Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 22 juin 2012 | Mise en ligne à 10h52 | Commenter Commentaires (7)

    Volkswagen CC et Jeep Wrangler JK8

    Si je devais me procurer une voiture de Volkswagen cette semaine, je me dirigerais aussitôt vers la berline CC. C’est, à mes yeux, la plus belle Volks jamais créée. Elle a été retouchée pour 2012 mais heureusement, sauf pour quelques petits irritants, elle conserve sa superbe ligne élancée.

    blog-1

    Malgré quelques changements à l’avant, elle demeure élégante, cette CC (Photo Éric Descarries)

    Ce n’est pas la première fois que je mets la main sur une CC. Je vous ai d’ailleurs déjà parlé de la version précédente de CC (alors connue sous le vocable de Passat CC) il y a quelques mois et mon opinion n’a pas changé. C’est une merveilleuse auto. Esthétiquement, cependant, j’aurais préféré que le gros emblème VW de la calandre soit plus discret. Mais il faut reconnaître qu’il a fait la réputation de la marque. L’avant a donc été retouché avec de nouveaux phares, une calandre revue, des feux arrière redessinés et des ornements refaits. Incidemment, la calandre fait ressembler le coupé-berline de près à la Passat américaine.

    blog-2

    Vue de l’arrière, on note les nouveaux feux mais aussi la superbe ligne fuyante du toit (Photo Éric Descarries)

    Outre ces changements esthétiques, la CC conserve ses éléments mécaniques qui ont été à peine revus, ne serait-ce que pour une meilleure économie de carburant. Disponible avec un V6 de 3,0 litres, la CC qui me fut confiée était mue par un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui faisait 200 chevaux, un moteur qui, selon mes exigences, semble bien adapté à la voiture. Évidemment, il était combiné à la boîte automatique à double embrayage (un terme qui fait peur à bien des consommateurs mais qui, en toute évidence, n’est qu’une nouvelle forme d’automatique!) et à la traction avant. Seule ombre au tableau, la CC turbo fonctionne au carburant super. Mettez-y du régulier et vous entendrez le cliquetis des soupapes et la boîte DSG à double embrayage sera moins précise (à cause des hésitations du moteur)!

    blog-3

    Le tableau de bord demeure semblable à celui de l’ancienne génération. (Photo Éric Descarries)

    La CC se veut la suite logique de la Passat CC. Son intérieur n’a presque pas changé sauf qu’à l’arrière, il y a maintenant de la place pour trois passagers. En effet, dans le passé, la CC n’arrivait qu’avec deux places arrière. Cette fois, il y en a trois…mais c’est vite dit car la place centrale est aussi confortable qu’un banc de parc…pire encore, qu’un siège de manège de parc! Néanmoins, les autres places demeurent aussi confortables que dans le passé et tout l’équipement intérieur y est facilement atteignable. La position de conduite est rassurante et l’auto est tellement plaisante à conduire. Ses accélérations et ses reprises sont honnêtes sans être étonnantes. Mais la tenue de route y est solide, la direction précise et le freinage convaincant. Un comportement à l’allemande, quoi!

    blog-4

    La banquette arrière accepte maintenant trois occupants (Photo Éric Descarries)

    La voiture est très douce et silencieuse sur de longs trajets. La visibilité y est relativement bonne (mais encore une fois, j’ai apprécié la caméra de marche arrière durant mes manœuvres de stationnement). Il n’y avait pas de système de navigation dans cette auto. Quant au coffre il est vaste et profond, suffisant pour les bagages de quatre occupants.

    blog-5

    Le coffre est vaste et il y a même une passe pour les skis (Photo Éric Descarries)

    Le bilan d’une semaine de route? Une consommation de 10,9 L/100 km en situation surtout urbaine. Cette Volks valait 41 375$ plus les 1 365 $ de transport et les (enrageants) 100$ pour le climatiseur. C’est beaucoup plus cher qu’une Passat mais la CC en est vraiment différente.

    Une Jeep Wrangler plutôt spéciale

    J’ai aussi eu l’opportunité de mettre la main sur un modèle spéciale de Jeep Wrangler, une Unlimited modifiée en camionnette JK8 grâce à des pièces Mopar. C’était un atelier albertain qui avait fait l’ouvrage utilisant la benne de pick-up créée par Chrysler. La carrosserie de l’Unlimited a du être coupée et la nouvelle partie arrière soudée à sa place. C’est tout en métal sauf pour le toit en fibre de verre (qui dégageait une odeur de plastique à l’intérieur). Même le capot spécial était en métal.

    Chrysler aurait l’intention de créer une Jeep Scrambler moderne que je n’en serais pas surpris. Mais il est à espérer que cette camionnette sera moins chère que le véhicule modifié qui me fut confié (il faut calculer de 10 000 à 12 000 $ pour faire transformer une Unlimited en JK8 et ce, par un atelier reconnu par Chrysler car ce n’est pas un job d’amateurs).

    blog-6

    Ce Jeep Wrangler JK8 a été créé par un atelier de carrosserie (Photo Éric Descarries)

    La JK8 n’offre pas une caisse pleine longueur, à peine plus de quatre pieds. Dans le cas du véhicule qui me fut prêté, elle était occupée par une «roll bar» et le pneu de rechange (ce que je n’aurais pas fait). Toutefois, si Chrysler mettait un tel véhicule sur le marché, je suis sûr que la carrosserie serait allongée d’au moins un pied vers l’arrière.

    Outre les travaux cosmétiques incluant des ailes rapportées Bushwacker, des phares d’appoint et une foule de petits accessoires, la Jeep avait sa mécanique d’origine avec le V6 Pentastar de 3,6 litres, la boîte manuelle à six rapports et la motricité aux quatre roues sur commande. Les roues et pneus d’origine avaient été remplacés par des unités plus robustes destinées à des excursions hors-route. Les pneus Cooper étaient bruyants et peu adaptés à la route. Mais en condition hors-route (je n’en ai fait qu’une courte excursion), ils devraient être très efficaces.

    blog-7

    Malheureusement, la (trop) courte caisse était occupée par le pneu de secours «géant». (Photo Éric Descarries)

    Ne me demandez pas la consommation, vous tomberiez sur le derrière (OK, je vais vous le dire…21,5 litres au 100 km…) mais il faut blâmer les gros pneus, les modifications, la tournée strictement urbaine (sur grand-route, l’indicateur au tableau de bord montrait une consommation de 12, 5 L/100 km) et l’excursion hors-route. On ne peut pas tout avoir. Toutefois, j’espère que Jeep produira la Scrambler de nouveau…un jour.


    • Très belle voiture, le seul problème demeure l’accès aux places arrière, vaut mieux mesurer 5′4″ et moins…….pour y entrer. Comme quoi on ne peut pas tout avoir, la ligne et le pratique.

    • Je préférais l’ancienne CC, elle avait un sapré coup de gueule. Celle-ci fait quelconque à côté de l’Optima. Les temps changent…

    • Pour un prix équivalent à la CC, j’achèterais de nouveau une Audi A3 Quattro. C’est une question de goût, donc personnelle, mais je pense que la valeur de revente est meilleure. Je peux me tromper, alors n’hésitez pas à me le dire.

    • Oui, c’est vrai que la CC a perdu de sa superbe. La concurrence l’a rapidement cannibalisée. M. Descarries, comptez-vous essayer la Audi A7? Quand on parle de belle voiture… J’aime bien le traitement fait à ce jeep. Avant qu’on ne voit la place que prend le pneu dans la benne on se dit que ça doit être un véhicule relativement pratique, mais bon! Ça doit brasser pas rien qu’un peu au volant Il y a quelque chose dans ce jeep qui me rappelle les pick up des années 40 sans que je sache trop ce que c’est!

    • le_peiti_bob

      Je suis d’accord avec vous.

      D’autre part la traction aux quatre roues n’est disponible qu’avec le 6 cylindres.

    • Très belle cette CC mais $10,000 trop chère.

    • La nouvelle calandre fait trop penser aux Jetta et Passat américaines dont on sait que ce sont des versions diminuées des originales. Est-elle devenue elle aussi une voiture de compromis? Dommage, elle devrait mieux exploiter sa différence. Elle est tellement plus belle.
      Le gros emblème? VW a dû se dire que si Mercedes le fait…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse

     

    publicité

  • Calendrier

    mai 2013
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité

    publicité