Éric Descarries

Archive, janvier 2013

Vendredi 25 janvier 2013 | Mise en ligne à 17h35 | Commenter Commentaires (22)

Hyundai Santa Fe Sport et Volkswagen Golf familiale

Ouf! Un petit retour à la normale? Peut-être pas! Je vous en reparle. Toutefois, notez qu’au moment de lire ces lignes, le Salon de l’auto de Montréal n’est pas encore terminé. Allez-y et donnez-moi vos impressions (n’est-ce pas un peu drôle ces gens qui m’écrivent pour me blâmer d’inviter les gens au Salon de l’auto alors qu’ils considèrent l’auto un ennemi de l’environnement…mais alors, comment cela se fait-il qu’ils lisent ce blogue dédié…à l’automobile?). En passant, vu que c’est le dernier week-end du Salon, vers la fin du trajet, juste avant de sortir, arrêtez-vous au kiosque où se trouve mon ami Michael Hozjan (il parle français). Demandez-lui de vous montrer sa publication bilingue, Adrenaline Plus Klassik.

Revenons un peu à nos moutons. La semaine avant de partir pour le Salon de Detroit, le constructeur coréen Hyundai m’a confié son plus beau VUS, le Santa Fe Sport. La première fois que j’ai conduit ce véhicule, c’était au Festival des Essais de l’AJAC afin de nommer l’auto et la camionnette de l’année. Il faut que je vous dise qu’à cette époque, aucun de ces petits VUS ne m’impressionnait. En fait, de la demi-douzaine de VUS compact sur place, aucun ne semblait se distinguer des autres. Vous pouvez toujours me relire en fouillant dans les archives.

blog-1

Le nouvel Hyundai Santa Fe affiche une ligne modernisée (Photo Éric Descarries)

blog-2

L’arrière a aussi été redessiné (Photo Éric Descarries)

Toutefois, la situation était un peu différente lorsque j’ai pris livraison du Santa Fe Sport il y a deux semaines. On était rendu en hiver et l’idée de conduire un VUS à traction intégrale sur les routes enneigées me souriait un peu plus. Et, il n’y avait plus de concurrence autour de moi pour provoquer des comparaisons. Notez que le Santa Fe a été redessiné pour 2013. Il serait exagéré de dire que c’est un véhicule de grand style. Néanmoins, il me semble plus gracieux que dans le passé. Le Santa Fe est disponible en version de base à cinq places, en version plus élaborée Sport, toujours à cinq places et en version allongée à sept passagers. Dans le cas de la première version, celle-ci est mue par un quatre cylindres de 2,4 litres qui fait 190 chevaux alors que dans le cas de la version Sport que j’ai eue, celle-ci possède un autre quatre cylindres, de 2,0 litres cette fois, mais turbocompressée, un peu comme le moteur que l’on retrouve sous le capot de la Sonata. Il fait alors 264 chevaux. Vous aurez alors compris qu’il n’y a pas de V6 au catalogue à moins d’opter pour la version allongée. Évidemment, le Santa Fe que j’ai eu était muni d’une boîte automatique à six rapports et de la traction intégrale.

blog-3

Le tableau de bord semble avoir une ligne un peu torturée mais l‘instrumentation y est bien lisible et les commandes faciles à manipuler (Photo Éric Descarries)

blog-4

Malgré les apparences (les sièges peuvent se déplacer vers l’arrière), il y a beaucoup de place pour les passagers d’arrière (Photo Éric Descarries)

Un rapide coup d’œil à l’intérieur nous fait découvrir un tableau de bord au dessin un peu torturé mais quand même agréable à l’œil. En fait, je dirais que le dessin en général de l’habitacle du Santa Fe fait «typiquement Hyundai». Certains éléments sont trop mis en évidence mais on s’y fait rapidement. Les sièges d’avant sont confortables alors que ceux d’arrière sont ajustables car ils sont montés sur rail. Dans tous les cas, les passagers se retrouvent avec beaucoup d’espace et de débattement. Il en va de même pour le compartiment de cargo qui peut être grandement augmenté en repliant les dossiers des sièges d’arrière Ah oui! Il y a du rangement sous le plancher du compartiment arrière. Cependant, si Hyundai veut aligner son Santa Fe contre des concurrents aussi féroces que le Ford Escape, le constructeur devrait ajouter l’option d’un hayon arrière électrique à son catalogue.

blog-5

Comme pour tout bon VUS qui se respecte, le Santa Fe offre un bon espace de chargement (Photo Éric Descarries)

Je ne peux pas dire que le Santa Fe m’a renversé. Néanmoins, il peut se mesurer facilement à la concurrence. Son comportement routier est stable et surtout très confortable. On se dirait au volant d’un véhicule plus imposant et plus lourd. Les accélérations sont bonnes mais attention, des reprises à certaines vitesses peuvent pour prendre par…surprise. Oui, la turbocompression peut réagir très vivement lors des reprises ce que je n’ai pas noté sur des véhicules de la concurrence, pourtant aussi à moteur turbocompressé. Les pneus Hankook i*Pike d’hiver m’ont amplement satisfait. Je n’ai pas fait de circuit hors-route avec le Santa Fe. Mais sous des conditions hivernales (routes enneigées et glacées), il est des plus rassurants à conduire.

Le Santa Fe 2013 affiche une ligne à la fois plus agressive et plus fluide. Je suis persuadé qu’il connaîtra un grand succès sur le marché surtout qu’il est un peu moins cher que certains concurrents qui, cependant, ont un peu plus d’accessoires à leur catalogue. Le prix du Santa Fe qui me fut confié dépassait un peu les 41 000$ mais le vendeur qui m’a prêté la camionnette a été vite à me spécifier qu’il y avait déjà des rabais du constructeur à l’achat! J’ai obtenu, durant cette semaine de janvier (froide et enneigée), une consommation moyenne de 14,4 L/100 km en situation presque uniquement urbaine. Je le répète, les consommations en hiver sont toujours plus imposantes qu’en été! Mais ça, vous devriez être capable de vous en rendre compte.

Volkswagen Golf familiale

Immédiatement après le Santa Fe, j’ai mis la main sur une Volkswagen Golf familiale. Dès que j’ai vu l’auto, j’ai eu cette nette impression de «déjà vu»! En effet, il n’y a pas si longtemps de cela, j’écrivais un article sur la Jetta Sportswagen dans ce blogue (mais je ne l’ai pas retrouvé dans les archives) et il me semble que les deux autos se ressemblaient plus qu’étrangement! En fait, elles sont presque identiques sauf pour la calandre et quelques autres détails esthétiques.

blog-6

Sauf pour une calandre de Golf, cette Volkswagen familiale est identique à la Jetta Sportswagen (Photo Éric Descarries)

blog-7

L’arrière de cette Golf  affiche la ligne typique aux «station-wagon»! (Photo Éric Descarries)

La Volks Golf TDI Highline qui me fut prêtée était mue par un moteur à quatre cylindres turbodiesel 2,0 litres qui fait 140 ch mais 236 li-pi de couple! Il était combiné à une boîte semi-automatique (si je peux m’exprimer ainsi) à 6 rapports. Je dis semi-automatique parce que c’était une de ces fameuses boîtes DSG à double embrayage qui ne me plaît pas toujours. Chez nous, il faut reculer d’une entrée de garage en pente et pour ce faire, avec une DSG, il faut accélérer un peu plus fort ce qui peut provoquer un bond soudain à la fois surprenant et peut-être même dangereux! Outre cela, je n’ai pas grand-chose à redire de cette boîte. Ah oui! Cette Volks était évidemment à traction avant. Côté performance, sauf pour une accélération parfois lente au départ, cette Golf est bien à l’aise dans toutes les circonstances, le moteur diesel n’émettant qu’un son modéré pas désagréable. Sauf qu’au ravitaillement, malgré mes précautions, il y avait une odeur de carburant diesel dans l’auto. Même que ma main sentait le diesel…La voiture prêtée par Volkswagen était chaussée de pneus d’hiver Continental ContiWinterContact qui se sont avérés à la hauteur de la situation. J’ai bien aimé la direction relativement précise et le freinage puissant pour une voiture de ce calibre. La suspension de l’auto m’a paru ferme mais avec le froid qui sévissait, c’était un peu normal. Incidemment, il ne faut surtout plus craindre les petits moteurs diesel en hiver. Ils partent aussi bien qu’un moteur à essence! Et c’en fut le cas avec cette Golf.

blog-8

Le tableau de bord de cette Golf est très simple mais bien exécuté alors que son instrumentation y est facile à lire (Photo Éric Descarries)

blog-9

L’espace arrière y est vaste et confortable (Photo Éric Descarries)

blog-10

Il y a certes autant d’espace dans ce compartiment de chargement que dans un VUS de plus grande taille (pardonnez l’ombrage du photographe!) (Photo Éric Descarries)

Ce qu’il faut souligner ici, c’est l’espace de chargement de cette Golf. On a beau vanter les VUS et VUM, rien ne battra une familiale (station-wagon). L’ouverture du hayon est vaste ce qui permet un chargement facile. De plus, le seuil est suffisamment  bas pour permettre un chargement facile. En abaissant le dossier des sièges d’arrière, on obtient une version peut-être miniaturisée des bonnes vieilles «station-wagon» du passé mais tout de même utile. De plus, la visibilité y est très bonne. Incidemment, cette Golf pourrait bien être la seule familiale compacte qui reste sur notre marché!

blog-11

Malgré tout, ce petit moteur turbodiesel de Volkswagen est presque devenu une véritable légende en son temps! (Photo Éric Descarries)

Outre tout cela, mentionnons que cette Volkswagen m’a donné une consommation de 8,1 L/100 km en pleine saison de grands froids de janvier ce qui n’est certes pas négligeable. Cette Volkswagen Golf TDI Highliner familiale affichait un prix de 30 795$ auquel il fallait ajouter le prix de l’option RNS 315 (Système de navigation), soit 890$ ce qui arrivait à un chiffre total de 31 685$ plus les 1395$ de frais de livraison et les (ridicules) frais de la climatisation de 100$.

À jeepman : en effet, vous avez raison en ce qui a trait aux feux DEL des nouveaux véhicules. Ils ne produisent pas la chaleur des ampoules électriques régulières donc la neige ou la glace n’y fonderont pas. Le problème s’est rapidement produit sur les poids lourds et les semi-remorques. C’est pourquoi les constructeurs de ces gros véhicules retiennent au moins un feu avec ampoule par extrémité!

À blueprint : le kiosque de Paintball? Moi non plus, je ne sais pas ce qu’il fait là sauf, peut-être, pour y exposer un gros VUS. On m’a même rapporté les propos presque provocateurs du jeune revendeur dans l’allée qui va presque jusqu’à insulter les visiteurs!

Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






Samedi 19 janvier 2013 | Mise en ligne à 16h52 | Commenter Commentaires (25)

Allez vite au Salon de l’auto!

Pas facile de traiter du Salon de l’Auto de Montréal après avoir vécu celui de Detroit. Toutefois, je me défends d’en faire la comparaison. Si Detroit est si spectaculaire, c’est parce que c’est….Detroit. Après tout, n’est-ce pas la capitale mondiale de l’auto? Montréal n’a pas la même réputation. Cependant, je n’ai pas peur d’avancer que Montréal soit «une ville de chars!». Oui, je crois que les Montréalais et que les résidents de la région sont de véritables mordus de l’auto.

Le Salon de l’Auto de Montréal a souvent été décrié parce que l’endroit où il se tient est un peu serré (j’ai hâte de voir un candidat à la mairie qui s’impliquerait dans la promotion d’un véritable hall d’exposition d’envergure…pourquoi pas dans la région du Vieux Port?…combien de fois a-t-on dit que Montréal, avec tous ses beaux hôtels, ses merveilleux restaurants et, pourquoi pas, sa grande beauté, serait un endroit idéal pour de grands congrès et de grandes expositions…) et que le Salon de Montréal doit se «mesurer» à celui de Detroit. Qu’importe, le Salon de Montréal demeure celui qui attire le plus de visiteurs au Canada. De plus, cet évènement est un des plus importants de la Ville, surtout durant l’hiver!

Allez donc au Salon! Si vous êtes un peu mordu de l’auto, vous ne le regretterez pas. Oui, il y a quelques nouveautés qui y sont en même temps qu’à Detroit (comme la Lexus IS et le Chevrolet Silverado 2014, par exemple). Il y a même des dévoilements uniques à Montréal comme le prototype Honda Gear, la petite Mitsubishi (qui s’appelle Mirage ailleurs dans le monde) et plus d’Aston Martin, de Rolls-Royce, de Maserati, de Ferrari et de McLaren qu’à Detroit! Si vous craignez les grandes foules du weekend, permettez-moi de vous suggérer les heures du souper des lundi, mardi et mercredi qui sont nettement moins achalandées, du moins entre 17h00 et 20h00 !

Je vous laisse sur ces quelques photos. Allez faire un p’tit tour et transmettez moi vos commentaires (vous savez qu’ils y sont bien reçus!). En passant, merci pour vos commentaires sur mes publications concernant le Salon de Detroit. J’ai bien apprécié les remerciements (comme celui du lecteur bobbycabby) et je lis avec grande attention tous les commentaires. En passant, «bobbycabby», je vais juste répéter que je fais ce blogue sans cachet. Vos commentaires et vos remerciements sont mes seules récompenses. Merci aussi à La Presse qui me permet de m’exprimer (et vous aussi, toujours dans les limites du raisonnable…) et qui me «récompense» en publiant mes textes dans le Cahier et dans le livre annuel dont l’Auto 2013…

blog-1

Le prototype Honda Gear n’a jamais été vu, semble-t-il, avant Montréal! (Photo Éric Descarries)

blog-2

Cette petite Mitsubishi (connue sous le nom de Mirage ailleurs dans le monde) nous arrivera l’automne prochain! Et Mitsubishi n’était même pas à Detroit! (Photo Éric Descarries)

blog-3

Le stand de la Sûreté du Québec expose, au Salon de Montréal, cette Camaro qui a été impliquée dans un accident mortel (avec le consentement de la famille). Allez la voir! Incroyable! Elle fera certainement réfléchir (sauf pour les taches de sang qui y ont été enlevées, tout est demeuré tel quel dans l’auto, cannettes incluses!) (Photo Éric Descarries)

blog-4

La Lexus IS vient d’être dévoilée en même temps à Detroit! Chapeau, Toyota Canada! (Photo Éric Descarries)

blog-5

Il y a plus d’Aston Martin au Salon de Montréal qu’à celui de Detroit! (Photo Éric Descarries)

Un petit oubli!

blog-6

Lors de mon dernier reportage sur le Salon de Detroit, j’ai complètement omis de vous montrer la Kia Cadenza 2014, la voiture de luxe qui devrait devenir le porte-étendard de la marque. Un peu mieux réussi que l’Amanti grâce à la supervision du designer Peter Schreyer avec qui j’ai pu avoir une courte mais intéressante conversation. Je lui ai rappelé qu’une de ses premières sorties en tant que designer officiel de Kia fut la présentation des Forte (si je ne m’abuse) à Montréal. Il avait alors expliqué aux journalistes québécois présents sa nouvelle philosophie de design incluant le look Tiger Nose. (Photo Éric Descarries)


/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:”Tableau Normal”;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:”";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:”Times New Roman”;
mso-fareast-font-family:”Times New Roman”;}

Lire les commentaires (25)  |  Commenter cet article






Mardi 15 janvier 2013 | Mise en ligne à 23h49 | Commenter Commentaires (9)

Le Salon de l’auto de Detroit, jour 2

(Pour voir les photos du Jour 1, consultez les archives) 

Le deuxième jour du Salon de l’auto de Detroit est habituellement plus tranquille. En général, c’est parce qu’il y a moins de journalistes européens qui sont partis après les présentations des Mercedes, BMW et Porsche de ce monde. Toutefois, ce fut quand même relativement animé cette année. Il faut dire que l’édition 2013 du Salon de l’auto de Detroit fut plus spectaculaire que celles des dernières années. Voici donc un petit résumé de ce qui s’est passé ce mardi du 15 janvier 2013.

 blog-101

Nissan a débuté la journée avec ce petit hatchback, la Note (Photo Éric Descarries)

 Blog-102

La belle surprise fut cette étude de style d’un VUM de Nissan appelée Resonance  (Photo Éric Descarries)  

 blog-103

Ford en a surpris plusieurs avec le dévoilement d’une étude de style appelée Atlas qui représente la F-150 à venir… Ce sera certes à surveiller!(Photo Éric Descarries)

Blog-104 

Cadillac a finalement dévoilé la version de production de son prototype ELR. Ce coupé unique mû par le moteur électrique animé par un moteur à quatre cylindres de 1,4 litre du système Voltec ne sera disponible que dans un an. (Photo Éric Descarries)

 Blog-105

Lexus a profité du Salon de Detroit pour dévoiler une nouvelle version de sa compacte IS. Une version hybride suivra sous peu. (Photo Éric Descarries)

Blog-106 

Acura a levé le voile sur ce que sera la prochaine version du VUS MDX…on y voit quand même une ressemblance avec le modèle actuel. (Photo Éric Descarries)

 Blog-107

Acura a aussi dévoilé un autre proto de l’exotique NSX qui ne nous parviendra que dans deux ans! (Photo Éric Descarries)

Blog-108 

Chez Shelby American, c’était la présentation de la Super Snake Wide Body avec moteur de plus de 850 chevaux et ailes arrière gonflées pour y laisser passer des pneus plus larges (Photo Éric Descarries)

 Blog-109

Shelby American revient avec les petites autos de performance (vous souvenez-vous des Omni GLH et des Charger Shelby des années quatre-vingt?) avec sa propre version des Focus Shelby! (Photo Éric Descarries)

 Blog-110

Le petit constructeur californien Tesla exposait à Detroit son tout dernier produit, le VUM Model X tout électrique. (Photo Éric Descarries)

 blog-111

C’était le retour des constructeurs chinois avec le groupe GAC et ce prototype de voiture toute électrique à Detroit. (Photo Éric Descarries)

 Blog-112

Hier, j’avais oublié le dévoilement de la version John Cooper Works de cette Mini! (Photo Éric Descarries)

 Blog-113

Il y avait au stand Smart cette étude de style assez impressionnante! (Photo Éric Descarries)

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    août 2013
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité