Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 28 février 2013 | Mise en ligne à 16h00 | Commenter Commentaires (13)

    De Sapporo à Austin, des pneus d’hiver au Circuit des Amériques

    Si l’on s’y met sérieusement, la profession de chroniqueur d’automobiles peut devenir une aventure. Vous l’avez vu avec mon excursion en Alaska au volant des camionnettes Sprinter. Je me suis alors vite retrouvé du grand froid de l’Alaska au chaud soleil de l’Arizona. Puis, de la quiétude de Toronto, je me suis retrouvé devant des mécanos et techniciens lors de conférences que je donnais dans la région montréalaise à un des nombreux avions qui m’ont mené vers Vancouver, Tokyo et Sapporo afin de «tester» pour la première fois, des pneus d’hiver que nous retrouverons bientôt chez nous.

    En effet, le manufacturier japonais Yokohama m’avait invité, au milieu de février, à la superbe île d’Hokkaido au Japon pour rouler pour la première fois sur de nouveaux pneus d’hiver dont je ne pourrai vraiment vous décrire qu’en…juillet prochain! Par conséquent, pardonnez-moi si je ne puis vous expliquer ce nouveau pneu ni vous en parler plus franchement. Toutefois, je peux vous parler du Japon et des multiples fausses idées que l’on peut se faire sur ce pays.

    Blog-1

    Montréal? Non, Sapporo! (Photo Éric Descarries)

    Le Japon, c’est un peu comme chez nous…sauf qu’il m’est impossible de déchiffrer ce qui y est écrit. Et les autos se conduisent…du mauvais bord ! La première fois que j’ai été à ce pays, c’était en 1986, quelques semaines avant la naissance de ma fille aînée…qui aura sous peu 27 ans et qui est une merveilleuse et superbe femme qui occupe un poste d’importance dans un grand hôpital pour enfants à Montréal. C’était au printemps et les femmes venaient tout juste d’y obtenir tous leurs droits. J’y suis retourné quelques fois depuis mais la dernière fois, c’était il y a plus de dix ans. Toutefois, je rêvais d’aller à l’île de Sapporo. J’y ai finalement été. Et il neigeait. Comme chez nous!

    L’expérience Sapporo

    Après presque vingt heures de vol, je suis arrivé dans la région de Sapporo. Un peu désorienté, je me suis retrouvé le lendemain matin sur une piste d’essai légèrement  rudimentaire, une sorte de réplique de Mécaglisse à Notre-Dame-de-la-Merci mais en moins élaboré. Les techniciens et ingénieurs de Yokohama y ont tout fait pour bien nous recevoir et bien nous renseigner…mais il était évident qu’ils ne savaient pas qui nous étions, nous les (trois) chroniqueurs automobile du Canada. Le plus drôle, c’est qu’ils voulaient que nous portions des dossards numérotés (!) et des casques de protection (!!) car il y avait aussi sur place des reporters de Chine. Après un peu de protestation, un des dirigeants de Yokohama est apparu en criant que «les Canadiens n’ont pas besoin de casque!».

    blog-2

    Nos voitures d’essai à Sapporo (Photo Éric Descarries)

    Nous avons été pris à part puis, après une «randonnée d’essai» donnée par un «pilote expérimenté» de la compagnie au volant d’une Audi TT, nous avons pu conduire quelques autos (conduite à droite!) équipées des divers pneus du fabricant incluant des pneus toutes saisons, des pneus d’hiver actuellement sur le marché, les Ice Guard IG20 et les nouveaux pneus à venir. La plupart des autos qui nous ont été confiées étaient des Toyota Camry Hybrid (toujours avec conduite à droite) sans le bouton nous permettant de neutraliser le système d’antipatinage et une VUS RAV 4 local.

    blog-3

    L’Audi TT que nous voulions tous conduire (Photo Éric Descarries)

    Je vous fais grâce des exercices plus ou moins concluants que nous avons faits sauf une randonnée avec des pilotes de Drift qui se sont amusés à se coller (sans se toucher) sur le circuit spécialement aménagé. Nous avons fait nos essais sur ce même circuit avec des Camry jusqu’à ce que mes collègues dont l’Ontarien Ross Bond qui dirige une école de karting exige que nous conduisions la TT équipée des nouveaux pneus. C’est là que, comme on dit au Québec, «le party a pris». Ross a commencé à prendre nos temps sur la piste enneigée et, riches de notre expérience, nous avons commencé à rouler à toute épouvante…au grand plaisir du photographe japonais…et au grand déplaisir du «pilote expérimenté», un homme assez âgé, qui voyait bien que nous avions la petite Audi bien en main! Peut-être mieux que lui! Lorsque nous avons terminé notre période «d’essai», nous avons senti un énorme soupir de soulagement des techniciens de Yokohama. Ils étaient contents que nous ayons mis leur nouveau produit à l’essai avec succès…ils étaient surtout contents de voir que leurs véhicules n’avaient subi aucun dommage!

    Je suis resté deux jours de plus au Japon, surtout dans la région de Tokyo. Notre voyage de Sapporo à Tokyo-Haneda s’est fait en Boeing 777 (au Japon, plusieurs déplacements locaux se font à bord d’énormes appareils vu l’intense population du pays) et nous sommes aboutis à un hôtel typiquement japonais (où l’on couchait au sol sur des tatamis!). Nous avons visité quelques endroits touristiques où j’y ai vu des autos uniques et de véritables icônes de l’industrie comme des Mini Cooper de l’époque. Oui, il y a des autos américaines au Japon, surtout des voitures de performance (Corvette, Magnum HEMI, Mustang et j’en passe). L’essence est sensiblement au même prix que chez nous et, il est temps que l’on brise ce mythe : il n’y a pas de voitures au diesel au Japon. Aucune…ou du moins de ce que nous avons vu et entendu! Mais, des «minivans»… il y en a!

    blog-4

    Les Japonais sont friands des «grandes vans» américaines (Photo Éric Descarries)

    blog-5

    Une image de la circulation dans une ville au sud de Tokyo (Photo Éric Descarries)

    blog-6

    Une «micro-van» Subaru (Photo Éric Descarries)

    blog-7

    Une rue dans Tokyo (Photo Éric Descarries)

    Je compte retourner bientôt au Pays du Soleil Levant. Je vous en dirai plus à ce moment-là. Mais si vous voulez faire un voyage exotique dans un pays moderne…où, ironiquement, l’Internet n’est pas disponible partout (nous avons du faire une demi-heure de taxi pour trouver un Cafe Internet afin d’envoyer nos travaux au Canada!) …le Japon est une destination à considérer…

    Le nouveau Jeep Grand Cherokee

    Du Japon, je me suis directement rendu à Austin au Texas où m’attendaient les gens de Jeep. Je suis même arrivé en même temps que le légendaire Ralph Gilles, ce designer montréalais en charge des produits Chrysler et SRT avec qui j’ai eu le plaisir de rouler jusqu’à l’hôtel. Mais, c’était le temps de prendre connaissance avec le nouveau Grand Cherokee.

    Le Grand Cherokee 2014 est une version révisée du modèle que nous connaissons actuellement. Outre quelques retouches esthétiques, ce Jeep nous arrivera sous peu avec les V6 et V8 que nous connaissons et, grande nouveauté, une boîte automatique à huit rapports. Évidemment, attendez-vous à ce que je vous en parle plus longuement au cours des mois qui suivent. En attendant, sachez que Chrysler nous ramène l’option du V6 turbodiesel dans le Grand. Cette fois le moteur nous vient de VM Motori, un partenaire italien des Chrysler-Fiat. Combiné avec la boîte auto à huit rapports, il est tout simplement merveilleux dans ce grand VUS. Et il permet au Grand Cherokee de tirer jusqu’à 7200 livres, tout comme le V8 HEMI. Seule ombre au tableau, il n’est disponible qu’avec les versions de luxe (incluant la nouvelle finition Summit) avec un prix excédant 5000 $ de plus que l’option du V8!

    blog-8

    Le nouveau Jeep Grand Cherokee 2014 a un avant redessiné (Photo Éric Descarries)

    J’ai donc conduit la plus populaire version du Grand Cherokee à venir, celle avec le V6 Pentastar et la boîte à huit rapports et la version diesel tant sur route qu’hors-route. Tout y est prévisible. La version au moteur diesel est très silencieuse. De plus, c’est fou ce qu’une telle transmission puisse faire au point de vue performance! J’ai hâte de rouler cette camionnette toute une semaine chez nous.

    blog-9

    Nous avons fait des excursions hors-route assez extraordinaires au Texas avec les nouveau Grand Cherokee (Photo Éric Descarries)

    blog-10

    Un peu d’excursion dans un lit de rivière asséché (Photo Éric Descarries)

    Cette fois, Chrysler a décidé de lancer sa nouvelle version de la SRT de performance en même temps qu’une nouvelle Grand Cherokee. Notez que le chiffre «8» n’y est plus. Suite à une courte ballade autour de la ville d’Austin, nous sommes arrivés à la toute nouvelle piste de course Circuit of the Americas (où a eu lieu le retour du Grand Prix des États-Unis de Formule Un), un endroit tout simplement extraordinaire (souvenez-vous, nous étions au Texas!) qui nous a permis de rouler les SRT à leur maximum. La piste est parfaite et la fonction TRACK que l’on retrouve à la commande centrale du Grand Cherokee nous a permis d’exploiter la Grand Cherokee à son maximum. Même que la boîte de vitesses (toujours à huit rapports) combinée avec le V8 HEMI de 470 chevaux rétrograde d’elle-même lorsqu’on touche les freins au bout des longues lignes droites (où j’ai roulé près de 140 milles à l’heure!). Un conseil si vous tenez à vous procurer une Jeep SRT, joignez-vous à un club de sport automobile qui vous permettra de faire des tours (lapping) sur une piste de course. Ce ne sera que l’unique moyen de vraiment profiter de ce véhicule. Je vous en reparle!

    blog-11

    La Jeep SRT appartient au Circuit of the Americas! (Photo Éric Descarries)

    Le nouveau Jeep Grand Cherokee 2014 qui nous arrivera sous peu débute à 39 999$. La version haut de gamme Summit avec moteur V6 vaudra 59 995 $, 67 140$ avec le moteur diesel alors que la SRT affichera un prix de 62 995$.


    • J’espère que le SRT sera plus fiable et mieux construit que celui d’un de mes amis; je vous fais grâce de la liste des pièces changées sauf pour vous dire qu’il a dû faire changer les 8 pistons (!!!!) après seulement 1200 km. La qualité semble s’améliorer grandement chez Chrysler… espérons que ça continussssssse!

    • Pas d’auto diesel au Japon, parce qu’elles sont bannies?
      Mais quel pouvait être l’angle de la pente rocheuse que descendait la Cherokee? La photo fait peur!

    • Une chronique très “Air Miles” cette semaine ! ;)

      Effectivement, les fourgonnettes sont très populaires au Japon, et tout un monde de “tuning” (souvent excessif) y est dédié. La vénérable Chevrolet Astro y est si révérée qu’elle existe en modèle réduit conçu au Japon (les amateurs de “kits” connaissent bien la qualité des produits japonais – on est loin de MPC et Revell!).

      Yokohama: pas rassurant leur “pilote d’expérience” pour des pneus d’hiver de performance …

    • Le recours collectif concernant le 0% d’intérêt

      Très heureux que l’on ait autorisé ce recours, ça fait 10 ans que je dis à tout le monde que 0%, ça n’existe pas. Ce qui me désole, c’est de voir que les Québecois en 2013 ne savent pas compter, les concessionnaires rient des consommateurs tellement ils sont dupe. Les gens achètent des paiements, le meilleur moyen de se faire avoir.
      Tout de même curieux qu’aucun chroniqueur sur le site AUTO de La Presse n’a commenté la nouvelle, on dirait que le mot d’ordre a été: «on ne mord pas la main qui nous nourrit»
      En terminant, j’espère qu’on faire payer cher les tromperies des concessionnaires.

    • @felixc

      http://www.kankyo.metro.tokyo.jp/en/automobile/attachement/00_tmgs_challenge.pdf

    • L essence au meme prix que chez nous ? elle etait a 1.95 $ / L en Juin dernier alors que j etais au Japon…

    • Bonne idée un 6 cylindres turbo diesel dans le Jeep! Malheureusement, encore un fois, il ne sera disponible qu’en grosse livrée… Jeep prévoit n’en vendre que très peu, probablement. Ça coûte donc plus cher à produire en faible quantité, alors on augmente le prix de beaucoup en ajoutant des options pour se justifier. Et comme ça, on est sûr d’en vendre très peu. La boucle est bouclée…

      Sur ce, je reviens un sur le sujet précédent concernant les petits moteurs turbo. Je suis de l’avis de simon_c, faut pas s’imaginer que parce qu’on a affaire à une petite cylindrée, qu’on peut mettre la pédale au plancher sans que ça consomme.

      Ça me fait penser à la comparaison entre un F150 V6 ecoboost et un Ram V8 Hemi. Apparemment, le Ram consomme moins lorsqu’ils sont chargés au maximum. OK! Mais l’idée justement, c’est d’offrir un moteur qui consomme moins, mais qui est quand même capable de travailler fort. Pour celui qui désire faire travailler son F150 au maximum, Ford offre aussi des V8. Pour celui qui voyage relativement léger 90% du temps, le V6 ecoboost est parfait. Pour l’autre qui voyage toujours léger mais qui a besoin d’une grosse boite de pick up, le V6 tout court. Faut connaitre ses besoins finalement…

      Comme quoi, quand on décide de discréditer un produit, on a juste à faire les comparaisons qui font notre affaire…

    • @jeanvesti, déjà que les autos se vendent ici à un prix tellement plus élevé qu’à une heure de route au sud. Les concesso aux zétats se sont fait dire de ne plus vendre aux canadiens. Collusion. Il n’y a pas que les autorités municipales qui se font f… Les pauvres consommateurs aussi. Ca devrait aussi être au menu de la commission Charbonneau. Je sais, c’est une instance fédérale qu’il faudrait, et rien ne se fera. Mais j’arrête là, on sort du sujet.

    • Vive les décalages horaires ?

      De ce que j’ai compris de la législation japonaise, toutes les voitures doivent répondre aux mêmes séries de normes d’émissions polluantes et ces normes sont très strictes. Pas de passe-droit pour les diésel, comme en Europe. Ça devient très coûteux de produire des moteurs diesel très propres, ce qui tue le marché.

      Pour le Grand Cherookee, je ne pige pas le pourquoi de la version SRT-8. Mais faut dire que je ne suis pas amateur à la base. La version diesel aurait pu être intéressante, mais le moteur doit couter un bras à faire s’ils l’installent seulement dans les versions toutes garnies. Même problème que les hybrides. Les profits de l’équipement de luxe couvre partiellement le prix du moteur. Avec ce prix-là, faut avoir des besoins bien spécifiques d’autonomie, motricité et d’habitabilité. Alors outre pour la famille qui fait régulièrement la route de Fermont (la 389, une longue route cahoteuse et souvent balayée par la poudrerie), qui a vraiment besoin de la version diesel ?

    • @jeanvestit : j’achète toujours au comptant pour avoir le rabais. Par exemple, le rabais au comptant sur la Venza de Toyota vient de passer à 3000 $ pour le mois de mars (mon frère surveille le prix de quelques modèles pour un achat au comptant et ça risque de se jouer entre une Venza et un Edge). Dommage que Toyota ait installé de si grosses bottines sur ce véhicule (19 et 20 pouces pour les 4 et 6 cylindres respectivement), le 3000 $ couvre à peu près la moitié d’un “set” de pneus neufs de remplacement.

    • @felixc

      Le comité du Sénat sur la différence de prix avec les États-Unis en est venu à la conclusion que nous ne savions pas magasiner nos achats. Évidemment, dans un libre marché comme le Canada, vendre au plus haut prix est un droit. C’est devenu monnaie courante d’afficher 20% de plus que les États-Unis pour l’achat d’une voiture. Les manufacturiers n’ont jamais ajuster les prix avec la hausse du dollar CDN pour la simple raison que les gens étaient habitués à payer un certain prix. Ils se sont dit, pourquoi baisser si on en vends encore?
      Je peux vous dire que si vous vous financer seul, vous avez une plus grande marge de manoeuvre sinon on vous organise un paiement, c’est l’ordinateur qui parle.
      N’oubliez qu’aujourd’hui, tout le monde veut être millionnaire en 5 ans.
      Un conseil: magasiner tout.

    • $5000. à $6000 de moins à la base et la livraison est $995. et non $1495. La différence de prix entre le Canada et les USA. Facile d’acheter un véhicule là bas. Je l’ai fait 2 fois. Un vrai vol à ces prix pour ce produit.

    • En Europe le Grand Cherokee V6 3.0 crd 190 hp coute moins cher que les essences….46950 Euro soit environ 62000 $ toutes taxes incluses. C’est meme le moins cher des Grand Cherokee….
      Comme quoi quand on ne veut pas promotioner un produit, on le vend cher.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité

    publicité