Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 25 janvier 2013 | Mise en ligne à 17h35 | Commenter Commentaires (22)

    Hyundai Santa Fe Sport et Volkswagen Golf familiale

    Ouf! Un petit retour à la normale? Peut-être pas! Je vous en reparle. Toutefois, notez qu’au moment de lire ces lignes, le Salon de l’auto de Montréal n’est pas encore terminé. Allez-y et donnez-moi vos impressions (n’est-ce pas un peu drôle ces gens qui m’écrivent pour me blâmer d’inviter les gens au Salon de l’auto alors qu’ils considèrent l’auto un ennemi de l’environnement…mais alors, comment cela se fait-il qu’ils lisent ce blogue dédié…à l’automobile?). En passant, vu que c’est le dernier week-end du Salon, vers la fin du trajet, juste avant de sortir, arrêtez-vous au kiosque où se trouve mon ami Michael Hozjan (il parle français). Demandez-lui de vous montrer sa publication bilingue, Adrenaline Plus Klassik.

    Revenons un peu à nos moutons. La semaine avant de partir pour le Salon de Detroit, le constructeur coréen Hyundai m’a confié son plus beau VUS, le Santa Fe Sport. La première fois que j’ai conduit ce véhicule, c’était au Festival des Essais de l’AJAC afin de nommer l’auto et la camionnette de l’année. Il faut que je vous dise qu’à cette époque, aucun de ces petits VUS ne m’impressionnait. En fait, de la demi-douzaine de VUS compact sur place, aucun ne semblait se distinguer des autres. Vous pouvez toujours me relire en fouillant dans les archives.

    blog-1

    Le nouvel Hyundai Santa Fe affiche une ligne modernisée (Photo Éric Descarries)

    blog-2

    L’arrière a aussi été redessiné (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, la situation était un peu différente lorsque j’ai pris livraison du Santa Fe Sport il y a deux semaines. On était rendu en hiver et l’idée de conduire un VUS à traction intégrale sur les routes enneigées me souriait un peu plus. Et, il n’y avait plus de concurrence autour de moi pour provoquer des comparaisons. Notez que le Santa Fe a été redessiné pour 2013. Il serait exagéré de dire que c’est un véhicule de grand style. Néanmoins, il me semble plus gracieux que dans le passé. Le Santa Fe est disponible en version de base à cinq places, en version plus élaborée Sport, toujours à cinq places et en version allongée à sept passagers. Dans le cas de la première version, celle-ci est mue par un quatre cylindres de 2,4 litres qui fait 190 chevaux alors que dans le cas de la version Sport que j’ai eue, celle-ci possède un autre quatre cylindres, de 2,0 litres cette fois, mais turbocompressée, un peu comme le moteur que l’on retrouve sous le capot de la Sonata. Il fait alors 264 chevaux. Vous aurez alors compris qu’il n’y a pas de V6 au catalogue à moins d’opter pour la version allongée. Évidemment, le Santa Fe que j’ai eu était muni d’une boîte automatique à six rapports et de la traction intégrale.

    blog-3

    Le tableau de bord semble avoir une ligne un peu torturée mais l‘instrumentation y est bien lisible et les commandes faciles à manipuler (Photo Éric Descarries)

    blog-4

    Malgré les apparences (les sièges peuvent se déplacer vers l’arrière), il y a beaucoup de place pour les passagers d’arrière (Photo Éric Descarries)

    Un rapide coup d’œil à l’intérieur nous fait découvrir un tableau de bord au dessin un peu torturé mais quand même agréable à l’œil. En fait, je dirais que le dessin en général de l’habitacle du Santa Fe fait «typiquement Hyundai». Certains éléments sont trop mis en évidence mais on s’y fait rapidement. Les sièges d’avant sont confortables alors que ceux d’arrière sont ajustables car ils sont montés sur rail. Dans tous les cas, les passagers se retrouvent avec beaucoup d’espace et de débattement. Il en va de même pour le compartiment de cargo qui peut être grandement augmenté en repliant les dossiers des sièges d’arrière Ah oui! Il y a du rangement sous le plancher du compartiment arrière. Cependant, si Hyundai veut aligner son Santa Fe contre des concurrents aussi féroces que le Ford Escape, le constructeur devrait ajouter l’option d’un hayon arrière électrique à son catalogue.

    blog-5

    Comme pour tout bon VUS qui se respecte, le Santa Fe offre un bon espace de chargement (Photo Éric Descarries)

    Je ne peux pas dire que le Santa Fe m’a renversé. Néanmoins, il peut se mesurer facilement à la concurrence. Son comportement routier est stable et surtout très confortable. On se dirait au volant d’un véhicule plus imposant et plus lourd. Les accélérations sont bonnes mais attention, des reprises à certaines vitesses peuvent pour prendre par…surprise. Oui, la turbocompression peut réagir très vivement lors des reprises ce que je n’ai pas noté sur des véhicules de la concurrence, pourtant aussi à moteur turbocompressé. Les pneus Hankook i*Pike d’hiver m’ont amplement satisfait. Je n’ai pas fait de circuit hors-route avec le Santa Fe. Mais sous des conditions hivernales (routes enneigées et glacées), il est des plus rassurants à conduire.

    Le Santa Fe 2013 affiche une ligne à la fois plus agressive et plus fluide. Je suis persuadé qu’il connaîtra un grand succès sur le marché surtout qu’il est un peu moins cher que certains concurrents qui, cependant, ont un peu plus d’accessoires à leur catalogue. Le prix du Santa Fe qui me fut confié dépassait un peu les 41 000$ mais le vendeur qui m’a prêté la camionnette a été vite à me spécifier qu’il y avait déjà des rabais du constructeur à l’achat! J’ai obtenu, durant cette semaine de janvier (froide et enneigée), une consommation moyenne de 14,4 L/100 km en situation presque uniquement urbaine. Je le répète, les consommations en hiver sont toujours plus imposantes qu’en été! Mais ça, vous devriez être capable de vous en rendre compte.

    Volkswagen Golf familiale

    Immédiatement après le Santa Fe, j’ai mis la main sur une Volkswagen Golf familiale. Dès que j’ai vu l’auto, j’ai eu cette nette impression de «déjà vu»! En effet, il n’y a pas si longtemps de cela, j’écrivais un article sur la Jetta Sportswagen dans ce blogue (mais je ne l’ai pas retrouvé dans les archives) et il me semble que les deux autos se ressemblaient plus qu’étrangement! En fait, elles sont presque identiques sauf pour la calandre et quelques autres détails esthétiques.

    blog-6

    Sauf pour une calandre de Golf, cette Volkswagen familiale est identique à la Jetta Sportswagen (Photo Éric Descarries)

    blog-7

    L’arrière de cette Golf  affiche la ligne typique aux «station-wagon»! (Photo Éric Descarries)

    La Volks Golf TDI Highline qui me fut prêtée était mue par un moteur à quatre cylindres turbodiesel 2,0 litres qui fait 140 ch mais 236 li-pi de couple! Il était combiné à une boîte semi-automatique (si je peux m’exprimer ainsi) à 6 rapports. Je dis semi-automatique parce que c’était une de ces fameuses boîtes DSG à double embrayage qui ne me plaît pas toujours. Chez nous, il faut reculer d’une entrée de garage en pente et pour ce faire, avec une DSG, il faut accélérer un peu plus fort ce qui peut provoquer un bond soudain à la fois surprenant et peut-être même dangereux! Outre cela, je n’ai pas grand-chose à redire de cette boîte. Ah oui! Cette Volks était évidemment à traction avant. Côté performance, sauf pour une accélération parfois lente au départ, cette Golf est bien à l’aise dans toutes les circonstances, le moteur diesel n’émettant qu’un son modéré pas désagréable. Sauf qu’au ravitaillement, malgré mes précautions, il y avait une odeur de carburant diesel dans l’auto. Même que ma main sentait le diesel…La voiture prêtée par Volkswagen était chaussée de pneus d’hiver Continental ContiWinterContact qui se sont avérés à la hauteur de la situation. J’ai bien aimé la direction relativement précise et le freinage puissant pour une voiture de ce calibre. La suspension de l’auto m’a paru ferme mais avec le froid qui sévissait, c’était un peu normal. Incidemment, il ne faut surtout plus craindre les petits moteurs diesel en hiver. Ils partent aussi bien qu’un moteur à essence! Et c’en fut le cas avec cette Golf.

    blog-8

    Le tableau de bord de cette Golf est très simple mais bien exécuté alors que son instrumentation y est facile à lire (Photo Éric Descarries)

    blog-9

    L’espace arrière y est vaste et confortable (Photo Éric Descarries)

    blog-10

    Il y a certes autant d’espace dans ce compartiment de chargement que dans un VUS de plus grande taille (pardonnez l’ombrage du photographe!) (Photo Éric Descarries)

    Ce qu’il faut souligner ici, c’est l’espace de chargement de cette Golf. On a beau vanter les VUS et VUM, rien ne battra une familiale (station-wagon). L’ouverture du hayon est vaste ce qui permet un chargement facile. De plus, le seuil est suffisamment  bas pour permettre un chargement facile. En abaissant le dossier des sièges d’arrière, on obtient une version peut-être miniaturisée des bonnes vieilles «station-wagon» du passé mais tout de même utile. De plus, la visibilité y est très bonne. Incidemment, cette Golf pourrait bien être la seule familiale compacte qui reste sur notre marché!

    blog-11

    Malgré tout, ce petit moteur turbodiesel de Volkswagen est presque devenu une véritable légende en son temps! (Photo Éric Descarries)

    Outre tout cela, mentionnons que cette Volkswagen m’a donné une consommation de 8,1 L/100 km en pleine saison de grands froids de janvier ce qui n’est certes pas négligeable. Cette Volkswagen Golf TDI Highliner familiale affichait un prix de 30 795$ auquel il fallait ajouter le prix de l’option RNS 315 (Système de navigation), soit 890$ ce qui arrivait à un chiffre total de 31 685$ plus les 1395$ de frais de livraison et les (ridicules) frais de la climatisation de 100$.

    À jeepman : en effet, vous avez raison en ce qui a trait aux feux DEL des nouveaux véhicules. Ils ne produisent pas la chaleur des ampoules électriques régulières donc la neige ou la glace n’y fonderont pas. Le problème s’est rapidement produit sur les poids lourds et les semi-remorques. C’est pourquoi les constructeurs de ces gros véhicules retiennent au moins un feu avec ampoule par extrémité!

    À blueprint : le kiosque de Paintball? Moi non plus, je ne sais pas ce qu’il fait là sauf, peut-être, pour y exposer un gros VUS. On m’a même rapporté les propos presque provocateurs du jeune revendeur dans l’allée qui va presque jusqu’à insulter les visiteurs!


    • J’ai le même modèle acheté en septembre 2012 et ayant 7 000km, j’ai remarqué que par temps froid, lorsque le véhicule vient de démarrer soit le matin pour aller travailler ou a mon retour que la 1ere et le 2eme vitesse glisse. Il y a également un bruit de vent perceptible dans l’habitacle sur l’autoroute.
      Pour tous le reste, j’adore mon nouveau véhicule. Il possede une bonne puissance, beaucoup de rangement, un look intérieur et extérieur extraordinaire selon moi et est très confortable.

    • Hyundai a toujours offert beaucoup d’équipement pour le prix. Le Santa Fe regorge de petites douceurs qui sont habituellement réservées aux véhicules de luxe : siège chauffants à l’arrière, sièges ventilés (un véritable bonheur lors d’une canicule) et volant chauffant. 14,4 L /100 km, dans le froid et la neige, en tentant de tester la voiture, ça doit vouloir dire moins de 10 ou 9 litres/ 100 km en faisant attention l’été.

      Golf… le gabarit est bon, sauf que pourquoi acheter une 2013 quand la ‘14 promet tant ?

    • Je me demande pourquoi vous, les chroniqueurs automobiles, acceptez toujours en essai les versions presque toujours haut de gamme des véhicules alors que ce n’est qu’une infime partie des consommateurs qui achètent ces versions. Il y a parfois un monde de différence entre version de base et version 100% équipé. Surtout lorsque la motorisation est différente. Votre analyse du Santa Fe est très intéressante mais si je veux un modèle de base avec traction intégrale, est-ce que votre analyse serait différente? Merci pour votre blogue.

    • @srep

      Toutes les transmissions “DSG”" utilisent un embrayage hydraulique avec un rétracteur électrique. Par temps froid, le système réagit plus lentement à cause de l’huile plus épaisse. Un bon réchauffage du moteur élimine le problème. Malheureusement, un bon réchauffage pour un moteur diesel excède les 3 minutes que nous exige les environnementalistes. La seule solution, parcourir les 2-3 premiers kilomètres sans accélération prononcée jusqu’à temps que le passage des vitessse vous semble normal.

    • Vous êtes trop polis envers les nains de jardin qui ne font pas la différence entre échanger des idées, et jouer aux trolls intégristes sur des blogues. (Pas seulement sur le vôtre.) Il faudrait faire comme dans ces séries dites de réalité et demander au public de décider lequel on éjecte.

      Est-ce que les Volks ont encore une réputation de mauvaise fiabilité? Je l’avais vue à ma dernière visite au SIAM il y a quelques années. L’ergonomie me plait dans cette auto. Malgré ça elle me fait peur. La conso n’était pas terrible. Le prix de la version turbo diesel l’amène dans la cour des C-Max et Prius V. L’art de faire des compromis.

    • En novembre dernier, je suis allé chez un concessionnaire Hyundai et je me suis assis dans tous les véhicules, j’ai remarqué une forte utilisation de la peinture grise métallique que je n’aime pas. Évidemment, c’est personnel comme goût mais lorsqu’on voit les pièces nickelé dans d’autres véhicules (Honda Accord) c’est beaucoup plus joli. Plusieurs manufacturiers utilisent cette peinture dont Ford. Payez 55000.00 (Ford Taurus SHO)pour de la peinture grise, pour moi c’est non.

    • @felixc Je possede une Golf 2008 depuis 5 ans et 100,000 km. Mis a part quelques désagrément mineurs elle a été d’une fiabilité sans reproche! Elle a toujours démarrer le matin même par grand froid. Mes deux seul point négatif sont, premièrement la consommation du 2.5 5 Cylindre qui est un peut trop elever a mon gout. Je fait une moyenne de 10 Litres/100 avec la voiture… L’autre point a faire attention est avec quel concessionnaire vous faites vos entretient… j’ai subit des bris sur ma voiture lors d’un changement d’huile (deux jante en alliage de 18″ ont été râpé sur le flanc…) Réparation fait sous garantie mais mal fait, et des frais exorbitant exigé pour reprogrammer mon ordinateur de bord… 50$ pour quelque chose qui ne prend que quelques minutes… et dont j’ai clairement specifier a mon aviser de ne pas toucher (l’avertisseur sonore a été désactiver quand le système d’alarme est armé afin de ne pas déranger les voisin quand je rentre tard du travail)

      Trouvez vous un concessionnaire qui a bonne reptation et vous aurez du bon service :)

    • J’ai profité de la dernière journée froide pour visiter le salon de l’auto. J’avoue que je n’ai pas eu de coup de foudre.

      Les vedettes du salon: Les Scion FR-S/Subaru BRZ. Elles se démarquent vraiment du lot et attirent autant les jeunes que les vieux.
      La Lincoln MKZ est superbe et les Fisker sont toujours aussi belles.
      J’ai été déçu par les Nissan et les Audi dont tous les modèles on pratiquement le même look.
      Le Ford C-Max est plus gros que ce que je pensais et n’a pas vraiment plus d’espace intérieur que ma Prius.
      Finalement je vais probablement m’acheter une Miata des années 90 pour m’amuser un peu.

    • Petite correction M. Descarries:

      Tous les Santa Fe à empattement court et moteur 4 cylindres sont des “Santa Fe Sport”. La version longue à moteur V6 est un “Santa Fe” … tout court, même s’il est long (m’enfin?). Il semble se vendre très bien, on en voit partout. En le regardant au Salon, je n’ai vraiment pas apprécié l’immense angle mort à l’arrière. Caméra de recul obligatoire!

      Golf TDI: c’est la même auto de presse qui avait été prêtée à Autos.ca pour un essai long-terme de 3 mois, terminé probablement juste avant que vous en preniez possession. Ils en ont tiré 6,9 l/100km sur cette période. Les TDI “propres” consomment plus que les anciens, au point que plusieurs lecteurs arrivent à la conclusion que la version 5 cylindres essence est une meilleure affaire à 3k$ de moins. Un collègue en a une – les rétros et glaces électriques boudent parfois.

      Pour les puristes VW, la Golf familiale est assemblée au Mexique, et la version 2014 de la nouvelle Golf va aussi nous venir de l’usine de Puebla – il ne restera plus que l’EOS et la CC en provenance d’Allemagne.

    • L’odeur de diésel vient des pompes mal nettoyés. Quand j’en voie une mal nettoyée, je sors mon gant de plastique pour faire la vaisselle de la valise. Il y en a qui me ragardent bizarrement mais c’est mieux que de sentir le diésel pendant une heure ou deux.

      @python-1
      Exactment ce que je vis avec ma Jetta TDI 2006. Je la réchauffe une minute a l’arrêt. Ensuite je roule en “pépère” pendant 2-3 minutes le temps que je me rende au boulevard.
      A -28 comme la semaine passée, je mets du booster de cétane avec anti-gélifiant. La voiture démarre très bien. Surtout avec un batterie neuve après 6 ans.

    • Ajout: pour les pompes mal nettoyés, je rentre en dedans pour leur dire qu’ils pourraient avoir plus de respect pour les clients. Et je rajoute que la station-service un peu plus loin les nettoie bien leurs pompes. Ca marche d’habitude.

    • Ford Escape

      Pour ceux que le véhicule intéresse, vous auriez avantage à attendre les 2014 ou 2015, plusieurs problèmes surgissent avec ce véhicule et oubliez le 1.6 Ecoboost. Ça me fait penser au Ford Focus du début des années 2000, des problèmes et des problèmes. Une mise en marché probablement trop rapide.

    • Moteur V6

      Pourquoi ne pas produire des V6 de 2.8l. Avec les nouvelles technologies, désactivation des cylindres, injection direction et j’en passe, on pourrait aller chercher 240 à 250 chevaux au lieu des 4 cylindres turbo qui travaillent très fort et non pas la douceur des V6.

    • M. Descarries, entre un Escape 2.0 Turbo et ce Santa Fe, lequel prendriez-vous pour un achat à très long terme ? Ce n’est pas pour moi, mais je connais 2 couples qui sont en magasinage de VUS.

      @jeanvesti : Pourquoi ne voit-on plus de petits V6 ? Plusieurs raisons je pense :
      1- Pour répondre aux normes d’émission polluante, avoir une longue course de piston aide, ce qui signifie un petit diamètre de cylindre. Mais comme les ingénieurs tentent de remplir au maximum la tête du moteur avec les systèmes de calage double des soupapes, les 4 valves par cylindre, la bougie et souvent l’injection directe, il doit commencer à manquer de place.

      2- Raison industrielle : Un petit V6 n’est peut-être pas assez gros pour aller dans les camions plus imposants, ce qui obligerait à avoir au moins 2 lignes de moteurs V6, donc des coûts plus haut. Un 4 cylindres coûte moins cher à fabriquer aussi.

    • J’ai un peu beaucoup accrocher sur le prix du Santa Fe: 41.000$ ???????. Pour 35.913$, rabais du fabricant inclus, vous pouvez avoir un Xterra PRO-4X, le plus sportif des X. Et c’est un véhicule 100 fois supérieur au Santa FE.
      Disclaimer: je ne travaille pas pour Nissan, oui je possède un X 2005. Si je le changerais pour un autre SUV, il serait toujours mon premier choix.

    • @jeanvesti (on est un peu hors sujet mais bon, coupez mon message si je disgresse trop) Si Ford avait fait évoluer son Duratec de 2.5l au lieu d’offrir celui de l’an dernier, ils n’auraient pas eu besoin de ce 1.6 litres turbo. Mais c’est une décision corporative. Parce que oui en théorie c’est mieux, mais seulement lorsque c’est bien fait. Malheureusement c’est l’épreuve du temps, du kilométrage, et de la quantité qui vont faire qu’à la longue cette nouvelle façon de faire va porter ses fruits. D’ici là, les acheteurs sont otages de ces risques. Ca vaut pour toutes les marques d’autos. C’est pas pour rien que les redesigns complets de moteurs sont plutôt rares. Entre une bonne idée au laboratoire et un moteur fiable après 10 ans il y a un monde. La nouvelle Corvette a encore une évolution du “small block” des années 60.

      Il n’y a probablement plus de place pour entrer un V6 sous le capot du Escape. S’ils réussissent à l’y entrer, je ne voudrais pas avoir à faire du service là-dedans. A acheter un Escape je prendrais le 2.5l à traction avant. On a un V6 4RM ici, les joints de pont coulent, le différentiel arrière coule, la panne d’huile coule, et il n’a que 70000 km au compteur. Avant de voir une goutte d’huile tomber de ma Subaru, elle avait 150000 km de plus que le Escape.

    • AUDI A3

      Un nouveau modèle s’en vient pour compétitionner la Mercedes CLA, la riposte n’a pas été longue.

    • Santa Fe Sport:

      Je viens de parler à une collègue qui s’en est récemment acheté un, mais en version traction avant avec le moteur turbo. Avec les grands froids, les pneus d’hiver, un moteur “vert” et en roulant seulement en ville, l’ordinateur de bord indique 12,2-12,5 l/100km, mais ses calculs donnent 13,5. Assez similaire donc aux résultats de notre blogueur avec la version 4rm, plus lourde.

    • Vraiment agréable à conduire, et beaucoup de couple cette Golf TDI. Les reprises sont surprenantes. Mais je trouve ça cher pour économiser.

      Vous disiez récemment à propos de produit Ford, que les sièges chauffent rapidement. Même chose sur mon Focus. Et qu’ils étaient trop chaud réglé au maximum. Je trouvais ça aussi… jusqu’à la semaine dernière…

      @ jeanvesti
      Ça vous vient d’où ce renseignement sur le paquet de problème de l’Escape? J’ai entendu parler du risque d’incendie du 1.6 ecoboost, mais à vous lire j’imagine qu’il y a plus.

    • Pour diminuer les “fractures”, le Sante Fe 2.4 litres atmo de base, à traction avant, débute à 26k$. Le Escape 2.5S, à traction lui aussi mais un peu plus petit, est offert à 21.5k$. Il a beau être dégarni, mais il reste qu’on peut avoir DEUX Escape S pour le prix du Titanium essayé dans cette chronique récemment.

    • …et je voulais dire “Santa Fe Sport”, évidemment!

    • De RPM et d’un ami qui travaille chez Ford. Je crois que c’est souvent la même chose avec les nouveaux modèles, il faut attendre au moins 1 an, de préférence 2 afin d’éviter les problèmes. Ç’est impossible pour les manufacturiers de faire 100000 km avec les véhicules de production, quand la chaîne est parti, rien ne peut l’arrêter mais c’est le consommateur qui en subit les désagréments. Ford a les moyens de régler les problèmes et ils vont s’en occuper.
      Les Japonais, si je me souviens bien, vendaient leurs nouveaux modèles sur leur marché au moins 1 an avant d’exporter, question d’ajuster leurs erreurs.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    décembre 2012
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité

    publicité