Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 21 décembre 2012 | Mise en ligne à 15h59 | Commenter Commentaires (11)

    Chevrolet Malibu, Michelin, pick-up GM et Ford Transit

    Il y a parfois de ces situations qui sont imprévisibles. Prenons, par exemple, la toute nouvelle Chevrolet Malibu, une berline intermédiaire américaine qui doit se distinguer sur le marché si la marque désire concurrencer efficacement les autres modèles du même créneau. L’été dernier, j’ai participé au lancement de cette auto en Nouvelle Écosse. Évidemment, j’attendais ma traditionnelle semaine au volant de la même voiture avant d’en exprimer mes impressions de conduite. Toutefois, dans mon for intérieur, j’avais déjà des critiques à formuler concernant le design de cette auto. Il faut dire que la dernière version était assez bien réussie,  sauvant ainsi la marque du désastre que représentait sa propre version précédente (vous souvenez-vous de la Maxx?). Croyez-le ou non, avant que je puisse m’exprimer sur l’avant raté de cette auto, GM annonçait qu’un redesign partiel allait être dévoilé dans quelques mois suite aux commentaires négatifs publiés sur le dessin de la Malibu. Je ne me suis jamais gêné pour «critiquer» l’avant des Chevrolet dont la calandre est séparée horizontalement et affublée d’un trop gros emblème de la marque. Voilà que GM annonce que la Malibu sera revue (peut-être à la manière du tout nouveau VUM Traverse) et que même les feux arrière trop «Camaro» seraient aussi refaits (quoique, dans ce cas, je trouve ces feux agréables à l’œil!).

    blog-1

    L’avant de la Malibu ne fait déjà pas l’unanimité (Photo Éric Descarries)

    blog-2

    GM voudrait aussi redessiner l’arrière mais je trouve les feux quand même appropriés (Photo Éric Descarries)

    Ce qui est malheureux dans tout cela, c’est que ce débat sur le dessin de la Malibu en masque les plus belles qualités. Je dois vous avouer que la berline Eco qui me fut confiée la semaine dernière était tout simplement agréable à conduire. Il n’y a plus de V6 au catalogue de cette intermédiaire (il n’y en a plus à celui de la plupart de ses concurrentes non plus, que ce soit la nouvelle Ford Fusion ou les toutes récentes Hyundai Sonata et Kia Optima). Dans le cas qui nous intéresse, ma Malibu était mue par un moteur Ecotec de 2,4 litres combiné au système e-Assist qui consiste en un moteur électrique à la place de l’alternateur. Non seulement celui-ci vient-il en aide au quatre cylindres à l’effort mais c’est lui sert de «démarreur» quand le moteur principal est neutralisé lors des arrêts prolongés. La puissance totale de cet ensemble est de182 chevaux et 172 li-pi de couple. Cette Malibu à traction avant était aussi équipée d’une boîte automatique à six rapports et l’ensemble mécanique de la voiture m’a paru très à l’aise dans cette carrosserie dont les dimensions me semblaient les mieux adaptées à mes goûts et besoins.

    La Malibu est destinée à une clientèle plutôt «générale». C’est une berline intermédiaire qui devrait servir de voiture courante à une petite famille «normale» qui recherche à la fois un moyen de transport fiable et agréable et beaucoup d’espace intérieur. La Malibu s’adresse aussi  aux professionnels qui font beaucoup de route pour leur travail, que ce soit des représentants des ventes ou des techniciens ou encore des loueurs de voiture de location. C’est fou comment elle répond à tous ces besoins sans, toutefois, soulever des passions. En d’autres mots, elle «fait la job» mais elle ne fait pas tourner les têtes! L’intérieur est confortable et son tableau de bord, un peu une réplique à la moderne des tableaux de bord des Chevrolet de 1957, est ironiquement contemporain et bien aménagé. Tout y est à la portée de la main et je dois louer Chevrolet d’avoir conçu un intérieur vaste et dégagé avec une visibilité rassurante. Les places avant sont confortables mais il faut mentionner le dégagement des places arrière dont les dossiers se replient pour donner plus d’espace à ceux qui ont besoin de charger la voiture d’objets encombrants, selon le modèle choisi. D’ailleurs le coffre de la Chevrolet Malibu Eco est relativement utile. On n’y perd qu’un peu de place consacré aux batteries du moteur électrique.

    blog-3

    Le tableau de bord a encore une instrumentation qui nous rappelle celle des Chevrolet 1957 (Photo Éric Descarries)

    blog-4

    Les places arrière sont généreuses dans la nouvelle Malibu (Photo Éric Descarries)

    blog-6

    Le coffre arrière est légèrement rogné par l’espace requis par les batteries du moteur électrique d’appoint e-Assist (Photo Éric Descarries)

    En ce qui a trait aux performances, elles sont, répétons-le, plus qu’adéquates. Les accélérations sont honnêtes, les reprises rassurantes en cas de dépassement et la conduite stable et prévisible. Oui, il s’agit ici d’une auto qui vaut son pesant d’or en toutes circonstances. Malheureusement, son allure, surtout son avant, n’est pas des plus emballant. Reste à savoir comment Chevrolet remédiera à la situation. En passant, mesdames et messieurs de GM, je ne crois pas que l’avant du nouveau VUS Traverse soit la bonne solution. Un peu d’imagination, s.v.p. comme Ford avec sa Fusion et Kia avec son Optima…

    blog-5

    Le moteur Ecotec de 2,4 litres est bien épaulé du moteur électrique qui l’accompagne (Photo Éric Descarries)

    La Chevrolet Malibu LT Eco qui m’a été confiée valait 33 465 $ (incluant le toit ouvrant, la caméra de marche arrière et toute une panoplie d’options) à laquelle il faut ajouter 1500 $ de frais d’expédition (pour un total de 34 965$). L’auto m’a donné une concurrence de 11,12 L/110 km en situation surtout urbaine, ce que je considère respectable pour une auto de ce calibre…

    Petite note en terminant ce sujet. Il n’y a pas longtemps, j’exprimais des commentaires plus ou moins négatifs sur la nouvelle Acura ILX, surtout au niveau du manque de passion que le véhicule dégageait.  Curieusement, certains de mes confrères semblaient plus emballés par cette auto…Je dis «curieusement» car je lisais cette semaine dans une publication spécialisée que Honda (qui construit Acura) avait entrepris une révision de la berline ILX car les ventes (aux US) ne décollaient pas. La raison? Un moteur de 2,0 litres peu performant (n’est-ce pas ce que j’ai écrit?) et la disponibilité du 2,4 litres qu’avec la boîte manuelle (une automatique serait en préparation..). J’ai hâte de voir comment Acura va s’en sortir…

    Toute une semaine…

    Beaucoup de gens estiment que les chroniqueurs automobile vivent une vie de rêve avec de beaux voyages, de belles voitures et tous les «avantages» du métier. Oh yeah? Voici un petit aperçu de ma semaine dernière. Après avoir été remettre ma Chevrolet d’essai, je me suis dirigé vers l’aéroport, direction New Orleans en Louisiane via Detroit (la correspondance m’a demandé un sprint incroyable entre les portes C73 et A75 de l’aéroport de Detroit alors que je fus le dernier à pouvoir monter à bord de l’Airbus de DELTA…merci à l’équipe de m’avoir attendu…ce qui est très rare).

    Une fois à New Orleans j’ai du composer avec une douleur au bras (après avoir tiré ma valise sur roues en course à l’aéroport) mais je fus récompensé par un excellent repas chez le chef Cajun Paul Prud’Homme (K-Paul), gracieuseté de Michelin. Le lendemain, debout de bonne heure afin de se rendre à la toute nouvelle piste NOLA où nous devions essayer le nouveau pneu Pilot Sport A/S 3 du manufacturier français. Il faisait froid! Mais une première ballade en Lamborghini Gallardo avec le pilote NASCAR Colin Braun est venu «réchauffer» un peu la journée.

    blog-7

    Une petite ballade en Gallardo sur piste, ça commence bien la journée…(Photo Éric Descarries)

    Cette journée s’est déroulée sur les divers plateaux de cette nouvelle piste de performance où j’ai pu comparer le Michelin Pilot 3 A/S à sa concurrence au volant de voitures comme les Impreza WRX, Cadillac CTS, Audi A4, Infiniti G37 et autres. Parmi les pilotes invités à notre programme, il y avait le Québécois Kuno Wittmer qui se distingue au volant des SRT Viper de course. Sa famille possède la concession Honda Ste-Rose.  En ce qui a trait à ce nouveau pneu Michelin, il est plutôt difficile de lui trouver des défauts face à la concurrence. Ce que j’en aime le plus, c’est qu’il est disponible pour des voitures «ordinaires» tout autant que pour des autos de performance. Il procure une tenue de route sûre et spectaculaire, toujours un peu plus supérieure à une concurrence qui, elle n’est certes pas piquée des vers!

    blog-8

    Voici donc le nouveau pneu Michelin Pilot Sport A/S 3 (Photo Éric Descarries)

    blog-9

    Le pilote québécois Kuno Wittmer nous accompagnait à cette présentation (Photo Éric Descarries)

    blog-10

    Ce sont des Cadillac CTS qui nous ont servi à mieux connaître les Pilot Sport A/S 3 sur le circuit de NOLA (Photo Éric Descarries)

    blog-11

    Michelin avait équipé des Infiniti G37 pour nos essais de freinage sur l’eau des nouveaux Pilot Sport A/S 3 (Photo Éric Descarries)

    Une petite soirée dans le vieux New Orleans puis, c’est un vol vers Detroit via Atlanta (il y a des vols directs de Detroit à New Orleans mais pas de New Orleans à Detroit…cherchez à comprendre). Croyez-le ou non, avec le transfert de l’aéroport à l’hôtel, c’est toute une journée qui y passe. Heureusement, les vols furent calmes et sans histoire. Je fus reçu pour un souper de Noël chez GM (a Rennaissance Center en plein coeur de la ville, du «finger food» debout) avant de retourner à l’hôtel. Le lendemain, c’est la présentation des nouveaux pick-up Chevrolet Silverado et GMC Sierra 2014 dans les studios de photographie de GM. Vous avez peut-être lu l’article dans La Presse. Trois nouveaux moteurs V6 et V8 à injection directe et des carrosseries redessinée (mais toujours reconnaissables) toutefois, sans nouvelle boîte automatique, que la traditionnelle six vitesses automatique. Au moins, l’intérieur a été complètement revu!

    blog-12

    GM nous présentait en avant-première ses nouveaux pick-up Sierra et Silverado  (Photo Éric Descarries)

    Puis, ce fut le transfert chez Ford (un autre hôtel) et un autre souper «finger food» dans une restaurant local où le vice-président Jim Farley nous a reçu en faisant la promotion de la marque Lincoln. Le lendemain, petit déjeuner et ballade en autobus au Ford Field (où jouent les Lions de Detroit) où nous attendent les camions commerciaux de Ford et le dévoilement des nouveaux Transit Connect et Transit de pleine grandeur, un fourgon de livraison qui devrait remplacer le Ford E-Series (Econoline) au cours des mois à venir. Contrairement à celui-ci (qui a plus de 50 ans d’histoire!) , le Transit sera disponible avec un V6 de 3,7 litres, un V6 de 3,5 litres Ecoboost ou un cinq cylindres diesel (que l’on pourrait très bien retrouver éventuellement sous le capot de la prochaine F-150 qui devrait être dévoilée au prochain Salon de Detroit). Et c’est la course pour l’avion vers Montréal. Reposant, n’est-ce pas? Seriez-vous prêts à vivre ce genre de vie?

    blog-13

    Ford dévoilait aussi en avant-première ses Transit 2014 qui remplaceront les Econoline au stade Ford Field de Detroit. (Photo Éric Descarries)

    L’hiver commence chez nous et ce sera le temps de parler de pneus d’hiver. Pour répondre à «srep», nous avons eu des Dunlop  Grandtrek SJ6 à évaluer sur la Jeep Patriot de ma fille et ce fut un essai convainquant. Cette année, mon fils utilise de nouveaux Bridgestone Blizzak WS70 sur sa BMW 328i à propulsion et jusqu’ici, il les considère supérieurs aux Dunlop DS3 qu’il utilisait l’année dernière. Peu importe les pneus que vous utilisez (vous les lecteurs), envoyez moi vos commentaires.

    blog-14

    Cet hiver, nous évaluerons le nouveau Bridgestone Blizzak WS70 (Photo Éric Descarries)

    Ouf! Je m’arrête ici pour vous souhaiter personnellement un Joyeux Noël. Je ne compte pas arrêter au cours des Fêtes alors, ce blogue devrait être de retour la semaine prochaine. Au menu, la Ford Taurus à moteur EcoBoost à quatre cylindres et une ballade en Chevrolet Trax!


    • À $35,000 la Malibu est pratiquement le même prix qu’une Volt qui est facilement plus économe en carburant et plus belle à regarder. Comme beaucoup de nouvelles voitures le museau de la Malibu est trop haut, on dirait un Pick-up.
      Pourtant Chevrolet risque de vendre plus de Malibu que de Volt.
      Ils vous ont laissé conduire la Gallardo ?
      Enfin, passez des belles fêtes.

    • Ce qui cloche avec la Malibu, c’est que le moteur eAssist est couplé au 2,4 L et non au nouveau 2,5 L, plus puissant, économe et raffiné. Côté style, je trouve l’arrière trop chargé et l’éclaire aux diodes aux diodes aurait dû être standard sut toutes les versions. Le design intérieur n’est pas mal mais il y a trop de matériaux disparates.

      Pour les pickups, il y courre une rumeur que Ford et GM passeraient leur tour pour les boîtes à 8 rapports et iraient ensemble vers les boîtes à 10 vitesses. Si de telles boîtes venaient à se concrétiser, les moteurs seraient presque toujours sur le mode 4 cylindres (GM) et les turbos ne pousseraient presque jamais (Ford).

      @Raoul : Pourquoi la Malibu plus que la Volt ? La Malibu offre une place de plus à l’arrière et les places sont plus généreuses que celles de la Volt. Elle offre aussi, dans sa version Eco, 74 L d’espace de coffre supplémentaire. C’est énorme, mais dans les autres versions, c’est 162 litres de plus. Dès qu’on a 2 enfants, surtout des bébés, la Volt commence à être petite.

    • Intéressant la performance du Michelin. Vu sur la photo, le dessin a l’air tellement traditionnel, on se demande pourquoi il colle autant. Probablement la gomme, Michelin ont toujours eu une longueur d’avance dans ce domaine.

      Concernant les WS-70, je suis curieux de savoir comment ils se comportent dans les conditions météo que nous avons à MTL ces temps-ci : slush, neige profonde et mouillé. Je conduis actuellement une courtoisie équipée de ces pneus d’hiver “studless” (Blizzak WS-60) et je peux vous dire que je m’ennuie de mes Firestone Winterforce. D’ici au coin de la rue, la semelle se remplit de neige, l’ABS embarque tout le temps, sur l’autoroute, on mord un peu dans la slush et on sent le volant lâché prise.
      Je comprends que freiner sur la glace c’est important mais je me demande si à l’opposé, on n’a pas oublié que parfois, il faut rouler dans la grosse neige.

      Joyeuses Fêtes à tous !

    • parlant de pneus d’hiver, j’ai des Pirelli SottoZero 210 sur ma Golf et je suis plus ou moins satisfait. Les pneus ont une très bonne adhérence sur la glace mais ils s’usent vitent et sont très bruyants. Je viens d’acheter pour ma blonde des Michelin X-Ice 3 et l’adhérence sur la neige est supérieure, ils sont très silencieux et il y a une garantie de kilométrage de 60,000km. Après avoir fait des cherches, l’indice UTQG n’est pas disponible sur les pneus d’hiver et la garantie de kilométrage relativement élevée pour des pneus d’hiver aide la prise de décision.

    • M. Descarries, parlant de pneus, ne trouvez-vous pas que la qualité des pneus montés sur la grosse majorité des voitures neuves est ridicule. Il me semble que les pneus c’est important non? Toutes sortes de «bébelles» en équipement de séries et en option mais pour ce qui est des pneus… benh! tu prends ceux qui viennent avec…

    • Pas grand chose à ajouter sur la Malibu, c’est une bonne voiture qui fait très bien ce pourquoi elle est faite. Il n’y a que le design qui est discutable, selon les goûts.

      Pour le logo à l’avant je suis d’accord, il est trop gros. Mais il n’y a pas que Chevrolet qui fait ça, VW aussi et d’autres marque aussi. Je préfère des logo plus discrets.

      Ford devrait garder le nom “Econoline” pour ses nouveaux véhicules de transport, c’est un classique !

      @ Joe_Pat_C
      J’ai aussi des Pirelli SottoZero 210 (”RFT” dans mon cas) sur mon X3 et oui, ils sont très bon sur la glace mais ordinaire dans la grosse neige, une chance que j’ai les 4 roues motrices. Mais je ne les trouves pas bruyant, je ne les entends pas et ils n’usent pas vite non plus. J’en suis à mon 2e hiver et ils sont encore comme neuf. Faut dire que je n’ai pas une conduite très agressive, mais plutôt en douceur.

    • M. Descarie, je ne vois pas de ressemblance entre le tableau de bord de cette Malibu, et la Chevrolet 1957 qui n’a qu’un seul cadran rond.

    • J’imagine qu’on va voir dans les mois qui suivent des nez-à-nez entre les intermédiaires. Fusion, Malibu, Altima, Accord, Camry, Legacy, et pourquoi pas Chrysler 200. C’est bien: il y a du choix et en général la qualité est là. Il reste l’ergonomie, l’esthétique, et tout ça en fonction du prix de vente.

      Il n’y a plus de Pontiac ni d’Oldsmobile, alors pourquoi la Malibu devrait avoir un air de bas de gamme? (une retraite anticipée pour certains cadres chez GM ferait du bien) Elle serait déjà beaucoup mieux avec un style semblable à la nouvelle Impala. C’est loin d’une Fusion, mais ce serait drôlement mieux qu’un air de Orlando.

      Pneus d’hiver: Les véhicules dans notre famille sont gardés très longtemps. Je ne mettrai pas des pneus de $250. chacun sur une auto qui ne se revendrait pas $1000. Voici mon jugement sur trois modèles de bas de gamme:
      - Hankook i-Pike RC-01:. Peut-être le pneu le moins cher sur le marché. C’est difficile de lui trouver une qualité autre que son bas prix. Ils sont bruyants et on croit conduire sur quatre balounes. Ils dégagent quand même bien la neige. Je n’en rachèterai pas d’autres. Avant eux, il y avait des IG-20 sur ce véhicule (Mazda MPV), et malgré la bonne tenue de route, ils étaient bruyants et ont usé vite.
      - Nexen Winguard 231: Étonamment performant pour ce pneu vendu dans un gros magasin américain. Silencieux et bonne traction dans la neige. Un peu d’effet de baloune. Quand même bien sur la glace. On peut les clouter si on veut faire beaucoup de route. J’en rachèterais d’autres.
      - General Altimax: Belle surprise pour le prix demandé (si on attend une vente.) Silencieux, pas d’effet de baloune. La traction est bonne aussi. Sur la glace ils réagissent de façon prévisible. J’en rachèterais d’autres n’importe quand. Non, plutôt lors d’une future bonne vente, ou au sud de la frontière.

      Mes 30 ans d’expérience au volant m’ont montré que des pneus d’hiver de haut de gamme ne valent pas la différence de prix face à une catégorie plus moyenne.. J’aime bien pousser la tenue de route des autos, mais pas l’hiver. Chacun ses goûts.

    • Grosseur des logos

      Quand ce sont des Allemandes, c’est correct, quand ce sont des Américaines, c’est trop gros. Ça sent le snobisme à plein nez.

      Excusez-moi mais celle-là je ne pouvais pas passer par dessus.

    • J’ai des Fédéral Himalaya Suv sur mon Durango 2011 et des Yokohama Geolandar I/T Go72 sur la Jeep Wrangler de ma femme. Le prix des Fédéral étant imbattable je me suis dit pourquoi pas les essayer. J’en suis très satisfait. Le prix pour les 20 pouces de mon Durango étant astronomique, je m’attendais à pas grand chose des fédéral. Mais surprise! Bonne traction dans la neige mais surtout très bonne adhérence sur la glace. Petit côté négatif, ils sont bruyant. Pour le Yokohama payé plus cher que le fédéral, bonne traction dans la neige mais dans la gadoue, ils sont glissant. Bien sur la glace et pas trop bruyant.

      Pour l’avant de la Malibu, je suis d’accord qu’il est laid mais je m’interroge sur le prix, il me semble trop cher de 4-5000$.
      Continuer votre bon travail m. Descarries, j’adore vous lire.

    • @ jeanvesti
      Où est-ce que vous avez lu ici, pour la grosseur des logos, que c’est correct pour les allemands et pas pour les américains ?

      En tout cas moi, si vous me relisez bien, je trouve que les logos de VW aussi sont trop gros, tout comme d’autres marques, peu importe le pays d’origine. Mercedes aussi exagère des fois, avec un logo sur le bout du capot plus un gros logo dans la grille, un peu trop je trouve.

      Comme certains propriétaires de BMW, ils ont le petit logo sur le bout du capot mais ils rajoutent une plaque en avant avec un plus gros logo, ridicule et redondant, comme s’ils veulent être certains que tout le monde ont bien vu que c’est une BMW ! Remarquez, il y a des propriétaires de d’autres marques (asiatique, américaines ou européennes) qui font ça aussi.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    février 2013
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728  
  • Archives

  • publicité

    publicité