Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 16 octobre 2012 | Mise en ligne à 0h09 | Commenter Commentaires (18)

    Subaru XV Crosstrek, Cadillac ATS et Mosport

    Le constructeur japonais Subaru ne fait définitivement pas les choses comme les autres. Prenons, par exemple, son tout nouveau petit VUS ou VUM, si vous préférez, le XV Crosstrek. En vérité, il n’y a rien de bien nouveau dans ce véhicule. Il s’agit tout simplement d’une familiale Impreza dont la suspension a été relevée et dont les bas de caisse ont été garnis de carénages. On y voit aussi des roues et des pneus plus gros. Et c’est tout! Ou presque!

    Pourtant, le XV Crosstrek a rapidement capté l’attention de plus d’un consommateur. Oui, on dirait bien une version Outback de l’Impreza. En vérité, avec ses 221 millimètres de garde au sol, le XV Crosstrek est sensiblement aussi haut que le grand Outback. C’est 70 mm de plus haut qu’une Impreza normale. Pourtant, Subaru y voit là un véritable petit tout-terrain!

    blog-1

    Le petit VUS Subaru XV Crosstrek est basé sur l’Impreza (Photo Éric Descarries)

    Ne cherchez pas de mécanique plus robuste sous le capot du XV Crosstrek. Vu qu’il est issu de l’Impreza, il est mû par le même moteur à quatre cylindres à plat de 2,0 litres qui fait 148 chevaux. On chuchote, dans le milieu, la possibilité éventuelle d’une version turbocompressée de ce même moteur. Il y a deux boîtes de vitesses au catalogue, la manuelle à cinq vitesses et une CVT (automatique à variation continue) Lineartronic de deuxième génération. Dans le cas de celle-ci, on y notera un mode «manuel» comme s’il y avait six rapports à cette CVT (les deux boîtes de vitesses ont un système de rétention en pente). Évidemment, tous les XV Crosstrek sont à traction intégrale (la version manuelle possède un accouplement visqueux au centre qui divise la puissance 50-50 alors que la CVT fait appel à un système de partage dynamique qui divise automatiquement par électronique le couple avant et arrière selon les besoins transmis à l’ordinateur de bord). En ce qui a trait aux roues, ce sont des unités de 17 pouces alors que la seule autre modification technique d’importance, c’est le nouveau réservoir d’essence de 60 litres (au lieu de 54,5 litres).

    blog-2

    Le XV Crosstrek a été créé pour attaquer les sentiers québécois (Photo Éric Descarries)

    L’intérieur du XV Crosstrek est presque identique à celui d’une Impreza. Il est simple mais bien aménagé. Il fait un peu plastique, bien sûr, mais il est chaud et accueillant. L’instrumentation y est claire et bien lisible. Les commandes de la climatisation au centre du tableau de bord sont faciles à manipuler. Quant aux places arrière, elles sont généreuses pour une auto de ce gabarit. Il est possible de commander une sellerie de cuir avec la version Limited. L’espace de chargement est relativement utile grâce à ses 22,3 pieds cubes disponibles avec les sièges en place. Si l’on rabat le dossier des banquettes arrière, on en arrive à 51,9 pieds cubes ou 632 litres! Il y a même un plateau de plastique pour aider à conserver l’espace propre.

    blog-3

    L’intérieur est simple mais accueillant (Photo Éric Descarries)

    L’Impreza n’est pas nouvelle pour moi. J’en ai déjà fait un petit voyage de six de route au nord de Toronto avec une Impreza de base. Mais cette fois, il s’agissait quand même d’une version suffisamment remaniée pour me convaincre de faire un autre petit voyage, un petit «road trip» pour en évaluer le confort et plus même. Je suis donc parti avec ma femme le matin du lundi de l’Action de Grâce en direction de l’autoroute 15. Il faisait vraiment beau! Un petit arrêt de quelques minutes chez mon libraire préféré (il me faut mes magazines le lundi!) puis, en route vers le nord. Mon premier arrêt, je l’ai fait à la sortie de Val David/Val Morin où, en haut de la côte, il y a une de mes pizzeria préférées (Cal’s Pizza). Je m’y suis arrêté avec ma compagne pour une «small all-dressed» fumante et délicieuse. Puis, de là, vers St-Agathe, tout en continuant sur la 117 Nord vers St-Jovite pour ensuite remonter par la vieille route vers le Village du Mont-Tremblant. La route est sinueuse mais sûre. Puis, direction de Tremblant (où il y avait une foule incroyable et un bouchon de circulation qui nous a découragé d’aller au village). J’ai ensuite pris la route Duplessis vers le village du Lac Supérieur pour alors bifurquer sur le Chemin du Nordest vers Saint-Donat.

    blog-4

    Le compartiment à bagages est quand même utile dans le XV Crosstrek (Photo Éric Descarries)

    Toutefois, à peu près à mi-chemin, j’ai tourné sur un chemin de terre le long de la Rivière Saint-Michel (j’espère ne pas me tromper de nom) qui mène vers le Chemin Régimbald. C’est que Subaru avance que son XV Crosstrek est aussi agile en situation hors-route que certains grands VUS. Le petit chemin de terre n’avait rien d’un véritable sentier hors-route mais c’était quand même agréable de constater que le XV Crosstrek est capable de rouler en toute aisance sur ce genre de chemin de «chalet» malgré certains obstacles plus ou moins exigeants. D’ailleurs, je suis persuadé que plus d’utilisateurs de Crosstrek attaqueront ce genre de chemin plutôt que de «véritables» sentiers hors-route. Du chemin Régimbald, ce fut un retour à Laval via Saint-Donat et la route 125 sud. Évidemment, ce fut le bouchon à Sainte-Julienne mais je connais les routes du village et un chemin d’évitement de la 125 (le rang Montcalm) ce qui a facilité notre retour à la 25 sud et à la maison.

    blog-5

    Pas de surprise ici, cette mécanique Subaru est bien connue (Photo Éric Descarries)

    Un tel petit périple a demandé plus de cinq heures de conduite (incluant divers petits arrêts). Ce fut assez pour me convaincre du confort du XV Crosstrek. Toutefois, je dois signaler que le moteur de 2,0 litres manque un peu de puissance, surtout en montant les côtes. Ma Subaru était équipée de la boîte CVT. Après un peu de pratique, j’ai réussi à manipuler les commandes à palettes au volant ce qui m’a facilité la tâche. Si l’on écrase au plancher sans jouer avec les palettes, on obtient une lamentation du quatre cylindres qui n’aide en rien à l’accélération ou à la reprise. Il faut donc savoir «doser» la mécanique si l’on veut atteindre le cap des 100 km/h en quelques 10 secondes. Toutefois, ce que j’ai apprécié, c’est a possibilité de rétrograder avec la palette de gauche pour ralentir dans les pentes ans devoir placer le levier de vitesses dans une autre fonction que «D». Le ralenti a bien fonctionné en descendant les pentes et une fois de retour à une conduite régulière, on se retrouve automatiquement en «Drive». La suspension n’est pas trop rigide et la direction suffisamment précise pour apprécier le comportement du véhicule sur le «tortueux» Chemin Duplessis. Le freinage m’a aussi paru à la hauteur de la situation. En passant, les grandes glaces tout le tour de l’habitacle aident bien à la visibilité tant pour le conducteur que pour les passagers.

    Ma semaine au volant du XV Crosstrek m’a permis un consommation moyenne de 8,6 L/100 km  (moitié ville-moitié route…telle que décrite ci-dessus). Soit dit en passant, le XV Crosstrek affiche une capacité de remorquage de 680 kilos (soit 1500 livres). Subaru considère que le XV Crosstrek devrait se mesurer avantageusement aux Nissan Juke et Rogue, Mazda CX-5, Kia Sportage, Jeep Compass et autres petits VUS.  Le prix de base de la version Touring est de 24 495$. La Sport débute à 26 495$ alors que la luxueuse Limited (avec sellerie de cuir) commence à 28 995$. Et la boîte CVT est une option de 1300 $.

    Premiers tours de roue au volant de la Cadillac ATS

    La semaine dernière, GM du Canada nous a permis un premier contact avec la nouvelle petite Cadillac ATS. Cette petite berline devra faire concurrence aux BMW et Audi A4 de ce monde. Affichant un air vraiment «Cadillac», cette auto sera proposée en quelques finitions dont la plus simple sera mue par le nouveau quatre cylindres en ligne de 2,5 litres de GM combiné à une boîte automatique à six rapports et la propulsion arrière. La plus élaborée aura droit au V6 de 3,6 litres aussi avec la boîte auto et la propulsion arrière mais la traction intégrale sera aussi livrable. Enfin, il y aura une version sportive de cette auto (dont le poids fait moins de 3400 livres) dont le moteur sera le nouveau quatre cylindres turbo de 2,0 litres livrable avec une boîte auto ou manuelle à six rapports et la propulsion ou la traction intégrale.

    blog-6

    La nouvelle Berline ATS de Cadillac pèse moins de 3400 livres! (Photo Éric Descarries)

    Mes premiers tours de roue en compagnie de mon confrère Éric LeFrançois se sont faits autour de Toronto avec le modèle de luxe à moteur V6 et traction intégrale. Inutile de vous dire qu’avec ses 321 chevaux, cette auto est rapide. Mes premières impressions lui sont assez favorables. La tenue de route dépasse mes attentes et je crois que Cadillac pourra effectivement se mesurer adéquatement aux BMW. Notre trajet nous menait au circuit Canadian Tire Motorsport Park (anciennement Mosport) où nous devions mettre la main sur la version sport à moteur turbo mais…alors que je devais en prendre le volant, un journaliste de l’ouest du pays a «échappé» un des deux exemplaires prototypes et l’a irrémédiablement endommagé contre un muret. Le circuit ne fut pas dégagé en temps et mon compagnon de voyage et moi avons dû reprendre la route vers Toronto pour notre vol vers Montréal et ce, à bord d’une ATS de base à moteur de 2,5 litres. Moins puissant et plus bruyant à l’effort, ce quatre cylindres est néanmoins silencieux en vitesse de croisière. Je vous en parlerai plus tard lorsque j’obtiendrai cette auto pour une semaine complète. La version de base de cette auto qui devrait être en vente au moment de lire ces lignes débute à 35 195$ alors que les prix peuvent grimper jusqu’à un maximum de 53 450 $ pour la plus luxueuse à moteur V6 et traction intégrale.

    blog-7

    La Cadillac ATS en piste au Canadian Tire Motorsport Park (Photo Éric Descarries)

    En passant, sachez que l’ancien circuit de Mosport est actuellement en grande rénovation. Nous avons eu droit à une ballade sur le circuit avec un des propriétaires, le pilote canadien Ron Fellows, qui nous a montré la structure du nouveau centre des média et le nouveau tunnel qui permet un accès au centre de la piste. L’ancienne tour sera bientôt démolie afin de permettre la construction d’une grande ligne des puits. Il y a aussi des nouveaux endroits aplanis près des courbes principales pour y recevoir des estrades et des spectateurs et même des véhicules récréatifs. Toutefois, Fellows s’est bien gardé de nous y annoncer la tenue d’une course de la série NASCAR Nationwide en remplacement de celle de Montréal. «Dès la première tenue de cette course à Montréal, m’a-t-il dit, nous en avons vu la popularité et déjà nous en avions fait la demande pour une deuxième épreuve du genre au Canada. Mais si jamais c’était accepté, ce ne sera pas avant 16 à 20 mois car il reste beaucoup de travail à faire au circuit Canadian Tire Motorsport Park» nous a-t-il répondu.

    blog-8

    Le nouvel édifice des média en construction au Canadian Tire Motorsport Park, anciennement Mosport (Photo Éric Descarries)

    À JF capauxos : JF se plaint qu’il est trop souvent question de Ford dans ce blogue. Je vous en avais d’ailleurs mis en garde quand il a été sujet des multiples essais de Mustang. Toutefois, il faut quand même admettre que ce constructeur américain a le vent dans les voiles. Il est impensable de passer sous silence ses nouvelles Escape, Fiesta, Focus, Fusion et bientôt Lincoln MKZ, Ford Transit et Transit Connect, C-Max, Focus RS et autres à venir. En fait, vous assistez à une campagne de marketing de Ford qui est admirablement bien menée. Ce constructeur permet à tous les journalistes locaux de conduire presque tous ses modèles, ce que trop de constructeurs ne font pas. Et si vous croyez que je suis dans l’erreur, regardez les pages couvertures des multiples magazines de l’auto sur les tablettes. Elles sont couvertes de Ford presque tous les mois! Incidemment, depuis les dix dernières parutions de ce blogue, il a aussi été question de BMW  (deux fois) , Mercedes-Benz (trois fois), Subaru (deux fois) , Range Rover, Chevrolet Malibu, Porsche, Lexus, Buick, Ram, Dodge Dart, Cadillac et Hyundai…et il sera bientôt question encore une fois de Subaru, de Hyundai, de Chevrolet…, J.F., seriez-vous un amateur inconditionnel d’une marque concurrentielle…?

    À omni-tag : Cher Benoît, merci de nous référez à cet article sur la Toyota Matrix qui la déclare la voiture la plus «nord-américaine» sur le marché. Mais j’en étais au courant…c’est moi qui l’ai écrit, cet article!


    • J’aime bien cette nouvelle Subaru XV Crosstreck, tout comme la défunte Subaru Outback. Elles me rappellent les anciennes AMC Eagle de voilà 30 ans que j’aimais bien aussi.

      Pour cette XV Crosstreck il ne manque qu’un moteur plus puissant (turbo 200hp ?) pour être vraiment intéressante.

      Cadillac ATS, enfin une Cadillac qui semble pouvoir rivaliser avec les meilleurs (BMW, Audi et Mercedes) de sa catégorie point de vu performance et comportement routier (plaisir de conduire), la référence étant la BMW Serie 3.

      Là il n’y a que le look à améliorer, même si elle semble moins pire, à mon goût, que les autres Cadillac que je trouve trop carré et avec ces affreuses grille avant, elle font trop « bling bling » je trouve. Mais bon, c’est vrai que tout est une question de goût personnel.

      Il y a aussi l’image de la marque de Cadillac à améliorer car aux USA, chez eux, ils ne sont qu’en quatrième position. Et 98% du temps, ce sont des « bonhomme » de plus de 65 ans au volant des Cadillac.

      Comme ont dit; à suivre …

    • Plaisant de lire un article a propos de ce vehicule car j’envisage remplacer notre Outback 2002 et la XV Crosstrek est interessante. Par contre, je regarde toujours les vehicules usages de quelques annees car je trouve inutile de perdre autant avec l’achat d’un vehicule neuf. Je souhaite avoir un vehicule AWD qui consomme moins de 10l/100km, mon rendement presentement. Seul bemol, je ne suis pas certain de l’escpace dans le sens que j’adore avoir toute la place que j’ai presentement. Une Outback 2010 consomme environ 9.6l/100km combine (source Fuelly.com) et procure plus d’espace a moindre prix. On verra… Merci!

    • Yhea! Une cadilac aux dimension moins gargantuesques propulsion avec une boite manuel et un 4 cyl N/A ! C’est tres winner a mes yeux ! Direct concurent du modele uniquement canadien E90 323i et F30 320I . Dans quelques annees pour remplacer ma CSX, ca pourrait etre une bonne option.

      Pour la subaru on repassera, tout se qui ressemble de pres ou de loin a un SUV-SUM ou SU what ever me repugne. Avec une CVT en plus… jai la dhiarree ! Une impreza jackee avec un prix gonfle qui donne l’impression de flipper sur le cote en virage serre, il n y a pas un vrai amateur de conduite qui va se procuer ca, juste des wannabe comme tout bon banlieusard nord-americain !

    • Depuis les années 90 jusqu’à 2008, la Impreza avait également une version appelée “Outback sport”. Ils l’ont ramenée mais avec un nom différent et ils l’ont relevé cette fois-ci.
      La Impreza “tout court” était déjà bonne dans la neige. Avec 7 cm plus haut, ça devrait être excellent. Ca semble être la voiture idéale pour le Plateau mal déneigé ;-)

    • Cadillac ATS

      La division Cadillac fait face à une diminution des ventes, ils viennent de nommer un nouveau président (ou directeur général). L’image de Cadillac a toujours une image de voiture chic contrairement aux produits Allemands. L’ATS qui semble une bonne voiture semble s’adresser à une clientèle féminine. Les lignes, trop anguleuse selon moi vieillie mal, on a qu’à penser à la Cadillac XLR.

    • La VX Crosstrek ne semble pas mauvaise mais je cherche encore pourquoi on irait dépenser plus à l’achat pour une Crosstrek que pour une Impreza, surtout que sans plaques de protections et des pièces de suspension plus robuste, ça restera un supposé VUS de chemin de gravelle.

      Quoiqu’il en soit, plus que l’Impreza, la VX démontre le besoin d’adopter l’injection directe sur le bloc 2,0 L, surtout que la technologie est déjà présente chez Subaru via l’alliance avec Toyota, soit le moteur de la BRZ. Pas besoin des 200 chevaux dans les hauts régimes; Subaru pourrait en faire une version plus tranquille mais plus présente à bas régime. Qui sait, peut-être qu’un petit turbocompresseur à basse pression pourrait aussi faire le travail.

      L’ATS : j’aime bien, mais il faut dire que j’aime les designs qui polarisent. Quand on veut éviter de choquer, on se retrouve avec une voiture gériatrique comme la Corolla. J’ai lu que la plateforme est conçue pour être flexible : l’ATS est la version de production la plus courte et de loin la plus légère de la catégorie, tout en étant rigide. Les suspensions, la direction et le châssis serait premiers de classe. Par contre GM doit activer la production de sa boîte automatique à 8 rapports et du V6 3,0 L biturbo.

    • @simon_c
      ” pourquoi on irait dépenser plus à l’achat pour une Crosstrek”
      Je mentionnais plus haut que pour rouler dans la neige, c’est surement génial. Mais je me suis rappelé un ex-collègue qui roulait l’hiver avec as Audi TT Quattro. Il avait un aussi bon contrôle que moi avec ma Outback. Mais ses pneus d’hiver de 17-18 pouces coutaient une fortune.

    • Sont-ils en train de se cannibaliser? Subaru avait pourtant déjà un petit SUV sur base d’Impreza, le Forester, qui soutient bien la compétition face à un Rogue ou un CX-5. Le problème est qu’il se vend plus cher que les autres. Un maquillage “Outback” sur le Forester pourrait donner des beaux résultats, surtout qu’elle est déjà haute sur pattes, mais on dirait que Subaru met moins d’emphase sur ce véhicule. Y a-t-il un travail de mi-génération qui s’en vient? J’espère qu’ils ne l’enlaidiront pas, car actuellement elle est très bien tournée. Rendre sa cote de conso plus compétitive aiderait à faire avaler la pilule du prix.

      Il faut bien sûr la voir en personne pour juger de son esthétique, mais la ATS me paraissait plus belle sur ses premières photos. Elle fait “Opel”. Est-ce que c’en est une?

    • Je préfère encore le Forester à ce Crosstrek.

      Parlant Forester, avez-vous vu les premières photos du nouveau modèle? À mon goût à moi je le trouve moins beau que l’actuel.

    • @simon_c
      Tu sais, pas besoin d’avoir le dessous renforcé, souvent juste un peu plus de hauteur du sol est suffisant.

      De part mes loisirs, j’ai besoin d’un véhicule plus haut sur roue, je ne fais pas de hors route pur et dure, mais je me retrouve souvent dans des sentiers dans le bois ou carrément dans un champs ou encore sur le bord du fleuve, pour moi un véhicule plus haut (et 4 roues motrices) est très pratique !

      C’est comme pour plus de puissance que je disais, je vais très souvent dans Charlevoix, Parc des Laurentides, etc. et même la Gaspésie, j’aime un véhicule qui peut monter les grosses côtes sans perdre de vitesse et même capable d’accélérer allègrement en montant et ce sans avoir besoin d’avoir l’accélérateur au plancher et le rpm dans le plafond.

      Bref, tout dépend de nos besoins et goûts.

    • @gl000001 : c’est assez rare qu’il y a assez de neige accumulé au sol pour empêché une voiture dont la garde au sol est normale. Règle générale, la neige est déblayée assez rapidement. Le ramassage, c’est une autre chose mais le déblayage se fait rapidement.

      Si la hauteur de neige sur la voie carrossable est suffisante pour nuire fortement à la circulation d’une voiture dont la garde au sol est normal (encore plus une Subaru), alors peut-être est-il plus avisé de rester chez soi une couple d’heures, le temps que la voie soit dégagée, car cela implique des chutes abondantes et rapides (autour de 10 cm/heure, soutenu durant 3 ou 4 h), donc une visibilité nulle.

      Mais bon, mon côté rationnel et scientifique a tendance à embarquer rapidement dans ce genre d’analyse. Le vrai but de la CrossTreck, c’est d’avoir une look plus aventureux, avec les superbes roues, les faux bouclier qui embarquent sur les couvres pare-choc arrière et avant et la galerie de toit.

    • J’ai hésité entre la Crosstrek et l’Impreza. Même que la Crosstrek avait une longueur d’avance. Mais après l’essai routier, la Crosstrek a pris le bord et je suis revenu à l’Impreza. Je ne sais pas si c’est parce que le moteur n’est pas assez puissant et/ou que la voiture n’est pas assez lourde mais j’ai trouvé qu’elle était très sensible aux vents latéraux sur l’autoroute et pourtant ce n’était pas une soirée venteuse. J’ai donc acheté l’Impreza et à date je l’adore, mais je l’ai seulement depuis ce matin! ;)

    • Une ATS de base? Ou une Fusion toute équipée? Avec traction intégrale et 2 litres Ecoboost…

      La version Outback de l’Impreza était trop peu différente de la version régulière pour véritablement connaitre du succès. Au moins, la XV Crosstrek s’en différencie un peu plus. Un peu comme la version Outback de la Legacy.
      Mais personnellement, je préfère l’Impreza. C’est seulement dommage qu’elle n’offre pas de boite manuelle à la hauteur de la concurence. Et pour une fois, on peut se procurer une intégrale tout en consommant raisonnablement. C’est tentant…!

    • XV Crosstrek est 132lbs plus pesante(3086lbs vs 2954lbs) tout en ayant le meme moteur mais y perd un peu au niveau de la consommation.

      Impreza XV Crosstrek
      8.3/5.9 (34mpg) 5 vit 8.9/6.7 (32mpg) 5 vit
      7.5/5.5 (38mpg) CVT 8.2/6.0 (34mpg) CVT

      Un reportage web disait que la XV Crosstrek avait de plus gros frein mais une recherche sur le site de Subaru Canada indique que la grosseur des disques est la meme sur les deux modeles.
      277mm Av
      274mm Ar

      Pour ceux qui voudraient savoir.

    • Sur l’impreza est ce que ces protections sous les pare-chocs continuent sous la voiture ou c’est seulement du tape à l’oeil ?

    • @ Monsieur Descarries

      Je suis tout a fait d’accord avec vous, Ford a le vent dans les voiles et qu’ils sont partout a travers tous les medias. Mais la question que je me pose suite à autant d’exposure pour Ford, est ce que vous demandez des véhicules a Ford ou ils font plus d’effort que les autres afin de vous fournir des vehicules? J’ai juste le sentiment que Ford vous utilise comme outils de promotion…

      Avec tous les nouveaux modèles qui sont sur le marche je crois qu’on serait capable de parler d’autres véhicules… On peut penser a la nouvelle accord, santa fe, la spark, la sentra, la camaro ZL1, tesla S, fiat 500 abarth, la 911, l’impala…. etc. Comme tous amateurs de voiture j’ai des préférences et oui Ford n’en fait pas parti.

      J’adore vous lire à chaque semaine et j’apprécie votre capacité de verbaliser vos impressions de chaque véhicule. J’avais très hate de vous lire au sujet de la nouvelle ATS à quand la version V? Enfin un bimmer Killer!

      Je crois que le crosstrek aurait été mieux servi avec le moteur 2.5L qu’il a dans ma outback avec 165hp et 170 tq ce moteur aurait été adequat pour poids du crosstrek… aux yiables les nouvelles normes…

    • Comme on ne parle pas suffisamment de Ford ici … ;)

      Je viens de me taper un vrai “road trip” de 2000km en Ford Flex SEL de location. Un vrai “long courrier” très bien adapté à de longues journées d’autoroute. Avec 4 adultes et bien des bagages à bord, il a rendu un honnête 10,6 l/100km. L’expérience de conduite est vraiement supérieure à celle de ma nouvelle Odyssey, mais son prix (44k$ tel qu’essayé) et son petit coffre (avec la 3è rangée en place) m’empêchent d’avoir des regrets.

      Subaru: l’essai d’un Forester 2012 et d’une Impreza 2011 m’ont révélé que ce n’est pas une marque poure moi. Manque de raffinement, vibrations, plastiques quelconques et conduite placide, pas pour moi.

    • @blueprint : j’ai fait un commentaire semblable sur ce blogue au sujet du Flex il y a quelques années. Avant d’être à mon compte, mon ex-employeur m’avait envoyé aux USA et la route avec des collègues dans un Flex avait été fort agréable. Nous avions roulé vers l’est, surtout vent dans le dos, la pente pour nous, et avec 5 adultes à bord, un brin sous le 9,0L / 100k, ce qui est remarquable avec le confort, l’intégrale, l’équipement, la tenue de route, la puissance et 5 adultes à bord.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    octobre 2007
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité