Éric Descarries

Éric Descarries - Auteur
  • Éric Descarries

    Chroniqueur automobile depuis près de 20 ans, Éric Descarries a été adjoint à la rédaction de L'Almanach de l'auto de 1985 à 1999...
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 25 avril 2012 | Mise en ligne à 19h43 | Commenter Commentaires (14)

    Deux VUS vraiment opposés, la Jeep Grand Cherokee SRT8 et la nouvelle Ford Escape

    Wow! Qu’on le veuille ou non, ce «job» peut nous amener à vivre des expériences complètement opposées. Prenons d’abord le véhicule qui m’a été confié pour la semaine, l’incroyable Jeep Grand Cherokee SRT8. Aussi ridicule que cela puisse paraître, cette SRT8 est une réponse directe à ce que l’Europe (oui, oui, vous avez bien lu, l’Europe!) nous propose dans le segment. Quand les constructeurs nord-américains ont (presque) inventé les VUS de luxe de performance, ce n’était pas pour impressionner les mordus de course automobile locaux mais bien pour répondre «business» aux invasions européennes.

    En effet, si vous avez l’impulsion (encore une fois) de blâmer les «gros méchants Américains» d’avoir «inventé» les VUS de haute performance à moteur V8 super performants ou super gloutons, regardez un peu du côté des constructeurs européens (qui ont pris un temps fou avant de réagir au phénomène des VUS mais qui y vont à gogo au moment d’écrire ces lignes… Porsche Cayenne de tout acabit, BMW X5, X3, X1, Mercedes-Benz G, GL, GLK et autres, Lamborghini, Maserati Kubang, Bentley, Audi A7, A5, A…?…et j’en passe…)  et peut-être même japonais (Infiniti QX56, Lexus GX et LX et j’en passe encore une fois…). Au moins, Jeep a l’avantage de profiter du fait que son nom est associé au fait qu’il a été le tout premier VUS de tous les temps, la Jeep Universelle devenue la CJ, YJ, TJ, JK et…encore une fois, j’en passe!

    blog-1

    La Jeep Grand Cherokee SRT8 affiche un air très agressif! (Photo Éric Descarries)

    De retour à la Grand Cherokee SRT8. Quel véhicule! Chrysler a utilisé une «vulgaire» (le qualificatif est strictement utilisé ici d’une façon stylistique!) Jeep Grand Cherokee pour créer un véhicule tout simplement extraordinaire. Qui eut cru un jour qu’une telle camionnette fusse plus extraordinaire sur la route que la majorité des autos incluant des voitures de performance? Sous le capot se cache un V8 HEMI de 6,4 litres qui fait 470 chevaux vapeur et 465 li-pi de couple mais qui peut aussi fonctionner que sur quatre cylindres en vitesse de croisière! Il est combiné avec une boîte de vitesses à cinq rapports,  la traction intégrale et la suspension modulable que le conducteur peut régler grâce à une commande rotative à la console du centre (rue, piste de course, hors route…) ! Si l’on y ajoute des freins Brembo de très haute performance, des pneus Pirelli Scorpion Verde toutes saisons de 295/45ZR20 et une foule d’autres accessoires de performance, on en arrive à un véhicule qui est capable de performances autrefois attribuables qu’à de véritables autos de course.

    blog-2

    Même de l’arrière, on pourra reconnaître la Grand SRT8 (Photo Éric Descarries)

    Malheureusement, j’ai manqué la session d’essais sur piste de ce véhicule il y a quelques mois à Willow Springs en Californie. Toutefois, je me souviens très bien d’un exercice semblable auquel j’ai participé il y a quelques années avec la génération précédente de Jeep SRT8 et je ne peux m’imaginer jusqu’à quel point cette nouvelle SRT8 est capable.

    blog-3

    L’aménagement du tableau de bord est simple mais élégant (Photo Éric Descarries)

    blog-4

    L’instrumentation est simple mais facile à consulter (Photo Éric Descarries)

    Autrement, la Grand Cherokee, qui affiche un air très sérieux comme on peut le voir sur les photos, demeure un VUS docile et facile à conduire (dans le passé, un moteur de 470 chevaux était tout simplement impossible à maîtriser tant il était imprévisible…). Toutefois, pour l’amateur de performances, il demeure une bête sauvage dont on a le contrôle grâce aux apports électroniques dont les contrôles de stabilité, de patinage et autres. Ses accélérations sont spectaculaires et ses reprises incroyables. Il faut vraiment le conduire pour l’apprécier. Et si l’on veut une conduite sportive, le conducteur peut toujours utiliser les commandes au volant pour passer les vitesses ou rétrograder! Incidemment, le son des échappements peut être magique. Il est d’un silence remarquable en conduite urbaine mais il vrombit aussitôt que l’on appuie l’accélérateur à fond.

    blog-5

    Évidemment, l’utilisateur peut profiter d’un espace de chargement intéressant (Photo Éric Descarries)

    Ah oui! Il y a le reste du véhicule. Oui, il est confortable (malgré une suspension un peu rigide) et il est relativement silencieux (les échappements ne deviennent «bruyant» que lorsque le moteur est fortement sollicité). On y est bien assis et l’espace arrière y est relativement confortable même si les portes d’arrière sont un peu étroites. L’espace de chargement y est utile et on peut profiter du hayon arrière à commande électrique. Le tableau de bord est facilement lisible et j’ai bien apprécié l’écran de la caméra de marche arrière qui vient en aide au maniement d’un véhicule aussi imposant.

    blog-6

    Les freins Brembo contribuent à un freinage puissant pour la Grand Cherokee SRT8 (Photo Éric Descarries)

    blog-7

    Le puissant V8 HEMI SRT8 fait 6,4 litres de cylindrée (Photo Éric Descarries)

    Considérer la Grand Cherokee SRT8 ne veut pas dire que nous sommes à la recherche d’une économie de carburant mais que nous voulons un véritable de véhicule de performance capable de prouesses difficiles à trouver ailleurs. Mais voici le côté positif de la Grand SRT8. Son prix de base est de 55 095$. Mon véhicule de prêt affichait un prix de 65 180$ car il était équipé d’une finition intérieure de luxe (2995$), un système de navigation (995$), un ensemble de remorquage (750$), un superbe toit ouvrant en verre ( 1 495$) et les pneus toutes saisons spéciaux (100 $). Une taxe fédérale (obscure) de 2 000$ et cette incroyable taxe d’accise pour le climatiseur (un véritable vol!) de 100$! Ajoutez à cela des frais de transport de 1 500 $ et vous en arriverez à une facture totale de 65 180$! Beaucoup d’argent direz-vous? Regardez du côté de ses concurrents européens et vous y verrez des prix qui, dans certains cas, frisent presque le double de celui de la Jeep SRT8. Peur de les comparer sur piste? NOOOON!  La consommation? 20,5 L/100 km mais en ville seulement. Oui, j’ai joué avec l’accélérateur. Mais je conduisais une Jeep Grand Cherokee SRT8! Pas une auto économique…! Et j’ai aimé cela!

    Premiers tours de roues au volant de la nouvelle Escape

    De plus, cette semaine, j’ai eu l’opportunité de conduire la nouvelle Ford Escape 2013. C’était en Californie (j’ai pris un vol à 6h00 mercredi matin pour me rendre à San Francisco, j’y suis arrivé à l’heure du dîner, je me suis mis au volant avec un confrère en début d’après-midi et je suis revenu vers les 19h00. Souper, dodo et de retour avec un vol à 8h00 le matin qui est atterri à Dorval vers 19h00 jeudi…spectaculaire ce job, n’est-ce pas?), J’ai alors eu l’opportunité de conduire une version très abordable SE avec le quatre cylindres Ecoboost de 1,6 litre (178 chevaux), la boîte automatique à six rapports et la traction avant et une version de luxe Titanium à moteur quatre cylindres Ecoboost de 2,0 litres (240 chevaux mais 270 li-pi de couple), toujours avec la boîte auto à six rapports mais avec la traction intégrale. Si le quatre cylindres de 1,6 litre se débrouille très bien d’affaire, celui à 2,0 litres est certes plus convaincant. Une courte mais superbe balade dans le comté de Sonoma, de retour de Bodega Bay, aura suffi à me convaincre que ce moteur Ecoboost est capable de remplacer avec aisance l’ancien V6. À prime abord, la tenue de route de ce VUS aux allures nettement plus modernes (oui, ce sera un Kuga en Europe et en Asie!) m’a parue tellement plus convaincante. J’ai pu l’exploiter sur une route sinueuse de la région de Bodega Bay au point où mon passager d’arrière, Nick Lacasse, directeur de la marque au pays, a dit qu’il ne s’attendait pas à ce que l’on fasse cela avec une Escape cet après midi-là. Pas de farce, le conducteur de la Porsche Boxster devant moi s’est fatigué de me voir de trop près dans son rétroviseur et il s’est rangé pour nous laisser passer! Pas de farce! Demandez à Lacasse et à mon confrère Chamberland!

    blog-8

    J’ai d’abord roulé avec une Escape moins élaborée à moteur de 1,6 litre et traction avant. À l’arrière plan, un pick-up Ford fort possiblement de 1946 (Photo Éric Descarries)

    L’intérieur de ce VUS compacte est des plus invitants et la finition des mieux réussies. Si le petit quatre cylindres de 1,6 litre m’a paru un peu juste, il fera certainement l’affaire de la plupart des conducteurs de tels véhicules. D’ailleurs, attendez-vous à ce que ce moteur soit des plus populaires auprès des consommateurs. Moi, j’ai préféré le 2,0 litres! Lorsque je pourrai l’essayer à Montréal, je vous en ferai part plus en détail!

    blog-9

    J’ai ensuite conduit cette Escape Titanium AWD avec moteur de 2,0 litres ! (Photo Éric Descarries)

    Ford à Boucherville

    Il est rare que je fasse cela mais cette fois, c’est pour une très bonne cause. En effet, notre correspondant régulier «blueprint» fait la promotion d’une levée de fonds pour une petite école primaire de son patelin, la Boucherville Elementary School. Pour ce faire, l’école s’est associée à un programme de Ford (que cette compagnie est active de ces temps-ci!), «Monte à bord pour ton école». Le concessionnaire local, Boisvert Ford, fournira des voitures neuves, l’essence et les bénévoles au programme. Les gens sont invités à essayer GRATUITEMENT un ou plusieurs de ces Ford 2012 (8 minutes par essai) et Ford du Canada remettra 20$ par essai à l’école. Tout ce qui est demandé des essayeurs est de remplir un petit questionnaire. L’argent amassé (jusqu’à un maximum de 6 000$) servira à l’achat d’équipements de sport pour l’école. Quelque 14 voitures seront alors disponibles et déjà, les réservations peuvent être prises à

    www.supersaas.com/schedule/BES-PPO/Ford

    L’évènement aura lieu les samedi et dimanche 5 et 6 mai de 9h00 à, respectivement 16h00 et 15h00 à l’école Boucherville Elementary School au 800 rue Père-Le Jeune à Boucherville!

    À atchoum

    Oui, cette Dodge est aussi dynamique dans les courbes, croyez-moi. J’ai eu la chance de l’essayer la piste de course Infineon Speedway en Californie et, malgré son gabarit, elle est impressionnante!

    À le_petit_bob

    Charger vs SHO? Tiens, voilà un défi intéressant. Ce serait encore plus intéressant sur piste de course. J’aime bien la SHO mais je me demande si le V8 de la Dodge ne serait pas plus puissant. Ce qui est dommage, c’est qu’il n’y a que 24 heures dans une journée car si je disposais d’un peu de temps, c’est un comparatif que j’aimerais organiser!


    • C’était une conductrice de Porche, pas un conducteur!

      Heureusement, je n’avais pas trop mangé avant! Une excellente preuve de conduite sportive. Comme on dit, “Merci pour la ride” et c’en était toute une!

    • Merci de mentionner notre événement sur le blogue!

      Venez en grand nombre! Je serai présent les deux journées sur le site. Nous aurons deux Fiesta, deux Focus (une berline et un hatchback 5 portes dans ces deux cas), une Fusion 2012, deux Mustang (une V-6 et une GT à 8 cylindres), deux Escape 2012 – 4 cyl. et V-6 (on manque le nouveau par 2 semaines…), un Edge, un Explorer, un Flex, un F150 et un Transit Connect.

      En démonstration statique, le Escape Hybrid de mon bureau, équipé pour les travaux routiers avec flèches et gyrophare.

      M. Lacasse, merci pour cette belle initiative! Dommage que l’on manque de peu le nouvel Escape, la Focus électrique, le C-Max et la nouvelle Fusion.

    • Ces petits VUS commencent à se ressembler pas mal tous. Ça donne quasiment envie de partir avec le vieux Ford derrière. Quelle belle gueule! Concernant le SRT8, un ancien collègue de travail en avait un. Quand ça m’était possible, j’aimais bien le laisser partir en premier pour entendre tourner cette mécanique!
      .
      @blueprint
      Belle initiative!

    • @blueprint

      Pour m’inscrire, il me demande un nom d’élève. J’inscris qui ?

    • Merci atchoum!

      Passez nous voir!

    • @python-1

      Tu peux inscrire “LaPresse”, comme ça on saura la provenance!

      Merci de nous encourager!

    • Les proportions du Grand Cherokee me font penser au Dodge Journey. De beaux véhicules.
      Avec la disparition des familiales, et une meilleure consommation d’essence de ces nouveaux mini vus, un Escape 1.6 à traction pourrait bien être un candidat pour mes besoins futurs. Une version hybride dans les cartons?

    • Bof Atchoum a raison, il n’y a pas beaucoup de recherche dans les design des SUV. Et puis ou est l’intéret d’avoir autant de chevaux dans un truck ?

    • @felixc

      Fini les Escape hybrides! Le C-Max prend la relève cet automne; il sera offert uniquement en versions hybride et hybride brabcheable. Le CX-5 diesel arrive aussi l’an prochain.

    • Quand vous dites que vous aimez un véhicule qui consomme plus de 20 litres au 100, je ressens un malaise… Pour une auto auto exclusive comme une Ferrari ou une Porsche 911, on peut comprendre, mais aller faire l’allégorie d’une véhicule aussi ridicule qu’un Cherokee, un VSU bourré de stéroïdes, alors là je débarque parce que je trouve votre chronique indécente… voilà! C’est comme aller dire que les pony cars d’antan étaient des modèles de tenue de route… Une auto sport est pour l’extase de la performance soit, mais un 4 X 4 est conçu pour les déplacements dans des conditions difficiles. Ne mêlons pas les genres.

    • Je vois les VUS d’hyper performance comme un bel exercice de futilité totale. Futile, car ils perdent de la capacité de remorquage et hors route tout en restant haut perchés sur roues, ce que je trouve contraire à mes goûts pour les voitures sports.

      Beaucoup intéressant est l’Escape, qui devrait rejoindre énormément d’acheteurs et qui regorge d’innovations même copiés par Mercedes.

    • @simon_c

      Dommage qu’on manque le nouveau Escape de quelques semaines pour notre événement des 5-6 mai prochains!

      Par contre, tu peux venir essayer la descendante de ta Focus, ça vaudra 20$ pour les jeunes!

    • @Blueprint :

      Est-ce que le CX-5 turbo diesel est confirmé ? Un concessionnaire Mazda m’a plutôt dit que ça n’irait pas avant 2014.

      Quelle sera la consommation du nouvel Escape (AWD) ?

    • @Yannick Paré

      Voir le blogue suivant de M. Descarries pour le Sky-D – les premiers communiqués parlaient de 2013, mais tout le monde se demande si c’est le CX-5 ou la nouvelle Mazda 6 qui aura le diesel en premier.

      Il est maintenant probable que GM lancera sa Cruze diesel ici avant que Mazda ne sorte son diesel. GM a déjà une campagne de pub qui vise à tuer les vieux mythes du diesel.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  •  

    publicité

  • Calendrier

    avril 2012
    L Ma Me J V S D
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité

    publicité