante-dix consommaient l’essence goulûment et que leurs gros compresseurs de climatiseur exigeaient presque dix chevaux pour fonctionner! On est loin de cette situation aujourd’hui!).

    Blog-7

    Excursion en CX-5

    Chaque année, la division québécoise de Mazda Canada organise une petite partie de pêche pour les chroniqueurs automobile de la province question, non seulement de s’amuser un peu, mais aussi de conduire un ou plusieurs de ses véhicules sur une distance respectable. De plus, les dirigeants locaux en profitent pour exposer leurs performances régionales et les performances du constructeur en général. C’est un peu comme un congrès à petite échelle.

    Évidemment, tout cela semble bien beau et bien amusant. Mais il a fallu se rendre à la Pourvoirie Némiskau, un paradis pour pêcheurs situé en Haute Mauricie. J’ai donc utilisé la plus récente version du petit VUS CX-5 mû par un nouveau quatre cylindres de 2,5 litres au lieu du 2,0 litres de base. Ce nouveau moteur, aussi avec configuration SkyActiv (et disponible dans les versions plus poussées du CX-5), fait quelques 15 chevaux de plus que le petit moteur de base ce qui aide grandement le CX-5 au point de vue performance, ce que l’on reprochait surtout au moteur de 2,0 litres.

    Blog-8

    Le CX-5 que j’ai conduit à la Pourvoirie Némiskau (Photo Éric Descarries)

    J’ai donc conduit le CX-5 des bureaux de Mazda à Montréal à Trois-Rivières par la route 40 puis vers La Tuque par la 155 (avec le régulateur de vitesse à 112 km/h). En sortant de la ville, j’ai ensuite bifurqué sur la 25 qui devient vite une route de terre (où l’on rencontre d’immenses camions remorques surchargés de billots de bois). On prend ensuite la 125 et on tourne vers la pourvoirie toujours en pleine forêt (quel pays extraordinaire!). Sur place, nous avons été admirablement accueillis mais, je n’ai pu y rester que 24 heures puisque je devais revenir pour le vendredi matin afin de repartir pour le Circuit du Mont-Tremblant où débutait la saison des courses en circuit routier.

    Blog-9

    Mazda avait aussi confié de nouvelles Mazda6 aux chroniqueurs pour se rendre à Némiskau (Photo Éric Descarries)

    Le petit CX-5 s’est superbement bien comporté malgré que j’aie trouvé le siège un peu inconfortablement après plus de quatre heures de route. Sa traction intégrale s’est avérée utile sur la route de gravier mouillée et légèrement glissante. La camionnette est silencieuse sur la route et son comportement routier prévisible. J’ai obtenu une consommation (calculée manuellement) de 8,1 l/100km (exactement ce qui était indiqué par électronique au tableau de bord). Évidemment, la majeure partie du trajet s’est faite sur route (asphalte et gravier) alors que je n’aie que peu conduit le véhicule en situation urbaine.

    Blog-10

    Une partie de la Pourvoirie Némiskau (Photo Éric Descarries)

    L’ouverture de Tremblant

    Vendredi dernier, je suis monté faire un reportage photo au Circuit du Mont-Tremblant (car je devais travailler à RDS samedi et dimanche). Il y faisait froid mais il n’y a pas plu, du moins en après-midi. Il y a même fait beau avec un mercure indiquant les 14 degrés Celsius. S’il y manquait une dizaine d’inscrits (ils devaient arriver plus tard), j’ai au moins eu la chance d’y voir de nouvelles autos de course faisant leur première apparition en piste et certaines vedettes dont le célèbre Patrice Brisebois (qui a brisé le moteur de sa Dodge NASCAR en fin de journée). D’autres autos ont aussi connu leur part de déboires. J’y suis donc allé en Land Rover LR2 dont je vous parlerai plus tard. La saison s’annonce intéressante.

    blog-13

    Cette Viper était tout simplement superbe en piste (Photo Éric Descarries)

    blog-14

    Les Porsche font toujours belle figure à Tremblant (Photo Éric Descarries)

    blog-15

    Deux Fusion NASCAR sont venus faire leurs premiers tours de roue au Circuit du Mont-Tremblant (Photo Éric Descarries)

    blog-16

    C’est un Patrice Brisebois en vacances qui est venu tester sa Dodge NASCAR à Tremblant (Photo Éric Descarries)

    blog-17

    Il y avait quelques anciennes Mustang de compétition ce week-end au Circuit Mont-Tremblant (Photo Éric Descarries)

    Félicitations à Guillaume

    Je profite de la visibilité que me procure ce blogue pour féliciter mon fils Guillaume qui a terminé ses études en design industriel à l’Université de Montréal. Comme vous pouvez vous en douter, la pomme ne tombant pas trop loin de l’arbre, il a concentré ses efforts à un design de camionnette de livraison urbaine pour son travail final vu à l’exposition annuelle du département à l’Université. Il n’y avait que peu de travaux orientés vers l’auto sauf la camionnette de Guillaume et un taxi adapté aux personnes en fauteuil roulant. Il y avait aussi quelques travaux s’adressant au transport en commun, surtout des aménagements intérieurs. Toutefois, je suis surpris de constater que l’automobile ne semble pas préoccuper les jeunes autant que dans le passé. Pourtant, Montréal est le berceau d’un bon nombre de designers dans le domaine dont Dany Garant (Audi), Simon Lamarre (Volvo), Karim Habib (BMW), Ralph Gilles (Chrysler) et Paul Deutschman (Corvette Callaway) sans oublier mon ami Pascal Boissé qui a participé au design de caisses de camions chez des constructeurs québécois!

    Blog-11

    Guillaume et son design de camionnette à l’exposition des étudiants en design de l’Université de Montréal (Photo Éric Descarries)

    Blog-12

    Patrick Schwab y avait aussi créé un taxi pour gens en fauteuil roulant (Photo Éric Descarries)

    Attention!

    J’aime bien tous vos commentaires. Toutefois, je vous invite à être un peu plus prudent quand vous parlez des vendeurs de voitures. Il est certain que plusieurs d’entre nous nous méfions de ces vendeurs car certains ont acquis une réputation peu enviable. Cependant, comme plusieurs d’entre vous l’avez souligné, ils font leur travail et j’ajouterais même qu’ils sont aussi indispensables à l’industrie automobile que les designers ou… les chroniqueurs! Évidemment que leur rôle est de faire un profit intéressant. Ce le serait si vous étiez à leur place. En autant que vous puissiez vous rendre compte qu’ils savent de quoi ils (ou elles) parlent, vous pouvez leur faire confiance. À vous de jouer, par après, afin d’obtenir le meilleur prix possible. C’est pourquoi, en anglais, on les appelle des «dealers»!


    • Dealers !! C’est ce qui entache de beaucoup cette profession. Pourquoi “dealer” pour un char neuf ? Pourquoi ils ne nous donnent pas le meilleur prix d’emblée ? C’est tout à fait injuste pour les gens qui ne savent pas négocier (et il doit y en avoir beaucoup). Ils se font enfirouaper à tout coup. Le processus de marchandage est un procédé vil et tout à fait inutile.
      Je déteste marchander alors j’utilise le service de l’APA. Je leur dis exactement ce que je veux et ils me trouvent le meilleur prix. Fini les soucis. Il me reste juste à signer aux 22 endroits pour finaliser le contrat.

    • Visuellement, la Jetta hybride me semble plus intéressante que les versions régulières, surtout dans les teintes plus foncées. Détail intéressant, quand VW a voulu produire une suspension indépendante à l’arrière qui était à la fois performante et compacte, ils ont copié celle de la Ford Focus de première génération (une suspension qu’on retrouve maintenant chez Volvo et Mazda).

      En “Googoulant”, j’ai obtenu que vous aviez eu 6,2 L au 100 km avec une Toyota Prius de troisième génération.
      http://blogues.lapresse.ca/monvolant/descarries/2009/09/30/toyota-prius-et-autre/

      Donc ça se compare à ce niveau, mais j’ai l’impression que l’Allemande est plus intéressante à conduire que la Prius, mais sa fiabilité n’est pas prouvée.

      Pour le CX-5, les chemins de gravier pénalisent la consommation. Ce qu’offre le 2,5 L, c’est non seulement plus de puissance, mais aussi et surtout plus de couple, le tout à des régimes plus bas. Il doit être plus intéressant à conduire et pour beaucoup de situation, consommer autant, car il n’a pas à ramer aussi dans les régimes.

      Par contre j’ai encore des doutes sur la durabilité d’un moteur qui compresse autant, surtout après quelques hivers, et encore plus si le moteur à une plus grande cylindrée. Espérons pour les propriétaires que je me trompe.

      Bravo pour votre fils. C’est toujours agréable de voir la persévérance et la réussite.

    • Est-ce techniquement possible de jumeler un diesel á un moteur électrique? Il me semble que ce serait la vraie combinaison gagnante, non?

    • Belles photos à Tremblant, ca me fait regretter de ne pas avoir pris la journée de congé quand j’ai vu quel temps ils annonçaient pour la fin de semaine.

      Superbe la Jetta mais elle est quand même $7,000 de plus qu’une Prius et consomme plus.

      Ça serais bien de pouvoir acheter une voiture sans être obligé de “dealer” avec le vendeur et avoir l’impression de s’être fait entourlouper. On peut le faire pour une télévision ou un ordinateur en vérifiant les spéciaux, pourquoi pas pour une voiture?

      Je pense que l’avenir est ce que Tesla a instauré: des salles de montre ou il n’y a que des conseillers, ensuite vous commandez sur l’internet et ils viennent vous livrer votre voiture chez vous. Pour la maintenance il y a ensuite des centres de service. Vous n’avez pas à payer des commissions au vendeur qui connait moins la voiture que vous, au directeur des ventes avec qui il faut négocier le prix et au directeur du crédit qui essaie de vous vendre des garanties prolongées.

    • Si cette VW hybride a la même fiche de fiabilité que les autres Volks, je ne m’approcherais pas de ce véhicule !
      Plus cher… et moins fiable qu’une Prius. Mais bon, il y a des poissons qui vont mordre à l’hamecon, c’est certain.

    • La vente automobile, je persiste et signe.

      Tout comme gl00001 j’ai bien l’intention d’utiliser un service de courtier la prochaine fois.

      Je considère “d’une autre époque” tout le secteur de la vente automobile. On devrait pouvoir acheter des bagnoles comme on le fait pour n’importe quel autre bien de consommation. Les voitures devraient être offertes “sur les tablettes” d’une grande surface dédiée à ce secteur et elle devraient l’être “au meilleur prix” que puisse faire le manufacturier. Basta !

      VW Hybride : Je ne comprends pas qu’il y ait un “démarreur” dans cette voiture (il n’y en a pas dans ma Prius et il ne pourrait PAS y en avoir), les hybrides n’ont pas de démarreur. Même la technologie hybride la plus “légère”, celle de GM (e-Assist), où on remplace justement le démarreur par un petit moteur électrique pour assister le moteur à essence n’en a bien évidemment pas.

      Juste comme ça d’entrée de jeu, j’ai l’impression que la technologie hybride de VW est improvisée et mal ficelée. Mais bien sur il me faudrait l’essayer avant de me prononcer.
      Mais une hybride qui fait “gnan-gnan-gnan-vroom” au re-départ sur feu vert me laisse un peu effrayé.

      Benoît Duhamel.

    • 100% d’accord avec gl000001 et omni-tag !

      Je déteste négocier un prix pour un véhicule, je suis nul dans ça et ça fini toujours que j’ai l’impression de m’avoir fait avoir.
      C’est injuste que les bons négociateurs payent moins chère que les autres !
      Ça devrait être un prix fixe et point final. Et tout le monde devraient pouvoir profiter des promotions !
      .
      @ simon_c
      La suspension de la première génération de Focus ne se retrouve pas MAINTENANT sur les Volvo et Mazda.
      Comme tu le sais, les Focus de première génération, les Volvo S40/V50 et les Mazda3 partageaient le même chassie, donc ça fait plus de 13 ans qu’ils partagent la même suspension (et tout le reste), ce n’est pas nouveau. ;-)

    • @raoul914

      «Ce serait bien sans dealer»

      On deal pas au Québec, on paie 4000 à 5000 de plus pour une voiture.

      Les vendeurs sont payés à commission pour une raison très simple, ils doivent faire miroiter les options car aux les profits sont bons. Le modèle de base ne paie pas, leurs salaires(commissions) vont avec les options. Les Québecois sont mous pour négocier, c’est la raison pourquoi on pair 20% de plus. Nous sommes des innocents heureux…………

    • @atchoum
      Volvo le fait pour $77,000 dans les Europes seulement.
      http://www.digitaltrends.com/cars/volvo-v60-plug-in-diesel-hybrid-production-of-the-worlds-only-plug-in-diesel-to-increase-tenfold/

      @louislaf
      Arrêtez de vivre dans le passé. VW a investi beaucoup de milliards dans leur usine de Pueblo et dans leurs employés. Et les résultats sont là.

    • @atchoum
      Les trains sont des diesel-électrique ;-)

      Autre diésel hybride :
      Range Rover
      http://www.carbuzz.com/news/2013/5/9/Range-Rover-Going-Diesel-Hybrid-7714222/

    • - Vos Jettas… est-ce qu’elles sont fraiches?
      - On les a reçues ce matin madame, des belles pièces.
      - OK je vais en prendre une. Mmmm… celle de gauche!

      Si c’était facile comme ça de se trouver une auto! Eh que je l’aime ce commercial! (Même si ça ne m’en fera pas acheter une.)

      Félicitations à votre fils! Vous avez raison, les jeunes n’ont plus d’intérêt pour les voitures. Et à ce que je vois ils vont devenir de plus en plus dépendants d’un système qui va leur vider les poches car malgré toutes les belles notions d’écologie et de sauver la planète, la plupart n’ont que peu d’intérêt dans les travaux manuels donc exit la capacité de prendre soin de ses choses. On ne sait pas comment ça marche, et quand ça brise on en achète un autre. On consomme! Quel paradoxe!

    • @jeanvesti
      “innocent heureux” … merci !!

      Il peuvent facilement faire miroiter les options sans trop charger pour et donner le meilleur prix à tout le monde.

    • @atchoum

      GM avait aussi présenté un proto diesel / hybride, et ce “combo” se retrouve aussi dans des poids lourds.

      @ tous

      Ne pas oublier que le prix montré est celui de la Highline. La Jetta Hybrid débute dans les 27k$ si je me rappelle bien.

      @ Éric

      La DSG de la Hybrid est différente des autres. Il y a le nombre de rapports, et aussi elle est techniquement différente, n’employant pas les mêmes fluides que la DSG régulière. Étant “manuelliste”, je dois avouer avoir bien aimé la DSG d’une Jetta TDI et la Powershift d’une Focus.

    • @françois_qc

      On le fixe le prix comment? 22000 aux USA, 25000 au Canada ou 28000? Comme l’entreprise privé veut toujours plus d’argent, j’imagine que 28000, ça ferait leur affaire.

    • Perso pour mon dernier achat j’ai utilisé CCC, il suffit ensuite de dire au vendeur que vous connaissez le coûtant et de lui faire une offre raisonnable. Si vous croyez que ‘raisonnable’ sera le principale sujet de discussion entre vous tous ici, sachez que le site explique aussi ce qu’est une offre raisonnable si vous n’êtes pas en mesure de le faire.

    • @gl000001

      Ben voyons donc, ils sont payé à commission, ils partent très haut pour vous sonder et après, ça dépend comment vous êtes coriace.

      Un site qui donne le prix du coûtant du concessionnaire.

      http://autos.yahoo.com/new-cars.html

    • Pour répondre a Louislaf… j’en suis a ma deuxième VW ce fut une Golf city qui m’a donné je dis bien donné 90,000km sans aucune dépense autre que l’entretien régulier et maintenant depuis 1 an une Eos qui a déjà 20,oookm et elle aussi sans aucune dépense alors pour la fiabilité ceux qui vivent dans le passé peuvent aller se rhabiller, VW est aussi fiable sinon plus que les autres y compris Toyota qui en passant est d’un ennuie mortelle a conduire .

    • @richard.belair.71 : 90 000km cest rien pour une voiture recente. Cette belle golf city ECHO MEXICANO, on sen reparlera quand elle aura plus de 170 000km.

    • J’abonde dans le sens de Richard Belair, je possède une Rabbit 2008 avec moteur 2.5litres depuis 67 mois ou 110,000 KM. Mise à part des changements d’huile au 10,000 km, des plaquettes de freins arrière et une batterie ce produit Volkswagen a été d’une fiabilité hors pair! J’ai dû me rendre au concessionnaire 3 fois en près de 6 ans. Retouche peinture sur le parechoc avant a 10,000 KM peinture refaite sous garantie, Remplacement des ketchs de portes sous garantie et un rappel…

      la réputation de produits non fiable est surfaite, depuis la 5e génération, les MK5 pour les initiés, il y a pas de gros problèmes reçurent sur le système électrique ou de démarrage. il est sur que des incidents peuvent se produire la fiabilité a 100% n’existe pas même chez Toyota!

      Mon seul point négatif vis a vis mon Rabbit c’est la consommation d’essence qui est trop importante… 10litres au 100 avec le litre a 1,40… ça fait #$@#$

    • Comment expliquer que sur les VUS la visibilité arriere soit si mauvaise et que les constructeurs automobiles ne soit pas assez brillant pour mettre de base des caméras arrieres ou un sonar (plus utiles que certaines bebelles qui viennent de base)
      En 2013 , il faut encore lever le capot pour savoir si on manque d’huile, une voiture comme la CX5 n’a même pas d’indicateur de température.
      L’ergonomie et les espaces de rangement intérieur font pitié sur la majeure partie des voitures.
      Bref depuis les 10 dernieres années toutes les grosses innovations ont été pour le design et rien pour le pratique…
      J’ai loué une CX5 car c’etait une des moins pire…ce qui veut tout dire sur ma pensée.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité