Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Jeudi 21 février 2013 | Mise en ligne à 15h51 | Commenter Commentaires (19)

    Chevrolet Traverse et Salon de Toronto

     

    Le temps file à une vitesse extraordinaire. Je viens de me rendre compte que j’étais à manquer mon rendez-vous hebdomadaire avec ce blogue. Je m’en excuse. En fait, au moment de commencer ce paragraphe, je me retrouve (encore une fois) à des dizaines de milliers de pieds dans les airs à bord d’un de ces Boeing 777. J’ai toujours eu un vif intérêt pour l’aviation. Certains de mes amis ont même de ces petits avions, de véritables jouets si on les compare à cet édifice volant. Car c’est exactement cela, un Boeing 777, un édifice volant. Comment un tel bahut arrive-t-il à voler me surprendra toujours! Je me demande ce que les frères Wright diraient s’ils volaient dans un tel appareil aujourd’hui (quoique, si je ne me trompe, Orville Wright a vécu jusqu’en 1957, suffisamment pour avoir  eu connaissance des Boeing 707 et Douglas DC-8!).

     

    De toute façon, les évènements se bousculent dans le joyeux monde de l’automobile et je voyage tellement de ces temps-ci que je me réveille le matin en me demandant dans quelle ville je suis. Je pourrai vous en dire encore plus la semaine prochaine! Pour le moment, j’aimerais partager avec vous mes impressions de conduite avec le dernier véhicule que j’ai eu il y a presque deux semaines, soit le Chevrolet Traverse.

     

    En vérité, je m’étais réservé un Buick Enclave tout nouveau mais, semble-t-il, le véhicule aurait connu quelques pépins, GM me l’a donc remplacé par le Traverse ce qui, je crois, correspond un peu plus au budget de la plupart des lecteurs. Qui plus est, je ne me souviens pas d’avoir déjà écrit une chronique sur le Traverse. Ses presque jumeaux Buick Enclave, GMC Acadia et, dans le passé, Saturn Outlook, oui. Mais pas le Chevrolet. Et ça tombe bien, il vient d’être révisé. Pas en profondeur mais suffisamment pour qu’il en soit question.

    blog-1 

    Le Chevrolet Traverse a été retouché pour 2013 (Photo Éric Descarries)

     

    Le Traverse est considéré comme un VUM, un véhicule utilitaire multisegment. Je ne sais pas trop d’où vient cette appellation mais, pour moi, il s’agit plutôt d’une évolution de la fourgonnette. Car, à bien y regarder, le Traverse, tout comme ses jumeaux et plusieurs de ses concurrents, est utilisé à cette fin. Le véhicule qui me fut confié était à sept passagers…tout comme une fourgonnette. Puis, ses sièges arrière pouvaient se replier, s’escamoter ou pouvaient tout simplement être retirés…tout comme une fourgonnette. La plus importante différence, c’est que le Traverse a une carrosserie avant qui ressemble plutôt à celle d’une camionnette. Incidemment, on reconnaîtra la toute nouvelle version du Traverse 2013 à sa calandre redessinée qui, à mon goût, est mieux réussie que l’ancienne même si, en général, je trouve que le Traverse manque un peu de personnalité. Le hayon arrière a, lui aussi été revu!

    Blog-2

    Même le hayon a été revu (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, c’est surtout au niveau de la finition intérieure que les designers de Chevrolet se sont efforcés. Dans le passé, plusieurs consommateurs ont passé outre le Traverse car il offrait un intérieur dénudé qui manquait d’attrait. La toute nouvelle version de ce véhicule se présente avec un tableau de bord redessiné plus attrayant et une finition intérieure moins «plastique», plus riche. Son (nouveau) tableau de bord inclut un écran central de 6,5 pouces afin d’y adapter le système MyLink. J’ai bien aimé la position de conduite dominante et le confort des sièges avant (saviez-vous que l’on pouvait s’y procurer ce nouveau coussin gonflable central qui vient de gagner le prix de la Technologie de l’année de l’AJAC ?) . Un rapide saut à l’arrière m’a aussi convaincu que les passagers de la rangée du centre pourraient profiter d’un bon espace de voyagement. Quant à la troisième banquette, elle plaira plus à des enfants sur de longues distances. L’espace de chargement peut aussi y être généreux selon la configuration que l’on y adopte.

    Blog-3

    Le tableau de bord du Traverse 2013 affiche une nette amélioration (Photo Éric Descarries)

    Autre nouveauté d’importance, le nouveau Traverse est maintenant propulsé par le V6 de 3,6 litres que l’on retrouve désormais dans tant de véhicules GM, du GMC Traverse à la Cadillac XTS et ATS en passant par une foule d’autres modèles. Toujours combiné avec la boîte automatique à six rapports, celui-ci peut faire 281 ou 288 chevaux (266 ou 270 li-pi de couple) selon que l’on opte pour l’échappement simple ou double (euh! Je ne vois la pertinence de cette option!). Il vient de base avec la traction avant ou, en option, comme mon véhicule d’essai, avec la traction intégrale ce qui, dans ce cas, fait grimper le poids du VUM à 4956 livres! (C’est presque 2 ½ tonnes, cela!).  Par contre, sa capacité de remorquage en est même supérieure, soit de 5 200 livres ! Si ce V6 se veut un peu moins «grognon» que l’ancien V6, il demeure qu’il n’est pas très doux lorsqu’il est sollicité! Mais il procure des accélérations intéressantes et des reprises convenables…sans plus. Toutefois, sa traction intégrale en fait un véhicule utile en hiver. De plus, il s’agit ici d’un excellent véhicule pour les longs trajets même si, lors de journées de grands vents, sa conduite demande un peu plus d’attention. Par contre, sa consommation n’est pas des plus exemplaires…comme la plupart de ses concurrents comme le Ford Flex et le Dodge Durango. Dans le cas de cet exercice, j’ai obtenu une consommation de 14,25 L/100km. Mais il faut quand même admettre que le tout se soit déroulé en situation hivernale pas toujours des plus faciles! D’autre part, ses dimensions…un peu généreuses, n’en font pas un véhicule facile à manœuvrer en situation urbaine!

    blog-4 

    Les sièges du centre proposent un environnement dégagé (Photo Éric Descarries)

     blog-5

    Une fois la troisième banquette rabattue, on obtient un bon espace de chargement (Photo Éric Descarries)

     Blog-6

    C’est dommage, on ne peut voir ce V6 de 3,6 litres qui lui est très efficace (Photo Éric Descarries)

     

    Le Chevrolet Traverse qui me fut confié affichait un prix de base de 43 125$ (ce qui est dans la norme pour ce type de véhicule) auquel il faut ajouter 1870 pour l’ensemble à sept places, 2285$ pour le système de divertissement arrière, 1695$ pour le toit panoramique et quelques autres sous pour d’autres accessoires pour un grand total de 49 585$ plus les frais de livraison de 1500 $ ce qui fait une facture finale de 51 085$. Le consommateur qui a vraiment besoin d’un tel véhicule pourra certes profiter de l’intérieur très généreux de ce VUM  mais il devra aussi  composer avec les «mignons défauts» qui viennent avec ce type de camionnette!

     

    Le salon de Toronto

     

    Évidemment, je ne pouvais pas éviter le Salon de l’auto de Toronto qui se terminera sous peu (si ce n’est déjà fait). Non pas que je le préfère à celui de Montréal mais que je dois m’y rendre pour participer au déroulement du vote pour la Technologie de l’année de l’Association des Journalistes Automobile du Canada (AJAC). Au moment d’écrire ces lignes, vous aurez certainement appris que c’est le coussin gonflable central de GM qui a gagné ce concours. Mais sachez que le vote ne fut pas des plus faciles. De la dizaine de technologies proposées par les constructeurs établis au pays, au moins neuf d’entre eux auraient pu être déclarés vainqueur! Les membres du jury de l’AJAC dont je fais partie (nous sommes une douzaine) doivent même se pencher sur la possibilité de diviser ce concours en trois ou quatre catégories tant les soumissions sont importantes et sérieuses!

     

    En ce qui a trait au Salon lui-même, je ne pourrais pas dire qu’il est plus agréable que celui de Montréal. Oui, on y trouve certaines nouveautés qui étaient à Detroit mais pas tant que cela. Disons qu’à Toronto, il n’y avait qu’une seule véritable nouveauté, soit le dévoilement de la petite fourgonnette Kia Rondo (qui n’est même pas commercialisée aux États-Unis!). Il y avait aussi certains véhicules dévoilés à Detroit dont la fameuse Corvette mais pour l’ensemble, sachez que je ne suis pas peu fier du Salon de Montréal!  Incidemment, la Rondo complétement redessinée devra se mesurer à plusieurs concurrentes de taille au pays dont la Mazda5, la Ford C-Max et la Chevrolet Orlando. Tout comme ses concurrentes, la Rondo ne sera disponible qu’avec un moteur à quatre cylindres. La question que je me pose, c’est que, si la Chevrolet Orlando n’est pas disponible aux États-Unis, pas plus que la Rondo  d’ailleurs, se pourrait-il que ce segment ne connaisse pas la popularité qu’on lui promettait?

    Blog-7

    La (seule et) véritable grande vedette du Salon de Toronto, c’est la nouvelle Kia Rondo dans sa version canadienne (Photo Éric Descarries)

    À patgarch

     

    Oui, moi aussi, il me manque des Audi. Je suis en contact avec le représentant canadien de presse de la marque et j’essaie de me réserver certains de ces véhicules. En espérant que, cette fois-ci, il soit un peu plus…réceptif!

     

    À omnitag

     

    Oui, il y a quelques années, Toyota négligeait les moteurs V8 dans ses Tundra. Mais comme d’autres lecteurs vous ont écrit, c’était il y a une quinzaine d’années. Les évènements ont  fait évoluer les choses et voilà que non seulement, les V6 sont recherchés mais on annonce un petit V6 diesel  dans les Ram. Décidemment, Toyota devra raviser son tir…et non, ce n’est pas du Toyota Bashing, c’est tout simplement une constatation évidente!

     

    Merci à ceux qui contribuent à ce blogue. Je compote sur votre collaboration. Incidemment, j’ai lu des commentaires négatifs sur mon aventure en Alaska publiée dans le Cahier de l’Auto (les adeptes de ce blogue l’ont lu ici d’abord) et j’ai été un peu surpris d’y voir que certains lecteurs croyaient que j’y «ploguait» la marque Mercedes-Benz! Pas fort! Évidemment, je dois m’attendre à ce genre de commentaires et les respecter. Toutefois, j’ai été le plus objectif que possible et je ne me suis pas gêné pour y décrire certains problèmes vécus avec les Sprinter. Merci à ceux qui croient à mon intégrité….


    • Le Traverse est un beau véhicule, spacieux MAIS, car le mais est de taille, il est sans intérêt lorsqu’il n’a pas la traction intégrale.

      Sans le rouage intégral, il début à près de 35 000 $, avec très peu d’équipement. C’est le prix d’un Dodge Grand Caravan très, très bien équipé, et ce dernier offre plus d’espace intérieur et les portes coulissantes. D’accord, le Traverse peut remorquer plus, mais les 3600 livres du GC n’est pas à négliger non plus. Et avec les promotions, on peut vraiment sortir un GC avec un équipement comparable à un Traverse traction de base pour environ 27 000 $. C’est 8000 $ de moins, et ce, avant taxes !

      Avec le rouage intégral, c’est un choix qui se défend pour ceux et celles qui s’en servent comme véhicule secondaire. Parce qu’avec cet encombrement et cette consommation, ça ne doit pas être très agréable tous les jours. Pour partir en vacance avec la famille aussi c’est un bon choix.

      Selon ce que j’ai compris, les trio de GM utilise une version antérieur du 3,6 L. Selon Wikipedia, le Traverse utilise le LLT alors que d’autres véhicules sont passés au LFX. Le LLT peut être vicieux pour le portefeuille s’il est mal entretenu, la chaîne de distribution cause problème à ceux qui font forcer leur moteur souvent et qui l’entretienne mal. Le LFX serait plus robuste, léger, puissant et consommerait un tantinet moins.

      http://en.wikipedia.org/wiki/GM_High_Feature_engine

      Au moins ils ont amélioré la transmission.

      Pour la consommation, c’est l’hiver après tout. Des usagers rapportent fréquemment des consommations sur route très raisonnable pour ces véhicules.

    • Le Traverse fait le même poids que la LTD Wagon 1975 paternelle. On en a eu un pour déménager des meubles, et j’ai été surpris du fait que malgré son énorme gabarit on n’y entrait pas tant de gros morceaux, comparativement à une minivan ordinaire qui est plus carrée. Les défauts de ses qualités. Son haut plancher, la forme du hayon. Mais avec sa capacité de tractage ça remplace un Suburban pour une chasse au gibier dans le nord, avec la motoneige dans une remorque en arrière. C’est sûr qu’il est plus sexy qu’une minivan, mais comme véhicule familial en ville? Il me semble qu’il y a un espace entre le Traverse et le Orlando, que Chrysler est bien content d’occuper.

    • Je ne ferais pas tant de parallèles avec une fourgonnette…

      - la banquette (ou les baquets) de 2nde rangée sont très bas, pas confortables pour des adultes;
      - le coffre est minuscule quand la 3è rangée est en place – une Yaris à hayon le ferait rougir de honte;
      - l’accès à la 3è rangée n’est pas très facile en raison de la hauteur du véhicule.

      J’ai dû en louer un en attendant la livraison de mon Odyssey. Les vacances familiales se sont donc passées à bord d’un Traverse LT 4rm, où on a entassé de peine et de misère les 3 enfants et tout le matériel pour 2 semaines sur la route (aux ÉU). Sur 3000km d’interstates, le Traverse a livré une moyenne de 12,6 l/100km en plein été.

      Un mois plus tard, voyage à Boston avec la nouvelle fourgonnette. Grand confort pour tous, et tellement de place que je me suis permis d’acheter des jantes et autres accessoires à prix d’aubaine. Près de 2,500km avec un moteur “vert” – et une moyenne de 8,9 l/100km.

      Le Traverse est un excellent substitut pour un Tahoe, mais pas pour une fourgonnette, surtout si on aime l’espace!

    • J’oubliais… Jamais je ne suis senti aussi “petit” qu’au volant du Traverse. Le siège du conducteur semble conçu pour l’américain moyen, pas pour un grand mince! Je “flottais” dans le baquet. Bien adapté pour “bouffer” des kilomètres d’autoroute, quand même, mais pas très frugal!

      J’ai fait un autre long parcours autoroutier pour le boulot avec un Flex SEL awd – beaucoup plus agréable que le Traverse, mais un point commun : 12,6 l/100km. Mon Odyssey rodée livre maintenant 8,6 l/100km!!

    • à quand une Mazda 5, Chevrolet Orlando ou Kia Rondo (bref une six place compacte qui est frugale sur l’essence) qui puisse tirer une petite tente-roulotte et qui offre une traction intégrale? Subaru est passé à côté d’une belle occasion avec la refonte de la Forester… Une famille “urbaine” peut-elle éviter la traditionnelle mini-van ou le gourmand SUV pour tirer occasionnellement une tente-roulotte pour aller camper?

    • Chevrolet Traverse ….a 1.47$/litres , je comprend pas encore pourquoi ce genre de tank hideux exciste encore

    • M. Descarries,

      Tout d’abord, merci de nous entretenir de la chose automobile avec votre blogue malgré un emploi du temps très chargé, c’est tout à votre honneur!

      À propos du Traverse, non seulement la consommation rebute, mais le prix devient presque indécent. Il y a un bon éventail de choix à prix moindre, tel que démontré par d’autres intervenants…

      Ensuite, je me réjouis hautement (et pas à peu près!) de la décision de Chrysler d’offrir le V6 diesel dans un camion d’entrée de gamme (1500). D’ailleurs, pour avoir une petite idée des capacités (du site allpar.com):

      The A 630 direct-injection V6 diesel has Fiat’s Multijet II technology, and delivers more horsepower and torque with greater efficiency, lower emissions, and, one analyst wrote, higher grade internal materials. Built by VM Motori and developed with Fiat Powertrain, it hits a peak 177 kW (241 hp DIN) at 4,000 rpm and 550 N•m (406 lb-ft) at 1,800-2,800 rpm.

      Malheureusement, j’ai déjà commandé un Ram avec le V6 Pentastar mais je demeure aux aguets. J’évaluerai le camion sur une longue période avant de décider si je devrais me laisser tenter par un échange. Tout dépendra du patron (lire ma femme!)…

      Finalement, ce serait bien de voir un article traitant des plus récentes offres en fait de camion, comparatif et tests à l’appui. Malgré que ce ne sont pas des modèles de frugalité avec un minimum d’empreinte écologique, il demeure que ce sont des incontournables pour quiconque nécessite ce type de véhicule (mon cas). Les avancées technologiques récentes devraient bientôt faire leur entrée dans ce créneau. Le camion type se prêterait très bien, à mon avis, à ce genre d’exercice (hybride… pour évoluer vers le tout-électrique?).

    • @ Monsieur Descarries,

      “Les turbocompresseurs d’aujourd’hui sont censés extraire plus de puissance des petits moteurs, tout en les rendant plus économes en essence. Les constructeurs automobiles se pètent les bretelles régulièrement au sujet de cette technologie, qui consiste à souffler davantage d’air dans la chambre de combustion des moteurs.

      Mais Consumer Reports affirme que la promesse du moteur «plus petit, plus puissant, plus économe» n’est bien souvent que du vent. Le magazine a testé de nombreux modèles et comparé les versions turbo à quatre cylindres et à six cylindres avec leurs équivalents à aspiration naturelle offerts pour les mêmes modèles. Conclusion: installer un turbo sur un plus petit moteur est une technologie de compromis et certains moteurs turbo sont bien ordinaires – leurs performances sont en deçà de ce que prétendent leurs fabricants.

      «Sur papier, ces moteurs et leurs cotes de consommation ont l’air meilleurs, mais en réalité, ils sont souvent plus lents et moins efficaces que des moteurs plus gros à quatre ou à six cylindres», a indiqué le patron des essais automobiles dans une déclaration faite à partir du centre d’essais de Consumer Reports, au Connecticut.” -Denis Arcand, La Presse 23 février.

      C’est peut être pour cette raison que les Tundra ont conservé leurs V8 ?

      Benoît Duhamel.

    • @dynopax

      Le duo GM a existé en version hybride, mais ce fut un “flop” au niveau des ventes. Le prix de l’option était évidemment élevé, ce qui n’a pas aidé. Le même système est toujours offert sur les Tahoe / Yukon / Escalade, mais il n’est pas reconduit pour le moment dans la nouvelle génération de pick-ups.

    • Quand je vois un véhicule comme le Traverse je me demande toujours quel en est le public cible.
      A ce prix la et avec cette consommation , surement pas les familles de la classe moyenne qui ont souvent besoin de 2 véhicules.

    • @Omni-tag : Comme je l’ai déjà dit, la turbocompression, ça récompense l’intelligence du conducteur. En faisant attention, ça consomme très peu, mais si on en a besoin, la puissance et le couple sont là.

      Les testeurs d’automobile de Consurmer’s Report ont déjà démontré, en affirmant clairement être incapables de faire fonctionner le Sync après 20 000 miles derrière le volant de produits Ford, avoir une intelligence limitée.

      Dès lors, il n’est pas surprenant qu’ils n’obtiennent pas de bons résultats avec les moteurs turbo et injection directe.

      Par contre des centaines de milliers de propriétaires de voitures Ford se sentent tout-à-fait à l’aise avec le Sync, les propriétaires de véhicules ayant la turbocompression et l’injection directe sont nombreux à rapporter une consommation raisonnable.

      De deux choses l’une : des dizaines de milliers de personnes sont hautement plus intelligentes que la moyenne ou les gens de CR ont une intelligence sous la moyenne.

    • Mercedes Sprinter

      À mon grand étonnement, les taxis autobus qui nous amenait de l’hôtel à Playa Del Carmen étaient des Mercedes Sprinter diesel de 15 passagers, j’ai trouvé que la finition était très belle. Hyundai est le principal compétiteur dans ce créneau dans les pays chaud. Je ne serais pas surpris que ces véhicules soient construit au Mexique.

    • @ Simon_c,

      Très cher ami, vous êtes certainement la seule personne que je connaisse qui puisse mettre sur un même plan, l’intelligence de l’humain, la turbo-compression et le système de gestion “Sync” d’un manufacturier automobile. C’est lumineux !

      Benoît Duhamel.

    • La remplaçante de la Mercedes C250 ??? WOW.

      http://www.google.ca/imgres?imgurl=http://mbworld.org/forums/attachments/c-class-w204/205385d1300243444-2012-car-driver-review-c250-350-mercedes-c-2014.jpg&imgrefurl=http://mbworld.org/forums/c-class-w204/391872-2012-car-driver-review-c250-350-a-2.html&h=534&w=800&sz=128&tbnid=V6kKjAz53naOqM:&tbnh=90&tbnw=135&prev=/search%3Fq%3Dmercedes%2Bc250%2B2014%26tbm%3Disch%26tbo%3Du&zoom=1&q=mercedes+c250+2014&usg=__XMOKXcToPt-IEByUthgMULtCYG4=&docid=RnmEiPF9LqkcJM&sa=X&ei=yhMsUceuJIjz0gGPr4GQDw&ved=0CEkQ9QEwAA&dur=5467

    • @omni-tag : j’ai simplement dit, que selon ce qu’on peut lire de CR, ce ne sont pas des gens très intelligents. La turbocompression, faut savoir s’en servir pour avoir des performances quand on veut et une bonne économie d’essence quand on le veut.

      Un peu comme les hybrides. Sauf que la turbocompression est encore plus sensible à la façon de conduire. Mais coûte moins cher.

    • Personnellement, je préfère un multi segments comme le Flex, qui est en fait une Taurus familiale, plutôt qu’un véhicule comme le Traverse qui se donne des airs de 4×4. Mais il reste qu’un multi segments, c’est un peu une voiture, un peu un 4×4, un peu une minivan, avec un peu des qualités de chacun… mais avec tous leurs défauts également… Bref, ça fait un peu tout, mais rien de bien.

      Personnellement, mes gouts et mes besoins me dirige vers les compactes, où je trouve qu’il manque vraiment de familiales. Il y en a pourtant de très jolies partout ailleurs sur la planète. Mais si j’avais vraiment besoin d’espace, je me tournerais probablement vers une Sienna ou une Odyssey. Quoique le Flex…

    • Ici meme sur la cyberpresse

      http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/sante/201302/27/01-4626125-les-canadiens-nont-jamais-ete-aussi-obeses.php

      La consomation de Traverse, Santa Fee, Explorer,journey Tiguan, X5, Q7 ect ect est en partie relie a l’obesiation de la population

    • @lopus, et pourtant elles existent: la Fusion Wagon, la Cruze Wagon. Mais pas ici, quel dommage!

      http://www.youtube.com/watch?v=Q6BJ1jmM0Bs

    • @felixc : un tas de beau vehicule europeen existent… mais ici cest l amerique : le gaz est pas cher et on est obese, ca prend donc un gros vehicule pour nous trainer, transporter notre sur-consomation du cosco et montrer au voisin qu on a plus d argent ( ou de dette ) que lui.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    avril 2008
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité

    publicité